Séance du 18 mars 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 18 March 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___

Séance du 18 mars 1995 :

Participants : « Frank », Laura, Terry et Jan, Brad, Sue

Q : (T) Bonsoir.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Usurro.

Q : (L) Et d’où êtes-vous ?

R : Cassiopée. Oui.

Q : (L) Avez-vous suivi notre discussion ?

R : Bien sûr.

Q : (L) Et avez-vous des commentaires à faire au sujet de cette aide éventuelle ? {C'était une discussion sur un type qui m'avait fait parvenir des informations sur la "résistance contre les aliens " et son catalogue d'éléments pour combattre les aliens, éliminer leur influence, etc.}

R : Plein de commentaires.

Q : (T) Commentez.

R : À priori.

Q : (L) À quoi cela fait-il référence ?

R : Aux idées de Thor Templar.

Q : (L) Il a des idées préconçues. Bien, pouvez-vous nous dire s’il possède réellement du matériel ou des techniques qui peuvent dissoudre les implants et les évacuer du corps ?

R : Non.

Q : (L) Pourquoi pense-t-il que c’est le cas ?

R : Ouvert.

Q : (T) Est-il ce qu’il prétend ?

R : Vague.

Q : (L) Il dit être le Grand Commandant du Mouvement de Résistance contre les Aliens pour protéger la planète Terre des aliens. Est-ce le cas ?

R : S’il le souhaite.

Q : (T) Cool. Et moi je suis le Grand Manitou. (L) Y a-t-il dans son catalogue des articles qui vaillent le coup d’être achetés, comme les dispositifs radioniques ?

R : Font de bons objets de conversation.

Q : (L) Y a-t-il des dispositifs technologiques de 3e densité que nous pourrions construire pour, par exemple, préserver notre environnement des mauvaises vibrations, nous protéger ou ériger une barrière contre les attaques ?

R : Revois.

Q : (L) Qu’ont-ils dit à ce sujet ? (J) Je ne me souviens pas. (T) Quand nous avons parlé de construire un Remolécularisateur Atomique Transdimensionnel, ils ont répondu : « Bien sûr, nous pouvons vous l’expliquer, mais où allez-vous trouver les pièces ? » Le truc, c’est qu’on ne peut pas construire une technologie que les êtres de 4e densité utilisent.

R : Vous n’avez besoin que de connaissance.

Q : (T) Je pense que l’aspect connaissance échappe à Thor.

R : Si vous avez la connaissance, de quoi d’autre avez-vous besoin ? Maintenant, réfléchissez bien et de manière multidimensionnelle.

Q : (L) Eh bien, un Remolécularisateur, ça serait pas mal pour commencer. (T) Il y en a un d’enterré à Oak Island, va creuser.

R : Non, commande-le chez Sears.

Q : (S) Vous voulez que j’amène leur catalogue ? Vous pouvez commencer à regarder. (J) C’est dans le catalogue du printemps ? [Rires] (L) Donc, on ne peut pas se procurer un Remolécularisateur. (T) Si, tu peux, mais il te faut le bon catalogue.

R : Discutez de la cassette de Thor, et nous aborderons les points un à un, si vous voulez !

Q : (L) Son premier argument est que puisque vous ne nous donnez pas d’informations pratiques pour fabriquer des machines et des armes, vous devez nous servir de la désinformation et vous êtes peut-être des Lizzies.

R : Représentation déformée de ce que Thor a dit, vous suggérons de réécouter !

Q : (L) Eh bien, je ne faisais que résumer. Bien…

R : Non.

Q : (F) Je croyais que ça disait ce que tu viens de dire. (J) Il veut quelque chose de facilement vendable pour se faire de l’argent.

R : Interprétation uniquement, Jan.

Q : (J) Eh bien, pour quelle autre raison… Je veux dire, c’est un type qui commercialise ces trucs…

R : Il insinuait que les informations que nous vous avons données ne sont pas valables ou n’ont pas d’utilité pratique en général, croyez-vous que cela soit vrai ?

Q : (T) Tout à fait, c’est ce qu’il a insinué. (J) Non, je n’y crois pas ! (L) Non, je ne crois pas que ce soit vrai, mais nous avons bel et bien besoin de…

R : Sentons le doute.

Q : (L) Eh bien oui, vous sentez des doutes, car il a fait remarquer que nous devrions pouvoir obtenir une aide financière puisque c’est sur ce plan que nous sommes le plus attaqués. Et, évidemment, si vous êtes ce que vous prétendez, vous devriez en être capables, non ?

R : Qui a dit que ce n’était pas en cours et que cela devait être instantané ?

Q : (S) Oui, regarde, tu as eu la camionnette. (L) C’est vrai. (S) Et toutes les petites choses qui sont arrivées ici et là ? J’ai plus de clients…

R : Il donne l’impression que nous devrions matérialiser des billets de 100 dollars sur la planche ! Nous vous avons dit que vous deviez apprendre afin de progresser en tant qu’âmes, cela n’ira pas plus vite que vos capacités à absorber et intégrer !!!

Q : (J) Nous le savons. (T) Thor veut juste ce qu’il veut, et il le veut maintenant ; il veut se défendre contre des aliens dont il n’a aucune idée. (J) On essaye juste de comprendre ce qu’il y a avec ce type. (T) Il ne comprend vraiment rien. Il n’a pas la moindre idée de ce qui se passe.

R : Il pense que ses impressions personnelles de ce qui devrait se produire sont pure vérité.

Q : (L) A-t-il de bonnes intentions ?

R : Ouvert.

Q : (L) Eh bien, je lui ai dit de joindre le geste à la parole et voilà comment il a réagi. Je pense qu’on peut en déduire ses motivations puisque c’est le test qui nous a été suggéré.

(J) Il me donne plus l’impression de vouloir nous vendre ses trucs.

(F) Oui, c’est l’impression que ça donne. Et naturellement, il rejettera toute information disant que ses petits gadgets ne servent à rien.

(B) Il essaye de faire appel à vos lumières pour trouver quelque chose qui lui permettra de s’enrichir.

(F) Et/ou de nous vendre l’idée d’abandonner ce projet pour devenir membre de son groupe et l’aider à se faire valoir.

(L) Eh bien, d’abord il nous dit que les Gris sont des formes pensées, et ensuite il veut nous vendre un objet pour les exploser ! Les Gris sont des constructions cybergénétiques. Ils sont aussi réels que vous ou moi. S’ils mouraient, ou cessaient de fonctionner, on devrait être capable de les démonter.

(T) Ce sont des cyborgs extrêmement perfectionnés.

(F) Pour autant qu’ils meurent en 3e densité.

(L) Et vous savez ce dont Hilliard nous a parlé, au sujet des preuves matérielles qui disparaissent. {Hilliard, le mystérieux personnage qui m’avait complimentée après mon exposé à Orlando devant un groupe ufologique où se trouvait le millionnaire de la CIA, Henry Belk. Je suis convaincue que Hilliard était d’une manière ou d’une autre impliqué dans la vidéo de l’autopsie d’un alien en raison de son passé dans l’armée, ainsi que d’autres indices. Il avait aussi été l’ami intime d’Edward Leedskalnin, l'homme qui avait construit le Château de Corail. Hilliard est mort d’une attaque le jour même où Ark et moi étions allés le voir car il m’avait annoncé qu’il allait me confier certains documents.

(F) Chose que l’on retrouve dans toute l’ufologie.

(L) Hilliard est le vieux monsieur qui vit à St-Cloud et qui possède la collection ufologique la plus incroyable que j’ai jamais vue. Il y a consacré 40 ans de sa vie, et il connaît, ou connaissait, les chercheurs les plus importants. Il a plus de documents que quiconque que j’ai pu rencontrer. Il est retraité de l’armée et il a travaillé pour la NASA comme ingénieur consultant. Il est allé jusqu’à Medugorje pour voir les apparitions de la Vierge Marie, et il a apparemment les moyens de voyager pour satisfaire sa curiosité. Il nous a dit que tout le monde dans le secteur public veut des preuves matérielles et que de nombreuses preuves matérielles ont été ramassées sur divers sites à travers le monde. Mais une fois recueillies, elles disparaissent ! Quand il a dit cela, j’en ai immédiatement déduit qu’il parlait d’une sorte de conspiration pour escamoter les preuves. Je pensais que c’était ce qu’il entendait par « disparaître ». Mais il a explicité ses propos en ajoutant « ils avaient des caméras braquées dessus 24 heures sur 24, et les preuves ont disparu ! » J’ai alors réalisé qu’il voulait dire qu’elles s’étaient littéralement dématérialisées. Lorsqu’il a dit cela, j’ai répondu : « Oh. Je comprends tout à fait ! » C’est parfaitement cohérent.

Nous avons abordé la nature de 4e densité du phénomène, et si tel est bien le cas, cela explique un tas de choses très étranges ! Les aliens qui traversent des objets solides, apparaissent et disparaissent sous les yeux des témoins, bombardent les gens de « rayons », violent les lois temporelles, se montrent à des personnes spécifiques dans un groupe tout en restant invisibles aux autres. On entend constamment parler de ça, et simultanément de la nature matérielle flagrante du phénomène : traces d’atterrissage, changements dans l'environnement et chez les personnes en contact avec les ovnis et les aliens, cadavres d’aliens, vaisseaux récupérés. Donc, on essaye de démêler tout ça — c’est tellement bizarre — on tente de comprendre. Mais quand on comprend qu’il s’agit d’un phénomène de 4e densité, dont une partie est littéralement technologique et pas paranormale au sens strict du terme, alors c’est parfaitement logique.

Et dans les séances d’hypnose que j’ai pratiquées, il y a toujours des aliens qui évoluent en arrière-plan, et quand j’ordonne au sujet de distinguer clairement ce qui se passe, il a un flash et s’exclame « mon Dieu ! » le visage était là pendant un instant, mais il n’arrive pas à le revoir, tout ce qu’il peut dire c’est « ça ressemble à un dinosaure », ou « ça a des écailles ». Mais c’est tout ce à quoi il parvient. Donc, quelque part derrière tout ça, il y a ces satanés reptiles qui sont, apparemment, d’une autre densité.

(B) Vous avez dit que quand les êtres de 4e densité viennent dans la réalité de 3e densité, ils ne peuvent y exister que pendant une courte période, et qu’ensuite ils se dématérialisent à nouveau vers leur propre réalité, car ils n’arrivent pas à maintenir la fréquence ?

(T) Oui, dans certaines des données que tu as où il est question de Lézards, de reptiliens, généralement ils ne sont impliqués qu’un court laps de temps. On ne les voit que de temps à autre. Ils ne peuvent se manifester dans cette densité que pendant un court moment sinon c’est trop épuisant. Les Gris sont projetés dans la 3e densité et peuvent rester plus longtemps, car ils sont conçus pour ça ; c’est grâce à une source d’énergie qui les projette qu’ils se maintiennent plus longtemps.

(B) C’est pour cela qu’ils emmènent les abductés dans leur densité. Ils y ont une certaine stabilité.

(T) C’est plus facile pour eux de nous emmener en 4e densité que de venir dans la 3e. Mais ils nous enlèvent dans différents états. Ils n’enlèvent pas toujours la personne physiquement. Ils peuvent subtiliser l’essence du corps.

(L) Cette source nous a dit qu’un tas de leurs agissements, comme l’extraction de l’âme, sont en fait des trucs technologiques : de la technologie de 4e densité. C’est beaucoup plus avancé que tout ce qu’on peut imaginer, mais néanmoins, cela reste de la technologie.

(T) Ce qui peut expliquer leur intérêt pour l’aptitude humaine à la projection astrale. On a la capacité de faire sortir notre essence et la transporter à d’autres endroits, même si l’on a peu de contrôle sur ce phénomène et qu’on ne le maîtrise pas entièrement. C’est un peu aléatoire. Cette aptitude les intéresse, tout comme nos émotions, tout ce qui n’intéresserait pas quelqu’un « d’une autre planète » au sens strictement physique du terme. À cela près que je crois vraiment que certaines observations proviennent à proprement parler de planètes de 3e densité.

(F) Posons la question.

R : Ces idées sont-elles des paroles d’évangile ?

Q : (J) Non, nous essayons seulement de comprendre. (T) On devrait considérer la source des idées de Thor. On doit apprendre à démêler toutes ces choses.

R : Oui. Partie du processus d’apprentissage.

Q : (T) Bon, Brad M est avec nous ce soir. Il est venu dire bonjour. Et je crois qu’il a des questions.

R : Salut, Brad.

Q : (T) Brad a fait un rêve et voudrait vous interroger dessus. (B) Il y a plusieurs nuits, j’ai fait un rêve — y a-t-il un sens au fait d’aller… dois-je entrer dans les détails ? (J) Non. (L) Non.

R : Explore les relations avec les parents biologiques.

Q : (B) C’est une lecture intéressante. (J) Oui, ça s’appliquerait, c’est ça ? (B) Oui. J’ai été adopté et j’envisage de trouver ma mère biologique. Je connais son nom et la ville d’où elle est, mais je ne l’ai jamais rencontrée. Je n’ai jamais été plus loin. (L) C’est peut-être ce que te dit ce rêve ? (B) Je ne pense pas que c’était spécifiquement lié à ça. Le rêve parlait de…

R : Oui. Indirectement ; apprends, continue à partager.

Q : (B) Ce rêve était très net. J’allais sur la Lune et j’étais emmené à l’intérieur de la Lune, et l’intérieur était très réaliste. Certaines parties étaient vides. Et je suis entré dans une grande caverne où c’était de style Art déco des années 1920, c’était très clair. Il s’agissait d’en apprendre plus sur qui nous sommes et où nous allons… (L) Savais-tu que, symboliquement, la Lune représente la mère ou le principe féminin ? Et tu parles d’aller dans une « caverne » à l’« intérieur » de la Lune, ou de la « mère ». L’utérus. (J) Art déco années 20 ? [Rires] (B) Ouais…

R : Art déco années 30.

Q : [Rires] (S) Cela a-t-il un rapport avec Miami Beach ? Il y a de l’art déco années 30 partout. (B) Oui, j’y suis allé plusieurs fois. (T) Qu’est-ce que l’art déco années 30…

R : Recoupement : peut-être ton intérêt pour les ovnis et apparentés a-t-il un lien avec ta lignée ?

Q : (B) Donc, si je devais explorer cette relation… revenir en arrière et trouver la femme qui était ma mère, elle pourrait être associée d’une manière ou d’une autre aux sujets métaphysiques ou aux ovnis ?

R : Plus que tu ne le réalises !!!!!

Q : (L) C’est peut-être une alien ! [Rires] (B) Ma mère est une cassiopéenne ! (S) Incognito ! Une Orion ! (T) Oui, on cherche un Orion. Nous ne les trouverons pas, ils nous trouveront. (J) Ce n’est pas comme si on pouvait passer une annonce dans le journal. (L) Pourquoi pas ? (J) Non, non, non, non, non ! (S) On donnera ton numéro de téléphone, Laura ! [Rires]

R : Pour l’édification de Brad : les monuments sur Mars sont atlantes, certains sur la Lune sont autres ; ils sont ET.

Q : (S) Oui. Edgar Cayce a dit que les Atlantes allaient sur d’autres planètes…

R : Oui. Avec la même facilité relative que si vous preniez l’avion pour Atlanta.

Q : (B) Étrange !

R : Jeu de mots intentionnel ! Triple ! Quelle est la racine première du nom ?

Q : (B) Oui, c’est là où je vais emménager cette année.

R : Les plans changent !

Q : (J) Est-ce un simple commentaire général ou une prédiction ?

R : Non.

Q : (B) M’est-ce destiné ?

R : Qui d’autre ?

Q : (J) Êtes-vous en train de dire qu’il n’ira pas à Atlanta ?

R : Ouvert.

Q : (L) Ils ne t’en diront pas plus. C’était un gros indice ! Bien, nous avons deux ou trois questions à poser. La première : quel est tout ce bazar autour des Clés d’Enoch ? C’est James J. Hurtak l’auteur, je crois, ou le « canal », ou autre. J’aimerais savoir quelle est la source de ces textes ?

R : Diverses.

Q : (L) Pouvez-vous être un petit plus spécifique ?

R : Explorez.

Q : (S) Je n’ai jamais lu le livre. (L) Moi non plus. (J) Eh bien, peut-être devrait-on faire des recherches et revenir sur le sujet par la suite. (L) Diriez-vous que ces sources sont fiables ?

R : Ouvert.

Q : (T) De quoi c’est censé parler ? (L) Je ne sais pas. Une femme d’Atlanta est censée venir samedi prochain pour en parler chez Martie T. (T) D’Atlanta ? Aussi facilement qu’on prendrait l’avion depuis l’Atlantide ? [Rires] (L) Eh bien, Martie veut qu’on vienne écouter l’exposé de cette fille. (T) Tant qu’elle ne le lit pas ! [Rires] (F) Non, mais Martie aura des polycopiés pour qu’on puisse suivre en feuilletant les pages. (J) Vous êtes vicieux les gars !

R : Martie T ?

Q : (L) Est-ce un indice ? (J) Est-ce un indice quant à la source ?

R : Ouvert.

Q : (T) C’était une question ou une affirmation ?

R : À toi de voir !

Q : (L) Je voudrais reparler du Livre d’Urantia. Ma lecture tend à me faire penser que c’est élitiste et raciste. Suis-je dans le vrai ?

R : Ouvert.

Q : (S) Parlons de Commander X et tous ses livres. (T) Oui, qui est ce Commander X ? (L) The Cosmic Patriot Files. (T) C’est un survivaliste cosmique !

R : Ne souhaite pas être identifié.

Q : (T) Ça, on le sait. (L) Quel poste occupe-t-il ?

R : Libre arbitre.

Q : (L) Est-il en position de savoir ce dont il parle ?

R : Peut-être.

Q : (T) Et nous y revoilà, peut-être pas. (L) Je pensais que c’était des informations plutôt bonnes. (F) Ça ressemble à une compilation. (L) Jan et moi avons une question. Hilliard nous a dit que les grenouilles sont en train de disparaître de la planète.

R : Couche d’ozone.

Q : (L) Elles sont en train de frire à cause de la disparition de la couche d’ozone ?

R : Frire ?

Q : [Rires] (J) Où vont-elles ? (T) La couche d’ozone est en train de diminuer, et la disparition des grenouilles est le premier effet que nous constations ?

R : Oui.

Q : (J) Où vont-elles ? (T) Elles ne vont nulle part ; elles meurent. (F) Elles ne se reproduisent plus.

R : Oui.

Q : (B) Elles ont une peau très sensible. (T) Bientôt, nous serons tous affectés.

R : Tout ceci fait partie des effets de l’Onde, reliant entre elles les réalités.

Q : (L) Eh bien, si ça a cet effet-là sur les grenouilles, quels seront les effets sur nous quand elle montera en puissance ?

R : Tu verras bien.

Q : (L) Allez, quoi ! Tout cela ne semble pas très agréable. Vous ne croyez pas que vous devriez nous en dire un peu plus ? Un petit indice, s’il vous plaît ?

R : Non.

Q : [Rires] (T) Est-ce qu’ils veulent dire que le trou dans la couche d’ozone est le résultat direct de l’approche de l’Onde ? (J) C’est évident ! (T) Le trou n’est pas dû aux fluorocarbures ?

R : Mauvaise interprétation, réexaminez notre affirmation en profondeur.

Q : (J) Est-ce que la disparition de la couche d’ozone fait partie de la « fixation » de la fréquence ?

R : Pas loin.

Q : (T) Elle est calée sur le phénomène des grenouilles ?

R : Non.

Q : (L) Elle est accordée sur les réalités interconnectées.

R : Oui.

Q : (L) Êtes-vous en train de dire que l’Onde provoque l’interconnexion des réalités ? (J) Et que la couche d’ozone est dans l’Onde ?

R : Et elle suscite des actions qui affectent la troisième densité de multiples façons, bouclant ainsi la boucle. « Excusez » les indiscrets, s’il vous plaît.

Q : (J) Quelqu’un écoute aux portes ? {Un gamin dans la pièce d’à côté qui jetait un coup d’œil par la porte avant de s’éclipser vers les escaliers.}

R : Écoutait, cela perturbe le canal et peut être néfaste.

Q : (L) Ils nous ont dit à plusieurs reprises que les enfants ne devaient pas traîner dans le coin durant les séances, car cela pouvait leur être néfaste à cause de leurs énergies « ouvertes » ou non-formées. Revenons aux grenouilles. L’interconnexion des réalités est la clé. Des myriades de manifestations. (S) Les grenouilles vont peut-être dans une densité supérieure ? L’extinction des grenouilles affecte la 3e densité, c’est ça ?

R : Non.

Q : (L) Est-ce un symptôme ?

R : Oui.

Q : (L) OK, c’est un symptôme de l’interconnexion des réalités. Quand vous dites interconnexion des réalités…

R : Non pas « de ».

Q : (L) D’accord, j’ai compris… l’extinction des grenouilles est un symptôme au niveau de la 2e densité de ce qui se passe au niveau de la 3e densité. C’est une expression, à ce niveau, de ce qui se produit ici… (J) Ou un avertissement… (L) Les grenouilles meurent… c’est ça ?

R : Non.

Q : (L) Les grenouilles passent-elles de la 2e à la 3e densité ?

R : Non, c’est complexe. Peut-être devriez-vous étudier les transcriptions plus souvent ainsi vous n’auriez pas besoin d’aborder toujours et encore les mêmes sujets !

Q : (L) OK. Alors laissons tomber. (T) Je voudrais revenir sur le fait que « les grenouilles sont un symptôme » de chevauchement des réalités. Des réalités, pas des densités. Les grenouilles meurent parce que… (L) Parce qu’elles compatissent avec nous ! (T) Oui ! Ça me va ! [Rires] Les grenouilles meurent à cause de la diminution de la couche d’ozone. Je pense qu’il n’y en a plus du tout et qu’on nous ment à ce sujet.

(B) Peut-être qu’ils disent que toute vie sur la planète est interconnectée : leur réalité et la nôtre, la 2e densité et la 3e… et que ce sont des avertissements à tous les niveaux…

(J) Oui : « Regardez ce qui arrive aux grenouilles, attendez de voir ce qui va ensuite vous arriver, les gars ! »

(B) Exact.

(T) Mais c’est parce que la couche d’ozone diminue… mais la couche d’ozone diminue à cause des produits chimiques qu’on rejette dans l’atmosphère, elle ne disparaît pas, elle se dissout dans d’autres substances chimiques.

(L) Mais les Cassiopéens ont dit que l’ozone diminuait à cause de l’Onde.

(T) Mais concernant la relation entre la diminution de la couche d’ozone et l’approche de l’Onde… peut-être que l’Onde n’est pas la cause directe de cette diminution, peut-être que les Lézards poussent les êtres humains à des comportements qui vont générer la diminution de la couche d’ozone, dans le but de causer de la souffrance, ce qui leur permet de se nourrir de cette énergie négative, à cause de l’approche de l’Onde ?

(L) Est-ce l’Onde qui provoque la diminution de l’ozone ?

R : Pas directement.

Q : (L) Est-ce l’Onde qui pousse les gens à se comporter d’une certaine façon de sorte que leurs actes entraînent…

R : Tu chauffes…

Q : (L) L’Onde intensifie les activités des Lizzies et des gentils, et ça fait partie du conflit…

R : Tu refroidis…

Q : (T) Laisse tomber les Lizzies… (L) L’Onde suscite les actions nécessaires à l’accomplissement du Grand Cycle ?

R : Pas loin.

Q : (L) Et l’extinction des grenouilles fait partie du processus ? Pauvres petites grenouilles… J’aime bien les grenouilles…

R : Ainsi que les « changements terrestres ».

Q : (J) La réduction de la couche d’ozone fait-elle partie de l’équation qui doit permettre à l’Onde…

R : Dans la réalité de troisième densité, cela est important.

Q : (J) Donc, cela fait partie de la progression naturelle de la 3e vers la 4e densité ?

R : Essayons d’utiliser le mot « reflet », et voyons si cela « éveille un écho ». Troisième vers la quatrième.

Q : (L) Les grenouilles passent-elles en 4e densité ?

R : Non. Non. Non.

Q : (T) Il y avait plusieurs questions en une. Vous avez dit 3e vers la 4e…

R : Et vice versa.

Q : (L) Eh bien, je suis totalement perdue ! (T) Reflet…

R : Si tu avais étudié les transcriptions, tu ne le serais pas !

Q : (T) Un reflet, c’est… il a été dit qu’en 6e densité, le SDS s’équilibre avec le SDA seulement en réflexion.

R : Tu gèles.

Q : [Bouh !] (J) La couche d’ozone est-elle un trou qui permet un reflet dans les deux directions ?

R : Non.Q : (L) De nouvelles grenouilles sont-elles créées pour peupler la Terre ?

R : OK, allons-y : l’Onde qui approche est une transformation de la troisième vers la quatrième densité ; de sorte que les événements provoqués par cette approche entraînent des changements à travers densités et réalités ! En troisième densité, vous observerez des changements qui seront expliqués en termes de troisième densité, mais qui sont une manifestation de l’approche de l’Onde ; vous les voyez comme relevant de la troisième densité parce que c’est là votre point de référence actuel ! Souvenez-vous que tout se reflète à travers tous les niveaux de densités, mais l’arrivée de l’Onde générera une fusion : c’est la traversée de la frontière entre les mondes !!!!!!

Q : (J) On se retrouve à nouveau à penser en termes de 3e densité. Merci d’être patients avec nous. On n’en a pas encore fini. (S) Est-ce que ça veut dire qu’on est à moitié cuits ? (T) Ou à moitié frits, comme des grenouilles ! (L) Je pensais justement qu’il se pourrait que les Lizzies aiment les cuisses de grenouilles. [Rires] (T) Les Lizzies sont français ?

(F) Hier soir, j’ai lu qu’un scientifique avait travaillé dans une des bases, ou qu’il était technicien dans un complexe ultra-secret quelque part, et il travaillait sur quelque chose dans une pièce souterraine quand la porte de l’ascenseur s’est ouverte, et là, juste devant ses yeux, il a vu un Lézard. Il précisait que l’ascenseur devait avoir eu un dysfonctionnement, car il n’était pas censé s’arrêter à ce niveau, et lui n’était pas censé voir ce qu’il avait vu. À une autre occasion, quelqu’un a vu deux Gris travailler dans un hangar et un policier militaire lui a dit de partir s’il ne voulait pas être descendu.

(L) Ces histoires de Lizzies dans des ascenseurs et de Gris dans des hangars que Frank raconte, est-ce vrai ou de la désinformation ?

R : Vrai.

Q : (L) Eh bien, on est fixé ! Permettez-moi de poser quelques petites questions pour ma fille. Elle veut connaître la source du manuscrit de Voynich.

R : Désinformation.

Q : (L) Qui l’a composé ?

R : Diverses sources.

Q : (L) Pourquoi ?

R : Gain monétaire.

Q : (L) Donc, quelqu’un a simplement fabriqué un ancien manuscrit pour le vendre contre de gros billets ?

R : Oui.

Q : (T) Oui, ça a été la même chose avec des carnets d’Hitler. (L) Son autre question est : comment certaines personnes arrivent-elles à marcher sur des braises, se transpercer le corps, ou se coucher sur des clous sans ressentir de douleur ou être défigurées de façon permanente ?

R : Mentalisme.

Q : (L) Qu’est-ce qui fait disparaître des avions, des gens et des navires dans le Triangle des Bermudes ? Où vont-ils et que leur arrive-t-il ?

R : Déjà abordé cela.

Q : (S) Oui, la pyramide atlante.

R : Oui. Ondes EM engendrées par celle-ci.

Q : (L) Où vont-ils quand ils disparaissent ?

R : Bien sûr, il s’agit parfois de simples accidents et de simples naufrages, mais quand ces disparitions sont accompagnées de phénomènes inhabituels, c’est parce qu’il y a des anomalies intermittentes.

Q : (L) Où vont-ils ? (T) Ils ne vont nulle part, ils coulent. (S) En 5e densité.

R : Dans une réalité parallèle.

Q : (L) Cette réalité parallèle, c’est comme une Terre parallèle ?

R : Non.

Q : (L) Qu’entendez-vous par réalité parallèle ?

R : Diffère selon les circonstances.

Q : (L) Qu’est-il arrivé à l’Escadrille 19 de sinistre mémoire ? (T) Elle est allée à Philadelphie.

R : Ils en sont encore en train d’essayer de déterminer leur position.

Q : (L) Ooooh ! (J) Oh ! Mon Dieu ! Oh, quelle horreur ! Ils sont toujours là-haut, ils essaient de revenir. (T) Ils sont dans une réalité parallèle… (L) Où le temps n’existe pas… (T) Ils sont dans une réalité qui les maintient dans un espace-temps figé, au-dessus de l’océan. J’ai bon ?

R : Dans leur référence conceptuelle, ils sont comme des « âmes perdues ».

Q : (L) Oooh, la poisse ! Ça veut dire qu’ils sont « coincés » dans le temps ? (J) Tu l’as dit !

R : Bingo !

Q : (L) Ont-ils la moindre possibilité de s’échapper de cet endroit où ils sont coincés et de revenir dans notre réalité ?

R : Absolument, souvenez-vous : l’Onde arrive, et à mesure qu’elle se « rapproche », de plus en plus d’incidents inhabituels vont se produire ; prenez les crop circles, par exemple.

Q : (L) Y a-t-il quoi que ce soit que quiconque puisse faire pour libérer les gens coincés dans ces réalités parallèles et les ramener dans la réalité d’origine ?

R : Oui, mais la technologie est un secret étroitement gardé.

Q : (L) Connaissez-vous le secret ?

R : Oui, mais toi aussi !

Q : (L) Moi aussi ? (T) Thor le connaît-il ? [Rires]

R : Humour !

Q : (L) Je connais aussi ce secret ?

R : Expérience de Philadelphie.

Q : (L) Puisque vous avez mentionné l’Expérience de Philadelphie, pouvez-vous nous dire en détail en quoi elle consistait ? Quelles sortes de machines ont été utilisées et comment pouvons-nous en construire une ? [Brouhaha général et rires.]

R : Avez-vous l’intention de rester assis là pendant un jour ou deux ?

Q : (J) Autrement dit, nous donner les informations vous prendrait un jour ou deux ? (T) Ouais, on a le temps. Va chercher du papier et un crayon. (L) On va garder ça pour une prochaine fois. (T) Commençons par un diagramme et envoyons-le à Thor.

R : En résumé, construisez un générateur électromagnétique.

Q : (L) Une autre question de ma fille : quand et pourquoi l’homosexualité est-elle apparue ?

R : En même temps que la sexualité.

Q : (L) Quelle est la plus vieille langue du monde, du moins de celles que l’on connaît aujourd’hui ?

R : Le sanskrit.

Q : (L) Quelle est l’origine du sanskrit ?

R : Racines atlantes.

Q : (L) Quel est le karma impliqué dans le phénomène des jumeaux siamois, et pourquoi certains sont-ils plus fusionnés que d’autres ?

R : Trop complexe et pas important.

Q : (L) Bien, la dernière de ses questions : actuellement nous aimerions franchir…

R : À présent, quelques informations supplémentaires à propos de l’Escadrille 19. Vous souvenez-vous qu’il y a quelques années, une équipe de chercheurs a affirmé avoir retrouvé les avions, avant de se rétracter ?

Q : (L) Oui, je m’en souviens. [Approbation générale]

R : Avez-vous trouvé cela curieux ?

Q : (S) Oui, parce que les avions découverts n’avaient jamais été portés disparus. (T) Oui. (L) C’est pour ça que c’était si curieux ? (J) Pourquoi se sont-ils rétractés ? (S) D’où provenaient les avions retrouvés ?

R : Oui, si seulement vous connaissiez les détails, et le fait que trois membres de l’équipe ont dû recevoir un traitement psychiatrique lourd.

Q : (L) Eh bien, donnez-nous les détails !

R : Patience, nous allons le faire, mais il faut procéder par étapes afin que la compréhension soit à votre portée.

Q : (T) Trois membres de l’équipe de repêchage ont eu besoin d’un traitement psychiatrique ?

R : En fait, ils ont découvert cinq avions correspondant à la description ; ces avions étaient « disposés » en formation parfaitement géométrique au fond de l’océan ; mais les numéros de série ne correspondaient pas.

Q : (L) La disposition géométrique a-t-elle son importance ?

R : Maintenant, premier mystère : il n’y avait pas eu d’autre cas de disparition simultanée de cinq Avengers. Deuxièmement : sur deux des avions figuraient d’étranges panneaux luminescents portant des « hiéroglyphes » inconnus, là où il aurait dû y avoir des chiffres. Troisièmement : quand ils ont tenté de soulever un des avions, celui-ci a disparu puis a réapparu, avant de disparaître à nouveau ; enfin, il a réapparu alors qu’il était attaché à un filin ; il a fini par glisser puis tomber au fond de l’océan. Quatrièmement : dans l’un des avions, au fond, des humains vivants portant des uniformes de la Deuxième Guerre mondiale ont été aperçus temporairement par trois plongeurs qui exploraient les lieux, et filmés par une caméra de guidage. Enfin, trois de ces avions ont disparu depuis lors. Naturellement, tout ceci est gardé secret !

Q : (S) Je me demande d’où venaient ces avions. (L) Voilà la vraie question !

R : Réalité parallèle ; voyez-vous, lorsque quelque chose traverse la frontière d’une réalité et atterrit dans une autre, cette chose accède à ce qu’on appelle, faute d’un terme plus approprié, le « plan de la pensée » ; et aussi longtemps que cette réalité-là n’est pas comprise correctement, la fenêtre reste ouverte, de sorte que toutes les perceptions des possibilités peuvent se manifester concrètement, bien que seulement temporairement, puisque dans le plan de la pensée, la matière est constamment fluide.

Q : (L) Est-ce que ça veut dire qu’il s’agissait d’une « Escadrille 19 » appartenant à une réalité parallèle et qui a traversé une fenêtre ouvrant sur notre réalité ?

R : Pas loin.

Q : (L) Cette Escadrille-là était-elle impliquée, ou liée à la perte de « notre » Escadrille 19 ? Y a-t-il eu échange de réalités ici ?

R : Ce sont les modes de pensées qui affectent la réalité ; quand cette fenêtre est ouverte, toute pensée peut devenir réalité physique, même si ce n’est que de façon temporaire.

Q : (L) Est-ce que ça veut dire que les pensées des chercheurs et des plongeurs à ce propos sont devenues réalité ?

R : Et celles de tous les autres.

Q : (T) Tous les autres impliqués dans ces recherches ?

R : Tous les autres sur la planète.

Q : (T) Même ceux qui ne croyaient pas que les chercheurs allaient les trouver ?

R : Oui. Les chercheurs ont trouvé ce qu’ils s’attendaient à trouver, mais quand les autres ont appris la nouvelle, d’autres choses ont commencé à se produire en conformité avec les modes de pensées dominants.

Q : (L) Donc, autrement dit, si quelqu’un croyait qu’il s’agissait de l’Escadrille 19, elle apparaissait, et si quelqu’un d’autre n’y croyait pas, elle disparaissait ?

R : Oui.

Q : (J) Oh, mince alors ! (T) Eh bien, je n’y croyais pas au départ… (L) Donc, je crois que nous avons gagné ! (F) Nous avons envoyé de pauvres bougres à l’hôpital psychiatrique. (T) Les avions apparaissaient parce que les gens… (L) Non, je pense que les chercheurs sont partis dans l’intention de les trouver, et du fait qu’il y avait une fenêtre… (T) Les avions sont apparus exactement comme ils s’attendaient à les trouver, en formation… Mais ces avions ne seraient pas tombés de cette manière, et ils se trouvaient en formation au fond de l’océan. Cela aurait dû éveiller l’attention des chercheurs. Quand j’ai appris qu’ils avaient découvert ces avions en formation, si près l’un de l’autre, cela m’a troublé. (F) Même si une chose coule vers le fond, elle n’atterrira pas dans la position où elle se trouvait au départ. (T) En outre, quand ils ont commencé à vérifier les archives, ils ont découvert qu’environ 200 Avengers avaient disparu le long de la côte. Et un autre type a dit qu’il avait retrouvé l’un de ces avions. Seulement, il ne faisait pas partie de l’Escadrille 19. Et alors qu’il était là-bas pour le chercher, il a trouvé des débris de la navette… (L) Ça me fait penser, quand Challenger s’est écrasée, les astronautes étaient-ils toujours en vie quand ils ont frappé l’eau, et ont-ils continué à vivre un moment après l’avoir frappée ?

R : Quatre étaient en vie, mais sont morts instantanément lors de l’impact avec l’eau.

Q : (L) En a-t-on fini avec le Triangle des Bermudes ? (T) J’ai une question… Qu’est-il arrivé à l’avion PBM qui est parti à la recherche de l’Escadrille 19 ?

R : Toujours en train d’essayer de localiser les Avengers.

Q : (T) Se trouve-t-il dans la même réalité parallèle que l’Escadrille 19 ?

R : Oui.

Q : (T) Est-ce qu’il les retrouvera un jour ?

R : ?

Q : (L) Dans la perception de l’équipage de l’Escadrille 19, combien de temps s’est écoulé ?

R : Aucun.

Q : (J) Alors, ils ne se doutent de rien. (S) Je me demande s’ils vont revenir dans notre époque ou retourner dans la leur ?

R : Votre perception.

Q : (L) Nous avons envisagé de faire des mesures d’ADN…

R : Ne répondrons pas. À vous de découvrir.

Q : (L) Jan a vécu une expérience dernièrement ; à quoi est-elle liée ? Est-ce significatif ?

R : Oui.

Q : (L) Que signifie-t-elle ?

R : Expansion de conscience.

Q : (L) Jan voulait demander s’il y a une quelconque signification aux confrontations affligeantes qu’on observe actuellement dans les débats télévisés ?

R : Immatériel.

Q : (J) Jan voudrait aussi savoir ce qu’est la sérotonine ?

R : Laura répond.

Q : (L) La sérotonine est une hormone secrétée par la glande pinéale et aussi dans le mésencéphale et qui est liée aux sentiments de bien-être, aux psychotropes, et on souffre d’un manque de sérotonine si l’on ne dort pas assez. L’autre jour, nous discutions du fait que les bébés nourris au lait maternel produisent moins d’excréments. Existe-t-il une alimentation que les humains adultes assimileraient aussi bien ?

R : Moins, mais pour aucun excrément, attendez simplement d’être en quatrième densité.

Q : (L) Nous voudrions savoir ce que la croix chrétienne représente à un niveau plus profond.

R : Cela fait partie de la campagne de désinformation des Lézards. Désolés !

Q : (L) Je le pensais bien ! Souvenez-vous, la croix représente la « mort » qui ne s’est jamais produite. (J) Si nous avons posé la question, c’est parce que Brad voulait savoir si ce symbole avait un quelconque rapport avec la « traversée de la frontière entre les mondes ».

R : Croix ne signifie « traverser » qu’en anglais.

Q : (L) Il y a quelque temps, nous avons posé des questions sur différentes vies antérieures et il a été dit à S__ qu’elle avait passé quatre séquences de rétention en « canal spécial d’apprentissage » ou sur « le plan contemplatif ». Qu’est-ce que ça veut dire ?

R : Les mots parlent d’eux-mêmes.

Q : (J) Je déteste quand ils disent ça.

R : Apprends !

Q : (L) Attendez une minute, il y a une distinction : était-ce elle qui apprenait ou aidait-elle quelqu’un d’autre à apprendre ? Je comprends « canal d’apprentissage ». (T) C’est sur le câble…

R : Les deux.

Q : (L) Ce n’était pas parce qu’elle avait été méchante ? Elle n’a pas eu une « retenue à l’école » ?

R : Concept inapproprié.

Q : (S) Pourquoi, quand je maintiens des points d’acupuncture sur Laura, je suis en sueur ?

R : C’est parce que tu es train de subir des changements liés à l’approche de l’Onde.

Q : (L) Est-ce un signe du travail qu’elle accomplit ?

R : Aucun rapport.

Q : (L) Le frère de Jan a-t-il déjà été enlevé ?

R : Non.

Q : (J) Un élitisme est-il impliqué dans les interactions avec les autres densités ?

R : Quoi ?

Q : (L) Je suppose que non. On a entendu des choses à propos de DW. On a entendu dire qu’il était à l’origine du fiasco d’Eddie Page. Est-ce vrai ?

R : Ouvert.

Q : (L) Eh bien, alors bonne nuit.

R : Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Last edited:

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci à l'équipe Française pour cette nouvelle traduction...

Thanks to the French team for this new translation....
 
  • Like
Reactions: zak
Top Bottom