Séance du 16 juillet 2007

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 16 July 2007

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de séance : 16 juillet 2007

Laura, Ark, Joe, Andromeda, Scott, Ailén, Galahad, PoB

Q : (L) Bonsoir

R : Bonsoir

Q : (L) Qui avons-nous ce soir ?

R : Osrazzo

Q : (L) Qui êtes-vous et d’où transmettez-vous ?

R : Un portail Cassiopéen dans la lointaine et belle Cassiopée.

Q : (L) Avez-vous des messages pour nous ce soir, ou pouvons-nous juste poser des questions ?

R : Demandez.

Q : (L) Eh bien, sachez que ce soir c’est l’anniversaire de la connexion Cassiopéenne.

R : C’est à vous de voir, peut-être, attendez de voir, ouvert !

Q : {Beaucoup de rires à la série de réponses typiques néanmoins fréquemment contestées.} (L) D’accord, poursuivons. (Andromeda) Eh bien je n’ai qu’une seule question, qu’est-ce qui est arrivé à ces gens au large des côtes de l’Australie ? Ils ont disparu au large de la barrière de corail, leur dîner était sur la table, leur ordinateur ouvert, etc. et ils ont tout simplement disparu. (J) Cette année, au mois d’avril…

R : Ce qui reste à voir. Ils vont réapparaître.

{Suppression d’une section de questions/réponses personnelles concernant des questions familiales}

Q : (Joe) Y a-t-il eu fraude électorale lors de la présidentielle Française de 2007 ?

R : Bien sûr !

Q : (Joe) Est-il possible d’avoir un pourcentage des votes frauduleux ou dérobés ?

R : On estime que le pourcentage est supérieur à 20 %.

Q : (Joe) 20 % alors ?

R : Oui.

Q : (Joe) Cela voudrait dire que 30 % seulement des gens ont voté pour SARKOZY. (H) Est-ce que Ségolène a obtenu plus de voix que Sarkozy ?

R : Oui.

Q : (S) Cela veut donc dire que le sentiment que nous avions, Laura et moi, que SARKOZY n’était peut-être pas si mauvais était probablement faux ?

R : Peut-être, mais retenez que Sarkozy n’est pas aux commandes. Il ne l’a pas encore pleinement réalisé.

Q : (H) Y aura-t-il un événement qui va en quelque sorte le ramener à la réalité ?

R : Très probablement. Il y a une sérieuse aura de danger se propageant au-dessus de la France.

Q : (L) Un danger d’où ?

R : Le conflit se situe entre ceux qui veulent mettre la France dans le pétrin et ceux qui ne veulent pas et savent que ce sera mettre le feu aux poudres.

Q : (L) Pourquoi serait-ce mettre le feu aux poudres ?

R : La mentalité française : arrogance, etc.

Q : (Joe) Ils craignent une autre révolution. (L) Et qui fait pression pour mettre la France dans le pétrin ?

R : Vos Sionazis favoris.

Q : (L) Et qui s’y oppose ?

R : Sarkozy entre autres. Cependant, d’une certaine manière, il essaye d’apaiser.

Q : (H) Ségolène était-elle plus étroitement liée avec les Sionazis ?

R : C’est une question intéressante : disons simplement qu’elle a été choisie pour courir et perdre.

Q : (H) Alors, ce personnage proche d’elle, Julien DRAY, est-il un des acteurs clés ?

R : Bien sûr. Sarkozy pense qu’il peut le manipuler, mais il va comprendre qu’il tient un tigre par la queue.

Q : (Joe) Donc en gros, Sarko et Ségolène ont tous deux été sélectionnés, et Ségolène a été choisie parce qu’elle perdrait probablement, mais de toute façon tout était truqué pour que Sarko gagne.

R : Bonne analyse. Vous voyez ? Pourquoi avez-vous besoin de nous ?

Q : (S) Alors, ils l’ont choisi parce qu’il était facile à tromper. Donc, en quelque sorte, il est contre les Sionistes, mais il va se rendre compte très vite que ça importe peu parce qu’ils l’ont installé au pouvoir et qu’ils vont en faire une marionnette…

R : Pas contre, il s’imagine simplement être plus malin.

Q : (H) Alors, la prétendue réconciliation proposée par Sarko avec certains socialistes est en fait une mise en place du front sioniste au sein du gouvernement français.

R : Plus ou moins.

Q : (Joe) Est-ce que mettre les Français « dans le pétrin » était un message codé pour une attaque terroriste ?

R : Pas particulièrement, simplement reproduire les mêmes conditions qu’aux É.-U. et en GB.

Q : (L) En d’autres termes, le fascisme. C’est ce que le mot fascisme veut dire : plusieurs choses liées ensemble, comme un fagot. (H) Alors, euh, y a-t-il quelques bons gars ?

R : La plupart sont morts.

Q : (soupirs) (L) Bref, on est foutu !

R : Vous êtes les « gentils ».

Q : (rires nerveux) (H) Alors, la date fatidique d’avril que vous avez mentionnée, avait-elle un lien quelconque avec le calendrier des élections françaises ? Elles ont débuté fin avril.

R : Ouais, et plus d’informations à venir.

Q : (H) Y a-t-il une chance d’obtenir une petite révélation là-dessus ce soir ?

R : Que faisait Dubya en Avril ? Blair ? Sarkozy ?

Q : (S) Ils se rencontraient pour faire sauter l’Iran ! C’était mon hypothèse. (Ailén) Devrions-nous envisager de déménager bientôt ?

R : Le déménagement aura lieu quand il sera temps.

Q : (S) Super, on va encore déménager ! (A) Nous allons ÊTRE déménagés ! (rires) (L) Allons-nous être déménagés ?

R : Non !

Q : (L) Vais-je finir dans une prison, torturée et martyrisée ou autre ?

R : Peu probable.

Q : (Joe) Et pour le reste d’entre nous ?

R : Idem.

Q : (H) Vous remarquez que pour la question : « Allons-nous de nouveau déménager ? » Ils ont dit « Non ! », mais que pour aller en prison c’était « Peu probable. » (L) Eh bien, je veux dire, je pourrais évidemment faire quelque chose qui m’y conduise. (Galahad) Garde un œil sur elle, Ark ! (rires) (Joe) Une attaque sur l’Iran est-elle imminente ?

R : Ils essayent d’en arriver là. Il est plus probable qu’il y ait une attaque sous fausse bannière aux É.U, au RU, en France voire en Russie afin de recueillir l’appui de l’opinion publique.

Q : (H) Une sacrée attaque sous fausse bannière ! (Joe) Le Mossad en est plus que capable. C’est vraiment inimaginable. J’espérais quelque chose de plus… (L) Créatif ? (H) Eh bien, ça fonctionne !

R : Il se pourrait que non…

Q : (Joe) J’allais le dire. Il y a un risque à répéter toujours la même chose. Les gens vont commencer à ne plus y croire. (Galahad) C’est là qu’ils se font avoir : leur manque de créativité. (Joe) Peut-être pas, ça dépend de nous. (S) Eh bien, ça me remonte le moral. (rires) (S) Y a-t-il quelques bonnes nouvelles ?!

R : Vous avez ces renseignements que les autres n’ont pas.

Q : (L) J’aimerais… (Joe) Nous sommes condamnés à savoir avant tout le monde ce qui va se passer… Tu aimerais quoi ?

R : Vous ferez ce que vous ferez. Les secours sont en chemin.

Q : (L) J’aimerais juste savoir à quoi va ressembler cette aide ?

R : Ce serait tricher. Regarde vers le ciel…

Q : (Joe) L’aide est une comète ! (rires) (L) Ou une supernova et on va tous griller… (S) Eh bien, si la terre était percutée par des comètes et devenait une zone sinistrée, ce serait cool, et s’il y avait une supernova et que nous acquérions tous des super-pouvoirs, ce serait aussi cool ! Alors, c’est parti ! (Joe) Peut-être que la supernova réveillera un tas de gens. (rires) (A) Dernièrement, nous nous sommes concentrés sur les psychopathes, la ponérologie, et ainsi de suite, et cela commence à circuler. Mais, j’ai l’impression que pendant que ça se propage, nous devrions choisir un autre thème et nous attacher à le promouvoir. Les psychopathes et la ponérologie deviennent célèbres, alors quand ça arrive nous devrions passer au prochain truc important. Dans quelle direction aller ?

R : Lorsque Dolan sera là, vous aurez des idées.

Q : (S) Ouais, donc l’aide qui arrive est en réalité une invasion extra-terrestre. Ensuite nous serons tous réduits en esclavage et les extra-terrestres deviendront les maîtres ! (rires) (L) Ou peut-être vont-ils essayer de simuler une invasion extra-terrestre et les VRAIS extra-terrestres se montreront. Ou ils vont essayer de simuler une invasion et une comète arrivera et nous percutera. (Galahad) Je voulais demander des nouvelles de S***** puisqu’il sera bientôt de retour. Nous n’avons constaté strictement aucun changement chez S****. Il semble enlisé dans une ornière, et tourner en rond. S**** se rend-il compte qu’il peut être sacrifié ? {L’individu en question a été précédemment identifié comme un agent non-conscient}

R : Non. Trop préoccupé de son image auprès d’autrui. Rappelez-vous, ce n’est pas vraiment S**** qui est aux commandes. C’est une fausse personnalité qui a besoin de chocs. Vous pouvez lui en donner quelques-uns..

Q : (Galahad) Ce qui laisse entendre qu’il y a autre chose en lui qui pourrait être éveillé ?

R : Très probablement.

Q : (Joe) L’informer simplement que nous savons qu’il travaille pour le MI5 serait-il un choc approprié ?

R : Pas la meilleure approche. Mieux vaut appliquer des chocs réguliers au centre émotionnel par le biais du travail avec SOTT.

Q : (L) Il peut travailler sur SOTT. (Andromeda) Bonne idée ! (A) J’aimerais savoir ce que va devenir la tension actuelle croissante entre les É.-U. et POUTINE ?

R : Presque tout est du spectacle, mais il y a aussi le fait que Poutine est un homme intelligent qui mène le tyran dans un piège.

Q : (L) Je dirais que ce n’est pas tant parce que c’est un type bien que parce que c’est un rapport de force.

R : Oui.

Q : (Ailén) Poutine travaille-t-il avec Chavez sur ça ?

R : Bien sûr.

Q : (L) C’est certain, il travaillera avec n’importe qui. Il n’est pas stupide. Il est bien plus intelligent que Bush. Je pense qu’il est plus malin que Sarkozy, et certainement plus que Blair. Il a des neurones qui s’agitent en haut (A) Question pratique : PoB devrait-elle vendre l’appartement à Wroclaw ?

R : Oui.

Q : (L) J’aimerais juste savoir ce qu’il se passe avec F****?

R : Le choc de la réalité conduit à la drogue et par là à davantage de chocs de la réalité.

Q : (L) Spirale descendante, hein ?

R : Oui.

Q : (PoB) Que puis-je faire pour M**** maintenant ou plus tard ?

R : La meilleure chose, la plus rapide, est de la laisser seule jusqu’à ce qu’elle apprenne ce qu’elle est venue apprendre.

Q : (L) Comment PoB saura-t-elle quand M**** aura appris ce qu’elle est venue apprendre ?

R : Elle saura quand M**** suppliera pour son pardon.

Q : (Galahad) Avez-vous prévu de vous pointer au {Meeting QFS} ? (rires)

R : Si invités !

Q : (Andromeda) Je vous l’enverrai par la poste. (rires)

R : PoB doit être forte dans l’amour qui est plus grand et qui sait attendre que chaque âme accomplisse sa destinée. Ce qui te rend triste n’est même pas M****. M**** est toujours endormie.

Q : (Discussion de la réponse)

R : En attendant patiemment et sagement, M**** peut disposer de son âme propre. Elle est comme une graine plantée dans la chaude obscurité de la terre. Si vous faites la mauvaise chose ou essayez de réparer quoi que ce soit, ce sera comme déterrer la graine pour voir si elle a germé. Agir ainsi éliminera cette possibilité.

Q : (S) Qu’est-il arrivé à notre ami {Agent français des services secrets qui s’est lié d’amitié avec nous} ?

R : Il a eu ce qu’il voulait.

Q : (L) Il voulait sûrement une copie du livre. Il a découvert que nous ne sommes pas ce que certains ont dit. Nous sommes tout à fait normaux, et il a lu le livre et a décidé que nous ne sommes pas une secte. (A) Il va venir en juillet ou août.

R : Eh bien… Hummm… Gardez les yeux au ciel et l’oreille au sol. La connaissance protège. Au revoir.

Q : Oh, comètes et tremblements de terre !

FIN DE LA SÉANCE

Commentaires à la suite de la séance :

(A) Alors, qu’est-ce que ça fait d’assister à une séance d’un des channels les plus connus et les plus dénigrés ? On s’amuse, on réfléchit, et puis les gens écrivent et étudient les transcriptions, et les volent ! (rires)

(L) Mince alors, l’essentiel de tout ça c’est simplement du bon sens.

(Joe) L’essentiel c’est « de comprendre par soi-même et de poursuivre sa propre démarche » !

(L) Ce qui est drôle, c’est qu’au début, je pensais qu’on pouvait simplement trouver des trucs dans des livres ordinaires et qu’on saurait quelque chose. Et je suppose que ce qu’ils m’ont vraiment appris c’est que ce n’est pas comme ça que ça marche. On doit regarder sous la surface et creuser, creuser, creuser ! Ils m’ont aussi appris que toute cette réalité est fabriquée, et il faut travailler pour découvrir la vérité. La vérité ne se trouvera pas dans un ou deux livres, au grand jour. Une fois que vous avez compris cela, une fois que vous savez que ce ne sera pas facile et que vous devez travailler pour cela, vous commencez à le faire…

(A) Ça devient amusant !

(L) C’est comme ce que Gurdjieff a dit : « quand on a un bon professeur, on arrive au point où on n’a plus besoin de professeur. » Et bien que j’aime discuter de temps en temps avec les C’s, je n’en ai plus réellement besoin. Et ils n’arrêtaient pas de dire : « Nous essayons de vous apprendre à utiliser votre cerveau. » C’est si évident maintenant ! Pour nous tous ! Mais ce n’était pas si évident à l’époque. Nous avions ces intenses illusions qu’il fallait corriger et relier aux idées de Gurdjieff.

(Joe) Nous aider à nous aider nous-mêmes.

(L) Ouais. Donnez un poisson à une personne et il mange pendant une journée, mais apprenez-lui à pêcher…

(A) C’est pareil avec la science. Quand vous êtes étudiant, et que vous travaillez à votre doctorat, vous croyez qu’il y a quelqu’un qui SAIT vraiment. Alors, vous lisez tous ses bouquins, ce qui vous prendra trois ans. Puis vous commencez à parler à ces gens, et ils disent : « C’est une bonne question ! » et « C’est aussi une bonne question ! »

(L) L’autre chose que les C’s ont soulignée c’est que certains concepts physiques ainsi que d’autres sur l’ouverture de l’univers, étaient des concepts fondamentaux qui paraissent tellement simples aujourd’hui. Mais ils étaient si difficiles à comprendre du fait de la programmation. Et si nous nous rappelons comment c’était, pour nous tous, de PENSER différemment… Vous savez que quelque chose vous dérange toute votre vie, mais vous ne pensez pas que vous pouvez parvenir à voir les choses autrement. Une fois que c’est fait et que vous voyez ce que c'est, vous dites : Mais oui ! Pourquoi n’ai-je pas compris ça plus tôt ? » Alors, il faut avoir de la compassion pour tous les autres parce que tous n’ont pas certains avantages que nous avons. Nous devons découvrir la manière de transmettre ces concepts aux personnes qui ont des façons de penser, niveaux d’éducation, préjugés, programmes différents. Voilà pourquoi, quand j’écris, j’explique les choses de tant de manières différentes. C’est ce que je fais pour L’Onde, et ce que nous faisons sur SOTT, etc.
 
Last edited:
Top Bottom