📚 SĂ©ance du 13 mars 2021

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 13 march 2021

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 13 mars 2021

Laura, Andromeda, et Artemis Ă  la planchette

Pierre, Joe, Chu, Ark, PoB, Scottie, Niall

Q : (L) Bonsoir. Nous sommes lĂ .

R : C’est agrĂ©able d’ĂȘtre de nouveau avec vous. Gossuriah de CassiopĂ©e ici maintenant.

Q : (L) D’accord. Par quoi voulons-nous commencer ? Est-ce qu’on veut dĂ©marrer avec ces jarres dĂ©lirantes ?

(Artemis) Est-ce que tu as présenté tout le monde ici ainsi que la date ?

(L) Oh ! Ouais
 Aujourd’hui c’est
 On est quel jour ? Aujourd’hui c’est le 13 mars 2021. [Revue des personnes prĂ©sentes]

(Artemis) Il y a des animaux de compagnie ?

(Joe) Non.

(L) Joe, tu veux démarrer ?

(Joe) Alors, quand tu as demandé dans une séance précédente au sujet de ta souffrance


(L) Quelle souffrance ?

(Joe) En gĂ©nĂ©ral, Ă  diffĂ©rents moments, lorsque tu souffrais de diffĂ©rents maux ou choses
 La rĂ©ponse Ă©tait que la souffrance Ă©tait nĂ©cessaire pour Ă©quilibrer la connaissance qui Ă©tait donnĂ©e au monde, ou des mots Ă  cet effet. La souffrance Ă©tait nĂ©cessaire en raison de la diffusion de la connaissance. Je me demandais pourquoi c’était nĂ©cessaire ?

R : Équilibre.

Q : (Joe) Ouais, d’accord. C’est ce qu’ils ont dit la fois derniĂšre. Mais
 Quand quelqu’un travaille beaucoup pour dĂ©couvrir une information et la partager avec le monde, ils ont dĂ©jĂ  souffert pour acquĂ©rir cette connaissance. Quand ils la rĂ©pandent, il semble qu’ils en prennent une nouvelle dose ?

(L) Est-ce que c’est la propagation qui apporte de la souffrance supplĂ©mentaire ?

R : Oui. Pensez à quelque chose comme « La Loi Générale » de Mouravieff.

Q : (L) Donc en d’autres mots, si je gardais tout cela pour moi et que je ne crĂ©ais pas de remous, incitant les autres Ă  lutter contre La Loi GĂ©nĂ©rale, je ne souffrirais pas autant ?

R : Oui

Q : (Artemis) Si on y repense, la connaissance et l’information sont comme la lumiĂšre et la vĂ©ritĂ©. Les tĂ©nĂšbres dĂ©testent la lumiĂšre et la vĂ©rité 

(L) Eh bien, ma peine pour le manque de connaissances que les autres Ă©prouvent dĂ©passe ma prĂ©occupation pour ma souffrance je pense. Je prĂ©fĂšre souffrir plutĂŽt que les autres souffrent. Peut-ĂȘtre que je mords plus que je ne peux mĂącher, mais jusqu’à prĂ©sent, j’ai toujours pensĂ© que ça en valait la peine. D’accord, autre chose ?

(Joe) Ça ira. J’aimerais savoir pourquoi le monstre du Loch Ness
 [rire] On y va Ă  l’ancienne ! Comment se fait-il que le monstre du Loch Ness et d’autres crĂ©atures similaires dont on dit qu’elles existent – et dont les C’s disent qu’elles existent – n’ont jamais Ă©tĂ© vus et documentĂ©s comme les autres animaux qui vivent sur cette planĂšte ?

(Artemis) N’ont-ils pas dit qu’ils Ă©taient dĂ©phasĂ©s par rapport Ă  notre rĂ©alitĂ© ou quelque chose comme ça ?

R : Transdimensionnel.

Q : (Artemis) Ils sont lĂ , mais ils ne sont pas lĂ .

(L) Est-ce que c’est la frĂ©quence propre de la crĂ©ature qui la fait entrer et sortir de notre rĂ©alitĂ© ?

R : Oui

Q : (L) Est-ce qu’il vit dans une sorte de distorsion temporelle ou quelque chose comme ça ?

R : Oui

Q : (Joe) Est-ce que cela est reliĂ© Ă  la croyance de l’observateur ?

R : Oui

Q : (L) Un peu comme le vol 19, je suppose.

(Joe) Eh bien, ils ont dit avant au sujet du monstre du Loch Ness qu’ils Ă©taient comme les restants du plĂ©siosaure de la derniĂšre Ăšre glaciaire.

(L) Et la derniÚre Úre glaciaire était probablement un environnement cosmique différent, tu sais ?

(Artemis) Est-ce qu’il y a un moyen de libĂ©rer le pauvre monstre du Loch Ness ?

R : Non

Q : (Andromeda) Est-ce qu’il mange bien ? [rires]

R : Oui

Q : (Andromeda) Qu’est-ce qu’il mange ?

R : Tout ce qu’il veut !

Q : (Joe) il mange tout ce qu’il veut, y compris les gens !

(Andromeda) C’est pour ça que j’ai demandĂ©. Est-ce qu’il mange les gens ? [rires]

(Niall) Andromeda, Est-ce qu’il a quelqu’un pour l’emmener chez le vĂ©tĂ©rinaire ? [rires]

R : Bouche trop petite. Végétarien pour la plupart, mais pas exclusivement.

Q : (L) D’accord. Avons-nous d’autres questions crypto-mondaines ?

(Joe) C’est la fin de l’heure de la crypto.

(L) Quand est-il au sujet de ces Ă©normes jarres dont on parlait plus tĂŽt ?

(Joe) Oh ouais ! Qui a fabriqué les jarres en pierre qui jonchent le paysage au Laos ? [Voir : When The Giants Walked Throught The Land Of Laos, The Giant Ancient Urns Vessels]

R : Une race d’hominidĂ©s qui n’existe plus.

Q : (Joe) Quel Ă©tait le but de ces jarres ?

R : Stockage.

Q : (Artemis) Étaient-ce des personnes de grande taille ou de taille normale ?

R : GĂ©ants.

Q : (Andromeda) Comment est-ce qu’ils les transportaient ?

R : Technologie. Pensez au « Chùteau de corail ».

Q : (Andromeda) Technologie de géants.

(Joe) Est-ce qu’ils stockaient des cĂ©rĂ©ales pour en faire de la biĂšre ?

(L) Pour faire de la BIÈRE ?! [rires]

(Andromeda) C’était l’une des thĂ©ories.

R : Certains.

Q : (Joe) C’était des gros buveurs, je vois
[rires]

(L) Donc je suppose que nous devrions juste penser au fait qu’il y a tant de preuves de technologies supĂ©rieures, de races de gĂ©ants sur la planĂšte, je veux dire
 C’est aussi camouflĂ©. Regardez cette affaire du Smithsonian. Si je me souviens bien, mĂȘme au cours de l’histoire, on a dĂ©couvert des gĂ©ants vivant en – Patagonie ou autre – qui se sont Ă©teints. Bien sĂ»r, il y a des preuves qu’il y avait encore des types gigantesques sur les Ăźles Canaries et en AmĂ©rique qui avaient des doubles rangĂ©es de dents.

(Joe) Ils ont trouvé des haches géantes dans différents lieux aussi

R: En effet. La véritable histoire de votre planÚte est peu connue. Référez-vous aux collections faites par votre M. Hancock.

Q : (L) Je pense que cela fait référence à Graham Hancock ?

R : Oui

Q : (L) Ouais, c’est un assez bon chercheur tant qu’il n’essaie pas de comprendre des choses Ă©sotĂ©riques par lui-mĂȘme.

(Pierre) Dans son dernier livre, la seconde partie est dĂ©diĂ©e aux gĂ©ants d’AmĂ©rique.

(L) C’est quoi le titre ?

(Andromeda) « Géants en Amérique », je pense.

(Niall) Son livre le plus rĂ©cent s’appelle « L’AmĂ©rique Avant » quelque chose comme ça. Nous l’avons en haut.

(Pierre) Il a beaucoup documenté cela. Et le peuple des Tumulus et


(L) D’accord. Le livre « Les gĂ©ants en AmĂ©rique » ou un titre similaire, doit ĂȘtre l’autre livre que j’ai. Il contient des images de tous les nombreux articles sur les dĂ©couvertes en AmĂ©rique qui ont Ă©tĂ© envoyĂ©es au Smithsonian oĂč elles ont disparu, avant que leur existence ne soit niĂ©e par la suite. Il s’agit Ă©videmment d’une Ă©norme dissimulation.

(Joe) Est-il vrai que les gĂ©ants vraiment grands – comme 13 ou 15 pieds – vivaient dans les mĂȘmes conditions gravitationnelles que celles que nous connaissons aujourd’hui ?

R : Pas exactement. Les conditions sur votre planĂšte ont changĂ© de maniĂšre significative au moment de la destruction de l’Empire romain. Les GĂ©ants de cette Ă©poque ont dĂ» faire face Ă  des conditions de plus en plus difficiles et leur survie est devenue intenable.

Q : (L) Donc il en restait encore dans des poches, c’est bien ça ?

R : Oui

Q : (Joe) Ce sont celles qui ont Ă©tĂ© dĂ©couvertes par les explorateurs aprĂšs l’Âge Sombre

(Chu) Avaient-ils un langage qui pourrait nous ĂȘtre familier s’ils avaient vĂ©cu rĂ©cemment ?

R : Oui

Q : (Chu) Quelle langue ?

R : Similaire au Basque.

Q : (Andromeda) Comme les Atlantes.

(Scottie) Je pense que « Bonjour », c’était « Fee-fi-fo-fum »  [rires]

(L) Et ce qu’ils prĂ©fĂ©raient dire, c’était : « Je sens le sang d’un Anglais ! »

(Joe) Donc, la gravité était moindre, disons, pour leur permettre de


R : Oui. Aussi la charge Ă©lectrique de la planĂšte.

Q : (L) Cela me rappelle tous les phĂ©nomĂšnes Ă©lectriques vraiment particuliers enregistrĂ©s dans les archives de l’AntiquitĂ© grĂ©co-romaine, qui ont semblĂ© s’arrĂȘter lorsque les archives ont repris aprĂšs la destruction du monde antique. Mais, bien sĂ»r, il y a eu des pĂ©riodes oĂč les choses Ă©taient vraiment bizarres mĂȘme aprĂšs ça. Ainsi, les gens qui vivaient avant la fin de l’Empire romain voyaient beaucoup plus d’hommes plasma que de nos jours ?

R : Oui

Q : (Andromeda) Mais les géants vivaient alors aux cÎtés des petites gens ?

R : Oui

Q : (Joe) Et la vie Ă©tait-elle plus facile pour les gens normaux Ă  l’époque ?

R : Oui

Q : (L) C’était probablement en dĂ©clin depuis des pĂ©riodes encore plus anciennes


R : Oui

Q : (L) C’était donc le dernier grand changement, je suppose, quelque chose au environ de 540 AD.

(Joe) Dans les rapports des explorateurs qui ont suivi l’Empire romain et qui ont trouvĂ© des gĂ©ants et d’autres choses, s’ils se sont battus avec les gĂ©ants, il semble qu’ils aient Ă©tĂ© relativement facilement vaincus, car ils Ă©taient grands et lents.

(L) Ils n’étaient probablement pas capables de faire face aux conditions environnementales.

(Andromeda) Étaient-ils stupides ?

R : Pas au départ.

Q : (L) Mais ils sont devenus stupides lorsque leur santé a décliné à cause des changements environnementaux ?

R : Oui

Q : (Chu) Ils devaient ĂȘtre assez intelligents s’ils disposaient de la technologie pour dĂ©placer des pierres.

(L) Ouais, mais cela aurait Ă©tĂ© plus tĂŽt. Les DĂ©nisoviens n’avaient-ils pas de trĂšs grandes dents ? Étaient-ils liĂ©s d’une certaine maniĂšre aux gĂ©ants ?


R : Oui. Connectés mais pas identiques.

Q : (Artemis) Est-ce que quelqu’un ici a un lien de parentĂ© lointain avec un gĂ©ant ?

(Andromeda) [murmures] Scottie ! [rires]

(L) En d’autres mots, est-ce que l’un d’entre nous a des restes gĂ©nĂ©tiques ?

R : Non

Q : (Chu) mĂȘme pas Beau ? ! [rires]

R : Non

Q : (L) D’accord
 Et maintenant ? Pierre a ses questions. Pierre, viens t’asseoir Ă  cĂŽtĂ© de moi ou je ne pourrai pas t’entendre, car tu vas commencer Ă  t’éloigner et Ă  devenir de plus en plus silencieux. [Pierre se dĂ©place]

(Pierre) Bon. J’ai lu un article qui montre que l’ADN, dans un champ Ă©lectromagnĂ©tique, se comporte comme une antenne fractale. Je voudrais demander : le signal Ă©lectromagnĂ©tique qui nous relie au champ d’information, contient-il des composantes fractales ?

R : Oui

Q : (Pierre) Maintenant
 [Pierre se lùve pour retourner à sa place normale]

(Joe) OĂč est-ce que tu vas ?

(Pierre) Je suis mal à l’aise quand je suis assis au milieu de tout le monde
 [rires]

[Pierre retourne sur le « SiÚge chaud »]

(Pierre) DeuxiĂšme question : dugdeep et moi avons une thĂ©orie pour expliquer pourquoi l’homĂ©opathie gagne en puissance alors que la dilution augmente. C’est contre-intuitif, mais nous pensons qu’à la lumiĂšre de la dimension de la composante fractale de l’électromagnĂ©tisme
 [rires]

[Laura Ă©clate de rire car, en arriĂšre-plan, plusieurs personnes font le mĂȘme « mouvement de la main du Champ d’Information » brevetĂ© et rendu cĂ©lĂšbre par Pierre chaque fois qu’il parle du champ d’information
 Il faudra poster une vidĂ©o de ce geste ! Peut-ĂȘtre mĂȘme un GIF animé ]

(Pierre) Oh mon dieu
 C’était une phrase complexe. Je ne serai pas capable de la rĂ©pĂ©ter
 D’accord : Étant donnĂ© la fractale


(Chu) Tu parles, et on fait le mouvement ! [rires]

(Pierre) Étant donnĂ© les composantes fractales de
 [rires]

(Joe) On essaye de t’aider !!

(L) Vous voulez bien arrĂȘter de faire ça ! Laissez-le poser la question. [rires]

(Joe) ça augmente le signal ! [rires]

(Andromeda) Quelle est ta théorie sur la dilution homéopathique ?

(Pierre) Étant donnĂ© la dimension fractale de la connexion Ă©lectromagnĂ©tique entre le champ informationnel et les ĂȘtres humains, nous pensons que les solutions homĂ©opathiques gagnent en puissance lorsque la succussion et la dilution augmentent, car chaque fois que vous faites une succussion et une dilution, vous reproduisez Ă  une Ă©chelle diffĂ©rente la mĂȘme signature gĂ©omĂ©trique qui EST la connexion Ă  telle ou telle partie du champ d’information, augmentant ainsi la puissance qui n’est fondamentalement qu’une signature informationnelle que vous reproduisez et amplifiez Ă  une Ă©chelle diffĂ©rente. Vous voyez ce que je veux dire ? (La “Succussion” est le moment oĂč vous frappez la fiole. L’énergie fournie aide Ă  rĂ©pliquer la signature gĂ©omĂ©trique Ă  une Ă©chelle diffĂ©rente).

(Joe) Alors, dĂ©marrons par peu
 Disons que c’est comme des hexagones. Quand vous dynamisez, vous brisez cet hexagone en cinq ou six versions plus petites. Et vous le faites encore et encore, et finalement vous le saturez avec la signature de l’information


(Pierre) Et comme c’est une antenne fractale, vous recevez Ă  chaque gamme de frĂ©quence, tu vois ?

R : Non seulement cela, mais la division est moins matĂ©rielle et plus un champ d’information pure « amical ».

Q : (Pierre) J’avais une analogie Ă  ce sujet
 Comme lorsque vous jetez une pierre dans l’étang, s’il y a des Ăźles dans l’étang, la frĂ©quence ou l’information ne se rĂ©pand pas aussi harmonieusement que lorsque l’étang est sans Ăźles. J’ai une autre question. C’est un moment Watson, avant qu’on dise que
 Il y a quelques annĂ©es, vous avez parlĂ© d’un triple mauvais jour pour les Rockefellers. À la lumiĂšre de la rĂ©cente rĂ©vĂ©lation sur les pandĂ©mies et la vraie peste, que pour ceux comme les Rockefellers ce sera un triple mauvais jour : sur le plan de la santĂ© (la vraie peste), sur le plan financier (la vraie crise) et sur le plan social (parce qu’ils seront chassĂ©s par le peuple lorsqu’ils comprendront enfin ce qu’on leur fait subir). Est-ce la signification de Triple Mauvais Jour ?

R : Proche. Mais, pas seulement. Le déséquilibre des fréquences entraßnera de nombreux événements « fracassants ».

Q : (L) En d’autres termes, la frĂ©quence, l’environnement des rayons cosmiques, ou la frĂ©quence de la planĂšte et de notre zone d’espace-temps est en train de changer et ils auront des Ă©vĂ©nements qui briseront leur Ăąme parce qu’ils ne sont plus adaptĂ©s ?

R : Proche.

Q : (Joe) Cela pourrait-il aussi signifier que certaines personnes particuliĂšrement mĂ©chantes attireront les roches de l’espace ?

R : Possible aussi !

Q : (Artemis) Cela me rappelle ce fil de discussion oĂč quelqu’un a rapportĂ© que des choses se brisaient et que des gens rapportaient que des choses tombaient et se brisaient partout pour eux aussi. Comme si le changement d’énergie activait beaucoup de phĂ©nomĂšnes psychiques, ou les renforçait.

(L) Ça pourrait aussi ĂȘtre un peu comme ce pauvre gars qui a Ă©tĂ© frappĂ© par la foudre sept fois. Son ADN a dĂ» ĂȘtre l’antenne qui a fait de lui un attracteur de la foudre. De la mĂȘme maniĂšre, certaines de ces personnes malĂ©fiques peuvent avoir des modifications de leur ADN en raison de leur nature qui les rendent Ă©galement attirantes pour certaines Ă©nergies inconnues ou autre chose.

R : Oui

Q : (Andromeda) Donc ils ont vraiment des roches spatiales lĂ -haut avec leurs noms dessus ?

R : Proche

Q : (Pierre) À propos de la foudre
 Un lien Ă©lectromagnĂ©tique qui nous connecte au champ d’information
 Je me demande
 Est-ce que les C’s pourraient nous dire
 Nous savons qu’il y a une composante fractale dans ces liens Ă©lectromagnĂ©tiques. Les C’s pourraient-ils nous en dire plus sur cette connexion Ă©lectromagnĂ©tique ? La nature ou la frĂ©quence


(L) Je pense que tu poses une question qui nécessiterait quelques heures de plus que ce que nos bras peuvent supporter ! tu devrais résumer tes questions et les garder pour une autre session. Je veux poser des questions sur les virus ! I

(Joe) Ouais !

(L) Passons Ă  autre chose, car les virus sont en quelque sorte liĂ©s Ă  tout cela. Je comprends que certaines personnes Ă©crivent qu’il n’y a pas de virus, qu’ils n’existent pas. Est-ce vrai ?

R : Non. Nous avons dĂ©jĂ  soulignĂ© que les virus sont des paquets d’informations qui peuvent ĂȘtre facilement envoyĂ©s entre la 4D et la 3D.

Q : (L) En d’autres termes, si je me souviens bien, ils ont dit quelque chose du genre que les virus Ă©taient l’un des gĂ©nĂ©rateurs de certains changements Ă©volutifs – si on veut les appeler ainsi – mais ils sont comme une Ă©volution dirigĂ©e. C’est comme une conception intelligente via des virus.

R : Oui

Q : (L) Cela Ă©tant, ces gens qui font ces affirmations, ils insistent sur le fait que toute cette histoire est liĂ©e au terrain sur lequel les virus n’ont jamais Ă©tĂ© vus. Mais
 Alors, Ă  quoi avons-nous affaire ici ?

R : Le terrain est important, mais il est mĂȘlĂ© Ă  la FRV. La FRV peut ĂȘtre modifiĂ©e de plusieurs façons, tant interne qu’externe. C’est l’une des raisons pour lesquelles la connaissance protĂšge. Si vous connaissez les voies et moyens de la modification externe, vous pouvez la contrer.

Q : (L) Et Ă©videmment, si vous avez la connaissance des voies et moyens de la modification interne, vous pouvez modifier consciemment votre contrĂŽle interne sur votre FRV. Ainsi, vous pouvez vous exposer dĂ©libĂ©rĂ©ment Ă  certaines choses afin de renforcer votre volontĂ©, votre force, peu importe. Choisissez les activitĂ©s dans lesquelles vous vous engagez pour renforcer une certaine FRV ou refuser d’autres activitĂ©s. Interagir avec certaines personnes. C’est un peu comme ce livre oĂč ils parlaient des pendules
 S’impliquer dans un groupe ou faire certaines choses augmentera ou renforcera votre FRV et sa force. Donc, le terrain est important, et il peut ĂȘtre modifiĂ© en interne ou en externe. S’il y a des modifications externes, alors


(Andromeda) Des modifications externes ou internes peuvent dĂ©terminer la façon dont vous RÉAGISSEZ au virus.

(Chu) Ou les virus que vous attirez.

(Andromeda) C’est vrai. Ou si vous en prenez un comme le Corona qui est censĂ© ĂȘtre une amĂ©lioration d’une certaine maniĂšre, que vous ayez ou non des symptĂŽmes extrĂȘmes ou que vous soyez sensible Ă  certains.

(L) C’est comme ce dont nous parlions l’autre jour : un corps, « le terrain », est comme une ville, un organisme complexe, et une seule erreur – mĂȘme minime – peut entraĂźner une cascade d’évĂ©nements qui font que ce terrain n’est plus sain. Si les Ă©boueurs se mettent en grĂšve, la ville se remplit d’ordures, ce qui entraĂźne la multiplication des rats et autres vermines, et si rien n’est fait, cela peut conduire Ă  une Ă©pidĂ©mie. Et les Ă©boueurs peuvent se mettre en grĂšve Ă  cause des pots-de-vin et de la corruption aux niveaux supĂ©rieurs. De mĂȘme, dans l’AntiquitĂ©, il y avait des citĂ©s-États qui se faisaient la guerre. Ce serait une analogie d’un autre type d’influence externe Ă  l’effondrement du terrain. Mais il n’en reste pas moins que l’effondrement du terrain seul n’est pas tout ce qu’il y a Ă  faire.
(L) Alors pourquoi les gens s’obstinent-ils à dire qu’il n’y a pas de virus ?

R : Ils ont le virus !!

Q : (L) ĂȘtes-vous facĂ©tieux ici ?

R : Juste un peu.

Q : (Joe) C’est un point de vue trĂšs matĂ©rialiste. C’est similaire aux personnes qui ont dĂ©cidĂ© que dans les attaques terroristes, c’était tous des acteurs. ConfrontĂ©s Ă  cette idĂ©e que le gouvernement pourrait en fait leur nuire, tuer volontairement des innocents pour leurs agendas politiques, ils se ferment et ne peuvent l’accepter.


R : La connaissance protĂšge vraiment.

Q : (Chu) Des virus ?

R : Cela peut.

Q : (L) C’est comme ce dont nous parlions l’autre jour
 C’est comme les expĂ©riences de Pavlov sur l’inhibition transmarginale. Vous pouvez bombarder une crĂ©ature de signaux dĂ©routants, torturants ou autres, jusqu’à ce qu’ils brisent quelque chose en elle. Ensuite, on peut les modifier mentalement ou Ă©motionnellement. Dans le mĂȘme temps, de nombreuses mĂ©thodes peuvent ĂȘtre utilisĂ©es Ă  cette fin, y compris la destruction dĂ©libĂ©rĂ©e de leur santĂ©. Ce genre de choses est dirigĂ© en permanence vers les ĂȘtres humains. Le stress de la vie ordinaire, la propagande, les contradictions
 Ces choses sont constantes. Une autre chose est qu’ils utilisent divers moyens comme les ondes – une barriĂšre de frĂ©quence, comme on l’a appelĂ© une fois – et ainsi de suite, comme les tours de tĂ©lĂ©phonie cellulaire. Et les C’s ont dĂ©jĂ  dit il y a des ANNÉES que ces choses transformaient votre cerveau en gelĂ©e. Et alors vous commencez Ă  croire des choses qui sont fausses. Si vous commencez Ă  croire des choses fausses ou Ă  penser d’une certaine maniĂšre, alors votre terrain va ĂȘtre complĂštement dĂ©rĂ©glĂ© et vous serez plus sensible.

(Pierre) Oui, il y a ce rayonnement et cette influence, mais certaines personnes embrassent ces mensonges et d’autres non. Il y a une composante de libre arbitre dont nous avons discutĂ© prĂ©cĂ©demment. Mais il y a aussi, depuis la rĂ©cente sĂ©ance, le fait que notre connexion Ă  l’information – Ă  nos pensĂ©es tout simplement – est liĂ©e Ă  nos protĂ©ines qui sont codĂ©es par notre ADN qui est composĂ© en grande partie de virus. Lorsque vous examinez la thĂ©orie de l’absence d’avion ou celle de l’absence de morts lors des attentats de Boston, vous constatez le mĂȘme schĂ©ma de dĂ©ni de masse et d’adhĂ©sion de CERTAINES personnes. Cela suggĂšre donc que derriĂšre cette histoire de virus, il pourrait y avoir une sĂ©quence virale spĂ©cifique qui rend les gens enclins Ă  percevoir ce type d’information encore et encore.

(Joe) Ouais. Je ne sais pas si on doit aller aussi loin avec ça, cependant. Ils ont dĂ©jĂ  dit Ă  propos de la thĂ©orie des Acteurs que c’est la reconnaissance des modĂšles qui se dĂ©traque.

(Andromeda) Ou ceux qui croient à la Terre plate. Ils n’ont tout simplement pas ce qu’il faut pour comprendre le concept.

(Joe) Ils le prennent Ă  l’extrĂȘme. Penser en noir et blanc. TOUT est une conspiration – tout ! La plupart des gens dans le monde occidental d’aujourd’hui vivent dans un paradigme matĂ©rialiste. Nous pouvons prendre du recul et voir la situation dans son ensemble parce que nous avons une comprĂ©hension cosmologique ou philosophique plus grande derriĂšre elle. Mais les gens qui ne sont concentrĂ©s que sur le monde matĂ©riel et qui VOIENT correctement qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans cette pandĂ©mie, ils attribuent TOUT cela Ă  des pouvoirs matĂ©riels ou mondains. Ils dĂ©cident alors naturellement que tout est faux – mĂȘme les virus.

R : Comme nous l’avons dit, ce n’est pas l’endroit oĂč l’on se trouve, mais qui l’on est et ce que l’on voit.

Q : (L) Quand vous dites, « ce que vous voyez », vous voulez dire voir l’invisible, la vĂ©ritĂ© sous les mensonges ?

R : Oui

Q : (L) Et pourtant, n’est-il pas vrai aussi parfois que lĂ  oĂč vous ĂȘtes, vous ĂȘtes plus susceptible d’ĂȘtre bombardĂ© par des Ă©lĂ©ments extĂ©rieurs qui tentent de changer votre FRV ?

R : Oui

Q : (L) Et dans ces cas-lĂ  vous devez prendre des prĂ©cautions supplĂ©mentaires afin de maintenir qui vous ĂȘtes et ce que vous voyez avec une plus grande prĂ©cision ?

R : Oui

Q : (L) Donc, il y a beaucoup d’élĂ©ments dans cette petite dĂ©claration.

(PoB) Ces gens n’ont aucun respect pour la vĂ©ritĂ© et la rĂ©alitĂ© et ils prĂ©fĂšrent ĂȘtre en quelque sorte exceptionnels ou uniques ou peu importe ce qu’ils pensent ĂȘtre plutĂŽt que ce qui est rĂ©el.

(L) Oui, c’est vrai. Je me suis trompĂ© dans ma propre pensĂ©e tellement de fois que j’en suis venu Ă  compter non seulement sur les C’s, mais aussi sur le rĂ©seautage et sur le fait d’ĂȘtre impitoyable en essayant de dĂ©cortiquer ce qui se passe mĂȘme dans ma propre tĂȘte. Il est vrai que lorsque vous entendez quelque chose promu par les mĂ©dias ou mĂȘme par des sources alternatives qui n’ont pas fait de travail sur elles-mĂȘmes, vous pouvez presque supposer que la vĂ©ritĂ© est exactement le contraire de ce qu’ils disent. Mais ce n’est pas toujours vrai. Ils sont rusĂ©s. Pensez au « Protocole 17 » – il y a un programme pour tout le monde.

(Joe) Ouais.

(Andromeda) Les gens fixĂ©s sur des idĂ©es comme ça n’ont aucune capacitĂ© de remise en question, surtout pas leur propre pensĂ©e.

(L) A ce stade avec leurs antĂ©cĂ©dents, j’ai tendance Ă  donner aux C’s un peu plus de crĂ©dibilitĂ© – mĂȘme plus que mes propres idĂ©es si j’arrive avec quelque chose qui est contraire ou contradictoire. Les C’s ont dit que oui, les virus existent et sont des agents du changement. Je pense que je vais m’en tenir Ă  cela.

(Joe) En allant dans une autre direction, il semble que la grippe ait pratiquement disparu, du moins dans les pays occidentaux, cet hiver. Est-ce le cas ? Et si oui, pourquoi ?

R : En partie. Les confinements ont fermé les principaux vecteurs de transmission.

Q : (Andromeda) Y a-t-il quelque chose qui justifie l’idĂ©e que le Coronavirus dĂ©place en quelque sorte la grippe, en ce sens que si vous l’attrapez, il est plus difficile d’attraper la grippe ?

R : Non.

Q : (L) En d’autres termes, il n’y a pas autant de personnes qui tombent malades qu’on le prĂ©tend. Est-ce bien cela ?

R : Oui

Q : (Pierre) Cela suggÚre également que beaucoup de cas de grippe sont déplacés


(L) Dans la liste Covid.

R : Oui

Q : (Chu) Mais on dit aussi que les enfants ont des problĂšmes d’estomac parce que les Ă©coles sont fermĂ©es. Mais qu’est-ce que cela signifie plus tard pour l’immunitĂ© gĂ©nĂ©rale. Si vous gardez les gens enfermĂ©s, ils seront plus vulnĂ©rables quand le confinement prendra fin.

R : L’immunitĂ© gĂ©nĂ©rale Ă©chouera.

Q : (L) En d’autres termes, les gens ont-ils vraiment besoin d’acquĂ©rir une immunitĂ© collective en interagissant les uns avec les autres de maniĂšre continue ?

R : Oui

Q : (Pierre) Et nous avons une immunité collective qui échoue peu avant une vraie pandémie


(L) Donc, si nous n’avons pas d’immunitĂ© collective contre ce qui existe dĂ©jĂ  et qui se dĂ©veloppe et mute tout le temps, alors quelque chose pourrait arriver et faire VRAIMENT un travail


R : Oui. Surtout si l’agent pathogĂšne vient de l’espace et se rĂ©pand dans le monde entier dans l’air que tout le monde respire.

Q : (L) D’accord, donc en d’autres termes
 Maintenant, ça me fait me demander
 Est-il possible que ce soit un effet planifiĂ© ? Affaiblir l’humanitĂ© par toutes ces bĂȘtises de pandĂ©mie virale, c’est la prĂ©parer Ă  une dĂ©cimation majeure ou Ă  un Ă©vĂ©nement d’anĂ©antissement par un virus envoyĂ© de l’espace en quelque sorte ?

R : Oui

Q : (L) Eh ben, c’est moche.

R : Oui, c’est « l’évolution ».

Q : (Pierre) C’est ce que j’allais dire. Les caractĂ©ristiques principales sont trĂšs similaires Ă  une extinction de masse.

R : Oui

Q : (L) Bon, d’accord. Est-ce que tout le monde a fini avec ses questions prĂ©fĂ©rĂ©es ?

(Niall) Le gouvernement chinois emprisonne-t-il Ă  tort des centaines de milliers de musulmans dans la province de Xinjiang ?

R : Non.

Q : (Joe) C’est probablement le cas, mais pas Ă  grande Ă©chelle.

R : Seulement dans les cas de radicalisation extrĂȘme.

Q : (Niall) C’est ce que le gouvernement chinois dit, donc ce qu’ils disent est la vĂ©ritĂ©. Donc ça rejette toute l’histoire de la « pathocratie » juste lĂ .

(L) Attendez une minute, je veux en savoir plus sur cette affaire chinoise. D’oĂč viennent toutes ces histoires « d’incarcĂ©ration massive » ?

(Joe) Eh bien, le terme « virus de la Chine » est constamment rĂ©pĂ©tĂ©, tout comme les affirmations concernant « la prise de contrĂŽle des entreprises amĂ©ricaines par la Chine » et « l’idĂ©ologie communiste chinoise qui est derriĂšre la gauche radicale aux États-Unis ». De nombreuses personnes pensent que la Chine est toujours un pays communiste. La seule chose que l’on entend dans les mĂ©dias grand public, ce sont des rĂ©fĂ©rences Ă  la Chine qui dĂ©passerait les États-Unis en tant que superpuissance mondiale. Les idĂ©es de conspiration proviennent principalement de sources alternatives conservatrices.

L) Est-ce que l’une de ces sources est gĂ©nĂ©ralement fiable avec un historique ?

(Joe) Non. Ce ne sont que des absurdités hystériques comme la plupart de ce qui passe pour les « nouvelles » de nos jours.

(L) Eh bien, les sources conservatrices nous ont apportĂ© la guerre d’Irak par le biais des armes de destruction massive et des bĂ©bĂ©s prĂ©maturĂ©s tuĂ©s par le diabolique Saddam. Il n’était pas un boy-scout, mais il n’était certainement pas aussi diabolique qu’on le dĂ©crivait et il a Ă©tĂ© diffamĂ© afin de justifier l’invasion. Donc, encore une fois, cela ressemble au « Protocole 17 » – il y a un programme pour tout le monde.

(Joe) Tu ne croirais pas ce que certaines personnes croient de nos jours ! De la bouillie pour le cerveau ! Pas de vĂ©ritable rĂ©flexion, pas d’analyse minutieuse et d’examen de toutes les implications et permutations !

(L) Peut-ĂȘtre que c’est ce que les C’s veulent dire quand ils disent « c’est le virus » ?

(Joe) Peut-ĂȘtre en partie, pour certains. Il me semble que le processus de dĂ©sintĂ©gration culturelle, sociale et psychologique/Ă©motionnelle s’accĂ©lĂšre, surtout aux États-Unis. Pour en revenir aux problĂšmes du virus : Un nombre plus important que la normale de personnes sont mortes Ă  cause des vaccins Covid-19 par rapport au vaccin contre la grippe, par exemple


R : Oui

Q : (Joe) Y a-t-il quelque chose de mauvais dans les vaccins non-ARNm ? Y a-t-il quelque chose de mauvais Ă  leur sujet ?

R : Plus sûr.

Q : (Pierre) Est-ce que la raison pour laquelle les puissances occidentales veulent imposer les vaccins Ă  ARNm est qu’ils contiennent des sĂ©quences d’obĂ©issance ?

R : Oui

Q : (Artemis) Ne voulions-nous pas poser des questions au sujet de Deckard ?

(L) Deckard veut savoir pourquoi il a eu un cancer.

R : FRV.

Q : (Pierre) FRV entropique ?

R : Pas tant « entropique » trop d’intĂ©riorisations nĂ©gatives.

Q : (L) Donc, il a vraiment besoin de travailler sur son FRV. C’est bien cela ?

R : Oui

Q : (L) Est-ce que, comme nous le disions plus tĂŽt dans notre discussion que traiter les comprĂ©hensions karmiques et simples est la clĂ© ? J’ai Ă©crit un post Ă  ce sujet sur le fil de discussion sur les romans d’amour aujourd’hui [Nouveau Titre : Fiction Romantique, Modelage de la RĂ©alitĂ© et le Travail] Est-ce que c’est l’un des moyens qui peut vraiment aider Ă  cela ? Cela peut vous faire passer par de multiples processus en vous engageant dans ce projet de lecture, en y rĂ©flĂ©chissant et en partageant avec d’autres ce que vous vivez et apprenez ?

R : Oui. Vrai pour presque tout le monde

Q : (L) Certains participants au projet pensaient qu’ils pouvaient lire 2 ou 3 livres et que cela ferait l’affaire. Mon point de vue est que cela pourrait prendre 100 livres.

R : Oui

Q : (L) Et c’est parce que vous ne pouvez pas trouver tout ce qui concerne votre situation particuliĂšre, en plus vous avez Ă  traiter des choses de votre vie passĂ©e aussi. Donc, il faut beaucoup de lecture et de scĂ©narios diffĂ©rents pour apprendre ces choses.

R : Oui

Q : (L) Trùs bien alors
 Si personne n’a d’autres questions.

(Joe) Qu’en est-il de Revici ?

(L) Quelle est la question ?

(Joe) La philosophie et les traitements de Revici ont-ils un quelconque mérite ?

R : Oui, mais August n’est pas aussi intuitive et doit parfois travailler les choses par essais et erreurs. Mais elle y arrive gĂ©nĂ©ralement.

Q : (L) En d’autres termes, elle n’a pas l’intuition de Revici, mais elle connaüt le systùme et s’y retrouve ?

R : Oui

Q : (L) Autre chose d’important ?

(Chu) Quelque chose pour les membres du groupe ?

(L) Ouais, avons-nous un message pour nous ici ou pour notre groupe ?

R : Oui, vous avez une période de temps pour travailler alors que la réalité se désintÚgre autour de vous, ne la gaspillez pas !!! Au revoir.

(L) Donc cela signifie qu’ils doivent s’embarquer dans le projet de lecture de romance !

(Andromeda) Absolument. Pas de farniente ! Allez à ce roman d’amour ! [rires]

(L) Bien
 C’est une maniĂšre folle de le faire, mais bon sang, ça semble fonctionner ! Je veux dire, en lisant ce fil de discussion, les gens avaient des prises de conscience dans tous les sens. Beaucoup se voient vraiment pour la premiĂšre fois. Nous avons essayĂ© toutes les autres mĂ©thodes
 Et MAINTENANT, les gens ont des prises de conscience sur leur propre pensĂ©e, leur propre comportement, ils se voient comme les autres les voient. C’est TOUT À FAIT remarquable.

ALLEZ LIRE MAINTENANT !!
[New title : Romantic Fiction, Reality Shaping and The Work]

FIN DE LA SÉANCE
 

thierry N

The Force is Strong With This One
Merci pour ce partage ,
petite question
Lorsque les cs disent:
R:Oui. Surtout si l’agent pathogĂšne vient de l’espace et se rĂ©pand dans le monde entier dans l’air que tout le monde respire.
"Virus cométaire" ou artificiel propagé par les les forces obscures ?

Thanks for sharing, small question When the cs say: A:Yes. Especially if the pathogen comes from space and spreads all over the world in the air that everyone breathes. "Cometary virus" or artificial propagated by the dark forces?
 

Mariama

Ambassador
Ambassador
FOTCM Member
L'équilibre, je crois, ça veux dire que l'autre a besoin de faire mal ...
Welcome to our forum, Jyhel Achaiah! Could you please introduce yourself in the newbies section, so we can get to know you a bit better? You don't have to write anything that is too personal, just whether you are reading French Sott, whether you are familiar with Laura's books and so on.

If you are experiencing difficulties with the English language you can always use DeepL Translator. :-) Merci bien!

Added:
Bienvenue sur notre forum, Jyhel Achaiah ! Pourrais-tu te présenter dans la section des nouveaux venus, afin que nous puissions apprendre à te connaßtre un peu mieux ? Tu n'as pas besoin d'écrire quoi que ce soit de trop personnel, juste de dire si tu lis French Sott, si tu connais les livres de Laura, etc.

Si vous avez des difficultés avec la langue anglaise, vous pouvez toujours utiliser le traducteur DeepL.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
 
Last edited:

isparnid

Jedi Master
R:Oui. Surtout si l’agent pathogĂšne vient de l’espace et se rĂ©pand dans le monde entier dans l’air que tout le monde respire.
"Virus cométaire" ou artificiel propagé par les les forces obscures ?
Cette question appellerait sans doute plus de réponse sur la séance en anglais : Session 13 march 2021
Sinon, j'aurais tendance Ă  dire "Les deux mon Capitaine !" ;-)

This question would probably call for more of an answer on the English session:Session 13 March 2021
Otherwise, I'd be inclined to say "Both are true!"
 

Recto

Jedi
Thank you very much for this translation ! I'm hoping to see the GIF of Pierre's information field movement/gesture in the future :lol:

Merci beaucoup pour cette traduction ! J'espĂšre que l'on aura l'occasion de voir un jour le GIF du « mouvement de la main du Champ d’Information » de Pierre :lol:
 
Top Bottom