đź“š SĂ©ance du 15 avril 2000

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 15 April 2000

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

SĂ©ance du 15 avril 2000

Ark, Laura, Frank, Terry, Jan, Invité Johann M, Invitée Stephanie

Q : Bonsoir

R : Bonsoir

Q : Et qui est avec nous ce soir ?

R : Yojon

Q : Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée

Q : (T) Nous avons des invités ici ce soir… (L) Oui, vous les gars avez quelque chose à leur dire ?

R : Oui, vous avez des gens ici ce soir ! Ne serait-il pas préférable de laisser les questions suivre leur cours ?

Q : (L) D’accord. J’ai téléchargé cet article sur Internet. Il dit : « Pendant deux jours en mai, le vent solaire qui soufflait constamment du soleil a pratiquement disparu ; la plus longue la plus durable et la plus drastique jamais observée… Baissant de moitié sa densité normale, à une fraction de sa vitesse normale, le vent solaire… »

R : Un événement inhabituel, oui, mais l’équipement d’observation s’est amélioré, oui ?

Q : (T) Juste parce que cela a été « observé » cette fois, ne signifie pas que ce n’est pas quelque chose qui ne s’est pas produit auparavant.

R : Oui.

Q : (L) Il dit : « En raison de la diminution des électrons énergétiques du soleil, ils ont pu s’écouler vers la terre en faisceaux étroits connus comme “stroa.” Dans des conditions normales, les électrons du soleil sont dilués et mélangés et redirigés dans l’espace interplanétaire et par le champ magnétique terrestre. L’une des choses qui se sont produites est que la magnétosphère terrestre a gonflé de cinq à six fois sa taille normale. Ceci a été observé par les satellites. Il n’y avait pas de formation “d’onde de choc” dans la magnétosphère terrestre. »

R : Perméation.

Q : (L) Cela ressemble-t-il à ce dont vous parliez en termes d’expansion du champ magnétique de la Terre comme étant un état plus permanent après la transition vers la 4e densité ?

R : Aperçu temporaire.

Q : (L) Lorsque vous l’avez décrit de cette façon, vous disiez que tout « s’ouvrait ». Vous avez dit que si la rotation de la Terre devait ralentir, même d’une minute, que tout « s’ouvre » gravitationnellement parlant. Mais, cela semble être lié à l’activité solaire, et pas tant à la vitesse de la terre.

R : Les activités solaire et terrestre sont interconnectées.

Q : (L) Quels effets ont pu se produire à la suite de cet événement le 5 mai 1999 ?

R : Biogénétique, liée aux agents pathogènes des maladies.

Q : (L) Dans quel sens ?

R : Transmutation.

Q : (L) Cela a-t-il permis aux agents pathogènes de muter de telle sorte qu’ils deviennent plus difficiles à traiter, ou ont‑ils muté en formes plus bénignes ?

R : Dans les deux sens.

Q : (L) Est-ce l’événement principal qui s’est produit lors de cette interruption du vent solaire ?

R : Pour l’instant, c’était si bref.

Q : (L) Pouvez-vous nous dire quelle a été la cause de cette disparition du vent solaire ?

R : Onde cyclique tournante des Ă©nergies cosmiques.

Q : (L) Quelle était la source de cette onde ?

R : « Vents » de l’espace profond liés à des amas de particules d’antimatière. Particules, comme reflet de la matière dans un miroir.

Q : (L) Donc, c’est la source de cette onde. Est-ce que ça va arriver plus souvent dans le futur, ou est-ce juste un coup de chance ?

R : Vous le saurez.

Q : (L) Eh bien, c’est ce que je vous demande !

R : Et nous nous abstenons !

Q : (A) Je pense que la réponse se trouve dans la question précédente ; que c’est une chose standard, mais avec l’amélioration de l’équipement d’observation, on l’a remarqué. Cela tourne de façon cyclique, alors oui, cela se produit encore et encore. Nous ne savons pas à quelle fréquence…

R : Et il y a des cycles dans les cycles.

Q : (L) C’est quelque chose que j’ai toujours voulu demander dans une séance, mais je l’oublie toujours. Alors, je l’ai écrit pour ne pas oublier. Qu’est-ce qu’une « Merkabah ? » Tous ces types du New Age en parlent partout, et je veux juste savoir si l’interprétation standard est quelque chose de proche de la réalité. Qu’est-ce qu’une Merkabah ?

R : Une création créative.

Q : (L) Êtes-vous en train de dire…

R : Tout comme…

Q : (L) Vous ne m’avez pas laissé finir ma question !

R : Nous l’avons entendu en toi.

Q : (L) Eh bien, juste pour que la question soit enregistrée, c’était est-ce que toutes ces personnes qui inventent toutes ces choses sur ce qu’est la Merkabah ?

R : Mais alors encore une fois, de quoi est-ce constitué et pourquoi ? Ce n’est pas si simple !

Q : (L) Dans la littérature ancienne, on parle de Merkabah, mais la définition de cette chose extrêmement mystérieuse a été perdue au fil des siècles. Il y a eu de nombreuses « explications » de sources telles que le Midrash — des commentaires juifs — mais il y a même des débats à ce sujet. Il semble que, même alors, personne ne savait ce que c’était. Mais maintenant, nous avons tous ces gens du New Age qui ont décidé qu’ils savent de quoi il s’agit, et elle est diversement décrite comme de doubles tétraèdres rotatifs…

R : Si personne ne sait ce que c’est, c’est aussi bon que toute autre explication.

Q : (L) Je veux savoir ce que les anciens ont écrit à ce sujet ? Quelle est la définition du mot tel qu’il était utilisé par les anciens écrivains ?

R : La définition d’origine est antérieure à cela.

Q : (L) Quelle est la définition originale qui est antérieure aux écrits anciens auxquels nous avons accès ?

R : Qu’en penses-tu ?

Q : (L) Quoi ? Eh bien, c’est un mot curieux, car il est composé de deux mots ou même de trois : mer kaba ou mer ka ba. Si nous le considérons comme un mot en trois parties, nous avons le Ka égyptien, qui est comme le corps astral, et le Ba qui est similaire au Ka. Je suppose que vous pourriez les considérer comme le corps astral et le corps génétique. Ensuite, il y a le Ab qui est le genre d’élément principal de la vie chez l’homme — comme la partie qui est de Dieu ou de l’âme. L’Ab était représenté comme une pierre rouge. C’était la partie de l’homme qui exprimait le désir, la luxure, le courage, la sagesse, les ressentis, les sensations et l’intelligence. Donc, tous ensemble expriment en quelque sorte un principe créatif abstrait. Kaaba est arabe pour cube, et c’est le bâtiment carré en pierre dans lequel se trouve la pierre noire à La Mecque. Il était censé avoir été construit par Ismaël et Abraham. Donc avec Mer, Ka, Ab et Ba, nous avons un cube composé des principales parties du moi éthérique, et hébergeant une pierre. Pierre de l’âme ? Pierre Mère ?

R : Par Dieu, elle l’a !

Q : (L) D’accord, nous avons la pierre de l’âme ou de la mère. Ou la mère de toutes les pierres. Maintenant que nous avons une définition, c’était quoi ?

R : La Pierre de la Matriarche.

Q : (L) La Pierre de la Matriarche est-elle celle de La Mecque ?

R : Le symbolisme règne ici en maître.

Q : (T) Est-ce aussi la pierre philosophale ?

R : « Pierre » à ceux que vous percevez comme des anciens symbolisait la communication « d’une source supérieure ».

Q : (L) Quoi à propos d’une pierre qui faisait que les anciens l’associaient à la communication ?

R : Les ondes radio.

Q : (L) Comment les ondes radio interagissent-elles avec la pierre ? Étaient-elles enregistrées par la pierre ; transmises par la pierre ?

R : Transmission.

Q : (T) Les cristaux sont des pierres. Les cristaux sont utilisés pour les transmissions radio.

R : Oui.

Q : (L) Et il avait été dit avant que Stonehenge était un émetteur et un récepteur géant. Le but initial de Stonehenge était de recevoir des communications et d’envoyer des communications. Ce n’était pas tout ce truc Druidique HooDoo dont les gens parlent de nos jours. C’était une machine, pour ainsi dire. (Johan) Se pourrait-il que les gens qui entrent en contact avec une pierre à un endroit, puis ils se rendent à un autre endroit et entrent en contact avec une autre pierre, transfèrent quelque chose d’une pierre à l’autre ?

R : Eh bien, on renforce leurs capacités grâce à une harmonisation consciente du canal.

Q : (L) Qu’est-ce qui est renforcé par le contact avec les pierres ?

R : Vos capacités.

Q : (L) Quand ils parlent de cette Pierre Mère, parlent-ils de quelque chose de similaire aux cristaux atlantes qui ont recueilli, dispersé et/ou transduit de l’énergie ?

R : C’est plus symbolique. Mais tu es sur la bonne voie.

Q : (L) Donc, en parlant de Merkabah, nous ne parlons pas de faire tourner des tétraèdres qui vous permettent d’ascensionner ou de générer une sorte de « véhicule astral ». Ils disent que se visualiser à l’intérieur de l’un d’eux vous permets d’ascensionner, ou quelque chose de la sorte.

R : Si vous faites cela, cela peut aider, cependant.

Q : (L) En quoi cela peut aider ?

R : Nous tournons en rond ici. Vous devriez utiliser vos propres capacités pour compléter les réponses à certaines d’entre elles. Mais, là encore, c’est une forme de « rotation », n’est-ce pas ?

Q : (T) Tout ce que nous avons fait ici consiste à acquérir des connaissances et à augmenter la fréquence afin de passer de la 3e à la 4e densité. Dans les temps anciens, ils auraient dû faire les mêmes choses. Mais, il n’y avait peut-être pas autant d’expériences disponibles. Afin d’acquérir des expériences, ils ont peut-être dû voyager. Donc, en allant vers les pierres, ils auraient pu augmenter leurs fréquences pour passer de la 3e à la 4e densité.

(L) Ou ils les ont utilisées comme machine ou appareil direct pour le faire. Les archéologues disent que les personnes qui ont érigé les mégalithes étaient des barbares. Ils sont définis comme des barbares parce qu’ils n’ont pas construit de villes, ils n’avaient pas la roue, ils n’avaient pas organisé d’agriculture et ils n’avaient laissé aucune trace écrite. Ce sont les éléments définis de la civilisation. Pourtant, ce groupe de personnes, quelles qu’elles soient, a fait des choses que nous ne pouvons pas reproduire aujourd’hui, et elles l’ont fait partout dans le monde. Les groupes qui sont venus après eux et qui ont FAIT toutes les caractéristiques de ce que nous appelons la civilisation, ne pouvaient pas non plus ériger ces pierres gargantuesques.

J’y ai pensé depuis longtemps. Les archéologues disent qu’ils doivent les avoir érigées en monuments de leurs dieux, héros ou autres. Certains pensent qu’elles étaient des calendriers pour leur dire quand planter le maïs. Eh bien, je pense que c’est un peu exagéré. Si vous ne pouvez pas rayer les jours sur le mur et regarder à l’extérieur et voir qu’il est temps de planter le maïs, vous êtes dans un état assez triste. Vous n’avez guère besoin de transporter des pierres aussi grandes que des bâtiments à travers des collines et des vallées pour les installer dans des endroits spéciaux pour vous dire de faire ça !

La psychologie de l’être humain ne peut pas avoir changé autant au cours des milliers d’années qui se sont écoulés depuis cette époque, et il est vrai que les gens ne font rien sans une motivation puissante ; ce que j’appelle la « récompense ». Quelle pourrait être la récompense pour transporter ces choses sur des troncs graissés comme elles sont représentées ? Créer un monument ou enterrer leurs rois ? Se mettre nue et danser au clair de lune ?

(A) Comme s’ils avaient eu beaucoup de temps pour le faire tout en luttant pour vivre l’existence barbare, eux aussi !

(L) Ouais. Ils sont censés être des sauvages hurlants qui doivent constamment chasser pour se nourrir, et pourtant ils passent tout leur temps, en occupant tous leurs hommes les plus forts, à pousser des pierres ! Pendant ce temps, selon les archéologues et les paléontologues, ces gens ne vivent que pendant environ 40 ans au maximum !

(T) Ils ont fait beaucoup de chemin pendant ces 40 ans !

(L) Exactement ! Mais, nous sommes censés penser aux choses qu’ils n’avaient pas : les villes, les roues, l’agriculture et l’écriture.

(F) Peut-être qu’ils n’en avaient pas besoin.

(L) Et pourquoi cela ? Parce que les pierres ont tout fait !

(T) Peut-être étaient-ils des êtres de 4e densité SDA qui ont planté toutes ces pierres partout.

(L) Eh bien, si tu penses à un groupe de personnes qui installent ces pierres massives comme si elles étaient des morceaux de polystyrène expansé. Les pierres collectent de l’énergie et des informations. Elles transduisent ensuite l’énergie ou l’amplifient. Ces gens savent des choses sur le mouvement, les danses ou la rotation ou quelque chose qui leur permettent de se comporter de concert avec les pierres pour qu’ils deviennent tous une grande machine qui fait les choses ! Toutes les légendes parlent de danses stylisées et les choses les plus anciennes sur Stonehenge disent que c’était le Temple d’Apollon et qu’Apollon y dansait toute la nuit à certaines périodes. Tous les 19 ans, je crois. Quand vous pensez à cela, et aux autres endroits où Apollon est apparu, les inversions et les rédactions des légendes, et nous arrivons à ces pierres magiques qui produisent des choses. Puis nous arrivons à la tête de Bran le Bienheureux qui aurait produit des provisions sans fin de pain et de poisson ou tout ce qui était souhaité. La tête de Bran donnait toutes les bonnes choses. Mais plus que cela, c’était un oracle. Ça pouvait parler. Et nous avons ici l’idée d’une fonction similaire pour Stonehenge : à la fois un oracle et un donateur de bénédictions et de richesse. Tout ce que vous vouliez ou dont vous aviez besoin vous était fourni. Si vous vouliez aller quelque part, cela vous transportait comme dans les légendes des tapis volants. C’était un moyen de transport magique. Toutes ces choses sont associées, quand on les retrace assez loin, à une pierre. Les pierres ont tout fait.

(Johan) Et c’est drôle que les pierres soient mentionnées. Ce que je fais depuis 10 ou 15 ans, c’est faire le tour du monde en ramassant des pierres. Je suis allé dans certains des endroits les plus anciens de la terre et je passe de l’un à l’autre. Et de chacun, j’ai collecté des pierres. Plus, Apollon : en Crète, il y avait un oracle d’Apollon sur Tara…

(L) Et il y avait Tara en Irlande…

(Johan) Je ne serais pas surpris si Tara voulait aussi dire pierre ! Comment tout cela est-il connecté ?

(L) Exactement. C’est ce que j’ai toujours pensé de ces mégalithes. Ils ont FAIT des choses. Toutes les choses que nous pensons être les « signes » de la civilisation ont été faites par les pierres. Peut-être que Terry a raison ; ces gens étaient à un certain niveau de densité où ils pouvaient faire ce travail. À un moment donné, quelque chose s’est produit, la capacité a été perdue, et alors les gens ont dû construire des villes, s’engager dans l’agriculture, inventer la roue et développer l’écriture — parce qu’ils ne pouvaient plus le faire de manière « facile ».

(Johan) En parlant de pierres, la mère de toutes les pierres serait-elle le nombril de la terre ; est-ce la même chose qu’Ayers Rock ? C’est la plus grande pierre de la terre et ils l’appellent le nombril de la terre.

(L) Est-ce qu’Ayers Rock a quelque chose à voir avec ça ?

R : Non. Les pierres étaient autrefois utilisées pour répondre à tous les besoins, car les énergies transmises se connectaient directement à l’hypophyse pour relier les réalités spirituelles aux domaines matériels des 3e et 4e densités. Donc, vous voyez, la « pierre » était effectivement considérée comme Matriarcale !

Q : (L) Les êtres impliqués dans ce type d’activité étaient-ils 3e densité, 4e densité ou bi-densité ?

R : Initialement 4e lorsque la maison était dans d’autres lieux.

Q : (L) Pourrait-on dire que l’hypophyse elle-même est la propre « pierre mère » du corps ?

R : Si tu préfères. Nous suggérons une nouvelle direction maintenant.

Q : (L) Steph a une question personnelle dont elle dit que ce sera court. C’est d’accord ?

R : Oh, bien sûr.

Q : (S) Que puis-je faire pour aider ma peau à se purifier ?

R : L’état émotionnel est toujours en évolution. Conflit sous-jacent. Questions non résolues. D’accord ? C’est ça ? Nous suspectons que non !

Q : (S) Quel est le conflit ?

R : Tu sais cela.

Q : (Johan) Qu’est-ce que j’ai trouvé sur la plage de Magnetic Island en 1985 ?

R : Tu cherches un sens ? Commence par le centre.

Q : (Johan) Centre de l’Australie ? Centre de quoi ?

R : Tu es allée au « centre ».

Q : (Johan) Je ne suis pas trop sûr que cela signifie un lieu physique. Pour moi, ce que j’ai trouvé était le centre de la connaissance. Cela a commencé à Magnetic Island et il m’a fallu 12 ans pour comprendre ce que cela signifiait. Pour moi, c’était le Graal, ou la représentation du Graal.

R : Tu as la tige, maintenant attends que la fleur « éclose ».

Q : (Johan) Et maintenant je vais revenir au même endroit ! La fleur va-t-elle éclore là où j’ai trouvé la tige ?

R : Le lieu n’est pas aussi important que le localisé.

Q : (L) Où tu le trouves n’est pas aussi important que ce que tu as trouvé. (Johan) Oui, c’est vrai. Je ne sais pas quelle est votre histoire avec le Saint Graal, mais pour moi, il m’a fallu douze ans pour comprendre ce que j’ai trouvé qui était mon interprétation de ce qu’était le Graal — il le représentait. C’est intéressant avec l’éclosion…

R : Nous nous épanouissons grâce aux indices et toi aussi !

Q : (L) Je veux aider Stéphanie à résoudre son problème.

R : Pourquoi s’embêter, elle se cache. Elle ne se sent pas encore à l’aise pour partager certaines choses.

Q : (S) J’aimerais qu’ils me donnent des indices sur le sujet dont il s’agit !

R : Tu le sais, ma chère !

Q : (L) Je veux aller dans une direction légèrement différente. Plus tôt, nous discutions de la traduction du matériel sur le site Web dans d’autres langues. Pour ce qui est de faire une telle chose et de diffuser l’information, pourriez-vous suggérer un moyen de le faire sans s’organiser ? Nous savons tous que lorsque vous commencez à créer des organisations, vous perdez votre objectif. Pourtant, nous savons que tous ceux qui participent à un tel travail doivent avoir leurs besoins pris en compte. Pouvez-vous nous orienter dans la bonne direction ?

R : Il existe des programmes de traduction disponibles. Les derniers en date nécessitent beaucoup moins de corrections.

Q : (L) Donc, le vrai problème est juste une simple diffusion ?

R : Proche.

Q : (J) Les gens n’ont-ils pas la capacité de traduire les sites Web en ligne ? (T) Tous les moteurs de recherche ne le font pas. (J) Vous pourriez vouloir étendre vos mots-clés à d’autres langues. Cela aidera les gens à trouver le matériel.

R : D’accord, vous avez vos réponses.

Q : (Johan) La question que je me posais était quelle serait la meilleure façon de communiquer les informations au plus grand nombre de personnes possible sans entrer dans une organisation ? Ce n’est probablement pas une question suffisamment précise.

R : Vous avez raison ; pas assez précis.

Q : (Johan) Le partage d’informations est quelque chose dans lequel je m’implique depuis de nombreuses années…

R : Mais ce processus se développe naturellement de toute façon en raison de la croissance exponentielle de votre technologie. Et cela, soit dit en passant, fait partie intégrante de la transition éventuelle vers la 4e densité. Pas à cause de la technologie, mais l’explosion de la base de connaissances qu’elle facilite/facilitera.

Q : (J) Quelle est exactement la fonction de l’hypophyse dans vos références à Stonehenge ?

R : Cette glande est votre connexion supérieure.

Q : (L) Est-il possible que l’hypophyse puisse être stimulée par des sources externes telles que les ondes radio, les ondes d’une supernova ou d’autres fréquences dans l’environnement ?

R : Oui et des expériences ont eu lieu.

Q : (L) Serait-il avantageux pour nous d’expérimenter de telles choses ?

R : Pas judicieux. Vous pourriez vous faire frire dans votre zèle.

Q : (J) Est-ce que vous les gars canalisez actuellement au travers de votre glande pituitaire via les ondes radio ?

R : Ce processus de canalisation est exhaustif. Spirituel/psychique/physique.

Q : (L) Je suppose que nous ne sommes pas censés faire une expérimentation avec cela.

R : Vous pouvez expérimenter, mais pas sur le plan technologique.

Q : (L) Johan a des miroirs noirs. Serait-il avantageux d’échanger mon miroir standard contre un miroir noir ?

R : Pas nécessaire. Il suffit d’utiliser correctement la lumière.

Q : (L) Maintenant, laissez-moi faire une démonstration. Lorsque j’utilise le psychomantéum, j’arrange les choses de cette façon… [montre]. Je l’ai essayé avec cette petite lampe, et avec des bougies au sol sous l’angle du miroir. Je ne peux pas voir la lumière, mais l’éclairage est là. Maintenant, laquelle de ces deux sources lumineuses est la meilleure ?

R : Bougies. Mais place-les correctement.

Q : (L) D’accord, si je suis ici et que le miroir est là, où dois-je les placer et combien ?

R : 5 et derrière et au-dessus.

Q : (L) Donc, j’ai besoin d’elles derrière moi ?

R : Oui.

Q : (L) À quelle hauteur au-dessus de moi ?

R : Juste au-dessus.

Q : (L) Donc, je dois avoir un support ou un grand chandelier. Sous quel angle le miroir doit-il être incliné ?

R : 12 degrés.

Q : (L) Cinq bougies sont beaucoup de bougies. Et je suis censé lever les yeux et vers la gauche.

R : Le scintillement est une clé ici.

Q : (L) Avez-vous des remarques à faire sur ce maximum solaire associé à l’éruption du volcan japonais et au suicide collectif de cette secte en Afrique ?

R : Non.

Q : (L) Je ne pensais pas non plus. Juste le cycle des choses. Beaucoup de personnes m’écrivent ces derniers temps au sujet de rêves. Ils semblent avoir beaucoup de rêves d’êtres dans le ciel, entrant dans notre réalité. Toutes sortes de choses étranges.

R : Les êtres vont et viennent à volonté, c’est la prise de conscience qui se développe.

Q : (L) Une autre tendance des rêves est de se faire poursuivre, attaquer, séparer de leur famille, être mis dans des camps de concentration — toutes sortes de choses.

R : Tous sont des futurs possibles, attendez et voyez. Il y a une race alien qui prévoit de remplacer vos véhicules physiques par un nouveau « modèle ».

Q : (L) Que vont-ils faire avec les anciens modèles ?

R : « Les mettre à la retraite. »

Q : (T) De quelle race s’agit-il ?

R : Orion SDS.

Q : (L) Est-ce essentiellement ce qui s’est passé avec l’homme de Néandertal ?

R : Ouaip !

Q : (L) Eh bien, pendant un certain temps, il semble qu’ils aient continué d’exister sur la planète aux côtés du nouveau modèle, Cro-Magnon ou autre.

R : Certains l’ont fait.

Q : (L) Pendant combien de temps le Néandertal a-t-il coexisté avec le « nouveau modèle » ?

R : 233 ans.

Q : (L) Je pensais que le Néandertal était ici depuis très, très, très longtemps ; et si l’homme moderne est arrivé sur la planète, comme vous le dites, il y a 70 à 80 mille ans, le Néandertal n’était-il pas déjà là alors ?

R : Les références temporelles ont été mal calculées.

Q : (L) Qui a mal calculé les références temporelles ?

R : Science

Q : (L) Quel est le plus ancien néandertalien trouvé ? Quelqu’un le sait ? Non, eh bien, quand l’homme de Néandertal est-il apparu sur la planète ?

R : Il y a 5,3 millions d’années.

Q : (L) Vous dites que lorsque la science dit que l’homme moderne est apparu il y a 35 à 40 000 ans et que le Néandertal a disparu en même temps, le délai réel était de 70 à 80 000 ans ? En d’autres termes, un facteur d’erreur de 2.

R : Proche.

Q : (L) Et, bien sûr, nous ne pouvons dépendre d’aucune des méthodes de datation en raison de la métamorphose.

R : Et la manipulation génétique.

Q : (L) Donc, en fait, nous SOMMES les nouveaux Néandertaliens à la veille de l’extinction. Vous avez dit que ceux qui passent à la 4e densité avec leur corps vont passer par une sorte de processus de rajeunissement ou de régénération du corps ou quelque chose comme ça. Est-ce à dire que ces présents corps de type « Néandertal » que nous occupons actuellement se transformeront en quelque chose de plus conforme au nouveau modèle ? Pour ce faire, est-il génétiquement encodé dans certains d’entre eux ?

R : Quelque chose comme ça.

Q : (L) Donc, c’est pourquoi ils ont suivi certaines lignées de génération en génération ; ils bricolent l’ADN et arment des bombes à retardement génétiques qui attendent de se déclencher. (A) Ce qui est intéressant, c’est de savoir comment ceux qui tentent d’attraper ces personnes, de les enlever, comment les repèrent-ils. ? Comment obtiennent-ils l’information ? En suivant la lignée, ou par une sorte de moniteur, vous pouvez détecter à longue distance — et ils peuvent noter que « voici certaines personnes d’intérêt » ou « voici quelqu’un de dangereux » ou « enlevons celui-ci » ou autre chose. Comment sélectionnent-ils ? Cherchent-ils les généalogies ou s’agit-il d’une sorte de télédétection ?

R : Maintenant c’est intéressant Arkadiusz, car cela implique la « signature » atomique de la structure cellulaire de l’individu. Parallèlement à cela, la lecture du corps éthérique et la fréquence de résonance vibratoire. Tous ces éléments sont interconnectés et peuvent être lus à distance en utilisant la technologie/méthodologie de visualisation à distance.

Q : (L) Peut-on le faire de manière purement mécanique sans utiliser de moyens psychiques ?

R : À un autre niveau de compréhension, les deux sont mélangés en un seul.

Q : (T) Visionnement psychique informatisé à distance, peut-être. Comme de l’intelligence artificielle. Peut-être un esprit connecté à un ordinateur ?

R : C’est proche, oui.

Q : (T) Ce dont nous ne sommes pas encore capables — ce que nous savons, en tout cas. Je parierais que les Russes le font. (L) Pourquoi ?

R : Travailler ? Oui. Réussir ? Pas beaucoup.

Q : (L) Sur un autre tangente, en examinant la carte le long de cette ligne où vous nous avez fait regarder, de Novosibirtsk à Irkoutsk, j’ai découvert qu’il y a une chaîne de montagnes appelée « Sayan » ou « Sayany ». Est-ce le Mont Sion original et est-ce la zone où se trouve un laboratoire secret ou quelque chose comme ça ?

R : Oui, mais pas le Mont Sion.

Q : (L) Quel était le Mont Sion originel ?

R : SinaĂŻ.

Q : (L) Qu’y a-t-il dans ces montagnes entre Novosibirtsk et Irkutsk ?

R : Laboratoire de magnétisme.

Q : (L) Quelle pierre Nicholas Roerich a-t-il ramenée d’un temple lorsqu’il a fait son voyage en Sibérie ?

R : La pierre Ă©tait un diamant de Perse.

Q : (L) Quel genre d’OVNI était-ce qu’il a aperçu au moment où il a fait l’inauguration de ce temple ; considérant également que c’était sur la ligne directe de Tunguska ?

R : L’OVNI était une sonde.

Q : (L) Était-il là parce qu’ils étaient là, ou était-ce sans rapport ?

R : En rapport.

Q : (L) Quelle était la signification de ce diamant ?

R : Énergisé.

Q : (L) Par quoi ?

R : Pas par : pour.

Q : (L) Énergisé pour quoi ?

R : Lien.

Q : (L) Lien vers quoi ?

R : À vous de voir.

Q : (T) Pour l’onde ?

R : Non, Terry, nous rappelons à Laura qu’il ne s’agit pas de 20 questions.

Q : (T) Ce laboratoire de magnétisme est-il lié à celui de Tallahassee ? (L) Je ne le pense pas. Je veux dire, c’est tellement secret que même nous ne pouvons encore le savoir ! (T) Il y en a un à Tallahassee — un laboratoire de magnétisme à haute énergie…

R : Orientation différente.

Q : (L) C’est mon sentiment ou conjecture que celui-ci que nous avons été amenés à étudier, et je veux dire conduit, est que c’est un centre d’activité où la matrice est générée et maintenue. Je pense qu’il est également lié aux choses anciennes simplement en raison de la nature intemporelle du temps. (S) Génèrent-ils du « temps » là-bas ? (L) Peut-être.

R : Pas « juste les Russes ».

Q : (L) Ce ne sont pas seulement les Russes. Je pense que c’est le centre de la toile du Consortium — leur base d’attache. C’est au milieu de nulle part et il n’y a rien autour !

R : Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom