Séance du 12 décembre 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 12 December 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 12 décembre 1995

Participants : « Frank », Laura et Susan V

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Tira.

Q : (L) Et d’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Désolée, mais j’ai plusieurs questions personnelles ce soir, avant d’aborder d’autres sujets. Je voudrais connaître la raison de cette terrible dépression que je subis depuis si longtemps déjà. J’en ai marre.

R : C’est une attaque écrasante.

Q : (L) D’où vient-elle ?

R : SDS de 4e densité.

Q : Que puis-je faire pour la briser avant qu’elle ne me brise ?

R : Contre-la.

Q : (L) Comment ? Comment contrer des choses qui sont au-dessus de mes capacités ?

R : De quelle façon se présente l’attaque en 3e densité pour toi ?

Q : (L) Comment ? Eh bien, il semble que mon mari ne m’aime pas. Je ne me sens pas en sécurité ni capable de jouer mon rôle d’épouse et de mère en ayant ce sentiment-là, et je sais qu’il doit s’agir d’une erreur de perception de ma part, mais c’est plus fort que moi. Comment surmonter ce sentiment que mon mari est constamment en train d’essayer de me briser [psychologiquement] ? Non seulement je dois supporter le fardeau constant des enfants sans aucun soutien, la maison, m’occuper de tout, mais en plus, il me raille en permanence. Aucun de mes sentiments n’est jamais pris en compte. J’ai l’impression d’être en train de me faire écraser par un bulldozer. C’est ce que vous voulez savoir ?

R : Tu détournes par la sécession.

Q : (L) Que voulez-vous dire ?

R : Quelle est la définition de « faire sécession » ?

Q : Quitter une union. Se retirer. Rompre une union.

R : On ne contre pas l’attaque en suivant les objectifs de l’attaque.

Q : (L) Quels sont les objectifs de cette attaque en dehors de m’écraser ?

R : Sécession à un point de jonction inapproprié dans le but de contrecarrer les plans.

Q : (L) Quels plans seraient contrecarrés par une sécession à ce stade ?

R : La voix.

Q : (L) Quoi ?

R : Et tout le reste.

Q : (L) Eh bien, j’ai l’impression que je tomberais dans un gouffre si je devais faire sécession, comme vous dites.

R : Suggérons d’ignorer les « railleries » et autres remarques désagréables, car elles ne visent pas ton être, et ne doivent donc pas être prises « à cœur ». Quand on les prend à cœur, cela cause des perturbations émotionnelles qui se manifestent par de la dépression et maladies apparentées. Ces maux tendent à augmenter en ampleur et en intensité, endommageant sérieusement les plans et activités consistant en l’exécution de sa « mission ».

Q : (L) Tout ça est bien joli. Mais, en quoi consiste exactement cette mission ?

R : Vous êtes en train de vous y éveiller parfaitement, ça va !

Q : (L) Vous voulez dire que toutes ces discussions incessantes, ces analyses, débats et réflexions là-dessus nous mènent finalement quelque part ?

R : Absolument !!!!

Q : (L) Bon, poursuivons les questions. Est-ce que le magazine — ou un autre moyen de diffuser les informations — fait partie de cette « mission » ?

R : Lorsqu’on apprend, on a des ressources où puiser.

Q : (L) Quel rapport avec notre question ?

R : Vous mâcher le travail ? Tu rêves, Herbert !

Q : (L) Frank et moi avons cherché un nom pour le magazine la nuit dernière, et nous avons trouvé — on se demande comment — Aurora, pour symboliser l’aurore, l’éveil, ce genre de choses. Je me demande comment ça nous est venu.

R : Reporte-toi aux deux réponses précédentes.

Q : (L) D’autres commentaires ?

R : Inutile, vous vous en tirez très bien tout seuls.

Q : (S) Tu t’attendais à quoi ? Qu’ils répondent « Bravo, ma fille » !? [Rires] Le magazine sera-t-il viable financièrement ?

R : On ne va pas répondre à ça, car ça reviendrait à violer la directive de Niveau Un.

Q : (L) C’est quoi, une « directive de Niveau Un » ?

R : Reporte-toi à la dernière réponse.

Q : (L) Bon, très bien ! J’ai envie de savoir ! Y a-t-il un endroit d’où émanent les ordres, là-haut ?

R : Vous saurez le temps venu, et pas avant !

Q : (L) Les gars, je veux que vous sachiez que parfois je me sens légèrement comme un pion sur un échiquier !

R : Normal, tu vis dans un environnement SDS de 3e densité.

Q : (L) J’espérais au moins que si j’étais un pion, certains des joueurs seraient les gentils. Est-ce trop demander ?

R : Oui.

Q : (L) Oui à quelle question ?

R : Les gentils ne jouent pas aux échecs.

Q : (L) Mais il y a eu tellement d’événements étranges, tellement d’événements synchrones. Est-ce que ça vient des gentils qui essaient de m’aider, ou bien des méchants qui essaient de m’égarer ?

R : Ni l’un ni l’autre. C’est la Nature qui suit son cours.

Q : (L) D’accord. Une des sensations que j’ai éprouvées, c’est d’en avoir par-dessus la tête des énergies négatives et des expériences de 3e densité, et je me suis dit ces jours-ci que ce sentiment d’en avoir assez, de façon absolue, est une des premières motivations pour vouloir se sortir de ce piège dans lequel nous nous trouvons. Je veux en sortir. Est-ce que ça fait partie de cette « Nature » dont vous parlez ?

R : Oui.

Q : (L) Quand un groupe de gens…

R : Quand on s’aperçoit de la futilité des limites de l’existence en 3e densité, cela signifie qu’on est prêt à changer de classe. Remarquez ceux qui s’y complaisent.

Q : (L) Certaines personnes semblent en effet se complaire dans la matérialité la plus extrême. Et il semble y avoir un autre genre plus subtil de personnes, celles qui disent vouloir évoluer et s’éveiller, et qui sont cependant incapables de déchirer le voile de leurs propres illusions sur la manière dont on s’éveille, et qui se complaisent dans l’illusion qu’elles progressent vraiment…

R : On peut se complaire de bien des manières.

Q : (L) Ce que j’ai entre autres remarqué, ce sont ceux qui disent : « C’est ma dernière vie ! Svami untel me l’a dit ! » Et eux-mêmes se complaisent dans la jouissance de l’adulation qu’ils reçoivent de leurs disciples qui croient qu’il est possible de savoir ce genre de choses.

R : Parfois, mais évite les stéréotypes, car ils ont quelquefois raison !!!

Q : (L) D’accord. Je n’essaie pas de généraliser.

R : La plupart du temps, on reconnaît quelqu’un qui se complaît à ce qu’il ne se sent pas aliéné par les pièges et limitations manifestes de la 3e densité.

Q : (L) Eh bien, c’est révélateur. L’une des questions sur la liste est : dans nombre d’illustrations et de textes sumériens, les dieux, les Annunaki, sont décrits comme ingérant une plante qui pousse au fond de l’océan, et cette plante est la source de la vie éternelle.

R : Absurde ! La source de la vie éternelle est l’existence !

Q : (L) Eh bien, ce que je veux dire c’est qu’il y avait une sorte d’aliment que ces êtres consommaient et qui était inhabituel ou différent et qui, d’une manière ou d’une autre, développait leurs facultés à un degré extrême…

R : Totalement faux et tu devrais le savoir !! Tous les prétendus « pouvoirs spéciaux » viennent de sources non-physiques !!!

Q : (L) Carlos Castaneda parle des « émanations de l’Aigle », l’Aigle étant, je suppose, le Créateur primordial qui irradie à travers toutes les densités ; et le Nagual, qui sait « voir », voit l’Aigle comme un grand objet noir et blanc. Voit-il la source, ou juste quelque chose se trouvant dans une autre densité ?

R : La source ? Il n’existe rien de tel.

Q : Vous voulez dire qu’il n’y a pas de Créateur primordial, pas d’origine ni de source à notre existence ?

R : Le Créateur primordial, c’est toi.

Q : (L) Mais c’est si ésotérique… Je parle de…

R : Il faut que tu empêches les philosophies monothéistes d’envahir ta conscience : elles t’ont été jadis implantées pour te tenir prisonnière. Tu ne réalises toujours pas, avec tout ce que tu as appris, qu’il n’y a pas de source, pas de chef, pas de base, pas de « gardien », etc…. ? Le profil de ta conscience possède littéralement toute la puissance de la Création entière !?! Absolument tout ce qui existe, a existé, et existera, est contenu dans ton esprit. Tout ce que tu as à faire, c’est apprendre à t’en servir, et à ce moment-là, tu seras littéralement — littéralement — tout ce qui est, a été, et sera jamais !!!!!!!!

Q : (L) Tout ça est bien beau et paraît merveilleux, à l’exception d’un petit détail. Vous dites aussi que les concepts monothéistes nous ont été imposés pour nous empêcher de connaître tout ça. Alors, si nous sommes tout ce qui est, comment quelque chose peut-il exister qui puisse nous imposer une situation aussi désagréable ?

R : Les choix découlent de déséquilibres dus au désir.

Q : (L) Si c’est le cas, pourquoi personne ne peut-il simplement éteindre la lumière, mettre un terme à l’illusion pour que tout retourne au néant ?

R : Eh bien, tout d’abord, rien ne retourne au néant. Ensuite, certains sont déjà devenus tout.

Q : (L) Magnifique ! Et si je comprends bien, nous sommes en train de creuser un tunnel pour sortir de cette illusion particulière. Tout cela est très profond, mais ça ne sert à rien d’en parler à quelqu’un qui est toujours empêtré dans ce bourbier ! Je veux vraiment apprendre, mais c’est dur. Je dois y réfléchir un moment. Bon, permettez-moi quelques questions pour ma fille. A__ veut savoir de quoi est composé le noyau de Jupiter.

R : Basal. Connu sous le nom d’iridium en 3e densité.

Q : (L) Quel est le diamètre du noyau solide ?

R : 3 microns.

Q : (L) Êtes-vous en train de dire que Jupiter c’est du gaz et de la glace fondue de part en part ?

R : Oui.

Q : (L) Donc, Sitchin et d’autres pourraient se tromper quand ils disent que Jupiter possède un noyau solide de la taille de la Terre ?

R : Si c’est ce qu’ils disent, mais souviens-toi, Jupiter, Saturne, et d’autres résonnent à des niveaux vibratoires supérieurs à celui de la Terre. Vous voyez directement la densité 4 quand vous regardez Jupiter, c’est pourquoi les photos prises de très près paraissent « surréalistes », comme des dessins.

Q : (L) Y a-t-il des êtres qui habitent sur Jupiter ?

R : 5e densité et au-delà.

Q : (L) Existent-ils des êtres organiques sur Jupiter ?

R : Organique est un concept de 3e densité.

Q : (L) Donc, la sonde ne détectera aucune vie ?

R : Non.

Q : (L) La sonde qui va plonger dans Jupiter chamboulera-t-elle quoi que ce soit ?

R : Non.

Q : (L) Quelle est la température interne de 3e densité de Jupiter ?

R : 7000 degrés K.

Q : (L) Quelle est sa composition chimique essentielle ?

R : Ammoniac, hydrogène et oxyde d’azote.

Q : (L) Une rumeur circule à propos d’un gros objet qui s’approcherait de nous : un gigantesque vaisseau spatial contrôlé par une intelligence et bourré de Lizzies. Pouvez-vous commenter s’il vous plaît ?

R : Essaim cométaire. Sitchin croit que c’est une « planète ».

Q : (L) Combien y a-t-il de corps distincts dans cet essaim cométaire ?

R : Variable.

Q : (L) Quelle est la date d’arrivée estimée ?

R : Ouvert.

Q : (L) Pourquoi est-ce ouvert ? Pourquoi ne peut-on pas l’observer et déterminer les facteurs, la direction, la trajectoire, la vitesse…

R : Si vous le pouviez, vous seriez interrompus dans votre cycle d’apprentissage.

Q : (L) Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? (F) Parce qu’on ne ferait rien d’autre que de penser au jour où la comète arrivera ! (L) Eh bien, en parlant de ça, j’ai fait trois rêves de mort et Frank, un. Je voudrais vous interroger là-dessus.

R : Pas de commentaire. Et bonne nuit.

Fin de la séance
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Encore merci à l'Equipe Française pour cette traduction...

Thanks again to the French Team for this translation....
 
  • Like
Reactions: zak
Top Bottom