Séance du 11 août 2018

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
#1
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 11 August 2018

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Date de la séance : 11 août 2018

Laura, Andromeda et Artemis à la planchette.

Pierre, Joe, Chu, Ark, Possibility of Being, Scottie, Niall, Noko the Wonderdog, Princesse Leia.

Q : (L) Nous sommes le 11 août 2018. [Revue des personnes présentes] Bonjour, bonjour !

R : Megijia de Cassiopée salut !

Q : (L) Eh bien, j'aimerais commencer par quelque chose dont Chu et moi avons discuté il y a quelques jours. Je lui parlais d’un petit échange que j’avais eu avec Beau et puis nous avons parlé du fait que tout semble si horrible en ce moment. Nous nous demandions pourquoi le genre de folie et de déni de la vérité et de la réalité qui existe dans le monde d’aujourd’hui est si bouleversant pour nous. Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement aller dans la confluence, penser aux emplois et à l’obtention d’une pension de retraite et ainsi de suite ? Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement fermer les yeux et ne pas stresser à propos de tout cela ? Nous avons tendance à rester stressés...

(Artemis) Une grande empathie.

R : Une grande empathie et les mensonges ont tendance à diminuer l’âme individuelle.

Q : (L) Donc, en d’autres termes, cela irait de pair avec porter une attention particulière à la réalité, à droite et à gauche. Si vous ne pouvez pas faire face à la vérité, l’accepter et agir en conséquence, vous devenez un rêve dans le passé ? Et quand vous devenez un rêve dans le passé, cela signifie que vous cessez d’exister ?

R : Pour beaucoup, oui.

Q : (Artemis) Si vous avez une plus grande empathie, vous avez un plus grand sens des responsabilités.

(L) Mais le problème est que, comme l’a souligné Chu, les choses se produisent plutôt lentement. Par exemple, le 11 septembre, je savais ce que cela signifiait. J’ai écrit à ce sujet et j’ai dit que c’était le début de ce qui finira par la suppression complète de nos droits, la censure, et ainsi de suite. Comme vous l’avez dit dans le passé, contrôler les gens dans tous les aspects de leur vie. Donc, je le savais. Mais c’était quoi, il y a 17 ans ?!! Il a donc fallu 17 ans pour que les choses sortent au grand jour et je m’attendais à ce que cela se fasse beaucoup plus rapidement. Alors que vous dites que le temps n’existe pas, pour nous ici, il existe d’une manière très réelle et concrète. Les corps vieillissent, les yeux s’assombrissent, l’énergie s'amenuise, l’éclat de la jeunesse s’estompe...

(Artemis) C’est comme des paroles d’une chanson...

(L) Tu sais, est-ce qu’on va vivre jusqu’à la fin du spectacle ? Allons-nous voir le dernier acte ?

R : Très probablement. À un moment donné, une masse critique d’énergie sera atteinte et les choses vont faire boule de neige, sans ironie !

Q : (Pierre) Sans ironie, mais cela signifie que l’acte final sera fermé ou scellé par un refroidissement global ?

(L) Eh bien, ils en ont parlé.

(Joe) Ce sera un aspect.

(Andromeda) Ça va commencer à s’accélérer.

(L) En d’autres termes, les événements sont susceptibles d’accélérer et de devenir plus fous à un certain point ?

R : Oui

Q : (L) Et les choses ne vont pas s’éterniser comme elles le sont maintenant : cette LENTTTTTTE insanité oblitérante, c’est de la folie.

(Pierre) Ce n’est pas linéaire.

(L) Je suppose que c’est parce que c’est non linéaire. Comme un tremblement de terre. Vous accumulez de la pression, et vous ne savez pas quand elle va céder, mais quand elle le fait... tout part de travers.

R : « Tout part de travers » est une bonne façon de décrire cela.

Q : (Joe) Les effondrements des civilisations précédentes étaient caractérisés par un chaos généralisé. Les gens sont devenus un peu fous. On suppose généralement que c’est à cause des conditions de l’effondrement de la civilisation que les gens sont devenus fous, n’est-ce pas ? Mais dans notre cas, les gens deviennent fous alors qu’il n’y a aucune bonne raison de devenir fou du tout. Ils ont de la nourriture sur la table, les choses de base sont là. Les gens qui deviennent les plus fous sont ceux qui ne souffrent pas de difficultés importantes. Donc c’est presque comme si...

(L) Si vous lisez l’histoire, vous découvrez que c’est en fait la même chose : les gens commençaient à devenir fous sans raison valable, puis il se passait des choses tout autour de la planète. Et ensuite c’est devenu de plus en plus fou, de plus en plus fou. C’est comme si les civilisations et les nations se tiraient dans le pied encore et encore et encore.

(Chu) Dans les archives, est-ce qu’on peut déterminer s’il y a 40, 50 ou 100 ans avant que la civilisation s’effondre ?

(L) Oui, je dirais que ce qui se passe actuellement a probablement commencé en 1914, ou peut-être même vers la fin du XIXe siècle. Donc, on est vraiment à la fin de tout ça. Je veux dire, c’était assez fou selon ŁOBACZEWSKI autour de la Première Guerre mondiale, puis de la Seconde Guerre mondiale. Puis, si vous lisez ce livre « Psychopathic God » à propos d’Hitler où on a cette description détaillée de l'Allemagne avant Hitler, vous voyez presque la même chose : des gens qui agissent comme des fous !

(Joe) La folie est aussi dans l’œil du spectateur.

(L) ŁOBACZEWSKI a fait référence au « discours autrichien », un état d’esprit ou une attitude qui a émergé de l’Autriche. Et c’est là qu’Hitler est né. Et Jung était autrichien. Freud et Kafka aussi. Le philosophe Wittgenstein, Erwin Schroedinger, beaucoup de gens très intelligents, mais aussi de véritables fous.

(Chu) C’est comme la Tour de Babel à chaque fois que les choses s’effondrent. Les gens commencent à se comporter comme des dieux ou à penser qu’ils sont des dieux.

(Joe) C’est ce qui cause la folie. Par définition, c’est agir de façon démente.

(L) Nous avons des choses que nous voulons faire avancer, et je n’en ai tout simplement pas eu l’énergie. J’essaie de travailler à retrouver mon équilibre, mon énergie, ma perspective... C’est un vrai combat.

R : Les choses vont s’améliorer rapidement maintenant que les fuites d’énergie sont éliminées.

Q : (L) C’est bouleversant. OK, je pense que Pierre a quelques questions, et je vais me lancer dans le sujet et vous pourrez ensuite vous joindre. J’ai vraiment plongé profondément dans cette biologie de l’évolution et les origines de la vie. Je vous le dis, j’ai lu Freeman Dyson, et j’ai lu John Maynard Smith et quelques autres qui pensent qu’ils ont une base d’une théorie sur la façon dont la vie est née de la simple matière. Bien sûr, ils ne parlent pas de l’origine de la matière. Ils s’en remettent au Big Bang qui est fondamentalement la théorie du Créationnisme Scientifique. Mais ils ont la matière, et ensuite ils veulent que la matière se bouscule et se heurte à d’autres matières — des molécules et autres choses. Quelque chose finit par jaillir, et c’est vivant ! Toutefois ils ont de vrais problèmes à rassembler la théorie sur la base de la recherche parce que chaque étape du développement et des transitions vers la simple existence d’une cellule complète fondamentalement vivante est tellement CHARGÉE de problèmes qu’ils doivent faire des suppositions, sauter par-dessus des choses, et refuser de reconnaître les plus grands problèmes afin d’y arriver. C’est furieusement intéressant, mais ça me fait réfléchir. Ce que je veux savoir, c’est : Quel est l’élan fondamental pour... Quelle est la force motrice, la poussée — je veux dire, nous avons l’idée qu’il y a une conscience impliquée et toutes ces sortes de choses, mais il semble que la conscience elle-même s’est développée et a évolué avec la matière — alors, quelle est l’impulsion, la poussée, qui a franchi la barrière d’un monde d’informations pures ayant façonné et dirigé la matière dans des récipients porteurs de vie ? Quelle était l’impulsion ?

R : Gravité.

Q : (L) La gravité est donc le pont entre l’information et la matière ?

R : Oui

Q : (Ark) Quel est le but de la vie ?

R : Apprendre en organisant les morceaux d’information. Expansion de l’être.

Q : (Ark) Quel est le but de l’apprentissage ?

(L) Expansion de l’être. Je pense que c’est la raison pour laquelle ils ont ajouté cela.

(Joe) C’est donc une dynamique fondamentale de toute réalité : l’expansion.

(Pierre) Gravité et information... La matière est donc...

R : Ondes de gravité instables, électromagnétisme/lumière.

Q : (Joe) Ark, sais-tu ce qu’est une onde de gravité ?

(Chu) Sais-tu ce qu’est une onde de gravité instable ?

(Joe) S’il ne sait pas ce qu’est une onde de gravité, il ne sait pas ce qu’est une onde instable.

(Ark) Je ne sais pas ce qu’est la gravité.

(Joe) Y a-t-il autre chose qui...

R : L’électricité est une manifestation.

Q : (Scottie) Eh bien, nous le savions.

(Joe) On le savait ?

(Scottie) Oui, ils l’ont dit en quelque sorte il y a des années.

(Ark) Je ne sais pas ce qu’est la gravité. C’est le problème.

R : La gravité est toute information.

Q : (Artemis) C’est donc la lumière d’une certaine façon.

(Chu) Donc la gravité est toute information, mais la gravité est aussi l’impulsion pour passer de la pure information à la matière.

(L) Je suppose que la gravité est toute information, et les ondes de gravité instables sont l’information qui traverse le pont.

R : Proche.

Q : (Artemis) Cela vous divertit de nous regarder nous creuser les méninges pour essayer de comprendre les choses ?

R : Sans objet.

Q : (L) Très bien, passe à tes questions, Pierre.

(Pierre) À propos de l’ADN et de l’information... Une salamandre qui perd un membre développera exactement le même membre. Est-il juste de penser que cette auto-différenciation organisée ne peut être due uniquement à l’ADN à l’intérieur des cellules ?

R : Oui

Q : (Pierre) Il y a un facteur externe. Ce facteur externe est le champ d’information ?

R : Oui

Q : (Pierre) Le champ d’information et l’ADN de la salamandre par exemple, est-ce qu’ils interagissent ?

R : Oui

Q : (Pierre) D’accord, comment interagissent-ils ?

R : L’ADN est une sorte de récepteur.

Q : (Pierre) Est-il juste de supposer que le champ d’information peut donc moduler l’activité de l’ADN ?

R : Oui

Q : (Pierre) D’accord, l’ADN est donc un intermédiaire entre le champ d’information et l’organisme.

(L) C’est pourquoi il y a des gens qui peuvent avoir de terribles mutations génétiques et qui pourtant ne manifestent aucun symptôme...

(Pierre) Oui, parce que l’ADN est une sorte de boîte à outils. Seulement certaines d’entre elles sont activées à cause de la connexion, à cause de l’information reçue du champ d’information. Deux cellules voisines peuvent faire des choses totalement différentes même si elles ont le même code génétique parce que le champ d’information module quelle partie de l’ADN est activée et quelle partie est désactivée. Il y a donc un potentiel énorme dans chaque cellule.

(Chu) C’est pourquoi ils ont aussi dit précédemment que les virus sont des pensées qui se sont manifestées. Ce que je comprends, c’est qu’ils peuvent manifester une pensée, mais vous devez avoir le receveur. Ainsi, tout le monde n’attrape pas le même virus. Pareil avec n’importe quelle maladie vraiment…

(L) Oui, certains peuvent avoir le virus dans leur corps et il est complètement inactif. Et d’autres personnes peuvent être abattues en un rien de temps. La lecture de ces livres de génétique est tout simplement époustouflante.

(Pierre) Lors des sessions précédentes, les C’s ont mentionné que certains d’entre nous (Laura et Joe) développaient des brins d’ADN supplémentaires. Lors de cette session, il a été mentionné que les C’s ne se référaient pas à des brins physiques d’ADN. Alors, les C’s peuvent-ils préciser de quel type de brin supplémentaire ils parlent ?

R : Les codons d’ADN qui sont autrement tronqués. Pensez aux transposons qui sautent et restaurent les codes originaux ou nouveaux.

Q : (L) Donc, en gros, vous dites que l’ADN peut être changé ? On sait que c’est possible, parce que j’ai lu les livres. Mais en d’autres termes, vous dites qu’il peut être changé par des changements dans votre façon de penser, votre compréhension et votre niveau de connaissance ?

R : L’information est le facteur le plus important.

Q : (L) Vous voulez dire que la collecte d’information, la recherche et l’apprentissage sont les facteurs les plus importants ?

R : Oui et l’application de ce qui est appris.

Q : (L) Donc, l’information, c’est comme faire le plein d’essence, et appliquer ce que tu as appris, c’est comme démarrer le moteur et appuyer sur la pédale d’accélérateur ?

R : Oui

Q : (Pierre) Cela me fait penser à quelque chose. La clé de la transformation de l’ADN, le facteur le plus important, est l’information. En même temps, l’ADN est l’intermédiaire ou le receveur du champ d’information. Cela m’évoque une sorte de miroir où l’individu recueille des informations dans le monde, ce qui améliore ensuite sa connexion au champ d’information et lui permet de recueillir encore plus d’informations ? Comme un cercle ?

R : Oui. C’est comme construire une antenne.

Q : (L) Donc, plus vous recueillez de connaissances, plus votre antenne change. Mais cela dépend de son utilisation parce que la construction de l’antenne est un produit de l’utilisation de ce que vous avez appris.

R : Oui

Q : (L) C’est ce qui fait les changements.

(Artemis) Tu ne peux pas rester assis et lire et ne rien faire au sujet de ce que tu apprends toute la journée. Tu dois faire quelque chose.

(Pierre) Dans un article scientifique récent de cette année, on a découvert qu’il y a une explosion de transcription de gènes environ 24 heures après la mort d’une créature vivante. J’aimerais savoir pourquoi ?

R : Lié à la libération du champ d’énergie.

Q : (Pierre) Ici, ils font allusion à la relation entre le champ d’information et l’ADN. Il semble y avoir une sorte de lien. Et quand le...

(L) Je suppose que lorsque l’âme se libère et tout, les gènes et tout sont comme....

(Joe) Un plan directeur...

(L) Ils sont lâchés et ils font une explosion de...

(Pierre) L’explosion de déconnexion. Ils se déconnectent du champ d’information parce qu’il n’y a plus d’échanges nécessaires.

(L) Chérie, tu as des questions ?

(Ark) Oui. C’est une question mathématique. Une chose est de parler de la gravité, et une autre chose est de faire quelque chose au sujet de la gravité. Apparemment, la géométrie est importante pour comprendre la gravité. Nous savons que notre espace est tridimensionnel. Eh bien, pourquoi ? Il y a probablement une raison. Et puis nous savons qu’il y a d’autres dimensions. Combien, nous ne savons pas...

R : Nécessaire pour l’expression de la pensée en séquence.

Q : (Ark) Je ne vois aucune raison pour cela. Cela pourrait être 2, 1 ou 4.

(L) Apparemment, pour qu’elle soit en séquence, peut-être que les pensées sont quelque chose de plus que des choses bidimensionnelles ?

R : Oui

Q : (Ark) Eh bien...

R : La géométrie de la pensée l’exige.

Q : (Ark) Oui, géométrie... Donc, pour une raison quelconque, nous avons 3 dimensions. C’est bon pour une certaine raison, mais nous ne comprenons pas. Ce n’est pas une réponse qui explique quoi que ce soit. Nous ne connaissons pas la géométrie de la pensée. Donc, c’est expliquer une inconnue par une inconnue. Ce n’est pas une bonne chose. Donc, de toute façon, nous avons 3 dimensions. Il y a aussi d’autres dimensions. Nous ne savons pas combien sont vraiment nécessaires. Et dans ces autres dimensions, notre monde est en quelque sorte flottant. Nous ne savons pas. Cependant, avec les mathématiques, les nombres premiers et tout ce que vous voulez, il y a des indices. Cela signifie qu’il existe des structures mathématiques exceptionnelles qui ont été choisies par la création parce qu’elles sont en quelque sorte exceptionnelles. Pas n’importe laquelle ferait l’affaire. Maintenant, il y a des structures exceptionnelles en 3 dimensions qui sont appelées les solides de Platon. Et il n’y en a que 7.

R : De l’aide pour vos problèmes arrivera bientôt !

Q : (Ark) Oui, mais je n’ai pas fini. Alors, euh...

(L) Quelle est la question ?

(Ark) La question est qu’il y a 5 groupes exceptionnels de Lie qui sont utilisés depuis longtemps pour unifier la physique, expliquer la gravité à l’aide de la théorie des cordes, des branes, des multivers, et ainsi de suite. Les gens utilisent ces groupes exceptionnels de Lie et il n’y en a que 5. Certaines personnes, comme Klee Irwin qui a organisé un groupe et a eu des subventions d’un million de dollars et a engagé Tony Smith, et vous savez... Klee Irwin est sur YouTube et parle de l’un de ces groupes de Lie, E8. D’accord ? E8. Ils aiment ça. Mais il y en a d’autres comme E6 qui est de dimension 78 [Ark montre sur papier les groupes de Lie] avec un si grand diagramme. Il y a E7 avec un tel diagramme. Et celui-ci a 133 dimensions et est une structure bien-aimée qu’un ami de Jack Sarfatti, du nom de Paul Sirag, essaie de relier à la gravité. Il y a G2, qui est simple à 14 dimensions seulement. E8, etc. OK, tout le monde en théorie des cordes fait E8. Et il y a F4 qui est de dimensions 52 et a l’air un peu méchant [il ne plaisante pas]. Maintenant ma question est : Est-ce que certaines de ces structures mathématiques exceptionnelles ont de l’importance dans ma recherche d’unification de la gravité, de la conscience et de tout ?

R : Non. Les groupes de Lie sont à l’affût pour piéger les imprudents.

Q : (Joe) Son nom est un mensonge ?! (NdT : Jeu de mots anglais avec Lie qui se traduit en français par mensonge)

(Ark) Il est chinois, tu sais, comme Lee. Mais L-I-E.

(L) Cela ressemble à des toiles d’araignée...

R : En effet.

Q : (Ark) Chaque symétrie est décrite par un groupe de Lie. Donc, la symétrie n’est pas importante ? Parce qu’il s’agit d’un outil mathématique pour la description des rotations, des traductions, des translations, de la propagation des ondes, donc... Tout est mauvais. Qu’est-ce qui est bon ? Quelles mathématiques sont bonnes ?

R : Algèbre géométrique.

Q : (Ark) Les groupes de Lie sont à la base de la géométrie et de l’algèbre, et ils sont mauvais. Donc, je ne sais pas quoi faire.

R : Vous devez vous méfier.

Q : (L) Je suppose que cela signifie que les groupes de Lie sont utiles, mais tu n’as pas besoin d’être piégé par eux.

R : Oui

Q : (Ark) Oui. D’accord.

(Joe) Je ne sais pas si d’autres personnes ressentent la même chose, mais ces jours-ci, j’ai le sentiment que les choses qui se passent dans le monde sur le plan politique, les luttes intestines et ce genre de choses sont de moins en moins pertinentes dans un certain sens...

R : C’est le cas. Nous avons dit que vous devriez apprécier le spectacle.

Q : (Andromeda) En d’autres termes, le fait d’y prêter attention devrait également être accompagné d’un non-attachement. (L) Je suppose que c’est un état très difficile à atteindre, et peut-être l’objet de la leçon ?

R : Oui

Q : (Joe) Beaucoup de gens y sont investis parce qu’ils sont attachés à l’existence matérielle et à l’univers matériel. Ils ont un intérêt dans ce qui se passe ici sur la planète parce que c’est leur maison et ils veulent la protéger et s’assurer que tout fonctionne bien. Mais si vous ne pouvez pas vous détacher de cela et adopter un point de vue plus philosophique, vous allez vous engager de plus en plus dans les combats et la folie.

(L) Eh bien, à propos d’un sujet adjacent à l’ADN, j’aimerais savoir pourquoi je me sens... Hum… contraint ou obsédé par ma base de données généalogiques. [Rires] J’ai honte d’en parler parce que ça m’a pris tellement de temps, et pourtant c’est comme si je voulais savoir !

R : Gardez à l’esprit qu’il y a une certaine puissance transmise par la conscience des ancêtres.

Q : (L) Comment peut-il y avoir un pouvoir transmis par la conscience des ancêtres ? Ils sont morts, tout d’abord. Deuxièmement, peut-être que ceux qui avaient le potentiel se sont réincarnés et vivent d’autres vies dans d’autres endroits. Ou ils flotteraient dans la 5e densité ou peu importe ce que font les ancêtres morts...

(Artemis) Eh bien, d’une manière détournée, c’est presque comme si vous connaissiez vos vies passées.

(Andromeda) Ouais.

R : Oui

Q : (L) Donc, il est donc utile de connaître les vies antérieures. Connaître les ancêtres est utile. Les anciens croyaient que si vous vous souveniez de vos ancêtres, ils vous aidaient. Si vous ne vous en êtes pas occupé ou si vous les avez oubliés, ils pourraient vous apporter la malchance. Peuvent-ils le faire ? [Rires]

R : Quelque chose comme ça. Vous pouvez aider à guérir certaines choses et puiser de la force via vos antennes ADN qui, vous devez-vous en souvenir, sont aussi leur antenne ADN.

Q : (Andromeda) C’est logique.

(Chu) Vous avez hérité de leurs récepteurs.

(Andromeda) Et vous pouvez apprendre des choses de leurs expériences.

(Pierre) Vous vous interrogez sur votre relation avec eux. Ils sont morts, ils sont loin. Partager les mêmes antennes ADN, si nous sommes connectés via l’ADN à un champ d’information, et que vous avez d’autres personnes avec un ADN similaire connecté à une partie similaire du champ, et que le temps n’existe pas vraiment sur d’autres plans, alors vous pouvez accéder à ce genre de souvenirs ou d’informations partagées par les ancêtres... ?

R : Exactement.

Q : (Pierre) Wow.

(Joe) Il y a aussi l’épigénétique...

(L) Je n’arrête pas de dire que la lecture de toute cette histoire des débuts de l’Amérique me raconte pourquoi les Américains sont comme ils sont. Ils sont complètement foutus. Mais alors, tout le monde l’est aussi. C’est terrible.

(Chu) L’épigénétique ne concerne que cette vie, n’est-ce pas ?

(L) Oh non ! Oh non ! Tes parents peuvent avoir une méthylation qui te sera transmise. Toutes sortes de choses bizarres peuvent arriver. Tu ne le croirais pas. En d’autres termes, nous sommes de retour au culte des ancêtres ! [Rires]

(Artemis) Prenez de l’encens et un sanctuaire !

(Pierre) L’une des raisons de l’importance du culte des ancêtres est-elle cette relation au champ d’information via l’ADN ?

R : Oui. Ils sont allés un peu loin et ont oublié pourquoi c’était important.

Q : (Andromeda) Comme l’Halloween.

(L) Oui. Cela a été juste déformé. Mais ensuite...

R : Nous n’arrêtons pas de vous dire que nous sommes vous dans le futur. Vous êtes eux dans le futur.

Q : (L) Donc, mon présent est leur avenir.

(Andromeda) Nous sommes les ancêtres des C’s ! [Rires]

(Artemis) Ils nous honorent !

(Joe) Alors, peut-être que certains de vos ancêtres sont sur une planchette Ouija en train d’essayer de vous contacter. Ils essaient d’obtenir des informations.

(L) Ça devient trop bizarre... [Rires] Il serait donc utile que les gens connaissent au moins le plus grand nombre de leurs ancêtres que possible ?

R : Oui et certains ancêtres sont plus forts que d’autres.

Q : (L) Donc, si vous avez un ancêtre fort et récent, c’est plutôt bien. Donc, dans un certain sens, vous pourriez vous mettre à l’écoute de vos ancêtres et en tirer de la force ? Un peu comme... une chorale d’anges ?

R : Proche, mais ne faites pas des Woo-woo sur nous maintenant !

Q : [Rires] (Joe) Si vous voulez écouter vos ancêtres, vous feriez mieux de choisir le bon. Ne choisissez pas ce type...

(Andromeda) Le cow-boy ?

(Joe) Celui qui n’a jamais dormi dans un lit.

(L) Oh, vous voulez dire mon merveilleux ancêtre Bone Mizell. Ce n’est pas vraiment un ancêtre. C'est un cousin germain de 4e génération ou quelque chose comme ça. Il était le cousin germain de mon arrière-arrière-grand-mère. Et quel personnage !

(Joe) Eh bien, c’est pourquoi si vous voulez communier avec eux, vous devez en savoir le plus possible sur eux. Sachez desquels vous ne souhaitez pas recevoir de conseils.

(Pierre) À propos de cette récente baisse du nombre d’observations d’OVNI : Au cours du mois dernier, le nombre d’observations a chuté de façon dramatique. J’aimerais savoir pourquoi.

R : La programmation est terminée.

Q : (Artemis) Donc ils n’ont plus à venir ici, ou aussi souvent ?

(L) Je ne pense pas qu’ils sont allés quelque part. Je pense que leur travail est terminé, et qu’ils ne font que s’asseoir et apprécier le spectacle !

R : Oui

Q : (Joe) Qu’en est-il de ces structures dans le Triangle des Bermudes ?

R : Atlantis !

Q : (Pierre) J’aimerais en savoir un peu plus sur cette histoire que j’ai partagée avec vous. Bernard Levy a eu des stigmates après que Dominique de Villepin lui a dit qu’il était un Christ sans croix... Ces stigmates sont-ils réels ?

R : Oui

Q : (Pierre) Qu’est-ce qui se cache derrière ce phénomène ? Que s’est-il passé ?

R : Psychosomatique émergeant d’un centre de croyance hautement égoïste.

Q : (Pierre) Pour un sioniste qui déteste Jésus, c’est...

(Niall) Il est le Messie dans sa tête...

(L) Saignait-il sur ses paumes ?

(Pierre) Oui. Ça a duré des semaines. Il avait les blessures.

(L) Personne n’a jamais été cloué à une croix dans les mains. Les mains se déchiquèteraient.

(Pierre) Mais il y croyait, et c’était suffisant pour que la croyance devienne réalité.

R : Un être intérieur tordu.

Q : (L) D’autres questions ?

(Ark) Oui. Je veux savoir si le fait d’imaginer que notre univers matériel tridimensionnel est une sorte de brane flottant dans un espace multi-dimensionnel, est-ce une bonne image ?

R : Très proche.

Q : (Ark) Dans ce cas, si c’est très proche, combien de dimensions possède cet univers extérieur ?

R : Infini.

Q : (Ark) Infini ! Très bien… [Rires] Je peux maintenant aller me coucher.

(L) Pourquoi ?

(Ark) Non, parce que l’infini est un bon nombre. Ce n’est pas comme 5, 6 ou 7. [Rires] J’ai toujours espéré qu’il pourrait y en avoir 12. Mais non, c’est infini.

(Joe) Qu’avez-vous dit que c’était ? Un brane flottant dans l’espace ?

(L) Brane : B-R-A-N-E. Comme une membrane, pas comme un cerveau-cerveau ! [Rires]

(Ark) Donc, si notre univers est un brane dans cet univers à dimensions infini [Rires], y a-t-il d’autres branes qui flottent là ? [Rires]

R : Oui

Q : (Ark) Peuvent-ils se rencontrer ?

R : Oui

Q : (Ark) Et cela est-il en rapport avec les ondes de gravité instables ?

R : Oui

Q : (Ark) Et le champ d’information dont vous parliez, est-ce qu’il va seulement à l’intérieur du brane, ou est-ce qu’il va aussi entre les branes ?

R : Entre, à l’extérieur, à l’intérieur.

Q : (Ark) Et l'électromagnétisme : Est-ce qu’il fonctionne seulement à l’intérieur de chaque brane, ou aussi entre les branes ?

R : Les deux si les conditions sont bonnes.

Q : (Joe) Est-ce que c’est ce qui va se produire à la suite de l’Onde ? Deux branches vont se croiser... ?

R : En partie.

Q : (Joe) Est-ce que cela causera un Big Bang ? C’était ça, le Big Bang ?

R : Plus ou moins.

Q : (Chu) Je pensais que tout se résumait à l’information...

R : L’information est la gravité.

Q : (Ark) Dimensions infinies. Il y en a deux sortes : dénombrables comme 1, 2, 3, 4 et ainsi de suite, et indénombrables comme le nombre de points sur une ligne où vous ne pouvez pas les compter.

R : Indénombrable.

Q : (Ark) Oh ! OK, ça me donne l’espoir que d’autres personnes ne l’auront pas. [Rires]

(Artemis) Vous dites que les fuites d’énergie ont été enlevées. Alors pourquoi est-ce que je me sens encore plus épuisé et fatigué dernièrement ?

R : N’accorde pas suffisamment d’attention à la réalité !

Q : (Artemis) Oui, c’est parce que je suis fatigué !

R : Lisez !

Q : (Artemis) D’accord.

R : Chantez !

Q : (Artemis) D’accord, donc.... J’ai besoin d’énergie pour faire les choses pour lesquelles j’ai besoin d’énergie.

(L) Nous devons organiser le karaoké.

R : Oui

Q : (Joe) Et au sujet du Quinton ? Est-ce que ça va résoudre les problèmes de tout le monde ? [Rires] Non, est-ce que cela a des effets positifs pour tous ceux qui le font ?

R : Oui. Artemis a besoin d’un traitement concentré pour la désintoxication !

Q : (L) En d’autres termes, ce que tu fais, c’est que tu es en train de te désintoxiquer. La raison pour laquelle tu te sens mal, même au cours des derniers mois, c’est que tu as commencé ce traitement au moment où ils sont partis. Tu traverses une cure de désintoxication. Rappelle-toi que ton test de métaux était pratiquement à la limite supérieure. Donc, tu désintoxiques des métaux. Tu devrais probablement faire quelques séries orales d’EDTA, aussi.

R : Oui

Q : (Artemis) Oh, merci.

(L) Une fois désintoxiquée, tu te sentiras mieux, chérie. Et cela t’aidera aussi lorsque tu commenceras à te sentir un peu mieux à te forcer à aller au gymnase et à faire cette séance d’entraînement de 10 minutes pour voir si tu peux générer des mitochondries.

R : Oui

Q : (Artemis) D’accord.

(L) Ne t’inquiète pas, tu as l’air d’aller mieux. Tu as l’air beaucoup mieux, donc ça veut dire que tu t’en sors mieux.

(Ark) Il y a donc un nombre infini d’autres dimensions. Ils sont probablement tous égaux, mais certains sont-ils plus égaux que d’autres ?

R : Oui

Q : (Pierre) À la fin de la finale de la Coupe du monde, il y a eu une très grosse tempête. S’agissait-il simplement d’un événement météorologique, ou y avait-il quelque chose derrière cela ?

R : À ce stade, les « événements météorologiques » sont omniprésents et font tous partie du même phénomène général de l’Onde.

Q : (L) D’accord, dernière question.

(Niall) Puis-je retourner aux Bermudes ? Quelle était cette structure qu’ils ont trouvée ? C’était une ville ou quelque chose comme ça ?

R : Station d’énergie.

Q : (L) D’accord, c’était la dernière question. Y a-t-il quelque chose que nous aurions dû demander, que nous n’avons pas demandé; considérez cela comme demandé et répondez-y s’il vous plaît, merci.

R : Bonne nuit, mesdames !

(Joe) Ils ne parlent pas aux hommes. [Rires]

FIN DE LA SÉANCE
 
Last edited:
Top Bottom