Séance du 16 septembre 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 16 September 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 16 septembre 1995

Participants : « Frank », Laura, Roxanne C

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Sorra.

Q : (L) Et d’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Nous avons une invitée ce soir. Et aussi quelques questions que je souhaite poser avant que nous nous lancions dans d’autres sujets. Première chose : j’ai été assez écœurée par toute cette situation avec Martie T, et j’ai bien annulé la conférence à la librairie à laquelle elle est associée. Je sais que vous ne me direz pas si j’ai fait le bon choix ou non, cependant j’aimerais savoir si cette situation comporte des implications qui m’échappent à l’heure actuelle ?

R : Des implications ?

Q : (L) Eh bien, en d’autres termes, quelqu’un que j’aurais dû rencontrer aurait-il pu être là ? Ai-je échoué en n’endurant pas ça, même si ça me répugnait ?

R : Si ça te répugnait, comment aurais-tu pu échouer en ne le faisant pas ?

Q : (L) Eh bien, parfois, je me demande si nous ne sommes pas censés surmonter nos réactions émotionnelles et faire ce qui nous répugne émotionnellement malgré nos ressentis. N’est-ce pas vrai ?

R : Tu connais la nature de tes instincts. La nature de…

Q : (L) Qu’essayez-vous de me dire ? Est-ce que je suis bouchée ?

R : Que dis-tu toujours aux autres ?

Q : (L) Écoutez votre instinct. Oui. Et mon instinct m’a dit que ce n’était pas un bon endroit où aller, ni un bon groupe à fréquenter.

R : N’as-tu pas répondu à ta propre question alors ?

Q : (L) OK. Hier soir, Terry m’a appelée et m’a dit que mercredi soir il avait canalisé les Cassiopéens en direct lors de son cours de méditation [bouddhiste]. À la façon dont il a décrit son expérience, on aurait presque dit une possession physique. Pouvez-vous être perceptibles par des sensations physiques ? Terry vous a-t-il canalisés, vous, les Cassiopéens, ou une source similaire ?

R : Nous devions regarder un autre « canal » !

Q : (L) Qui a-t-il canalisé ?

R : Demande à Terry !

Q : (L) Eh bien, il a dit que c’était vous !

R : Demande-lui après quelques autres séances de plus.

Q : (L) Y a-t-il un danger si l’on suit un cours et que le professeur de méditation demande à tout le monde de regarder fixement un miroir et de canaliser le premier truc qui passe ?

R : Peut-être, mais il y a du danger dans tout en 3e densité.

Q : (RC) Tu dois découvrir à qui il s’est branché. Était-ce son Moi supérieur ?

R : Demande-lui ultérieurement.

Q : (L) Roxanne a certaines questions… OK ?

R : Comme toujours.

Q : (RC) J’ai des questions personnelles et des questions non personnelles.

R : Ne filtre pas, s’il te plaît, ça restreint !!

Q : (RC) D’accord. Si l’araméen était de l’ancien hébreu, était-ce la langue qui était parlée en Atlantide ?

R : Non.

Q : (RC) Est-ce le Faucon ou les Hoovans qui ont apporté cette langue sur Terre ?

R : Non.

Q : (RC) Si l’on scrute le Zohar, est-ce que les lettres de feu éveilleront les anciennes mémoires et ramèneront ainsi la vérité à la surface ?

R : Ce sont des « modes de pensée sectaires » .

Q : (RC) J’ai entendu dire que dans la plupart des endroits où le mot pour « Dieu » est employé dans le Zohar ainsi que dans l’Ancien Testament, il l’est sous forme féminine. Cela implique-t-il que la Reine des Cieux… qui est Isis ?

R : Isis est une avant-garde.

Q : (RC) C’est quoi une avant-garde ?

R : Un symbole de configurations énergétiques qui mènent à la transformation des cultures lors de périodes frontière.

Q : (RC) Le mot « Jésus » dérive-t-il d’Isis ou de Zeus ?

R : Ni l’un ni l’autre, Jésus n’est qu’un surnom.

Q : (RC) Comment ça un surnom ? Que voulez-vous dire ? Ne doit-on pas prier au nom de Jésus pour être protégés ?

R : Les prières de protection ne sont pas nécessaires une fois que le canal, ou plus adéquatement, le conduit, est correctement ancré !

Q : (RC) Ce film qui vient de sortir, The Prophecy, produit par Maxwell — la fillette appartient-elle à la famille de la lumière, et quel est le but d’envoyer cet aperçu d’image holographique à la Terre en ce moment ? Le film éveillera-t-il les gens à la réalité de la Guerre Sainte ? Et de qui vient le message que ce film transmet ?

R : Plusieurs questions, modes de pensée entremêlés.

Q : (RC) Ce film transmet le message de qui ?

R : Que te disent tes instincts ?

Q : (RC) Mon instinct me dit des deux camps…

R : OK.

Q : (RC) Je voulais simplement savoir s’il y a une force spécifique…

R : C’est tout ?

Q : (L) Oh, il se peut qu’ils ne confirmaient pas…

R : Que te disent tes instincts ???

Q : (RC) Que ça parle des anges déchus — Lucifer. (L) As-tu lu ce que les C’s ont dit sur l’identité de Lucifer ? (RC) C’est un des anges déchus ? L’ange de la lumière ? Ça fait beaucoup à potasser…

R : Avant que nous puissions répondre certaines choses, tu dois en demander d’autres.

Q : (RC) Y aura-t-il une autre guerre dans le ciel entre les anges ?

R : C’est amusant de jouer avec les suppositions.

Q : (L) Tu supposes qu’il y a des anges et qu’ils se font la guerre. (RC) Eh bien, dans un sens métaphorique.

R : Et tu supposes qu’il y a un « ciel ».

Q : (RC) Oui. Êtes-vous en train de dire qu’il n’y a pas de ciel ? Pas de paradis ? Je ne crois pas cela. (L) Il y a la 5e densité. (RC) Bon, on part dans la sémantique là.

R : Le « ciel » est plus un concept que de la sémantique. Certains pensent que l’environnement de 3e densité communément connu sous le nom de Leavenworth est le paradis, par exemple. La ville pourrait s’appeler « Heavenworth » !

Q : [Rires] (L) Ce gars, Barry… [La goutte se met à bouger]

R : Demande, nous faisons juste le plein d’énergie. Demande… demande !

Q : (L) Très bien, je demande ! Barry est-il possédé ?

R : Question vague.

Q : (L) Des désincarnés sont-ils attachés à lui ?

R : Transitoires.

Q : (L) S’agit-il d’un cas grave de possession démoniaque ou par une entité de 5e densité ?

R : [La goutte tourne en rond] Non.

Q : (L) Eh bien, c’est quoi alors le problème avec Barry ? Pourquoi dit-il des choses aussi affreuses au sujet de Roxanne ?

R : Pas approprié.

Q : (L) Pas approprié pour moi de poser la question, ou pour vous de répondre ? Ai-je fait ce qu’il fallait dans cette affaire ?

R : Tout est leçon.

Q : (L) C’était une leçon, c’est sûr. Je suppose qu’il n’est pas approprié pour moi de poser des questions personnelles à son sujet. Peut-être que toi tu le pourrais puisque tu as été personnellement impliquée. (RC) Barry est-il un espion ?

R : Un espion ? Clarifie s’il te plaît.

Q : (RC) Barry espionne-t-il pour le compte des Gris ?

R : Bon, es-tu au courant du mode opératoire communément utilisé et de ses aspects techniques ???

Q : (RC) Oui. A-t-il été utilisé par les forces…

R : Définis ta compréhension.

Q : (RC) Ils espionnent par le biais d’implants ou de CD-ROM ? Il absorbe les informations qu’ils téléchargent ensuite depuis sa personne ?

R : Autrement dit, une manipulation inconsciente.

Q : (L) Est-ce ça ?

R : Maintenant, merci de révéler ton interprétation de la situation.

Q : (RC) Je pense qu’il est utilisé aussi bien inconsciemment que consciemment. (L) Ma question serait : dans quel but ?

R : Une étape à la fois !

Q : (RC) Est-il un espion de la CIA ?

R : Les suppositions l’emportent !

Q : (L) Peut-être que tu fais des suppositions qui leur cause des problèmes pour transmettre ? (RC) Je ne pense pas que ce soit un espion de la CIA.

R : Pas la question.

Q : (RC) C’est quoi la question ?

R : La CIA ?

Q : (L) Vous voulez dire pourquoi se soucier de la CIA quand il y a d’autres sources d’inquiétudes ? (RC) Pourquoi ne fait-il que semer la pagaille dans ma vie ?

R : Ces questions portent à la réflexion, la réflexion porte à l’analyse, l’analyse porte aux conclusions, ce qui accroît la connaissance, qui à son tour renforce la protection !!!

Q : (RC) Barry se libérera-t-il de ça, ou poursuivra-t-il le restant de ses jours dans cette obscurité ?

R : À Barry de décider.

Q : (RC) Me fera-t-il encore du mal ?

R : Apprends-tu ? Si tu apprends, acquières-tu des connaissances ?

Q : (RC) Eh bien, ça je le sais, mais je veux savoir s’il va encore me créer des ennuis ?

(L) Pourquoi se préoccuper de ce qu’il dit si tu as la connaissance qui protège ?

Q : (RC) Eh bien, ce serait un peu s’acharner pour rien…

R : Travaille en réseau.

Q : (RC) On m’a montré que j’avais vécu en Allemagne nazie et que j’étais un des enfants utilisés pour des expériences. On m’a aussi montré que c’est moi qui avais choisi cela. Je voudrais savoir pourquoi. (L) Comment t’a-t-on montré ça ? Dans un rêve ? (RC) Des tas de rêves, des voyantes m’en ont parlé…

R : L’apprentissage se fait mieux quand l’élève n’est pas limité par d’autres.

Q : (L) Que voulez-vous dire ? Je suppose que je dois me taire.

R : Que supposes-tu ? Nous ne demandons pas à ce que tu « te taises » mais suggérons simplement des recommandations utiles pour un apprentissage maximal.

Q : (RC) OK, je le sais de diverses sources. Je ne vais pas toutes les détailler… tout ce que je veux savoir, c’est pourquoi. Et je sais que mon ADN a été bidouillé, et je veux savoir si mon corps actuel en a hérité ou si ça a été réparé ?

R : Les manifestations physiques ne se transmettent normalement qu’au corps spirituel et constituent un processus de découverte afin de progresser. Elles sont choisies par l’âme lors de la contemplation en 5e densité.

Q : (RC) Donc, ça veut dire que ce que j’ai traversé physiquement dans cette vie c’était pour me faire réaliser ce qui s’était passé avant ?

R : Essentiellement.

Q : (RC) On m’a aussi dit qu’il y avait eu une femme très protectrice envers moi lors de ma vie antérieure en Allemagne nazie. Est-ce que j’ai déjà re-rencontré cette âme ?

R : Non.

Q : (RC) Était-ce une mère ou une sœur ?

R : Ni l’une ni l’autre.

Q : (RC) Étions-nous de la même famille ?

R : Non.

Q : (RC) Vais-je la rencontrer ?

R : Tu verras bien !

Q : (RC) Quelle a été ma relation avec Frank et Laura dans une vie antérieure ?

R : Découvre.

Q : (L) Est-ce que j’ai connu Roxanne lors de ma vie antérieure en Allemagne ?

R : Peut-être.

Q : (L) J’ai regardé les thèmes [astrologiques] pour discerner les liens entre nous, et j’en ai trouvé beaucoup. (RC) Selon l’astrologie, cela indique une connexion dans une vie antérieure. J’ai aussi le sentiment qu’il s’est passé quelque chose en Égypte.

R : Qui étais-tu ?

Q : (L) Vous voulez dire moi ?

R : Oui.

Q : (L) J’étais une simple Allemande… (RC) Je me demandais à propos de l’Égypte ?

R : Mais nous sommes toujours en Allemagne !

Q : (L) Tout ce que je sais, c’est que je me suis suicidée et que mon nom était Helga, je pense…

R : Qui était ton mari ?

Q : (L) Je ne sais pas. Il était juif. C’est ce que vous voulez dire ?

R : OK. Qui étaient tes enfants ?

Q : (L) Mon mari de l’époque était-il mon ancien petit ami — GM ?

R : Pas la question.

Q : (RC) Ils ont demandé qui étaient tes enfants. Est-ce que j’étais l’un de tes enfants ?

R : Découvrez.

Q : (L) Quel était le nom de Roxanne lors de cette vie-là ?

R : Quand nous disons découvrez, nous voulons dire utilisez vos talents naturels pour apprendre, et non pas que nous allons vous conduire par la main à chaque étape du chemin. Si nous faisions cela, nous tricherions et vous priverions d’une opportunité d’acquérir de la connaissance, et plus important encore, de la compréhension. Nous irions alors à l’encontre du libre arbitre !

Q : (RC) Mon nom était-il Rachel ?

R : Comment étudie-t-on les vies antérieures ?

Q : (L) L’hypnose.

R : Bingo !

Q : (RC) Donc, j’ai besoin d’une séance d’hypnose ? C’est possible de m’hypnotiser ? (L) Certainement. Vous nous avez déjà parlé de plusieurs de nos vies antérieures à Frank et à moi…

R : Parce que les circonstances individuelles étaient différentes.

Q : (L) Qui sont les « Hommes Oiseaux » dont parlent les légendes et, plus récemment, plusieurs livres populaires ?

R : Variable.

Q : (RC) Qui sont les Hoovans ?

R : Transplanétaires.

Q : (RC) Les Hoovans sont-ils devenus les Hébreux ?

R : Non. Les Hébreux ne viennent pas d’un groupe unique.

Q : (L) Les Hébreux sont-ils, ou étaient-ils, un groupe racial distinct ?

R : Pas nécessairement.

Q : (L) Quelle était l’origine du peuple hébreu ?

R : Fabrication génétique.

Q : (L) Qui a procédé à cette fabrication génétique ?

R : Devine.

Q : Les Atlantes ?

R : Pas aussi simple.

Q : (L) Les Lizzies ?

R : Et pourquoi pas un effort conjoint ?

Q : (RC) Les Siriens et les Pléiadiens ?

R : Vous refroidissez.

Q : (L) L’Union d’Orion ?

R : OK, mais incluez la C.D.C. Comment retient-on un compagnon de 2e densité ?

Q : (L) Avec une chaîne ? La chaîne de commandement ? Y a-t-il des planètes véritablement habitées dans les Pléiades ?

R : Oui.

Q : (RC) Et pour les Siriens ?

R : Oui.

Q : (L) Très bien, les Orions ont créé les Hébreux. Quel était le but de la création de cette variante génétique ?

R : Manipulation.

Q : (L) Qui était Yahvé ?

R : Faux maître.

Q : (RC) Qui était Jéhovah ?

R : Variante de surnom de la réponse précédente.

Q : (L) Et quel était le résultat escompté de la manipulation génétique hébraïque ?

R : Plus ample contrôle par encouragement de la méfiance et de l’hostilité menant à l’asservissement et aux guerres. Et aussi renouvellement réussi et vivification de l’« alimentation » de 3e vers la 4e densité.

Q : (RC) Le Tétragramme, ce code pour le nom de Dieu dans l’Ancien Testament – ça représente qui ou quoi ?

R : Attention à ne pas se laisser happer par les anciennes supercheries, mais ça « signifie » soi-disant Je Suis L’Unique.

Q : (RC) Selon mes recherches, « Je Suis L’Unique » est une autre façon de désigner « Isis ». Interrogeons-les sur les « déesses de la naissance » dont parle Zecharia Sitchin. (L) Est-ce que ces « déesses de la naissance » existent ?

R : Holà, attendez une minute, que venons-nous tout juste de vous conseiller ?

Q : (RC) De ne pas se laisser happer par les anciennes supercheries ? (L) Nous avons déjà posé la question et il nous a été répondu que ce n’était qu’une manière antique de décrire des expériences génétiques. (RC) D’accord. En hébreu, les participes étant très précis au niveau du genre, comment se fait-il que dans l’Ancien Testament, les noms de Dieu aient une connotation féminine ainsi que les pronoms possessifs utilisés pour qualifier son palais ? Et aussi des connotations masculines ?

R : Pourquoi pas ? Si ça marche, pourquoi se gêner.

Q : (RC) Le « Je Suis L’Unique » est-il une force féminine ?

R : Ma chère, tu sembles bloquer sur les classifications de genre. C’est compréhensible, mais prépare-toi à une explication interminable puisqu’il ne semble pas y avoir d’autre moyen. Dans les niveaux de densité de 5 à 7, il n’y a pas de dualité. La « Force Divine » émane de la 7e densité et « descend » imprégner toutes les densités. Elle ne reconnaît aucune classification en relation avec la dualité puisqu’elle est parfaitement mixte, et donc équilibrée en permanence.

Q : (RC) Mais les noms sexués sont dans les textes originaux ?

R : C’est vrai, mais les textes originaux sont aussi de nature trompeuse.

Q : (RC) Combien d’enfants aliens hybrides ai-je servi à procréer ?

R : La réponse à cette question altérerait la voie d’apprentissage que tu as choisie et doit donc être différée.

Q : (RC) J’ai déjà reçu ça lors de mes méditations, alors peut-être qu’ils pourront m’aider. Récemment, en méditation, on m’a donné des noms en hébreu qui me sont restés en tête : un mot pour « gouvernement » et l’autre pour « état », ou « politique ». Cela veut-il dire que je suis censée travailler en politique, ou pour le gouvernement ? Quel gouvernement ? Est-ce ma destinée ?

R : Eh bien, à nouveau, nous connaissons la réponse mais devons te laisser découvrir pour que tu apprennes.

Q : (RC) Suis-je appelée à servir ? Est-ce un gouvernement terrestre ou bien…

R : Une interprétation, mais pas la seule. Souviens-toi, « gouvernement » est un mot nébuleux, et les rêves peuvent aussi bien être des éclaireurs que des avertissements !!!

Q : (RC) Combien de vies ai-je passées sur Terre — je connais déjà la réponse, quelqu’un me l’a dit, je veux juste savoir…

R : 87.

Q : (RC) Pas 445 ? C’est tout ? Alors je ne viens vraiment pas d’ici ?

R : Préférerais-tu que nous en ajoutions quelques-unes ?

Q : (RC) Donc, je ne suis pas vraiment de cette planète ?

R : Personne ne l’est, au bout du compte. Rappelle-toi, tu es éternelle, un à trois ne le sont pas.

Q : (L) Roxanne a-t-elle vécu d’autres vies en 3e densité sur d’autres planètes ?

R : Découvrez.

Q : (RC) On m’a dit, grâce aux lignes de ma main, que j’avais vécue 445 fois. Ça fait une énorme différence. (L) Ah tu parles de chiromancie, c’est la spécialité de Frank, tu sais. C’est le chiromancien le plus doué que tu ne rencontreras jamais. (F) Permets-moi de te dire que tu ne peux rien lire sur les vies antérieures dans la paume des mains. (RC) Ce n’est pas ce que dit cette femme. La main gauche c’est le passé, et la droite le présent. Et les lignes sur le côté sont comme les anneaux de croissance d’un tronc d’arbre. (F) Non. Laisse-moi t’expliquer…

[Pause pour discuter de chiromancie]

Q : (L) Roxanne envisage de partir en Arizona et a pris des dispositions en ce sens. Arrivera-t-elle à écrire son livre une fois là-bas et à le terminer ?

R : Ouvert.

Q : (RC) Ça dépend de moi. (L) Arrivera-t-elle à trouver la bonne maison ?

R : Ouvert.

Q : (L) D’une manière générale, quel était le but de cette interaction avec la bande à Martie T, Barry, JD, David Hudson, Roxanne, Barbara, etc. ?

R : Tu en as déjà une bonne idée.

Q : (L) Roxanne souffre-t-elle d’attachements ?

R : Découvrez.

Q : (L) Roxanne est allée voir un médium, CU, qui a pratiqué un détachement d’esprits sur elle. Est-ce que ça a marché ?

R : Pourquoi souhaites-tu que nous répondions à cette question ?

Q : (L) Ça me paraissait être un bon sujet à aborder, ça pourrait être utile.

R : Découvrez.

Q : (RC) Et au sujet du rêve que j’ai fait de trois limaces qui se détachaient de moi ? Est-ce que ces trois limaces représentaient Barry, B__ et M__ ?

R : Modèle d’essence énergétique plutôt qu’individus en tant que tels.

Q : (RC) Ai-je encore besoin d’un détachement d’esprits ?

R : Oui. OK.

Q : (RC) Combien de fois ai-je été abductée ?

R : 20.

Q : (RC) Cela s’est-il passé en majorité durant mon enfance ou plus récemment ?

R : Les deux.

Q : (L) Quand ont eu lieu les plus récentes ? (RC) Durant ces 8 dernières années ?

R : Oui.

Q : (RC) Donc, la majorité ont eu lieu ces 8 dernières années ?

R : Non. Juste les plus récentes.

Q : (L) Pourquoi a-t-elle été moins enlevée que d’autres dont on a parlé ?

R : Moins ?

Q : (L) Eh bien, certaines personnes semblent l’avoir été beaucoup plus, et 20 ça ne paraît pas beaucoup.

R : Les abductions prennent de nombreuses formes.

Q : (L) L’autre nuit, j’ai rêvé que je me mariais, qu’il y avait une grande fête, des danses, une limousine et tout le reste… des fleurs, du bonheur. Dans mon rêve, j’ai entendu une voix qui disait que le mariage serait un samedi 14 — le lendemain d’un vendredi 13. Pourriez-vous me parler de ce rêve ?

R : Non.

Q : (L) D’autres questions ? (RC) Je ne vais pas les poser, car ils n’ont pas vraiment répondu ce que je voulais entendre. Mais j’ai 3 questions à propos du passé. Quel était mon rôle lors de la Révolution française ? Je sais que j’y étais, car j’ai eu des flashes.

R : Qui est David Hufnagel ?

Q : (RC) David était mon premier amour. Pourquoi le nom d’Hufnagel ? Était-ce mon nom en France ?

R : Le nom d’origine de David était Hufnagel.

Q : (RC) C’était mon premier petit-ami en Afrique du Sud. Maintenant, il s’appelle Harris.

R : Non, a changé de nom.

Q : (L) Qu’est-ce que cela a à voir avec la Révolution française ? (RC) Il y était, n’est-ce pas ?

R : Nous recevons de puissants motifs ondulatoires entourant le sujet que nous avons choisi de couvrir, nous avons donc interrompu les questions !

Q : (L) OK, autre chose à ce sujet ?

R : Moshé en Israël.

Q : (RC) Qui est Moshé en Israël ?

R : Moshé est EN Israël.

Q : (RC) Il y a beaucoup de Moshé en Israël ! Est-ce quelqu’un que je connais ou connaissais ?

R : Oui.

Q : (RC) Cela a-t-il un rapport avec mon ex-mari ?

R : Peut-être. Nous ne sommes pas sûrs. Israël : t’avons vu physiquement avec des Gris, accès mémoire, Moshé aussi.

Q : (L) Voulez-vous dire que David Hufnagel a vu Roxanne lors d’une abduction ?

R : Non. Pays d’Israël. Autre connecteur à une expérience d’abduction.

Q : (L) Eh bien, peut-être que tu as été enlevée en Israël et que tu as vu ces gens là-bas… dans le physique… et ces gens l’ont vu…

R : Non. David est ailleurs.

Q : (RC) Ce David est-il mon ancien petit-ami ?

R : Oui.

Q : (RC) Et c’est avec lui que j’étais durant la Révolution française, le sujet qui a initié toutes ces questions.

R : Peut-être.

Q : (RC) Vais-je le revoir un jour ?

R : Ouvert.

Q : (RC) Et j’ai été abductée pendant que j’étais avec lui ?

R : Eh bien oui, mais Israël est la plus grosse abduction.

Q : (L) Roxanne a été enlevée quand elle était avec David, mais en Israël elle a vécu sa plus grande abduction ? (RC) J’étais avec lui en Israël… et on était ensemble en Afrique du Sud.

R : L’abduction avec David, c’était en Afrique du Sud.

Q : (L) Qu’est-ce que ça veut dire la plus grande abduction en Israël ?

R : Extraction physique.

Q : (L) La plus grande au sens où c’était la plus grande expérience d’abduction de sa vie ?

R : Oui.

Q : (RC) C’était sur le mont Sinaï ?

R : Non.

Q : (RC) J’ai fait une sortie hors du corps quand j’étais là-bas. Est-ce que c’était dans le désert, le Néguev ?

R : Oui.

Q : (L) Qu’est-ce qu’on lui a fait durant cette abduction ?

R : Ouvert.

Q : (L) Qui a procédé à cet enlèvement ?

R : Les Gris.

Q : (RC) Est-ce que c’était quand j’étais enceinte ?

R : Oui.

Q : (L) Combien de fois as-tu été enceinte ? (RC) Cinq, je pense. Combien de fois ?

R : Ouvert.

Q : (RC) Ça paraît logique car mes migraines ont commencé en Afrique du Sud… J’ai perdu ma virginité dans le Néguev… donc c’est probablement là qu’ils ont commencé à m’enlever — tout le bazar sexuel, c’est ça ?

R : Oui.

Q : (RC) Et le type est mort… (L) Intéressant… Bon, changement de sujet. Quand nous avons parlé du puits d'Oak Island et que vous m’avez demandé de faire des recherches là-dessus, j’ai découvert que les responsables étaient un groupe d’alchimistes. Est-ce exact ?

R : Oui.

Q : (L) Nicolas Flamel en faisait-il partie ?

R : Oui.

Q : (L) Est-il vrai qu’il existe une enclave, quelque part dans les Pyrénées, où vivraient des alchimistes ?

R : Oui.

Q : (L) Est-ce le groupe que vous avez appelé le « Quorum » dans une séance précédente ?

R : En partie.

Q : (L) Ces alchimistes utilisent-ils cette poudre dont parle David Hudson pour augmenter leur longévité et leur vitalité physique ?

R : Et pour contrôler.

Q : (L) Y a-t-il dans cette enclave des gens qui vivent littéralement des centaines, voire des milliers d’années ?

R : Ouvert.

Q : (L) Comment cet or monoatomique contrôle-t-il les autres ?

R : Trop complexe pour répondre ce soir, car l’énergie décline.

Q : (L) Devons-nous vous souhaiter bonne nuit ?

R : Au revoir.

Fin de la séance
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Encore Merci à l'équipe Française pour cette traduction...

Thanks again to the French team for this translation....
 
Top Bottom