đź“š SĂ©ance du 17 janvier 1997

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 17 January 1997

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 17 janvier 1997

Participants : Laura, «Frank», Terry et Jan

Q : (L) Bonsoir.

R : Salut.

Q : (L) Et quel nom devons-nous utiliser ce soir ?

R : Yloloh.

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) D’accord, samedi dernier, quand MM était là, nous avons eu une séance intéressante lors de laquelle il a été question d’un «grave, grave danger». Toutefois, cette déclaration était distincte de ce qui lui a été dit. J’aimerais savoir qui, précisément, était en grave, grave danger ?

R : Tous.

Q : (L) Maintenant, vous dites que nous étions tous en danger. Quelle était la source de ce danger, à ce moment précis ?

R : Elle.

Q : (L) Nous étions en danger à cause d’elle. Dans quel sens...

R : Les vibrations l’entourant.

Q : (L) C’était mon impression, que ce n’était pas tant elle qui était en danger mais plutôt nous…

R : Non, elle aussi.

Q : (L) D’accord, elle l’était aussi… (J)… à cause de ses actes…

R : Et l’est.

Q : (L)… et l’est ; elle l’est toujours. (T) Nous aussi ?

R : Plus autant, si vous restez vigilants et conscients.

Q : (L) D’accord, vigilants et conscients par rapport à quoi en particulier ? S’il y a quelque chose de particulier ?

R : Programmes d’attaque.

Q : (L) Les programmes d’attaque. Donc, il s’agirait de programmes d’attaque chez d’autres personnes et peut-être aussi en nous ?

R : Et d’autres choses.

Q : (L) Autre chose en matière de vigilance et de conscience que nous pourrions ou devrions maintenant savoir ?

R : Vous devriez déjà le savoir.

Q : (L) Je pense que c’est le cas, nous travaillons à être plus conscients. Frank a vécu cet épisode de channeling parlant de danger et d’avertissements, et ensuite elle est venue. Elle m’a appelée le lendemain et au fond n’a rien voulu entendre. Elle rechigne tout bonnement à se rendre compte du danger dans lequel elle se trouve, et je n’ai simplement pas le temps de gérer ça si elle est incapable de retirer ses œillères. Je lui ai dit qu’elle prenait la mauvaise voie, qu’elle faisait le contraire de ce qu’il fallait, qu’elle était en grave danger, et elle m’a raccroché au nez.

R : Regarde ce qui en ressort…

Q : (L) Autre sujet. J’ai étudié les thèmes astrologiques, et je sais que vous avez dit que «tout se passera vite et bien» — c’est comme ça que vous l’avez dit — concernant la situation d’Ark et ses finances. Cependant, on dirait que ça va traîner en longueur, sauf que le thème suggère qu’un événement important va se produire, de son côté à elle, mais j’aimerais savoir si ce que je vois est… et je ne vais pas entrer dans les détails, mais ce que je vois dans les thèmes est-il exact ?

R : L’aventure naît de l’incertitude et de la découverte !

Q : (L) Oh, vous ĂŞtes trop mignons !

R : Oh, vraiment ?!

Q : (T)… et dans la communauté métaphysique locale, ils manquent de gens à envoyer ici.

R : Voir la dernière réponse.

Q : (T) D’accord, merci. (L) N’importe qui, absolument n’importe qui, peut être manipulé. Il faut garder les yeux ouverts. Bien, permettez-moi une question rapide pour [mon aînée]. Elle voudrait savoir si Patrick est délibérément comme ça ou s’il ne peut simplement pas s’en empêcher ?

R : Que lui a appris sa/ta leçon ?

Q : (L) Oui, je sais. (T) Y a-t-il un moniteur SVGA dans l’avenir de Laura ?

R : Mais oui, pourquoi pas ?

Q : (T) Nous verrons bien, la semaine dernière on s’est concentré sur MM et vous vous êtes échinés à essayer de nous éviter des ennuis.

R : Nous aimerions beaucoup nous «concentrer» sur des choses d’importance mondiale/universelle. Que pensez-vous qu’il arrive quand le manteau s’arrête, ou ralentit, mais pas la croûte ?

Q : (L) Frank a aussi rêvé de ça l’autre soir. (T) Du manteau [de la Terre] qui ralentissait ? D’accord, si le manteau ralentit mais pas la croûte… (L) C’est comme déambuler avec un bol de soupe et s’arrêter d’un coup… (T) Ça clapote parce que la croûte continue à bouger… l’eau de tous les océans va clapoter…

R : Pas de clapotis.

Q : (L) OK, qu’arrive-t-il quand le… ça va entraîner un tas de séismes ?

R : Peut-ĂŞtre, mais que se passe-t-il plus globalement ?

Q : (L) Plus globalement, la Terre change de position orbitale, de vitesse… (T) Non. Plus globalement, la vie sur Terre se retrouve quasiment anéantie.

R : Non.

Q : (L) Elle échange des potentiels énergétiques avec d’autres corps ?

R : Non.

Q : (J) La gravité se modifie…

R : Tu chauffes…

Q : (L) La gravité se modifie, d’accord… la gravité diminue…

R : Qu’avons-nous laissé entendre au sujet de la gravité.

Q : (L) Oh, la gravité est le liant… (T) Et est la seule vérité de l’univers.

R : Élément.

Q : (T) L’élément. La gravité est le seul véritable élément. C’est bien ce que vous voulez dire ?

R : Pas loin.

Q : (L) Donc, si la gravité diminue et que c’est le liant, alors, tout… ohhh, je vois où vous voulez en venir ! (J) Oui, la gravité est le liant. Sans gravité, tout s’effondre…

R : Pas «s’effondre», ma chère, tout «s’ouvre» !

Q : (L) Et que se produit-il quand ça s’ouvre ?

R : Changement.

Q : (L) Donc, autrement dit, cet événement cosmique est le catalyseur du changement chez les êtres humains qui sont prêts et préparés à le vivre positivement…

R : Eh bien, en quelque sorte, mais… Rappelez-vous… Il n’y a pas de «surnaturel» ou du «paranormal», rien que du naturel et du normal. Ton «Noah Syndrome» impliquait, à l’origine, une discrimination entre «méchants» et gentils. Être prêt ne reconnaît pas de telles distinctions !

Q : (L) Qu’est-ce qu’implique le fait d’être prêt ?

R : Être à deux doigts de la transformation vers le niveau de densité suivant, qu’il soit SDA ou SDS. Ainsi, voyez-vous, la transformation maintient l’équilibre !

Q : (T) Et l’équilibre est toujours conservé. (L) Quelle heure est-il ? (J) Minuit cinq. (L) D’accord, il nous reste environ 15 minutes…

R : Pourquoi seulement 15 minutes ?

Q : (L) Parce que Terry grelotte.

R : Terry ne grelottera pas s’il imagine qu’une lumière dorée l’enveloppe.

Q : (T) Ça n’aidera pas ; je reste de 3e densité même dans de la lumière dorée ! (L) Je suis aussi très fatiguée. La journée a été très longue.

R : Temps d’envisager la construction d’un psychomanteum.

Q : (L) Qu’est-ce qu’un psychomanteum ?

R : Utilisez la connaissance du latin. [Le groupe discute des définitions possibles.]

Q : (L) Est-ce ça ? Quelque chose qui se trouve dans notre esprit ?

R : Non.

Q : (L) Est-ce quelque chose utilisé par l’esprit pour diriger, contrôler ou obtenir du pouvoir ?

R : Espace clos servant à voir d’autres mondes, des futurs possibles et des entités habitant d’autres densités. Il faut une profondeur limpide… comme un grand miroir poli sur un châssis, et qu’on peut faire pivoter pour ajuster l’angle… les murs doivent être complètement recouverts de noir, afin d’éliminer tout reflet… une lumière douce, de faible intensité, indirecte.

Q : (L) N’est-ce pas le Dr Moody qui a fait ce truc de vision de l’au-delà ? (T) Il a une pièce où est installée une psyché, les murs sont en velours noir et il y a un siège confortable sur lequel on s’assoit pour regarder dans la psyché sans voir son propre reflet…

R : Oui, et c’est réel, et ça fonctionne. Dans les profondeurs limpides, vous pouvez même nous voir, à l’occasion !

Q : (L) N’avons-nous pas posé des questions sur ce que faisait ce type, un jour ? À savoir qu'en faisant regarder les gens dans un miroir, ça les rendait vulnérables aux attachements par des esprits ? Et n’aviez-vous pas confirmé nos dires ?

R : Les attachements sont une simple fonction découlant d’un manque de connaissance… chose que vous possédez maintenant en quantité suffisante pour ne pas vous faire de soucis.

Q : (T) Ce psychomanteum, en essence, n’est-il pas un moyen d’ouvrir une porte donnant sur d’autres réalités et d’autres niveaux et densités ?

R : Oui.

Q : (T) Voudrait-on vraiment faire ça ?

R : Oui.

Q : (T) Pourquoi ?

R : Parce que vous êtes prêts maintenant… et puis, que croyez-vous être en train de faire, là ?!?

Q : (L) Est-ce une porte comme celle décrite par Castaneda, et par laquelle quelque chose peut entrer ou sortir ?

R : Possible… mais… si tu t’en souviens, quel était le facteur manquant dans l’histoire de Castaneda ?

Q : (L) Il n’avait pas la connaissance. C’est ça ?

R : Pas suffisamment.

Q : (L) Est-ce quelque chose qu’on peut, ou qu’on devrait accomplir en groupe, ou seul… comment ça marche ?

R : Les deux.

Q : (T) Alors, on va vraiment en construire un ici ? (L) Est-ce qu’on veut vraiment faire ça dans cette maison ? Ne vaudrait-il pas mieux acheter une maison à la campagne, où personne ne remarquera notre comportement bizarre ? (T) Ça n’a pas vraiment d’importance, nous observons le comportement bizarre de tout le monde, qu’est-ce qu’il y a de si bizarre ?

R : Ils ne le remarqueront pas, Ă  moins que vous ne les invitiez Ă  entrer.

Q : (L) OK, il y a tous ces petits projets à entreprendre : il faut creuser un trou au sous-sol, ce n’est toujours pas fait ; nous sommes censés construire une piscine, et maintenant nous sommes censés construire un psychomanteum.

R : Ce n’est pas un projet prenant ou coûteux… le matériel : du feutre comme celui que tu utilisais pour tes thèmes astraux, une psyché et une lumière tamisée, ou des bougies. [Terry décrit alors une version portative qu’on peut monter au besoin et démonter lorsqu’on ne s’en sert pas.]

Q : (L) C’est comme ça qu’on doit faire en gros, comme l’a décrit Terry ?

R : Oui.

Q : (L) Combien de temps faut-il rester assis à fixer le miroir avant que quelque chose…

R : Variable, mais pas longtemps.

Q : (T) Ça sera variable selon les personnes… (L) OK, quel avantage y a-t-il à utiliser un psychomanteum par rapport à la planchette ? Je veux dire, est-ce que ça va remplacer la planchette ?

R : Non. Les visualisations clarifient et unissent les images.

Q : (L) Bon, quelles images voudrait-on, ou nous suggérez-vous d’unir et de clarifier, en particulier d’«unir» ? Vous avez utilisé le terme «unir» à plusieurs occasions, et de façon inhabituelle.

R : Tout ce qu’il y a dans les transcriptions, par exemple… et tout le reste.

Q : (L) OK, donc nous serions capables de voir toutes les choses mentionnées dans les transcriptions. Serions-nous aussi capables, en contemplant une réalité de 4e densité, de générer une sorte d’unification entre nous-mêmes et cette nouvelle réalité ?

R : Oui.

Q : (L) Est-ce que ça fait partie des moyens permettant de se lier à la réalité de 4e densité ?

R : Ça aide.

Q : (L) Peut-on aussi s’en servir pour visiter d’autres parties du globe en temps réel ?

R : Oui.

Q : (T) Pour visiter le passé et le futur ?

R : Oui.

Q : (T) Il y a d’autres choses de l’autre côté. Peuvent-elles traverser le miroir ?

R : Seulement si l’on s’en sert avec ignorance.

Q : (L) La technique de blocage mental que nous connaissons peut-elle empĂŞcher que quelque chose ne traverse ?

R : Pas loin.

Q : (J) «La connaissance protège !» (T) Eh bien, c’est plus facile que de creuser sous la piscine, et construire un miroir d’eau, et de trouver 7~m² pour construire un labyrinthe. (L) On dirait qu’on parle d’un fichu parc d’attractions ! (J) Ouais, «LauraWorld» !!! (T) Ça donnerait un tout nouveau sens au ticket d’attraction «E» ! {E ticket - Wikipedia}

R : Qui dit «attractions» dit amusement !

Q : (L) OK, les gars, il est tard et Ark attend.

R : Au revoir.

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom