Séance du 17 mai 2014

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 17 May 2014

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Date de la séance : Le 17 Mai 2014

Laura et Andromeda à la planchette

Pierre, Perceval, Chu, Possibility of Being, Data, Scottie, Kniall, Mr. Scott, Alana

Participation via Skype : Nicolas, Aleana, Horseofadifferentcolor

Q : [Présentations] (L) Bonjour.

R : Bonjour, Xopvila de Cassiopée.

Q : (L) OK. Je vais commencer la discussion avec ce que j’ai en tête. En fait, il y a deux choses. Tout d’abord, à l’issue de la dernière séance, j’ai remarqué que de nombreux participants au fil de discussion du forum ont expliqué ce qu’ils faisaient pour aider à faire ceci, à faire cela, etc. Lorsque nous avons reçu l’information selon laquelle une personne devait passer le flambeau à une autre, nous avons eu l’impression que, du point de vue du Travail, il s’agissait d’une personne en attente sur l’échelle, dans l’escalier ou tout simplement sur la voie. Pourriez-vous nous éclairer à ce sujet ? En est-ce bien la signification ? Cela correspond bien à ces personnes qui demandent vraiment et qui se sont engagées dans un travail sur soi, etc. ?

R : Plus que ça, cela implique un engagement total dans le partage d’énergie avec le réseau. Si une personne bénéficie des efforts de chacun mais qu’il n’y a aucun retour d’énergie, il y aura des blocages de toutes sortes dans sa vie.

Q : (L) OK, quand vous dites qu’ « il y aura des blocages de toutes sortes dans sa vie »… Des blocages de quel genre ?

R : Les blocages reflèteront ce qu’elle est incapable de donner. Si une personne ne peut pas être sincère, elle aura des expériences avec des gens qui ne seront pas sincères avec elle dans sa propre vie. Si quelqu’un dévalorise les efforts des autres, il constatera que ses propres efforts sont dévalorisés. Si vous avez besoin de débloquer certains aspects de votre vie, faites l’effort de donner ce que vous souhaitez ou ce dont vous avez besoin.

Q : (L) Mais parlez-vous spécifiquement des gens engagés dans le Travail, ou de n’importe qui en général ?

R : De n'importe qui, mais deux fois plus pour ceux dans le Travail.

Q : (L) OK, est-ce que cette série de questions vous en inspire d’autres [aux participants] ? Avez-vous d’autres interrogations à ce sujet ?

(Nicolas) Cela s’applique-t-il plus sur le forum que sur notre vie personnelle,puisque nous n’y interagissons pas vraiment – physiquement parlant- avec beaucoup de personnes engagées dans le Travail.

R : Il existe de nombreuses possibilités d'interaction dans le Travail !!!

Q : [Discussion sur les lettres et les fautes d’orthographe] (L) Juste au cas où certains se poseraient des questions, je ne sais pas pourquoi mais j’ai quelques difficultés avec les lettres sortantes ce soir.

(Andromeda) La fatigue.

(L) Ouais. Nous allons essayer de nous synchroniser un peu mieux. J’ai besoin de plus de tabac. OK, alors tu disais que tu ne savais pas comment interagir avec le Travail parce que tu n’es pas physiquement présent. Et ils ont répondu « Il existe de nombreuses possibilités… », et je suppose que cela signifie aller sur le forum et donner, faire, et travailler sur des projets. Tout ce qui est possible de faire, même à un petit niveau pour le moment, selon moi. Par la suite, je dirais que cela ouvre des portes pour des interactions plus directes avec d’autres personnes sur la « voie ».

(Aleana) Et dans notre vie quotidienne ? Je veux dire, même s’il ne s’agit que de discussions autour de sujets de santé avec des gens… sans vouloir leur imposer quoi que ce soit mais simplement mettre certaines choses en avant pour voir leur réaction ? Ou est-il préférable de réserver ça au forum et de travailler dessus et sur SOTT autant que l’on peut ?

R : Cette dernière option est très importante en matière d’équilibre des énergies que vous avez reçues. Mais vous pouvez aussi étendre votre assistance à ceux qui vous entourent s’ils le demandent.

Q : (L) Autre chose ? Y a-t-il autre chose que nous devrions aborder à ce sujet ?

(Chu) Non, je pense que ce qu’ils veulent dire par exemple, c’est que si vous êtes irrespectueux avec certaines personnes, que vous les dévalorisez ou autre, vous n’appliquez pas non plus les principes du Travail. Vous devez être stratégique.

(L) Ouais, la considération extérieure et tout ça.

(Chu) Ouais.

(L) OK, autre chose là-dessus ?

R : Beaucoup de gens ne sont pas pleinement conscients de la quantité de travail qui va et vient dans ce réseau. Pour cette raison, ils ont tendance à ne pas se rendre compte de toutes ces heures de travail passées à présenter les leçons fondamentales de votre réalité. Et, s’ils n’en reconnaissent pas la valeur et ne renvoient pas l’énergie adéquate, ils rencontrent des blocages sur leur route.

Q : (L) Très bien, c’est suffisant. Enfin, est-ce qu’il y autre chose que vous souhaitez dire à ce sujet ? Je pense que j’ai pratiquement compris.

R : OK ! Mais est-ce que les lecteurs vont « comprendre » ?

Q: (L) Bien, je ne sais pas. Je suppose que nous verrons bien ! OK, l’autre chose que j’ai en tête : cet après-midi, j’étais sur le forum en train de répondre à un message sur le fil de discussion du livre sur la Ponérologie Politique. Alors que j’écrivais, je me suis rendu compte qu’un problème qui occupait mon esprit depuis un certain nombre d’années venait soudainement de devenir évident. La réponse est devenue claire. Et le problème concernait la question du communisme vs le socialisme vs le capitalisme ; la question de savoir quel était le meilleur. Bien sûr, j’ai grandi dans un système capitaliste, mais je vois toutes les choses terribles qui s’y sont produites. Je vis désormais dans un pays majoritairement socialiste et je vois beaucoup de problèmes dans le socialisme. J’ai lu pas mal de choses sur les systèmes communistes et je constate que les choses ont plutôt mal tournées pour les pays communistes. Puis j’ai beaucoup lu sur la sociologie, et je constate que, sans une sorte de communisme, l’homme primitif n’aurait pas pu survivre ni évoluer. Il y a donc un problème sur la manière dont a été géré le communisme dans ces pays. Même le premier « peuple de Jésus » pratiquait une forme de communisme, bien qu’aujourd’hui, les fondamentalistes religieux semblent l’avoir oublié. Je m’interroge donc toujours sur la chose suivante : quelle part de quel système devrait-on prendre et assembler pour se rapprocher au mieux d’un système économique et juridique bienveillant qui servirait au mieux l’humanité ?

Et tout à coup, je compris que cela dépendait du niveau. Je me suis dit que tout ce dont vous aviez besoin se situe au niveau tribal de la famille – et je dis tribal parce qu’on parle de famille au sens large, d’amis proches, etc. – et les gens qui sont liés les uns aux autres par des liens amicaux ou affectifs devraient fonctionner selon le modèle communiste.

Le niveau suivant serait la communauté locale, la ville ou autre, fonctionnant selon le modèle capitaliste. Regardons les choses en face, il y a des choses qui sont très utiles dans le capitalisme. Les gens peuvent sortir de chez eux et gagner de l’argent pour leur famille en travaillant, que ce soit par le biais de magasins, d’usines ou quoi que ce soit qui produit des biens qui sont ensuite échangés, achetés/vendus avec d’autres magasins; ensuite les communautés achètent, vendent ou échangent avec d’autres communautés, importent, exportent, etc. Les membres d’une famille/tribu qui travaillent et gagnent de l’argent, le rapportent à la maison et le partagent équitablement. Plusieurs membres d’une famille peuvent travailler et s’occuper de toute la famille, y compris des enfants, des personnes âgées et des personnes handicapées.

Nous avons donc le communisme au niveau de la famille ou de la tribu, le capitalisme au niveau de la communauté où ces dernières interagissent entre elles, et à un plus haut niveau de gouvernance, cela devrait être le socialisme car le socialisme peut alors agir comme un organe décisionnel. Ce devrait être un organisme qui collecte une certaine somme d’argent sous forme d’un impôt sur la fortune et d’un petit impôt de capitation afin de garantir à tout le monde l’accès gratuit à l’eau, l’électricité, les soins de santé, qu’il y ait des routes, le ramassage des ordures, de l’air respirable, de l’eau potable… en d’autres termes, si l’impôt sur le capital et la taxe censitaire étaient reversés à un gouvernement central, alors ce dernier fournirait ces services à toutes les communautés. Par ailleurs, il y aurait des milices locales financées par la collecte de ces fonds. Il me semble donc que si vous avez ces trois systèmes fonctionnant chacun à des degrés différents – les trois niveaux – enfin… est-ce que quelqu’un voit une faille dans ce raisonnement ?

(Nicholas) Je suis ravi que vous en ayez parlé parce que ça me trotte dans la tête depuis un certain temps. Comment pouvons-nous trouver la solution pour que la société puisse vivre alors que nous essayons de montrer la voie vers un nouveau système ? Je suis vraiment heureux que vous ayez abordé ce sujet, ça me parait plutôt intéressant.

(Chu) Bon, le seul problème que je vois, c’est si certains clans ou tribus sont pathologiques… Du coup, vous avez des tribus qui sont honnêtes, communistes, mais vous avez la tribu pathologique, et quand elle rentre dans le système capitaliste, va-t-elle détruire les autres ?

(Perceval) Eh bien, nous en avons parlé plus tôt, et nous avons dit que peu importe le "isme" auquel on se réfère; si une pathologie et une psychopathie sont impliquées, alors ça n’a aucune importance. Tout est fini, c’est corrompu.

(L) Ça finira par tout gâcher. De toute évidence, je pense qu’il faudrait trouver un moyen pour que toute pathologie puisse être éliminée par les tribus elles-mêmes. Une tribu identifierait un individu pathologique au sein de son groupe et devrait régler le problème. Mais comme l’a dit Chu, si toute la tribu était pathologique, il est fort probable qu’elle commencerait à corrompre les choses au niveau capitaliste. Mais quoi qu’il en soit, Je me suis dit que c’était une solution plutôt pertinente, et c’était marrant car, après en avoir parlé à Joe, je me suis dit « Ouah ! Comment est-ce que j’ai pu obtenir cette réponse si soudainement alors que j’étais en train d’écrire ? », c’était vraiment cool.

R : Il y a longtemps, nous avons dit : « Nous sommes vous dans le futur ». Ce futur se manifeste plus fortement en raison de la fréquence accrue des communications. Tu commences à « syntoniser » plusieurs heures avant de t’asseoir pour « discuter ». Sache également que cet accroissement du temps passé à communiquer approfondit et élargit le canal. De plus, les « invités » ajoutent une dimension supplémentaire et renforcent le réseau autour de la planète.

Q : (Horseofadifferentcolor) En fait, nous en avons parlé aujourd’hui. Chacun d’entre nous vous a rédigé une série de questions. Et, alors que nous étions en train d’écrire, certaines choses sur lesquelles nous nous interrogions depuis des années sont devenues complètement claires. Nous nous demandions si nous étions en quelque sorte en train de nous synchroniser avec vous et d’où ça pouvait bien venir.

R : Un exemple de ce que nous disons !!

Q : (L) Ils disent que ce que vous venez juste de dire est un exemple de ce qu’ils ont répondu précédemment sur le fait d’être syntone lorsque la séance est imminente. Je suppose que ça marche pour chacun à mesure que nous continuons à nous « accorder ».

(Horseofadifferentcolor) Oh, OK.

(Aleana) En fait, il y a quelques jours, je me sentais vraiment bloquée et je n’arrivais pas à m’en sortir. J’ai laissé certains sentiments s’accumuler puis, soudainement, je me suis attaquée au problème. J’ai posté quelques trucs sur le forum et il m’a semblé faire ce qu’il fallait. J’avais l’impression que ça venait facilement et que je pourrais réussir à aller mieux. Je ne sais pas si c’était leur énergie ou alors juste un sentiment du genre « OK, je ressens ces sentiments, mais maintenant je bouge » comme si je devais laisser mes émotions sortir ou… Je n’étais pas sûr que cela vienne de l’un ou de l’autre ou d’un peu des deux.

R : Cela se produira plus fréquemment et pour davantage de participants à ces communications. Espérons seulement que cet effort soit apprécié à sa juste valeur pour qu'il puisse persister !

Q : (L) OK. Vous avez dit que vous aviez préparé quelques questions. Vous avez également affirmé que certaines d’entre elles avaient déjà été répondues. Mais est-ce qu’il y en a certaines qui ne l’ont pas été et que vous aimeriez poser ?

(Nicholas) J’en ai une. Les Cassiopéens ont évoqué l’idée qu’ils transiteraient vers une autre constellation pour transmettre. Je ne sais pas si cela a déjà eu lieu. Je pense que c’était celle du Lion ou quelque chose comme ça?

R : En cours, attendez pour plus !

Q : (L) Je pense que « attendez pour plus » signifie attendez pour obtenir plus d’informations afin d’y voir plus clair. S’il y avait une supernova ou autre, disons, dans la constellation du Lion, ça pourrait les affecter autant que nous de manière superlumineuse, mais nous ne le verrions pas avant un moment. Ou quel que soit l’endroit où il y en aurait une… Nous pourrions en ressentir les effets lors de nos communications avant même qu’il n’y ait une confirmation visuelle. En supposant que nous communiquions de manière superlumineuse, je pense. C’est juste ma théorie. Est-elle proche de la vérité ?

R : Suffisamment.

Q : (L) Une autre question ?

(Horseofadifferentcolor) J’étais plutôt curieux à propos de l’Ukraine : les Cs ont dit par le passé que l’Allemagne nazie était un test pour tout ce qui se déroule aujourd’hui. Puisque les nazis sont en quelque sorte de retour là-bas, je me demandais s’il s’agissait d’une poursuite de ce que c’était, ou s’il ne s’agissait que des États-Unis, de leur cupidité et de leurs jeux habituels ? Ou s’il y avait quelque chose de différent dans ce dossier ukrainien ?

R : Une combinaison. L’idéologie nazie a longtemps survécu dans divers endroits. Des forces similaires aux États-Unis et en Israël l'ont encouragée.

(Horseofadifferentcolor) J’ai une question personnelle si c’est possible.

(L) Vas-y.

(Horseofadifferentcolor) Mes grands-parents sont décédés récemment et j’espérais simplement qu’ils aient pu aller où ils devaient aller.

R : Il y a quelques hésitations de leur part, tu peux les rassurer et les encourager à transiter.

(Horseofadifferentcolor) Est-ce qu’ils restent à cause de moi ?

R : En partie, c’est pourquoi tu devrais les rassurer.

(Horseofadifferentcolor) Merci.

(Nicholas) J'ai une question sur l'utilisation de l'ayahuasca par Gabor Maté. On dirait qu'il est assez responsable et qu'il est peut-être sur quelque chose qui semble aider. Je suis curieux de savoir si ce qu'il fait est viable.

R : Il travaille sur des cas assez désespérés, incluant le sien. Ainsi, l'utilisation de substances végétales comme il le fait peut être assimilée à ces mesures désespérées prises lorsque rien ne fonctionne ou que le temps presse. Dans certains cas, comme avec l'utilisation d'aspirine pour rompre le cycle de la douleur, de telles choses peuvent être utilisées pour faire cesser ce genre de cercle vicieux et ne plus être nécessaires par la suite. Cela peut s’apparenter à une « réinitialisation ». Mais, sachez qu’un véritable développement spirituel ne se réalise pas de cette façon. Mais si on a simplement besoin d’une « réinitialisation » pour revenir à la normale, ce genre de chose peut être bénéfique.

Q : [Rires] (L) OK, je pense que nous avons probablement le temps pour une de plus.

(Mr.Scott) Une avec une réponse courte…

(Aleana) Oui ou non !

(L) Je suis crevée.

(Nicholas) J’ai une question un peu personnelle sur la manière de maximiser mes dons à la FOTCM. J’ai investi en bourse mais ça ne se passe pas très bien et je me demande si je devrais simplement tout revendre maintenant ou si je devrais plutôt être patient et espérer de meilleurs rendements ?

R : L’avenir des actions n’est pas très bon.

Q: (Aleana) Est-ce à court terme ou y a-t-il un moment précis… ?

R : 11 mois.

Q : (Nicholas) Je fais de la vente à découvert sur les marchés alors je me demandais si c’était une bonne chose à faire.

(L) On ne sait jamais.

Q : (Aleana) Au cours de l’une des dernières séances, ils ont déclaré que nous ne devrions pas garder notre argent sur des comptes. Nous devrions commencer à acheter des choses utiles. Si on a quelque chose sur un compte épargne retraite, est-ce qu’il y a une limite de temps ? Je pense prendre ma retraite bientôt et je veux avoir quelque chose pour vivre, alors est-ce que je devrais tout récupérer ? C’est placé sur les marchés monétaires mais je ne sais pas à quel moment le faire.

(Horseofadifferentcolor) Acheter un bon paquet de papier toilette avec ta retraite ? [rires]

R : Ce n’est pas seulement « acheter un tas de papier de toilette ». Le meilleur investissement serait de créer une communauté.

Q : (L) Ouais, parce que si tu es dans la communauté, si tu ne peux pas travailler ou s’il y a d’autres personnes qui le peuvent, il y a des gens plus jeunes… Parce que les communautés doivent être composées de toutes les tranches d'âge et de différentes compétences, de sorte que si quelqu'un est malade, handicapé ou âgé, il fait partie de la communauté, il s’y est investi et on s'en occupe.

(Aleana) Eh bien, c’est mon plan, parce que je veux faire partie de la communauté de la Caroline du Nord. Mais je veux venir avec quelque chose et si je dois tout récupérer pour investir dans la communauté, faire tout ce dont nous avions besoin et ne pas m’inquiéter sur les finances à venir, ça me va.

(L) Ouais, parce que… Eh bien, demandons-le. Comment veux-tu formuler la question ?

(Aleana) Je pensais rembourser ce qui me reste à payer pour la voiture et prendre le reste pour l’investir dans la maison et ensuite, si j’ai la sécurité sociale, c’est génial, mais si ce n’est pas possible alors je peux travailler. Je ne sais pas trop comment dire ça. Enfin, est-ce que c’est un bon plan ?

R : Très bon en fait car il n’y aura bientôt plus d’argent. Notez qu’il y a quelques « signes » montrant que les banques sont déjà en mouvement concernant la confiscation de fonds.

Q : (L) Ouais. Et c’est vrai, ils le font.

(Perceval) Il a été récemment rapporté dans les infos que le gouvernement anglais voulait faire adopter une loi les autorisant à prélever de l’argent sur les comptes bancaires des gens s’ils n’avaient pas payé leurs impôts. Et bien-sûr, il y a tous ces grands groupes qui ne paient pas d’impôt, et le gouvernement s’en moque ou ne voit même pas que cet argent leur est dû. Mais ils se focalisent sur les petites gens ordinaires qui doivent deux mille euros d’impôts, et ils essaient de se servir directement là où ils peuvent…

R : C’est un « signe ». Cela va devenir plus flagrant beaucoup plus rapidement. L’avantage d’une communauté est qu’elle peut être créée en vertu du droit des sociétés, ce qui la rend beaucoup moins susceptible d’être démantelée car c’est la protection juridique utilisée par les élites.

Q : (Perceval) Retenez que de nos jours, c’est une bonne idée de mettre votre argent dans des sociétés.

(Mr.Scott) Mais pas dans la bourse.

(Perceval) Pas les sociétés auxquelles vous pourriez penser ! Il existe quelques sociétés uniques aux Etats-Unis… [rires] En fait, il n’y en a que deux…

(Chu) Mais qu’en est-il de posséder des biens mais grâce à un prêt bancaire ? Les gens qui souscrivent à un prêt bancaire ? Est-ce une si bonne idée s’ils veulent se lancer…

(Perceval) Si c’est sécurisé contre…

(Chu) Ils prendront ta maison, donc…

(Perceval) Une hypothèque, par exemple.

(Chu) Les gens qui ont des hypothèques ne sont pas vraiment dans une meilleure position. Tu dois trouver les fonds toi-même.

(Perceval) Aleana nous disait qu’elle a un fonds de pension ou autre et ça ne devrait pas dormir dans une banque ou sur les marchés parce qu’ils vont se servir.

(Chu) Mais quand tu empruntes de l’argent, tu ne verses pas d’argent directement mais tu es toujours lié à la banque.

(L) Alors tu honores tes paiements. Tu te tiens prêt à rembourser. Je dirais que si tu empruntes de l’argent, tu t’assures que tu seras en mesure de pouvoir payer ce que tu dois d’une manière ou d’une autre.

(Perceval) Le seul problème serait de se retrouver dans une sorte de crise donnant lieu à une inflation massive, etc. Qui sait ce qui se passerait ?

(L) Bon, autre chose, si vous avez investi dans une propriété, un endroit pour vivre, des trucs, etc. Les « trucs » sont toujours utiles. Et c’est à ce moment, quand les choses se corsent vraiment, que vous pourrez toujours vendre ou échanger des trucs, des services ou faire des petits boulots pour obtenir l’argent nécessaire au remboursement de votre prêt – en supposant que vous en ayez un.

(Andromeda) Si c’est la seule option que vous ayez pour avoir un endroit, alors…

(L) Je pense qu’ils s’attaqueront au droit de propriété bien plus tard, voire pas du tout. Ils ne veulent pas s’en prendre au droit de propriété car c’est une autre chose que les élites utilisent : le droit de propriété.

(Perceval) Ils possèdent la moitié du pays.

(L) Il y a deux choses qui fonctionnent ici : le droit des sociétés, si vous avez une société – et je pense que c’est l’une des choses qui nous a protégé au sens large parce que nous avons créé une société et que nous avons des avocats. Ils ne veulent pas s’en prendre à nous. Ils ont même annulé notre contrôle fiscal parce qu’il s’agissait du droit des sociétés américain. Ils ont juste fait marche arrière ! Tu cries « Société ! Convention fiscale ! » et ils retirent leurs mains tout simplement. Ils ne veulent pas créer une jurisprudence qui pourrait LEUR nuire si elle est utilisée contre eux. Bien sûr, le droit américain est très axé sur les jurisprudences. Et si quelqu’un déclare au tribunal, ceci est une jurisprudence évidente, c’est arrivé dans l’affaire bla bla, alors ils sont foutus. C’est le genre de choses dont on ne parle pas beaucoup en public. Nous possédons des sociétés, nous remplissons nos déclarations de revenus, nous faisons tout le toutim et tout le bataclan. Tout ce qui rend Monsieur Impôt/Monsieur Société contents et ils nous laissent tranquille à ce niveau. Les français ont vraiment mis les pieds dedans quand ils ont lancé un contrôle.

(Perceval) Le fait est que c’est vraiment une très mauvaise idée pour quiconque d’avoir de l’argent en bourse en ce moment. Tout le monde a probablement perdu des plumes sur les marchés financiers. La façon dont cela fonctionne est qu’ils veulent que les gens ordinaires placent leur argent dans des actions afin qu’ils [l'élite] puissent s’enrichir. Les élites investissent également dans des actions, mais elles investissent beaucoup d’argent, les prix grimpent, puis elles investissent à nouveau dans les ventes à découvert car elles savent que les prix vont chuter du fait qu’elles retireront toutes leurs actions dix jours plus tard. C’est totalement truqué en leur faveur.

(L) Nicholas, est-ce que tu investis dans les ventes à découvert ?

(Nicholas) Ouais, c’est un index VXX, ce qui est de la vente à découvert. Du coup, si le marché baisse, mes actions montent.

(L) Alors, peut-être que tu ferais mieux d’arrêter pendant un moment.

(Nicholas) Ouais, je ferais mieux. Patience !

(L) Ouais, je pense aussi. Si tu investis à découvert, garde ton argent. Très bien, dernières questions ?

(Aleana) Avez-vous eu les porte-assiettes en papier ?

(L) Oh OUI ! Et nous sommes vraiment reconnaissants ! (Andromeda) Nous les avons déjà utilisé. Deux fois ! Il ne fait pas encore très beau donc nous n’avons mangé dehors que deux fois. (L) Ouais vous avez pu remarquer que je porte un pull. (Aleana) Ouais, il fait chaud ici. (Horseofadifferentcolor) La semaine dernière, il a fait froid un jour et j’ai dû sortir un pull à capuche en mai. C’est vraiment rare. (Aleana) Ouais, on est descendu jusqu’à 7°C la semaine dernière. (L) C’est à peu près ce qu’on a toutes les nuits ici. (Nicholas) Je n’en peux plus d’attendre ! [rires]

(L) Bien, nous vous tiendrons au courant de tout. Alors, bonne nuit et sayonara car je suis crevée.

(Aleana) Ouais, je comprends maintenant. Juste le fait de transcrire ça est éreintant !

(Horseofadifferentcolor) C’est vraiment incroyable d’assister à ça, alors merci beaucoup !

(Aleana) C’était merveilleux !

(Nicholas) Merci !

[bisous à tous, bonnes nuits, aurevoir]

Q : (L) Je suppose que nous allons dire bonne nuit à moins que vous n'ayez quelque chose à nous dire personnellement.

R : Joli spectacle ! Au revoir.

(L) C’était un peu bizarre… (Andromeda) C’est comme s’il y avait PLEIN d’énergie, comme s’ils avaient beaucoup à dire. Mais peut-être que nous étions trop fatigués pour suivre le rythme !

FIN DE LA SÉANCE
 
Last edited:
Top Bottom