đź“š SĂ©ance du 15 juillet 2000

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 15 July 2000

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

SĂ©ance du 15 juillet 2000

Ark, Laura, Frank

Q : Bonjour.

R : Bonjour.

Q : Et qui est avec nous ce soir ?

R : Maranatta.

Q : Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : Couvrons d’abord la question de l’attaque. Frank a eu une impression qu’une attaque nous parviendrait dans un avenir pas trop lointain. Est-ce une évaluation précise ?

R : Oui.

Q : Pouvez-vous identifier la source de l’attaque ?

R : Nombreuses possibilités, mais les risques de maladie sont significatifs. Il y a encore une « bestiole » à l’intérieur d’Ark, qui pourrait exploser à tout moment en une pagaille infectieuse à grande échelle !

Q : Que pourrait-on faire à l’avance pour éviter cela ? De quel type de bestiole s’agit-il, et quelles sont les mesures à prendre ?

R : C’est bactérien, avec un attachement de type ver. Recommande irrigation du côlon.

Q : D’où vient cet insecte ?

R : Origine polonaise.

Q : Et une irrigation du côlon devrait faire ? Rien à prendre par la bouche ?

R : Augmenter l’apport en vitamines B.

Q : Eh bien, Frank pensait que l’attaque viendrait du {travail d’Ark}, mais je suppose que si Ark était malade, ce serait un peu vrai, parce qu’alors, il ne pourrait pas travailler. Est-ce pour cela que Frank l’a ressenti de cette façon ?

R : En partie, mais d’autres complications se cachent… Des jalousies se développent avec celui qui a un nom avec un « B ». {Rétrospectivement, c’était un avertissement concernant Vincent Bridges.}

Q : Y a-t-il une action particulière à prendre pour prévenir celle-là ?

R : Soyez vigilants lors de conférences avec d’autres personnes.

Q : Une action particulière en plus de la simple mise en garde ?

R : Pas Ă  ce stade.

Q : D’autres sources d’attaque potentielles ? Ou, au moins, la prochaine plus importante ?

R : (Atriedes). Pas encore suffisamment conscient des dangers de la route par rapport Ă  lui-mĂŞme.

Q : Existe-t-il des moyens spécifiques de prévenir un tel problème ?

R : Rappelez-vous et priez.

Q : Vous n’êtes pas en train de me dire que mon fils va avoir un accident, n’est-ce pas ?

R : C’est possible.

Q : Pouvez-vous me donner une période de temps, une fenêtre temporelle ?

R : Lorsque les distances de déplacement s’allongent.

Q : Eh bien, il commencera l’école le 24, ce qui signifie qu’il fera l’aller-retour jusqu’à Tampa tous les jours. L’un d’entre nous devrait-il le conduire pendant un certain temps ? Ou bien l’accompagner ?

R : Nous hésitons à donner des conseils trop fermes lorsque les finances entrent en jeu, mais les véhicules plus récents sont dotés de plus de dispositifs de sécurité qui peuvent prévenir les dommages physiques.

Q : Puisque nous parlons du sujet des finances, afin de mettre à jour la voiture — une chose financière — s’il va y avoir un problème avec {le travail d’Ark}, bien sûr nous ne voulons pas augmenter notre endettement, et J’AI mis une partie de notre argent sur le marché boursier, donc…

R : Attendez une minute. Il n’y aura pas de problème à court terme avec {le travail d’Ark} si la vigilance est pratiquée. L’orthographe est un indice.

Q : Eh bien, puisque les choses commencent à bouger, je suppose qu’il est également temps de renforcer la vigilance.

R : Ce serait définitivement souhaitable.

Q : D’autres conseils sur mes investissements en bourse ? J’ai franchi le pas, et j’ai fait de mon mieux sans que vous me disiez précisément ce que je devais faire. Pouvez-vous me dire si ce que j’ai fait jusqu’à présent est la bonne chose à faire ?

R : Vous vous en sortez bien, jusqu’à présent.

Q : Autres conseils à me donner ? Dois-je me contenter d’acheter et de conserver, ou dois-je acheter et vendre ?

R : Achetez des couvertures défensives.

Q : Qu’est-ce qu’une couverture défensive ?

R : Des actions qui résistent bien à la récession.

Q : Quelles sont les actions qui résistent bien à la récession ?

R : Les denrées alimentaires, les médicaments, l’énergie, etc.

Q : Mais qu’en est-il des technologies et des biotechnologies dont vous avez parlé précédemment ? C’est ce que j’ai acheté, la technologie et les biotechnologies, et c’est aussi une tâche assez lourde.

R : C’est bien !

Q : Donc, vous pensez que je devrais maintenant me diversifier dans l’alimentation et les médicaments ? Quel type d’actions concerne la nourriture ? (F) Nabisco, General Mills, Kraft, Post, Bordens. Et les médicaments seraient Abbot, Merck, Liggett Myers, Pfizer, etc. (A) POURQUOI ? Si la technologie et la biotechnologie vont augmenter, comme vous le suggérez, pourquoi devrions-nous investir dans autre chose ? Si l’occasion d’acheter des technologies et des biotechnologies est si bonne maintenant, pourquoi ne pas faire que cela ? Pourquoi diversifier ?

R : Une bonne occasion. Si vous diversifiez, vous avez une meilleure chance de gagner plus d’argent et plus rapidement !

Q : Alors, peut-être qu’ils disent que les actions de nourriture et de médicaments, de technologie et de biotechnologie vont toutes augmenter ?

R : Oui.

Q : Qu’en est-il du carburant ?

R : L’énergie.

Q : Comme l’industrie du charbon ? Je veux dire que les « diamants bruts » sont du carbone, et le carbone est du charbon, n’est-ce pas ?

R : D’accord.

Q : Juste d’accord. Pas le meilleur. Qu’en est-il de Tampa Electric ou Con-Ed ? Des choses comme ça ?

R : Celles-lĂ  sont incertaines.

Q : Qu’entendez-vous par énergie ? Du gaz ?

R : Et le pétrole, le nucléaire et d’autres formes plus récentes.

Q : (A) Qu’est-ce qui est plus récent que le nucléaire ? « L’énergie libre est plus récente que le nucléaire. (L) Tom Bearden ! (A) C’est vrai !

R : Oui.

Q : (L) Eh bien, tout ce qui concerne ce Perceptronics correspondait à ce que vous disiez il y a quelques semaines, et c’était vraiment bon marché, alors j’ai pris quelques centaines d’actions pour pratiquement rien.

R : Bien !

Q : Maintenant, concernant la mère de Frank. En dehors de ce que fait Frank, y a-t-il d’autres choses qui peuvent ou devraient être faites pour optimiser son rétablissement ?

R : Elle se rétablit plus rapidement maintenant.

Q : Y a-t-il quelque chose qu’il doit être ajouté à son régime ? Avez-vous des recommandations à lui faire ?

R : Pas maintenant.

Q : Y a-t-il quelque chose qu’il puisse faire pour minimiser le stress produit par sa sœur ?

R : Le simple fait d’être présent aide…

Q : Frank dit qu’il va se suicider si sa mère meurt. Est-ce une bonne idée ?

R : Non, mais cela n’arrivera pas.

Q : Tu vois ? Ils ont dit qu’elle ne va pas mourir.

R : Elle est en meilleure santé que lui.

Q : De quoi Frank a-t-il besoin ?

R : Il va bien, mais elle est forte, grâce à une lignée génétique puissante. La sienne n’est pas aussi forte, à cause de son père.

Q : Y a-t-il quelque chose qu’il puisse faire pour lui-même ?

R : Pas maintenant.

Q : J’ai reçu ce très mystérieux courriel en réponse à mes pages du Graal. [Lis le courriel] Est-ce que c’est un cinglé, quelqu’un de l’intérieur ou une menace voilée ?

R : Proche du numéro 1 : cinglé.

Q : Bon, passons au sujet principal. Nous avons un sérieux problème ici. Dans cette série de séances que nous avons eues pendant des années sur Roswell, le 7 octobre 1994, nous avons discuté de Roswell, la question a été posée sur le nombre de corps retrouvés par le gouvernement. La réponse que vous avez donnée était « trois morts, un encore en activité ». Ensuite, vous avez dit qu’il s’agissait d’un « être robotique et biogénétique plutôt que d’une existence physique englobant l’âme ».

Le 2 septembre 1995, nous avons à nouveau un nombre de 4 corps, qui ont été décrits comme des hybrides, et ceci en relation avec la vidéo de l’autopsie de l’extraterrestre. Nous avons donc quatre hybrides, composés d’une combinaison génétique humaine et d’alien gris.

