Séance du 12 septembre 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 12 September 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 12 septembre 1995

Participants : « Frank » et Laura

Q : Bonjour.

R : Salut !

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Decorra.

Q : (L) Et d’où êtes-vous, Decorra ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Bon, ça fait un moment que nous n’avons pas utilisé la planchette, et j’ai plusieurs questions assez importantes à poser. Êtes-vous d’accord ?

R : Oui.

Q : (L) Avant tout, est-ce que Frank ou moi souffrons actuellement d’un quelconque attachement de nature négative ?

R : Non.

Q : (L) Nous n’avons absolument aucun attachement ?

R : Variable.

Q : (L) Cela veut-il dire qu’ils vont et viennent, ou qu’ils peuvent aller et venir ?

R : Oui à la question 2.

Q : (L) D’accord, oui à la question 2. Maintenant, j’ai été contactée par plusieurs nouvelles personnes qui souhaitent que je fasse diverses choses pour elles. À bien des égards, le désir de s’impliquer paraît très positif, mais il s’est passé des choses très étranges que j’ai gérées du mieux que je le pouvais. Pouvons-nous poser des questions à propos de cette situation et la façon dont je l’ai gérée jusqu’ici ?

R : Oui.

Q : (L) Tout d’abord, Roxanne C. Elle a grosso modo de très bonnes idées, mais je pense que quelque chose l’empêche de percevoir ce qui se trame vraiment. Elle veut tellement croire aux contes de fées qu’elle finit par tout mélanger dans sa tentative de faire face émotionnellement à tout ça. Peu importe, en ce qui me concerne, mais il m’est extrêmement difficile de gérer des gens incapables de regarder leurs propres « trucs ». C’est quoi le topo ici ?

R : Tous les impliqués sont des portails, attention !!

Q : (L) Vous voulez dire attention au sens où je devrais tout simplement m’éloigner de ce groupe ?

R : À toi de voir.

Q : (L) OK, mon instinct…

R : Tu te rappelles où se trouvait le lien initial ?

Q : (L) Le lien initial ? Au MUFON ?

R : Qui ?

Q : (L) Chez Martie T ?

R : Oui.

Q : (L) OK.

R : Le champ aurique est uniforme.

Q : (L) Qui a un champ aurique uniforme ?

R : Tous en question, ne vois-tu pas les similitudes dans ta lecture des profils de personnalité ? Examine, passe en revue, et réfléchis !

Q : (L) Allez Frank, pose des questions, là. Aide-moi ! Le profil de personnalité ? Bon, celui des différentes personnes impliquées…

R : Des similitudes ?

Q : (L) Vous voulez dire des similitudes entre les personnes impliquées dans ce groupe ?

R : Champ aurique identique.

Q : (L) Et leur profil de personnalité et leur champ aurique sont-ils différents, disons, des miens et de ceux de Frank ?

R : À ton avis ?

Q : (L) Qu’en penses-tu, Frank ? (F) Je ne sais pas de quoi ils parlent. (L) Eh bien, ils parlent de profils, de profils auriques, je suppose que c’est un moyen de connaître une personne. (F) Oui, mais je… (L) Bon, cela veut-il dire que Frank et moi sommes tellement différents que nous ne pouvons nous associer avec personne ?

R : Avons-nous dit ça ?

Q : (L) Évidemment non. Bon, autrement dit, c’est un terrain miné et nous devons vraiment marcher sur des œufs, c’est ça ?

R : Vous avez été avertis, à partir de là, la suite vous appartient.

Q : (L) Ce type, Barry, qui continue à vouloir que je m’engage avec lui et à dire qu’il va faire ceci ou cela, est-ce qu’il le fera ?

R : La réponse est aisément discernable.

Q : (L) La réponse est aisément discernable ? Eh bien, c’est dur pour nous de… Je veux dire qu’il pourrait tout aussi bien être un genre d’Howard Hughes ! Aisément discernable… Autrement dit, ce qu’on voit en apparence… ce serait ça qu’ils veulent dire ? Aisément discernable…

R : Demandez-lui directement !

Q : (F) Fais-le si ça te chante… Mais moi, certainement pas ! (L) Que recherche Martie dans tout ça ?

R : $$$$$$$$$

Q : (F) Pourquoi n’ont-ils tout simplement pas dit « De l’argent » ? (L) Ils aiment être créatifs.

R : Humour.

Q : (L) Déride-toi, Frank ! Qu’est-ce que Barry souhaite retirer de tout ça ?

R : Être apprécié et se rendre indispensable.

Q : (L) Qu’est-ce que Roxanne souhaite retirer de tout ça ? [Rire de Frank sans piper mot]

R : Pareil que Martie T.

Q : (L) Qu’est-ce que Frank souhaite retirer de tout ça, y compris du bulletin d’information ?

R : Demande-lui, il est là.

Q : (F) Qu’est-ce que je veux ? Je n’en ai aucune idée ! (L) Qu’est-ce que je souhaite retirer de tout ça ?… plongez dans mes recoins les plus profonds et les plus sombres !

R : Tu vois le bulletin d’information comme un véhicule vers la réalisation de tes objectifs.

Q : (L) Et quels sont mes objectifs ?

R : Être le guide de ta cause.

Q : (F) Est-ce vrai ? (L) Peut-être. Si l’on se souvient que ma principale motivation est de faire connaître les transmissions cassiopéennes et de « sauver le monde », pour ainsi dire. (F) Demande-leur si ça va marcher. (L) Cela va-t-il marcher ?

R : Ouvert.

Q : (L) Donc, Martie veut de l’argent, Barry veut être apprécié, aimé, et se rendre indispensable. (F) Ça tient debout. (L) Est-il vrai que je peux utiliser les désirs et les besoins de ces gens pour véhiculer cette cause, dispenser la connaissance ?

R : Mais le « véhicule » tombera-t-il un jour en panne, ou « s’embourbera-t-il » ? [Note de Laura : Les événements prirent une telle tournure et la situation s’envenima tellement – diverses personnes s’en prenant à d’autres – que je pris la décision de me retirer et de décliner la direction éditoriale du bulletin d’information, les conférences qu’on m’avait demandé de donner, et tout un tas d’autres trucs.]

Q : (L) Devrais-je tout simplement entrer en contact avec cet éditeur que Roxanne connaît et traiter avec lui pour sortir les transmissions sous forme de livre ?

R : Ne serait-ce pas : 1) plus direct, 2) moins fastidieux, et 3) potentiellement moins semé d’embûches ?

Q : (L) D’accord, donc publier les transmissions sous forme de livre est…

R : Nous avons répondu ainsi car tu réfléchis par toi-même.

Q : (L) J’ai prévu de donner une conférence à propos de mon expérience personnelle, et pas tant à propos des informations que nous avons reçues, mais est-ce que les conférences sont un bon moyen de promouvoir les transmissions cassiopéennes, d’y aller et de faire des choses ?

R : Une conférence ?

Q : (L) Eh bien, vous savez, l’intervention que je vais faire samedi soir à la librairie Earth Angels, où je vais parler à ces gens de… en gros, de nos expériences, de la synchronicité, et de la venue de…

R : Public bien intentionné, mais à la merci d’une attaque fallacieuse.

Q : (L) Ferais-je mieux d’annuler cette conférence ?

R : À toi de voir.[Note de Laura : C’est finalement ce que j’ai fait après avoir vu le comportement des gens impliqués.]

Q : (L) Combien y aura-t-il de personnes, environ, si je n’annule pas ?

R : 15.

Q : (L) Quinze personnes. Eh bien, ça ne vaut pas la peine d’être attaqué pour ça, n’est-ce pas ? (F) Je ne sais pas si j’annulerais à ce stade, je dirais que c’est à toi de décider, mais mon instinct me dit que ça ne changera pas grand-chose. (L) Ne pas perdre mon temps ? (F) Eh bien, est-ce qu’elle [Martie] ne se fait pas payer pour ça ? (L) Si si. (F) Alors, tu vois la somme que tu en retireras probablement. (L) Oui, et je n’en perçois qu’un tiers, et en plus elle laisse certaines personnes entrer gratuitement. (L) Frank a-t-il correctement jaugé cette personne, Barry ?

R : Regardez ce qui arrive quand nous plantons la graine puis vous encourageons à « labourer » ?

Q : (L) Donc, Barry vit en gros à crédit, c’est ça ?

R : Ouvert.

Q : (L) Eh bien, ce n’est pas bien de la part de Roxanne de lui demander constamment de l’argent. Il lui donne probablement sur son crédit ! À quel point est-il endetté maintenant ?

R : Pas ton problème. Observe, écoute et apprends.

Q : Eh bien, je pense que… Je ne veux pas perdre mon temps avec ces gens. Ils se font tous mutuellement marcher. (F) Je suis d’accord. C’est honteux, mais ce n’est qu’un autre genre de supercherie, ce qui est une forme d’attaque. T’entraîner sur la voie de la facilité pour mieux t’empêtrer, pour ralentir tes progrès. Et apparemment, c’était une excellente idée de proposer de contacter l’éditeur et de suivre cette piste. (L) Bien, maintenant, très rapidement, cette cassette de David Hudson au sujet de ce qu’il appelle la Pierre philosophale. C’est quoi cette substance que David Hudson a découverte ? On a regardé la vidéo ; je suis sûre que vous l’avez vue avec nous, alors c’est quoi ce truc ?

R : Observe les développements dans ce domaine seulement à distance.

Q : (L) Est-ce que, comme je le pressens, c’est dangereux de prendre la substance [or monoatomique] dont il parle ?

R : Possible.

Q : (L) Donc, autrement dit, je ferais mieux de ne pas m’impliquer là-dedans non plus ?

R : À toi de voir.

Q : (L) Je sais que c’est à moi de voir, mais vous m’avez dit de garder mes distances, donc je suppose que c’est un indice…

R : Oui.

Q : (L) OK, mon sentiment est qu’il y a une énergie négative derrière tout ça, même s’il s’efforce d’être positif et de faire des choses positives, et que…

R : C’est souvent le cas !

Q : (L) Je pense que prendre ce genre de produit pour transformer sa conscience sans faire de travail sur soi, ou sans laisser la chose se faire naturellement, ça s’apparente à de la magie noire. Voilà ce que je pense. (F) C’est trop facile… (L) Je pense qu’essayer de s’initier… (F) Au fil des ans, j’ai lu divers trucs dans diverses sources qui disent que toutes les choses qu’il décrit dans cette vidéo sont possibles pour ceux qui sont prêts à se sacrifier, prêts à ce qui nous paraîtrait un niveau éthérique et spirituel extrêmement élevé, comme ces gens en Inde, et tout ça… (L) Je ne pense pas qu’il faille tant se sacrifier que d’avoir le désir, et la destinée naturelle et… (F) Est-ce que Jésus prenait de cette poudre d’or ? (L) Jésus a-t-il ingéré de cette poudre ?

R : Non.

Q : (L) Adolf Hitler prenait-il ce genre de poudre, ou un produit similaire ?

R : Oui.

Q : (F) Ça donne une image plutôt sombre de la chose, non ? (L) Peut-on utiliser cette poudre pour transformer une personne en entité très positive faisant le bien ? Ça m’étonnerait.

R : Ou pour transformer une race entière d’individus en entités soumises par hypnose !!!!!!!!!!!

Q : (F) Ouah ! (L) En en mettant dans l’eau. (F) Ou simplement en la promouvant comme une « manne céleste » et en faisant en sorte que les plus grosses sociétés de la planète… Je veux dire, vous savez, s’ils ne voulaient pas que ce type répande ce truc partout, ils lui auraient mis des bâtons dans les roues, et on ne pourrait pas se procurer ses cassettes aussi facilement. C’est ça qui m’a donné des soupçons : pourquoi personne ne l’en empêche, si c’est vraiment aussi merveilleux qu’il le prétend… Je veux dire, ça ne colle pas. Quand quelque chose est vraiment, vraiment positif et va à l’encontre de… souviens-toi de qui gouverne ce monde, et ce depuis 309 000 ans, est-ce qu’ils vont se contenter de rester là, les bras croisés, en disant : « Ah, ouais, on va le laisser répandre cette poudre d’or partout, et l'on va se faire laminer » ? Je ne le pense pas ! (L) Oh, ça fait froid dans le dos ! Mon Dieu, je suis vraiment contente que vous soyez là, les gars !

R : OK.

Q : (L) Nom d’un chien ! Bon, je suppose qu’à moins que vous… Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez nous dire ou nous transmettre là maintenant ?

R : Réfléchissez aux messages reçus, et au revoir.

Q : (L) Merci beaucoup.

(F) Aussitôt qu’on a atteint l’illumination et qu’on n’est plus dans un corps, on n’a plus besoin d’orgasme, n’est-ce pas ?

(L) Je suppose que non.

(F) Et si ce n’est pas un orgasme, pourquoi utiliser le même mot. Je veux dire, il dit « Oh, ce n’est pas la même chose, c’est merveilleux, la sensation est la même… c’est plus pur », et tout ça…

(L) Exact.

(F) Conneries ! Je ne marche pas là-dedans. Je n’y crois pas.

(L) Je n’adhère pas non plus au truc des Clés d’Enoch parce qu’il commence directement en parlant de culpabilité…

(F) Oh les vilains…

(L) Et les méchants doivent être transformés. Je veux dire que ces gens ne peuvent tout simplement pas accepter qu’il en est ainsi, qu’il doit en être ainsi, de bas en haut, de gauche à droite, de bout en bout, éternellement. Les ténèbres, la lumière.

(F) Exact.

(L) Un point c’est tout.

(F) Maintenant, JD ne semble pas avoir de problème avec ça. Personne n’éprouve de difficulté à comprendre ça, mais d’une certaine manière, ils pensent tous que ça venait de la lumière, mais je ne gobe tout simplement pas l’idée qu’il suffit de boire cette poudre, ou de l’ingérer, pour devenir un être de lumière, pratiquer la bilocation et toutes ces choses merveilleuses, marcher sur l’eau, et tout ça. Ça ne tient pas debout. Tu sais, encore une fois, c’est un raccourci. Et il n’y a pas de raccourcis.

Fin de la séance
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci à l'équipe Française pour cette traduction...

Thanks to the French team for this translation....
 
Top Bottom