Séance du 16 juillet 2009

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 16 July 2009

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de séance : 16 juillet 2009

Laura, Ark, G**, Scottie, C**, P L, Don D, Allen, A**, Joe

Q : (L) Nous sommes le 16 juillet 2009. Cela fait 15 ans ce soir que les C’s sont venus pour la première fois. C’est donc notre séance anniversaire de 15 ans. Je peux vous assurer que c’est une soirée sombre et orageuse. Dehors il y a un vent du diable et une pluie de folie, avec du tonnerre et des éclairs. Il vient d’y avoir un éclair et — ah ! Vous entendez ce tonnerre ? (rires et tonnerre retentissant enregistrés) Nous sommes donc sous l’orage, tous ici dans cette pièce, sans savoir si nous n’allons pas avoir une panne d’électricité. Alors nous avons deux magnétophones en marche, dont un qui peut être basculé sur piles à tout moment. Nous avons des bougies prêtes si besoin, car nous pourrions finir dans le noir. D’un autre côté, nous n’en aurons peut-être pas besoin. Attendons, nous verrons bien. Quoi qu’il en soit c’est notre introduction pour cette soirée. Bon, nous y voilà. Il y a 15 ans… Il y avait alors beaucoup de booms et de secousses dans la maison, mais pour différentes raisons. Ça me revient à l’esprit en y réfléchissant… Allo ? Qui avons-nous ce soir ?

R : (Fortes rafales de vent enregistrées) Leahriaea de Cassiopée !

Q : (L) Bon, très bien ! Nous avons des gens sur le forum qui essayent de se débrouiller seuls et proposent quelques bonnes questions. Mais, pour l’instant, nous n’avons pas vraiment décidé lesquelles de ces questions nous allons retenir, et ce que nous avons en tête c’est quelques-unes de nos questions. Après avoir publié la dernière séance, ce que j’ai fait aujourd’hui, un des membres du forum a publié un article sur les Danses du Labyrinthe, la Danse d’Ariane, ou la Danse de la Grue. Et il a même mis un lien où vous pouvez en télécharger ou en voir une. (à Ark) L’as-tu déjà téléchargée ? (Ark) Je te les ai toutes téléchargées {sur le petit système, ce qui prend des heures}. (L) Pouvons-nous les regarder ? (Ark) Nous le pouvons. (L) D’accord, alors nous les regarderons plus tard — bon, je suppose que nous ferions mieux de les regarder maintenant. Nous allons faire une pause et les regarder avant d’en parler. (Pause pour visionner 5 vidéos de danse) (L) Vous êtes encore là ?

R : Oh oui ! C’était inspirant, non ?

Q : (L) Bon, OK. À quel point étaient-elles proches des Danses du Labyrinthe originales ?

R : On retrouve des aspects de la pratique techno-spirituelle archaïque dans quelques-unes d’entre elles. La première et la seconde étaient plus proches en pas et en rythme.

Q : (L) Bon alors, qu’est-ce que nous pourrions ajouter au pas et au rythme pour les rapprocher davantage ?

R : L’une des deux manières : danser en spirale avec le « pont » sur la courbe située autour du centre ou danser en un labyrinthe formel avec la même manœuvre sur les changements de direction.

Q : (L) Je suppose que le pont se situe là où ils ont les mains jointes et semblent se retourner. (DD) Exact. C’était cool. Est-ce que la signature rythmique de leur musique a une quelconque importance ?

R : Oui, mais elle peut être différente selon l’objectif recherché. Rappelez-vous que ces manœuvres modifient littéralement le « champ » dans lequel les participants évoluent. Cela peut changer les choses à plusieurs niveaux, incluant même l’activation ou la désactivation de l’ADN.

Q : (L) Je ne sais plus où mais j’ai un jour émis l’hypothèse que l’être humain possède un certain champ — comme un champ morphique — et qu’il est connecté de différentes manières au champ dans lequel il interagit… que toute chose possède également un champ et que tous ces champs sont interconnectés et s’entremêlent, et que les gens qui effectuent certaines manœuvres formalisées basées sur une technologie que nous ne connaissons ou ne comprenons pas, c’est en quelque sorte — parce que quelqu’un m’a dit un jour que l’information, sur un ordinateur, est stockée ou récupérée par un seul électron se déplaçant d’une certaine manière sur une puce, que c’était un chemin qu’il suit, et que ce chemin a une signification — alors mon idée était que peut-être que les êtres humains peuvent, dans un sens, se comporter comme des électrons se déplaçant dans un certain champ. Si un groupe d’électrons s’aligne et se déplace dans le même sens, cela s’additionne de façon considérable — c’est comme un important mouvement d’énergie — cela crée un courant. Et cette création de courant est comme quelque chose qui vous permet de vous connecter à cet autre monde, cette autre densité. C’est presque comme si vous étiez en train de créer un cordon ou autre, un tube, ou une sorte de…

R : Un « conduit » peut-être ?

Q : (L) Mais quoi qu’il en soit, cette idée a-t-elle un sens ? (Ark) Eh bien, en théorie, cela a du sens. Mais ma question est : suppose que ce soit fait. Et cela a probablement été déjà réalisé par beaucoup de gens. Quelles en sont les conséquences visibles ?

R : Dans les bonnes circonstances, avec la connaissance, la prise de conscience et le plus important de tout, l’ÊTRE (contrairement au reste du message qui était rapide, les lettres arrivent très lentement), il peut y avoir des ouvertures de portails à de nombreuses fins. Rappelez-vous les Maruts et leurs paniers ? Que diriez-vous d’un petit « voyage » si c’est à des fins positives ?

Q : (L) D’accord, Les Maruts ont été évoqués — tous étaient d’une lignée spéciale — et ils dansaient, et leurs danses procuraient des bienfaits à la tribu. Je veux dire, les cieux s’ouvraient, et des paniers descendaient avec de la nourriture et tout ce dont ils avaient besoin. En fait, c’est comme l’histoire originelle de la manne venue du ciel. Mais ce n’était pas juste quelque chose d’insipide, c’était tout ce qu’ils voulaient ou ce dont ils avaient besoin. Du Krunchy (de bonnes céréales) ! (rires)

R : Gardez à l’esprit qu’afin que les techniques techno-spirituelles fonctionnent, les membres de la « lignée » doivent être purifiés et leurs chakras connectés. Si cela est réalisé, il y a encore des fonctions plus importantes. Par exemple : le blocage mental d’attaques SDS 4D. Réalisez-vous que quelque 200 personnes réunies de la sorte, permettraient de mettre en place un blocage des maraudeurs ? En outre, l’onde arrive, les « danseurs » pourraient très bien déterminer comment cela affecte votre planète et la réalité. Pouvez-vous imaginer ce qui arriverait si « l’élite » de votre monde était coupée de son approvisionnement énergétique à partir des SDS 4D ? Que se passerait-il si leurs techniques de manipulation mentale et leurs barrières de fréquence étaient mises en échec ?

Q : (L) Eh bien, c’est fou. (Ark) Comment peut-il arriver qu’ils soient coupés de leur alimentation en énergie ? Je ne comprends pas.

R : Blocage mental.

Q : (DD) Est-ce qu’ils se bloquent eux-mêmes ? (Examen de la précédente réponse) (A***) Donc, ils parlent de la danse, et les gens pratiquant ensemble cette danse créeraient une sorte de blocage ?

R : Exactement.

Q : (A***) C’est une bonne raison d’apprendre à danser ! (Ark) Bon, combien de temps faudrait-il danser pour que le blocage se prolonge suffisamment longtemps ?

R : Vous le créez avec la danse, le chant, l’état musical induit, et vous ajoutez simplement la puissance nécessaire.

Q : (S) Nous plaçons juste quelques rallonges, et… (rires) (L) Mais à quelle fréquence ajoutez-vous de la puissance ?

R : Avec le déséquilibre actuel, une fois par semaine environ. Plus tard, à mesure que l’équilibre est restauré, cela peut être une fois par mois… À la nouvelle Lune.

Q : (S) Que veulent-ils dire par « ajouter de la puissance » ? (L) Le refaire. (P) Est-ce un jour particulier de la semaine ? (L) Eh bien, ils ont dit une fois par mois, à la nouvelle lune… Oh, quand c’est une fois par semaine, tu veux savoir de quel jour il s’agit ?

R : Le jour de la lune. (Jeu de mot anglais intraduisible pour Monday — Moon-day — NdT)

Q : (L) Eh bien, tout cela est très intéressant. Pourquoi ne pas nous en avoir parlé bien plus tôt ? (rires)

R : Nous pensons que vous le savez ! Vous aviez beaucoup à apprendre par vous-mêmes pour acquérir de la force et il y avait aussi le facteur confiance. Nous comprenons que l’humanité s’est égarée maintes fois et il y a beaucoup de « bruit » métaphysique un peu partout. Après tout ce temps, nous pensons que même avec la nature « ouverte » du futur et de la réalité, nous n’avons pas induit en erreur. Les 6 premières années ont été consacrées à l’accroissement de votre prise de conscience et à vous aider à éliminer vos illusions. Vous voyez désormais les changements dans votre monde dont nous avons parlé. Maintenant, nous espérons que vous allez commencer à comprendre qu’il y a de l’espoir, mais que nous et tous les autres êtres SDA ne pouvons agir qu’à travers vous (pause) dans le sens collectif.

Q : (L) Oh, je vois. (Ark) Qu’est-ce que tu vois ? (L) Je viens de saisir le mot « collectif » — Je me demandais pourquoi ce mot était dans cette réponse. D’accord. (Ark) Ils ont dit qu’il y avait toujours de l’espoir ? C’est bien ce qu’ils ont dit ? (L) Je suppose que l’espoir c’est la manière dont on rencontre l’onde, et ce à quoi ressemblera ensuite notre monde. Quand tu as une vague, un tsunami, tu peux faire comme ce type dans le film Krakatoa. Tu sais, tu jettes l’ancre et vas droit dessus, tu t’attaches à la barre, avec un grand sourire ! C’était trop cool ! Alors, est-ce en gros ce dont nous parlons ici ? L’onde va arriver et la façon dont nous l’aborderons dépend de ce que nous faisons pour nous préparer et de ce que nous pouvons....

R : Oui. Et il y en a beaucoup parmi « l’élite » qui vont couler. Comme on vous l’a déjà dit, ce sera une « triple mauvaise journée » pour Rockfeller et ses semblables.

Q : (L) Autrement dit, nous devons apprendre à danser. TOUT LE MONDE doit-il apprendre à danser ?! (rires)

R : Non, seulement les jeunes et ceux qui en sont capables. Mais… ce serait puissant !

Q : (Ark) Ouais, vous savez, on doit faire ça (des manœuvres qui semblaient très difficiles telles que s’accroupir et bondir)… (L) Eh bien, en fait, ce n’est rien qui puisse vraiment te blesser. Ce n’est pas fatigant. (DD) Sauf ceux dont le genou lâche. (Ark) D’accord, je commence l’entraînement demain ! (C) Et les 200 personnes, n’ont pas besoin de se trouver au même endroit, ou si ?

R : Il est bon d’avoir au moins sept personnes par groupe. 8 c’est mieux.

Q : (L) Au moins. Donc, plus on est, mieux c’est ?

R : Oui

Q : (Ark) Donc, cela ressemble beaucoup à ces chamans qui dansent pour faire venir la pluie, non ?

R : Cela a été corrompu. Ils avaient déjà perdu la connaissance qu’il s’agissait d’une affaire de groupe, et qu’aucun individu ne possède l’« être » pour pouvoir agir seul en 3D {contre la 4D}.

Q : (L) Mais les Indiens pratiquaient la danse de la pluie tous ensemble, n’est-ce pas ? Je veux dire les Amérindiens, excusez-moi. (A***) Des plumes, pas des points ! (rires)

R : Oui. Mais eux aussi avaient perdu beaucoup de connaissance.

Q : (P) L’emplacement a-t-il une influence sur l’efficacité de la danse ?

R : C’est possible, mais pas assez pour devoir le prendre en compte. Il faut éviter les lieux d’énergie négative.

Q : (DD) Peut-être ici à l’arrière, avec le cours d’eau souterrain allant à l’étang…

R : L’eau vive est une bonne chose.

Q : (A***) Là où nous avons enlevé la pergola aujourd’hui, il y a un bel espace. (Joe) Est-ce que sept personnes dans cette pièce pourraient faire quelque chose comme ça en ce moment-ci ?

R : La démarche serait extrêmement bénéfique pour tous ici, particulièrement en ce qui concerne l’ADN et d’autres avantages. Mais à des fins planétaires, le plus grand nombre est nécessaire. La puissance croît de manière exponentielle avec l’ajout de chaque personne. Rappelez-vous les paroles : Là où deux ou PLUS (les lettres arrivent lentement) sont assemblés…


Q : (L) J’imagine, quand vous faites ce léger ralentissement, que vous voulez convertir ces lettres en majuscules ?

R : Oui

Q : (DD) Y a-t-il un moment précis pour faire la danse le Lundi, comme le lever ou le coucher du soleil ?

R : Mieux au coucher du soleil. En fait, vous pouvez modérément fixer le soleil du regard.

Q : (L) Donc vous fixez le soleil, vous vous rechargez, et puis vous commencez à danser. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui

Q : (Joe) Est-ce une bonne idée de faire les exercices respiratoires au préalable ?

R : Absolument !

Q : (L) Et faire de la « Respiration resserrée » pendant l’exécution des pas de danse ?

R : Peut-être. Essayez !

Q : (DD) Avons-nous les pas de danse ? (L) Eh bien, ils ont dit que les pas étaient corrects dans les première et seconde danses, ou une combinaison de certains de ces mouvements. (Joe) Et à propos de la musique ?

R : Cela dépend de l’objectif. Nous pensons que vous pouvez utiliser le réseau pour trouver.

Q : (Joe) Si ton objectif était de {exprime une attitude agressive}… (L) Je suppose que tu as besoin de sons martiaux. (S) Alors, pour le final avec 200 personnes pour faire obstacle aux méchants, nous pourrions nous servir de Pink Floyd avec la chanson Tear Down The Wall ! (rires) (L) Another Brick in the Wall, hein ?

R : À vrai dire…

Q : (rires) (L) Pas une mauvaise idée ! (Allen) Alors, devrions-nous organiser des ateliers pour apprendre ces danses aux gens ?

R : Vous feriez mieux de les apprendre d’abord !

Q : (L) Je suppose que vous devrez visionner ces deux premières vidéos à plusieurs reprises. (A***) On devrait s’en sortir assez facilement. (L) Bien, en avons-nous fini ? Ou êtes-vous si enthousiastes que nous faisons juste une pause ? (Pause) (L) Donc en fait, nous pouvons résumer en disant que les gens doivent apprendre à respirer. La respiration peut amener des changements dans leur physiologie. Et ils doivent aussi se servir de la respiration pour se mettre dans un état méditatif, ou dans un état qui leur permet de pratiquer la respiration bioénergétique, ce qui les aide ensuite à libérer les programmes les problèmes karmiques et ceux de la vie courante, tout en obtenant un nettoyage. Une fois qu’ils ont commencé le nettoyage, ils sont alors capables — et, tel que je le comprends, c’est censé s’intercaler — d’enregistrer continuellement des données et des informations. Ils ont dit que l’on s’en sert pour faire face à la réalité. Cette méditation et cette respiration ne sont pas une échappatoire, c’est une guérison. Pendant ce temps, vous êtes censé prêter une attention particulière à la réalité tout au long de la journée et ne pas tomber dans l’illusion. OK, alors c’est bon pour cette partie du programme. Et puis, une fois que ces personnes commencent à se débarrasser de leurs traumatismes, de leurs programmes, à se libérer des illusions et ainsi de suite, cela signifie qu’elles sont alors davantage en mesure d’affronter la réalité avec rigueur et force pour connecter leurs chakras. Et cela, je suppose, signifie se connecter à leur centre intellectuel supérieur et leur centre émotionnel supérieur. Bien sûr, on connecte d’abord le centre émotionnel puis l’intellectuel intervient à son tour. Donc, en d’autres mots, elles deviennent en quelque sorte comme connectées avec elles-mêmes dans le futur. Suis-je sur la bonne voie, jusqu’à présent ?

R : Oui. Mais nous voudrions souligner que tous les individus « en possession d’une âme » font partie d’une âme/entité fragmentée de 6D. Quand ils commencent à se connecter avec leurs centres supérieurs/futurs, cela implique une connexion spontanée avec les autres êtres de leur groupe d’âme.

Q : (L) Bon, dans tous les cas, c’est la première chose. Et puis, une fois que les gens commencent à réaliser ces connexions, puis qu’ils commencent à pratiquer cette manœuvre en spirale et en labyrinthe qui ressemble en quelque sorte à… mon dieu, c’est presque comme si des êtres humains devenaient des crop circles à la surface du sol, et créaient des sortes de circuits neuronaux dans l’esprit ou le corps de la Terre. En tout cas, c’est ce à quoi je veux en venir. Et, c’est ce qui leur permet alors de faire des choses comme le blocage mental… Bon alors, si vous êtes sur le point de faire ce blocage mental, vous allez donc danser et faire je ne sais quoi d’autre, comment mettez-vous effectivement en place le blocage mental ? Je veux dire, vous dansez en pensant simplement : « je bloque mentalement ! Je bloque mentalement ! »

R : Non non non ! Rappelle-toi la « Prière de l’Âme » ?

Q : (L) Donc, nous sommes censés la dire pendant que nous dansons ?

R : Parfois. D’autres fois les mots seront différents. À certaines occasions, ils seront récités et à d’autres, ils seront chantés.

Q : (L) Alors, où allons-nous obtenir ces mots ?

R : Nous vous les donnerons dans des rêves.

Q : (A***) Adorable. (L) Donc, nous avons à peu près… Eh bien, c’est un programme assez complet. Il y a eu une discussion récemment sur le forum pour savoir si l’on devait mourir pour passer en 4ee densité. Et je pense me rappeler que vous aviez dit précisément que certains mourraient et d’autres non. Est-ce correct ?

R : Oui

Q : (L) Certains feront la transition dans la 4e densité. Comme je l’ai dit précédemment, ils vont en quelque sorte rajeunir et leur ADN va se dérouler ou se modifier sous le nouvel environnement cosmique et leur corps va changer ?

R : Certains.

Q : (L) Et nous avons déjà demandé à quoi cela ressemblerait. Bien, alors… (A***) Je suppose que nous ne sommes pas autorisés à demander si cela va nous arriver. (rires)

R : Vous avez du pain sur la planche. Vous avez le choix entre plusieurs futurs. Qu’en sera-t-il ? Une étoile sombre ou un paradis restauré ??? Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE

Conversation en fin de séance

(L) Eh bien… c’était intéressant. La question est, y croyons-nous ? C’est un tel envol… je veux dire, je sais que nous sommes confrontés à un futur épouvantable… et oui, j’ai cherché des indices pour savoir quoi faire et comment le faire alors je suppose que puisque nous sommes arrivés si près par nos propres efforts, nous sommes en mesure d’obtenir cette petite aide supplémentaire ?

(Ark) Le changement a du bon. Et le mouvement a du bon. Tu sais, j’ai le sentiment que tu ne peux pas vraiment tout faire simplement en restant assise et en réfléchissant ? Tu dois essayer autre chose, même si ce n’est que pour avoir de nouvelles idées. Et aussi, c’est amusant. Et tu ne peux pas faire quelque chose de vraiment bien et qui dure si ça ne correspond pas à une sorte de…

(L) Quelque chose avec lequel on se sent bien.

(Ark) Ouais. Et tu sais, quand je regardais cette première danse, par exemple, il m’est apparu qu’elle dégageait une forme de paix, tu vois ? Et cette paix, ou une telle paix, peut bien générer une sorte d’onde, qui se connecte à d’autres ondes jusqu’à provoquer quelque chose de bien, indépendamment des résultats. Mais je n’arrive pas à mieux l’expliquer.

(L) Eh bien, cela me rappelle un peu… Souviens-toi quand je parle de ma marche de puissance, quand je monte sur le tapis de course, que je médite et me concentre sur ce qui est nécessaire, d’une manière ou d’une autre, cela finit généralement par arriver ? Ce truc dont parlent les C’s c’est la marche de puissance sous stéroïdes.

(DD) Je pouvais faire cette marche. Je pouvais marcher autour de l’étang et faire cette respiration resserrée. Je marchais avec Ruby, et de retour à la maison je me retrouvais dans un état d’esprit différent de celui que j’avais en partant. Au cours d’une marche de puissance de 45 minutes. J’imagine que si vous rajoutiez de la musique, et…

(L) Ajoutez de la musique et vous avez votre objectif, vous avez les pas, et chacun marque le pas en cadence. En synchronisant leurs corps, ils synchronisent leurs énergies, ils déplacent leur champ de manière très spécifique, à l’intérieur du champ qu’ils utilisent, et cela produit aussi une sorte de résonance. Et c’est comme un écho dans le monde. Alors, je pense que c’est très intéressant. Danser en spirale, ou danser en labyrinthe… Et je pense que nous aurions dû demander s’il y a une différence ? Je veux dire, est-ce qu’on utilisait le labyrinthe pour un type d’objectif, ou pour différentes sortes d’objectifs, ou utilise-t-on les spirales pour d’autres objectifs.

(Joe) Je pense que nous allons le découvrir en le faisant.

(DD) En premier, on doit apprendre les pas de ces premières danses.

(L) Ouais, alors les filles ici… Joe notre danseur en chef, devra l’intégrer parfaitement afin de pouvoir nous l’enseigner.

(DD) Ce qui est étonnant c’est la similitude entre le… grecque… Était-ce un mariage ?

(L) Je ne pense pas.

(DD) Parce que les danses traditionnelles afghanes ressemblaient beaucoup à cela.

(C) C’est 4 pas, stop. 4 pas, stop. Et toujours dans le sens inverse antihoraire.

(L) Et puis, ils avaient aussi un petit saut, et je pense que le saut est important. Bon, on a juste à regarder et voir comment ça marche. Je pense que la façon dont ils se tenaient la main est importante. Cela reliait leurs énergies.

(Ark) Je compare ces danses avec, par exemple, les méthodes utilisées par Reich avec les générateurs d’orgone et toutes ces choses censées avoir les mêmes effets. Mais tout était mécanique.

(L) Ouais, et cela avait des effets limités.

(Ark) Et en fait, cela attirait probablement des énergies négatives.

(L) Exact. Parce que je parle du cerveau humain, de la physiologie, de l’électricité, pas seulement du cerveau, mais aussi du corps… Tous vos neurones produisant de l’électricité et interagissant avec le champ et se comportant comme des condensateurs… Je pense que c’est quelque chose de très puissant. Et ce n’est pas chaotique. Maintenant, ce que j’ai remarqué l’autre nuit quand nous regardions ce film sur Marjoe Gortner, vous avez vu ces fondamentalistes, ils dansaient ouais, et ils sautaient dans les allées, mais c’était chaotique.

(C) Oui, et ils n’étaient pas du tout en phase.

(Ark) Chacun était dans son propre monde.

(L) Chacun était dans son propre monde et ils ne pensaient pas vraiment au groupe ni au bien-être des autres, de la planète ou de quoi que ce soit. C’était très égoïste et égocentrique.

(fin de l’enregistrement)
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci à l'équipe Française pour la traduction...
Serait-il possible d'avoir les liens pour voir les danses dont il est question ?... Merci d'avance.
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci Ispanid je les consulterai demain...

Thank you Ispanid I will consult them tomorrow....
 
Top Bottom