Le 21 octobre 1995, je récitais l’histoire de la vidéo concernant l’autopsie d’un extraterrestre, et le caméraman aurait déclaré qu’il y avait quatre êtres, dont un était mort, et que trois se tenaient à l’extérieur du vaisseau en pleurant et en s’agrippant à une sorte de boîte. J’ai demandé si c’était exact, et vous avez répondu par l’affirmative. Donc, dans ce cas, qui doit aussi être celui des quatre hybrides mentionnés ci-dessus, nous avons un compte de quatre êtres, dont un mort et trois vivants.

Ensuite, nous en avons parlé plus en détail et nous avons demandé combien d’êtres étaient impliqués dans cet accident particulier, et vous avez répondu 21. J’ai demandé comment il se faisait que les rapports indiquent qu’il n’y en avait que quatre, et vous avez dit que les rapports avaient été supprimés et fragmentés parce qu’il y avait peu d’individus qui avaient vu l’intérieur du vaisseau.

Donc, maintenant nous avons 17 êtres de plus à l’intérieur. Cependant, à cette occasion, ce dont nous parlions était le fait qu’il s’agissait d’une mission pour récupération des cadavres pour étude. Cinq des corps à l’intérieur étaient humains et deux étaient du type « bigfoot ». Auparavant, vous aviez dit que le vaisseau qui s’est écrasé était en « mission hautement spécialisée » de reconnaissance et d’essai des conditions environnementales de la zone à la suite des essais nucléaires qui y avaient eu lieu là. Mais cette mission particulière semble avoir été différente. Mais je sais qu’un profil de mission n’annule pas l’autre. Pourtant, cela semble être contradictoire. Mais, la plus grande contradiction que nous ayons semble être celle où il est dit qu’il y avait quatre corps. Dans le premier cas, trois étaient morts et un était vivant, puis trois étaient vivants et un était mort, et maintenant, soudainement, nous avons 21 et une tout autre histoire. Maintenant, je comprends que la façon dont nos questions sont formulées, et la conscience que nous avons sont des facteurs qui peuvent faire varier la réponse. Mais je dois faire face à cela parce que j’écris à ce sujet et qu’il y a une certaine confusion.

R : Il y a eu plus d’un « crash dans les environs » de Roswell, et à des moments différents. Le scénario des quatre corps fait référence à l’incident le plus fréquemment cité.

Q : Maintenant, lorsque nous disons « l’incident des quatre corps le plus fréquemment cité », combien de personnes vivaient ?

R : Trois morts, un vivant.

Q : Qu’en est-il de l’incident où il y avait trois vivants et un mort ?

R : Oui, au début du mois de juin et à environ 160 kilomètres plus à l’ouest de la région de Roswell.

Q : Donc, au début du mois de juin, il y avait trois vivants et un mort. Et c’est celui dont parlait le caméraman ?

R : Oui.

Q : Et puis, il y a eu un incident en juillet où il y a eu trois morts et un vivant, et c’est celui dont parlent la plupart des témoins de Roswell ?

R : Un autre.

Q : Un autre accident ?

R : Oui.

Q : OK, donc il y a eu deux accidents en même temps ?

R : Trois.

Q : Il y en a eu trois pendant la période de juillet ?

R : En juin/juillet.

Q : Deux en juin, et un en juillet ?

R : Le 4 juin, le 1er juillet et le 4 juillet.

Q : Celui de juin s’est produit 160 kilomètres plus à l’ouest ?

R : Oui.

Q : L’incident du 1er juillet, où s’est-il produit ?

R : À 100 kilomètres au sud-est de White Sands.

Q : Et le troisième accident est celui des plaines de San Augustin, sur lequel vous avez déjà donné des chiffres, n’est-ce pas ?

R : Oui.

Q : Lequel de ces accidents comportait les 21 corps ?

R : Le deuxième. Cela explique le fameux communiqué de presse disant que la base était surchargée à cause de tous ces événements.

Q : Il me semble que si la base était déjà surchargée à cause de ces événements, elle aurait déjà organisé sa couverture et ses reportages ! Dans un tel cas, le fameux communiqué de presse n’aurait jamais eu lieu.

R : Non.

Q : Précédemment, j’ai posé des questions sur ce livre de Kal Korff, et vous avez essentiellement dit que mon scénario sur les différentes histoires, les différents témoins, celui qui est derrière la dissimulation ne fait qu’alimenter la désinformation à travers toutes ces personnes. Ils capitalisent sur toutes sortes de témoins et qui sont ensuite « exposés comme des fraudes », ne sont qu’une partie de la dissimulation. Vous avez dit que c’était correct. J’ai donc dit qu’ils alimentent la désinformation par le biais de tous les soi-disant « témoins Roswell », et vous avez dit « proche ». J’aimerais savoir à quel point j’étais proche, et comment ils alimentent la désinformation par le biais de tous ces témoins. De toute évidence, ces gens croient ce qu’ils disent.

R : C’est vrai.

Q : Ils y croient. Pourquoi croient-ils ?

R : Ils disent ce dont ils se souviennent, mais c’est imprégné d’événements parallèles tortueux.

Q : Est-ce que les gens font cela eux-mêmes ?

R : Non. Mélange d’événements.

Q : Mais ils semblent tous se souvenir de l’accident du 4 juillet, du moins c’est ce qu’ils disent.

R : Oui.

Q : Je ne comprends pas ce que vous dites ici.

R : Les événements étaient entremêlés.

Q : Donc, certains peuvent avoir été témoins de différents événements ?

R : Certaines parties de…

Q : Ont-ils également été manipulés en termes d’enlèvement ou d’implantation de souvenirs ou de souvenirs écrans ?

R : Non.

Q : Ont-ils été, d’une manière ou d’une autre, exposés à quelque chose qui a été faussement mis en scène par le gouvernement afin de leur faire croire...

R : Non.

Q : Donc, ils sont tous des témoins sincères et honnêtes, mais ils sont témoins de différents événements, et ils pensent tous être témoins du même événement ?

R : Les circonstances dites suspectes ne sont qu’un patchwork, habilement utilisé par ceux qui veulent dissimuler.

Q : Par exemple : le pompier s’est-il réellement rendu sur le site d’un écrasement et a-t-il été témoin de ce que sa fille prétend avoir vu ?

R : Oui.

Q : S’agissait-il d’un site d’accident d’un vaisseau alien ?

R : Oui.

Q : Jesse Marcel a-t-il été témoin de l’écrasement de l’OVNI ?

R : En partie.

Q : Est-ce que Glen Dennis a vraiment parlé avec une infirmière qui a ensuite disparu ?

R : Oui.

Q : Comment cette femme a-t-elle disparu ? Kal Korff n’a trouvé aucune trace de son existence.

R : Transférée, renvoyée, dossiers effacés.

Q : Est-elle morte, de sorte qu’elle ne connaît pas toutes les histoires à propos de son expérience ?

R : Oui.

Q : Est-elle morte dans des circonstances suspectes ?

R : Non.

Q : Est-ce que la petite pièce de bois de balsa provenait réellement d’une compagnie de jouets, comme le suggère Korff ?

R : Non. Kal Korff a été payé pour induire en erreur, mais cette question est désormais sans objet, car l’armée a encore une fois changé son histoire après la publication de son livre.

Q : Une des choses que Kal Korff a faites a été de fouiller dans le passé de Jesse Marcel, et il prétend que Marcel n’a jamais eu le passé qu’il prétend, et que Jesse Marcel est fondamentalement un menteur. Il a les dossiers militaires pour le soutenir dans cette affirmation. Les dossiers de Marcel ont-ils été modifiés ?

R : Jesse Marcel n’a jamais prétendu être un pilote militaire. C’était un officier de renseignement qui détenait une licence de pilote privé.

Q : Ce n’est pas ce que dit Kal Korff. Il cite Stanton Friedman, et William Moore et tous ces types qui ont écrit à propos de Roswell, comme ayant cité Marcel pour avoir dit qu’il était un pilote militaire. Korff cite leurs livres, et dit qu’ils ont écrit ces choses et n’ont pas vérifié pour découvrir que Jesse était un menteur.

R : Jesse n’a pas menti.

Q : D’accord. Bon. Vous avez aussi dit « Roswell a mis en évidence des preuves d’intelligence non humaine. » S’agissait-il seulement d’informations de base sur la réalité des visites d’aliens, ou y avait-il une autre signification implicite ici ?

R : Pas de signification implicite.

Q : Maintenant, dans ce second accident où vous avez dit qu’il y avait deux types de bigfoot : les bigfoots étaient-ils également morts ?

R : Oui.

Q : Vous avez également dit que certains des êtres sont passés en 4e densité, en quelque sorte, lors d’un de ces accidents. Que s’EST-il passé exactement ?

R : C’est complexe, mais il suffit de dire qu’ils ont transité à nouveau en 4e densité.

Q : Vous avez dit qu’il y avait cinq humains morts à l’intérieur qui étaient des spécimens de récupération et d’étude. Où se sont-ils procurés ces corps ?

R : Au Mexique et en Amérique du Sud.

Q : À deux ou trois reprises, vous avez dit que je devrais faire des recherches sur un lien moderne entre l’événement Roswell et les zones souterraines ainsi que les îles Canaries. Quel est le lien entre l’incident de Roswell et les îles Canaries, à part les noms ? Les Canaries sont-elles une sorte de quartier général ?

R : L’indice est que des énergies similaires sont employées.

Q : Récemment, je suis allé voir un hypnotiseur à St. Pete, qui m’a ramené à cet incident quand j’étais enfant. J’ai eu l’impression que des drogues avaient été utilisées sur moi. Est-ce exact ?

R : Oui.

Q : Quelle était la drogue ?

R : LSD.

Q : Quand j’ai vu le type de loup-garou assis à une sorte de console qui contrôlait les gens. J’ai eu l’impression que ces gens qui me faisaient ces choses étaient des êtres de type robot, qu’ils n’étaient pas humains, et qu’ils étaient contrôlés par cet être de type loup-garou. Est-ce que c’était également exact ?

R : Presque.

Q : Qui était ce loup-garou ? Je m’attendais à voir un lézard, ou n’importe quoi d’autre qu’un loup-garou. Il avait des yeux comme des lasers.

R : Un masque d’écran.

Q : Qui était derrière l’écran ?

R : Vous savez.

Q : Des lézards ?

R : Oui.

Q : Pourquoi se feraient-ils passer pour un loup-garou ?

R : Pour se couvrir.

Q : Eh bien, ai-je accompli quelque chose avec cette séance, ou cette femme n’était-elle tout simplement pas la bonne à qui je dois m’adresser, que je dois faire plus.

R : C’est bon.

Q : La question de l’association de Val Valerian avec des êtres qui ont des informations « fracassantes » a été soulevée à une couple de reprises récemment. Il y a quelques idées quant à l’identité de ces êtres. En fait, nous avons découvert que Val Valerian n’est pas aussi fiable qu’on pourrait le souhaiter. Il semble être un grand diffuseur de désinformation. Alors, qui sont précisément ces êtres avec qui Val est associé ? S’agit-il d’aliens ?

R : Non.

Q : S’agit-il de gens du gouvernement ?

R : Oui.

Q : Alors, Val est une porte d’entrée pour la diffusion d’informations et la désinformation ?

R : Oui.

Q : Eh bien, il a récemment publié des articles tellement vulgaires que j’ai été vraiment surprise. Est-il branché sur la Scientologie et la Magie noire ? C’est là qu’il semble que ses informations penchent ces derniers temps. Ce Samuels a vraiment écrit des choses étranges qui semblent être chargées de désinformation.

A : Val trébuche comme beaucoup d’autres…

Q : Qui est ce Samuels, et qui est derrière lui ? Ça ressemble tellement à de la Scientologie…

R : Ne faites pas attention à cela, mais certaines de ses informations méritent d’être examinées sérieusement.

Q : Eh bien, je le sais ! Mais, il a vraiment dépassé les bornes avec ce genre de choses ! Que faut-il faire pour ne pas tomber dans de tels pièges ?

R : Trouver son propre chemin.

Q : Sur la vidéo de l’autopsie de l’alien, Ray Santilli a systématiquement refusé de révéler toute information sur l’identité de la personne qui était à l’origine de la sortie de ce film. Pouvez-vous nous dire qui lui a fourni ces informations sur l’autopsie de l’alien ? S’agit-il d’un individu malhonnête ou d’une fuite délibérée ?

R : La dernière.

Q : Et c’est pourquoi il a refusé et refusera de révéler sa source à qui que ce soit. Il NE PEUT tout simplement PAS. Le caméraman tel qu’il a été décrit, a-t-il jamais existé ?

R : Proche

Q : Donc, Ray Santilli est sous une restriction qui le rend totalement incapable de dire quoi que ce soit pour sa propre défense. Il ne peut pas et ne veut pas.

R : Proche.

Q : Merci. Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom