Séance du 13 janvier 1996

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 13 January 1996

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Séance du 13 janvier 1996

Participants : « Frank », Laura, Pat Z, Patrick Z (Pk)

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Quel nom utilisons-nous ce soir ?

R : Yommor.

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Bien. Pat et Patrick sont avec nous ce soir. Comme première question, j’aimerais vous interroger à propos de l’invitation à discuter et canaliser en ligne sur le site de l’ISCNI de Mike Lindemann. Est-ce un mode de communication acceptable pour cette source ? Car, si tel est le cas, nous pensons pouvoir trouver un moyen de le faire.

R : OK.

Q : (L) Ce forum est-il recommandable ?

R : Oui.

Q : (L) J’ai travaillé à la préparation d’un petit résumé biographique à propos des C’s et j’aimerais savoir s’il convient en l’état ?

R : C’est à toi de voir !

Q : (L) Qu’est-ce qui se passe avec Val Valerian ? Il appelait chaque semaine et cela va faire une semaine que je n’ai plus aucune nouvelle.

R : Il a perdu la notion du temps.

Q : (L) Pourquoi a-t-il perdu la notion du temps ?

R : Pris par de nombreux projets. Tu dois le contacter, parce que nous voyons son bureau recouvert d’une montagne de «trucs». Il est intéressé, mais pas avant un bout de temps, c’est tout. [Brève pause] Isis souffre d’une déchirure à l’utérus causée par l’accouchement.

Q : (L) Que puis-je faire pour l’aider ?

R : Vitamines A, D, E et une solution d’Hydraste du Canada à incorporer à sa nourriture.

Q : (L) Question suivante : je suppose que je devrais laisser Pat la poser. (P) Un homme est venu au magasin lundi dernier et a passé une énorme commande tout en promettant d’en passer encore d’autres à l’avenir si notre travail était satisfaisant.

R : Bonnes intentions. Du genre magouilleur «autoproclamé».

Q : (P) A-t-il l’argent pour confirmer ses «bonnes intentions» ?

R : Une tonne de projets en cours… En bois, comme les chèques. Répétons : bonnes intentions.

Q : (S) Il y a des gens qui savent qu’ils seront payés le vendredi et font des chèques le jeudi. (P) Oui, mais c’est interdit par la loi. Si l’on n’a pas les fonds en banque quand on fait un chèque, on enfreint la loi.

R : Attention aux erreurs de timing… suggérons d’être prudente dans la préparation des commandes particulièrement colossales. Remets les chèques à la banque de l’émetteur pour les encaisser, si possible, et attention aux chèques hors zone… Sois raisonnable dans les décisions qui concernent des tâches pharaoniques, n’essaye pas de t’attaquer à de grands projets à moins d’être certaine de l’efficience des transferts de fonds proposés.

Q : (P) Question suivante : comment déterminer si l’on canalise un défunt de 3e densité, ou un être de densité supérieure ?

R : Des corrections et des clarifications sont nécessaires : les «défunts» sont des êtres de 5e densité. Soit ils sont coincés en 3e densité, soit ils communiquent depuis la 5e densité — pas depuis la 3e densité !! Ils ne sont pas de 3e densité ! La 1re densité comprend toute matière inférieure au niveau de la conscience. La 6e densité est uniforme quant à la lumière, car l’équilibre est total à ce niveau de densité, et la lumière est représentée en tant que connaissance. La 7e densité est l’union avec le Un… elle est atemporelle dans tous les sens du terme, car son «essence» rayonne à travers tout ce qui existe, dans tous les univers de conscience possibles. La lumière que l’on voit lorsque prend fin chaque manifestation physique consciente est l’union en elle-même. N’oublie pas que la 4e densité est la première à inclure une physicalité variable !! Réfléchis-y attentivement !!! Et rappelle-toi qu’il n’y a qu’un seul «Dieu» et que le Créateur inclut tout ce qui est créé et vice versa !

Q : [Nous donnons aux C’s les noms de trois scientifiques qui ont travaillé pour le gouvernement étasunien, et demandons s’ils ont été impliqués dans l’abduction de Pat et la pose de son implant, comme évoqué dans la séance précédente à laquelle Pat avait assistée. Ces trois noms sont inaudibles à cause des parasites, mais pour chacun, les C’s avaient répondu «oui». Le dernier nom a été consigné dans les notes : il s’agissait de Bob Nathan, du JPL. Puis les C’s firent le commentaire suivant :]

R : Implication majeure, ici ! La technologie des hyperfréquences a de nombreuses applications. Laser, ondes mégamétriques et électromagnétiques.

Q : (P) Est-ce que la dernière affectation de Vic…

R : A été utilisé, mais pas de façon régulière.

Q : (P) Ce qu’ils ont dit à Vic à propos de son travail, c’était un tissu de mensonges, ou bien la vérité ?

R : Pas loin, mais quelques détails inexacts.

Q : (P) Était-ce parce qu’il était trop forte tête pour être contrôlé par un implant qu’il a été mis à la retraite ?

R : On l’a formé pour appliquer les consignes, non pour les outrepasser.

Q : (P) Est-ce que ça veut dire qu’il ne se serait pas laissé acheter par ceux qui avaient installé l’implant, qu’il était loyal envers son employeur ?

R : Concept pas tout à fait juste, ça veut dire qu’on ne pouvait pas compter sur lui pour inverser le «cours des choses» en cas d’activation de consignes subliminales.

Q : (P) Comment ai-je pu être utilisée pour surveiller le personnel alors que je n’ai jamais rien remarqué d’anormal ?

R : Très complexe ; en fait, sujet parallèle. Pat est une «sonde ambulante» dont le but est de surveiller ceux qui l’entourent. L’important n’est pas ce qui est raconté mais ce qui est lu. En outre, la majeure partie de la mission n’exigeait pas sa participation consciente.

Q : (L) Est-ce que c’est toujours en cours ?

R : Partiellement. En outre, le rôle de sonde de Pat incluait la surveillance de tout ce qui se passait au JPL et dans d’autres laboratoires. Le processus passait par l’analyse des empreintes auriques de son mari et d’autres personnes de sa connaissance. Tous les événements laissent des empreintes permanentes sur les champs d’énergie aurique. Ceci explique, par exemple, certaines observations et apparitions. Les «fantômes» ne sont parfois que les activations spontanées d’enregistrements auriques de l’environnement ambiant.

Q : (P) [Question perdue dans un flot de parasites, mais qui concernait la lumière bleue au bord de la route la nuit où elle et Patrick avaient vécu un «temps manquant» en rentrant chez eux.]

R : Non, Pat, la «chose bleue» que tu as vue n’était pas une lecture d’empreinte aurique, c’était un vaisseau de 4e densité partiellement transféré en 3e densité. Ta mémoire subconsciente profonde se rappelle bien plus que ça.

Q : (P) Patrick veut en savoir plus sur le son qu’il entend dans sa tête et qu’il a décrit tout à l’heure.

R : C’est Patrick.

Q : (L) Vous voulez dire son propre bruit interne ?

R : Pas loin.

Q : (Pk) Qu’est-ce que ça veut dire ?

R : Découvre.

Q : (P) Y a-t-il un rapport avec l’incident du couteau ? Le souvenir de Patrick de s’être coupé le pouce avec un couteau, immédiatement après la lumière bleue ?

R : Oui.

Q : (P) Quel est le rapport avec le couteau ?

R : Souvenir-écran. Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom