La Première initiation (the First initiation), J. de Salzmann

Adaryn

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Here's the translation of a text often quoted in this forum, and called "The First Initiation", by Jeanne de Salzmann (one of Gurdjieff's pupils). It's an important text, so I think it's good to make it available in French also, and in other languages if possible.

Voici la traduction d'un texte, souvent cité sur ce forum, de Jeanne de Salzmann, une élève de Gurdjieff. C'est un texte important, donc je pense qu'il est bien de l'avoir en français aussi, ainsi que dans d'autres langues (si possible).

La Première initiation

Vous verrez que dans la vie, vous recevez exactement ce que vous donnez. Votre vie est le miroir de ce que vous êtes. Elle est à votre image. Vous êtes passif, aveugle, exigeant. Vous prenez tout, vous acceptez tout, sans aucun sentiment d'obligation. Votre attitude envers le monde et la vie est l'attitude de quelqu'un qui a le droit d'exiger et de prendre, qui n'a aucun besoin de payer ou de travailler pour obtenir salaire. Vous croyez que tout vous est dû, juste parce que c'est vous ! Tout votre aveuglement vient de là ! Rien de tout cela ne vous interpelle. Et pourtant, c'est ce qui maintient les mondes séparés.

Vous n'avez aucune mesure vous permettant de vous évaluer. Vous vivez exclusivement selon le mode "J'aime" ou "Je n'aime pas", vous n'avez aucune appréciation, excepté pour vous-même. Vous ne reconnaissez rien au dessus de vous -- théoriquement, logiquement, peut-être, mais en vérité, rien. C'est pourquoi vous êtes exigeant et continuez à croire que tout est bon marché et que vous avez assez dans votre poche pour acheter tout ce que vous voulez. Vous ne reconnaissez rien au dessus de vous, soit extérieurement, soit intérieurement. C'est pourquoi, je le répète, vous n'avez aucune mesure et vivez passivement selon vos préférences et vos dégoûts.

Oui, votre "appréciation de vous-même" vous aveugle. C'est le plus grand obstacle à une nouvelle vie. Vous devez être capable de surmonter cet obstacle, ce seuil, avant d'aller plus loin. Ce test divise les hommes en 2 sortes : le "bon grain" et "l'ivraie". Peu importe à quel point un homme est intelligent, doué, brillant : s'il ne change pas son appréciation sur lui-même, il n'y aura aucun espoir de développement intérieur, de travail vers la connaissance de soi, pour un vrai devenir. Il restera tel qu'il est toute sa vie. La première nécessité, la première condition, le premier test pour celui qui veut travailler sur lui-même est de changer son appréciation sur lui-même. Il ne doit pas imaginer, pas juste croire ou penser, mais voir des choses en lui qu'il n'avait jamais vues auparavant, les voir vraiment. Son appréciation ne pourra jamais changer tant qu'il ne verra rien en lui. Et afin de voir, il doit apprendre à voir. C'est la première initiation de l'homme vers la connaissance de soi.

Avant tout, il doit savoir ce qu'il doit regarder. Quand il le sait,, il doit faire des efforts, maintenir son attention, regarder constamment avec persistance. Ce n’est qu’en maintenant son attention, et en n'oubliant pas de regarder, qu’un jour, peut-être, il sera capable de voir. S'il voit une fois, il peut voir une deuxième fois, et s'il continue, il sera incapable de ne plus voir. C'est l'état à rechercher, c'est le but de notre observation ; c'est de là que le vrai désir naîtra, le désir irrésistible de devenir ; de froids nous deviendrons chauds, vibrants ; nous seront touchés par notre réalité.

Aujourd'hui, nous n'avons rien d'autre que l'illusion de ce que nous sommes. Nous avons une trop haute opinion de nous-même. Nous ne nous respectons pas. Afin de me respecter, je dois reconnaître cette partie de moi qui est au-dessus des autres parties, et mon attitude envers cette partie doit témoigner du respect que j'ai pour elle. De cette façon, je me respecterai. Et mes relations avec les autres seront gouvernées pas le même respect.

Vous devez comprendre que toutes les autres mesures -- talent, éducation, culture, génie -- sont des mesures fluctuantes, des mesures de détail. La seule mesure exacte, la seule mesure réelle, immuable et objective, c'est la mesure de la vision intérieure. Je vois -- je me vois : par cela, vous avez mesuré. Avec une partie supérieure réelle, vous avez mesuré une autre partie inférieure, tout aussi réelle. Et cette mesure, définissant par elle-même le rôle de chaque partie, vous mènera au respect envers vous-même.

Mais vous verrez que ce n'est pas facile. Ce n'est pas gratuit. Vous devrez payer très cher. Pour les mauvais payeurs, les paresseux, les parasites, aucun espoir. Vous devrez payer, payer beaucoup, et payer immédiatement, payer à l'avance. Payer de vous-même. Par des efforts sincères, consciencieux, désintéressés. Plus vous serez prêt à payez, sans économiser, sans tricher, sans falsifier, plus vous recevrez. Et à partir de là, vous connaîtrez votre nature. Et vous verrez toutes les manoeuvres, toutes les manipulations auxquelles a recours votre nature pour éviter de payer pour de vrai. Parce que vous devrez payer avec vos théories toutes faites, vos convictions enracinées, vos préjugés, vos conventions, vos "J'aime" et "Je n'aime pas". Sans marchander, honnêtement, sans faire semblant. Sans essayer "sincèrement" de voir tout en offrant votre fausse monnaie.

Essayez un moment d'accepter l'idée que vous n'êtes pas ce que vous croyez être, que vous vous surestimez -- en fait, que vous vous mentez à vous-même. Que vous vous mentez à vous-même à chaque instant, toute la journée, toute votre vie. Que ce mensonge vous domine au point que vous ne pouvez plus le contrôler. Vous êtes la proie du mensonge. Vous mentez, en tout lieu. Vos relations avec les autres -- mensonges. L'éducation que vous donnez, les conventions -- mensonges. Votre enseignement -- mensonges. Vos théories, votre art -- mensonges. Votre vie sociale, votre vie de famille -- mensonges. Et ce que vous pensez de vous-même -- mensonges aussi.

Mais vous ne vous arrêtez jamais dans ce que vous faites ou ce que vous dites, parce que vous croyez en vous. Vous devez vous arrêter intérieurement et observer. Observer sans préconçu, en acceptant un moment l'idée du mensonge. Et si vous observez ainsi, en payant de vous-même, sans auto-apitoiement, en abandonnant toutes vos prétendues richesses pour un moment de réalité, peut-être verrez-vous soudain, en vous-même, quelque chose que vous n'aviez jamais vu auparavant. Vous verrez que vous êtes différent de que ce que vous croyez être. Vous verrez que vous êtes deux. Un qui n'est pas, mais qui prend la place et joue le rôle de l'autre. Et un qui est, mais si faible, si intangible, que sitôt apparu, il disparaît immédiatement. Il ne peut supporter le mensonge. Le moindre mensonge le fait s'évanouir au loin. Il ne combat pas, il ne résiste pas, il est battu d'avance. Apprenez à regarder jusqu'à voir la différence entre vos deux natures, jusqu'à voir les mensonges, la tromperie en vous. Quand vous verrez vos deux natures, ce jour-là, en vous, la vérité naîtra.

 

caoua

A Disturbance in the Force
Salut,
après avoir lu ce texte, la conviction intérieur "d'etre sur la voie" n'est que plus grande, grand grand merci et pleins de bonheur

Hello,
after reading this test, the inside conviction "to be on the road" is only bigger, big thank you and full of happiness

note : I am French, I do apologize for my bad English if it is turned out because I lack confidence, please sorry
 

Adaryn

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
caoua said:
Salut,
après avoir lu ce texte, la conviction intérieur "d'etre sur la voie" n'est que plus grande, grand grand merci et pleins de bonheur

Hello,
after reading this test, the inside conviction "to be on the road" is only bigger, big thank you and full of happiness

note : I am French, I do apologize for my bad English if it is turned out because I lack confidence, please sorry

Bienvenue Caoua :)
Don't worry about your English, it's perfectly understandable; there are actually more and more French members joining and taking the plunge, which is good news.
Don't forget to check the Tips and Advice for Newbies, in French here and to post a little intro in the Newbies section. No need for personal information, just how you found this forum, the Cass. material, etc.
When I first joined the forum, I too was afraid to post, but I found out that the more I posted, the more confidence I gained, especially when I realized that members here are very friendly and always ready to help. So, hoping to interact with you soon :flowers:
 

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
caoua said:
Salut,
après avoir lu ce texte, la conviction intérieur "d'etre sur la voie" n'est que plus grande, grand grand merci et pleins de bonheur

Hello,
after reading this test, the inside conviction "to be on the road" is only bigger, big thank you and full of happiness

note : I am French, I do apologize for my bad English if it is turned out because I lack confidence, please sorry

I second what Luthien said, your english is perfectly understandable.

And if you need help, this section of the forum has been created for that.

So, welcome to this forum and don't be shy to post.
 

Sylvie

Padawan Learner
Magnifique texte et tellement juste !
Je ne connaissais pas l'auteur, je me coucherai moins bête ce soir.
Ce livre existe t'il en français ?


Mod's transaltion: Wonderful text and so accurate. I did not know that author, i will go to sleep tonight less foolish. Does that book exist in french ?
 

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Sylvie said:
Magnifique texte et tellement juste !
Je ne connaissais pas l'auteur, je me coucherai moins bête ce soir.
Ce livre existe t'il en français ?


Mod's transaltion: Wonderful text and so accurate. I did not know that author, i will go to sleep tonight less foolish. Does that book exist in french ?

Hi Sylvie,

Welcome to our forum.

I don't think that text was a part of a book but maybe someone else will be able to confirm that.

We recommend all new members to post an introduction in the Newbies section telling us a bit about themselves, how they found the cass material, and how much of the work here they have read.

You can have a look through that board to see how others have done it.
 

anart

The Living Force
gandalf said:
I don't think that text was a part of a book but maybe someone else will be able to confirm that.

From the Gurdjieff International Review website:

This essay was originally published in Gurdjieff: Essays and Reflections on the Man and His Teaching, New York: Continuum, 1996, edited by Jacob Needleman and George Baker, from the French edition compiled by Bruno de Panafieu. Earlier versions of this essay—sometimes under the variant title, The Only Exact Measure—have been incorrectly attributed to G. I. Gurdjieff.
 

Adaryn

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Hi and welcome Sylvie :)

after looking on the Web for the French "official" translation of that text, I haven't been able to find it. It was translated by our translation team.
 

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
anart said:
From the Gurdjieff International Review website:

This essay was originally published in Gurdjieff: Essays and Reflections on the Man and His Teaching, New York: Continuum, 1996, edited by Jacob Needleman and George Baker, from the French edition compiled by Bruno de Panafieu. Earlier versions of this essay—sometimes under the variant title, The Only Exact Measure—have been incorrectly attributed to G. I. Gurdjieff.

Thank you Anart. :)
 

Heaalih

Jedi
Merci ! J'avais cherché des informations en français sur ce texte, mais n'avais pas trouvé.
On peut peut lire sur GoogleLivres la fin du texte page 17 du livre Georges Ivanovitch Gurdjieff de Bruno de Panafieu,
mais aussi le texte "Le regard" de Jeanne de Salzmann, en page 13 et 14. Un autre texte inspirant.

Thank you ! I searched informations in french about this text, but didn't find anything.
We can read on GooglBooks the end of this essai page 17 of the book Georges Ivanovitch Gurdjieff by Bruno de Panafieu,
and also the text "Le regard" by Jeanne de Salzmann, pages 13/14. Another inspiring text.
 

Plume

Padawan Learner
Merci Adaryn pour la traduction de ce texte source de réflexion.
C'est effectivement important de pouvoir lire une version dans sa langue maternelle afin d'en comprendre au mieux les subtilités.

Thank you Adaryn for the translation of this text, food for thought.
It's indeed important to read a version in his native language in order to understand better the subtilities.
 
Top Bottom