Séance du 2 janvier 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 2 January 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Note : J'étais de très mauvaise humeur pendant cette séance parce que Frank avait passé des heures à parler de choses les plus pathétiquement triviales qu'on puisse imaginer !

Séance du 2 janvier 1995

Participants : « Frank » et Laura

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ?

R : Rivia.

Q : (L) Et d’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Avez-vous entendu la complainte de Frank sur ses malheurs et ses souffrances ?

R : Oui.

Q : (L) Qu’avez-vous à répondre au sujet de ses malheurs et de ses souffrances ? Puisque c’est lui le principal channel, il me semble qu’il vous incombe de lui donner quelques conseils.

R : Ouvert.

Q : (L) Qu’entendez-vous par « ouvert » ? Est-ce qu’il va…

R : Est attaqué, comme décrit précédemment.

Q : (L) Eh bien, ne devrait-il pas éviter de réagir de façon négative, que ce soit en pensée, en parole ou en acte, et gérer tout cela du mieux qu’il peut, en étant convaincu que tout finira par s’arranger ? Parce que, quand il se laisse submerger, il émet des énergies négatives…

R : Ses méthodes accomplissent la tâche.

Q : (L) Donc en d’autres termes, c’est bon pour lui d’exploser et d’éructer tous ces…

R : Cela repousse les attaquants, parce que ce qu’ils aiment, c’est la passivité blasée.

Q : (L) Eh bien, nous ne parlons pas de passivité ici. Êtes-vous sûrs que vous êtes un Cassiopéen ? On dirait que vous conseillez à Frank de se lâcher… Je crois qu’on attire les Lizzies là, à cause de ta négativité…

R : Inexact, tu as ta « manière » de repousser les attaques, et Frank a la sienne.

Q : (L) Eh bien, je ne vois tout simplement pas comment un tas d’énergies négatives exprimées en pensée et en acte peut repousser des êtres qui se nourrissent d’énergie négative. Je veux dire, ils doivent jubiler de le rendre malheureux au point de déclencher ce type de comportement qui me mine.

R : Ne mine pas quand repousse.

Q : (L) Eh bien, le problème est que quand il agit ainsi, tous ceux qui l’entourent en font les frais, alors, où voulez-vous en venir ici ?

R : Subjectif, tes méthodes peuvent aussi être perçues comme minantes.

Q : (L) Oui, je le sais bien, mais je m’efforce d’être totalement hermétique aux attaques. N’est-ce pas le but ultime ?

R : Tant que ça marche, on ne touche à rien.

Q : (L) Donc quand quelque chose me mine ou que je suis attaquée, je devrais simplement pester, déblatérer et gueuler, et continuer comme ça ?

R : Ce n’est pas ce que tu fais, toi tu ripostes extérieurement. Frank riposte intérieurement. La manifestation externe est un simple défoulement verbal sans conséquence si reconnu comme tel.

Q : (L) Selon ma compréhension, le Service d’autrui implique une absence totale d’égotisme. Donc, l’objectif est de ne pas du tout penser à soi, si bien que dans un tel état d’abnégation, lorsqu’on se sent attaqué, tourmenté ou harcelé, on n’y prête tout simplement aucune attention, et l’on continue son chemin de façon paisible. Est-ce que j’ai mal compris ?

R : Pas mal compris, mal interprété.

Q : (L) Donc j’interprète mal le manque de considération de Frank pour mes sentiments parce qu’il fulmine et que ça me mine… son attitude est en fait SDA, et c’est simplement ma subjectivité qui fait que je le prends mal, et donc, je devrais éliminer ma subjectivité pour lui rendre service afin qu’il puisse continuer à vomir sa bile et donc ne pas me miner, c’est ce que vous voulez dire ?

R : À côté de la plaque.

Q : (L) C’est pourtant ce que vous dites.

R : Tu veux croire que c’est ce que nous disons, mais ce n’est pas le cas ; nous disons que tous devraient s’efforcer d’être objectifs.

Q : (L) Eh bien, je ne pense pas qu’il soit très objectif de partir en vrille à la moindre infortune ou coup du sort. Je pense qu’une partie du processus consiste à apprendre à traverser toutes ces épreuves de façon sereine. Et ce que vous dites, vous, c’est que ça ne pose pas de problème de traverser des crises, qu’il n’y a qu’à se lâcher…

R : Vous êtes tous en train d’apprendre, y compris Frank.

Q : (L) Bon, laissons tomber ça. Il n’y a rien de logique.

R : Ta perception, tout ce processus a bien d’autres manifestations à d’autres niveaux, des niveaux autres que le 3e…

Q : (L) Bon, je pense que vous ne comprenez pas vraiment ce qui se passe. Je pense que c’est…

R : Si, nous comprenons. Toi, tu ne comprends pas. Ouvre ton esprit.

Q : (L) Eh bien, la seule chose que je puisse changer dans toute cette affaire, c’est simplement d’arrêter d’écouter Frank râler et se lamenter à propos de choses que tous les autres ont endurées sans se plaindre et rouspéter, car cela m’énerve vraiment à l’extrême de devoir écouter ça alors que tous les autres y ont fait face en restant impassibles.

R : Si Frank essayait de rester « impassible », cela le détruirait à cause de sa constitution qui ne correspond pas à celle de la plupart des autres ; essaie de reconnaître les différences.

Q : (L) Eh bien, j’admets les différences mais moi aussi, je ne suis qu’un être humain.

R : Si l’on te demandait de rester passive face à des agresseurs, que ressentirais-tu ?

Q : (L) Eh bien, je croyais que c’était ce que j’étais censée pratiquer, et en fait c’est ce que je fais. Je pensais qu’il était question d’avoir des actes et des pratiques qui nous rendent différents de ce qu’on a été programmé à être.

R : Lorsque cela reste entièrement dans ta « zone de confort », pas avant ; souviens-toi, dans « Les messagers de l’aube», il est dit de faire ce qui ne demande pas d’efforts.

Q : (L) D’accord, il est dit de faire ce qui ne demande pas d’efforts. Ça demande beaucoup d’efforts de supporter Frank quand il est comme ça, donc il devra jurer ses grands dieux qu’il ne se plaindra plus jamais auprès de moi. OK. Ça me demande beaucoup trop d’efforts de gérer ça.

R : Entraînerait un retour karmique.

Q : (L) Eh, une minute là. Vous venez juste de dire de faire ce qui ne demande pas d’efforts. J’ai expliqué que ça exigeait beaucoup d’efforts de ma part pour supporter ce genre de choses, et maintenant vous dites que ça me créera un retour de karma ?

R : Non, nous avons dit de « faire » ce qui ne demande pas d’efforts, l’« acceptation » est une tout autre question.

Q : (L) Qu’est-ce que ça veut dire ? (F) Je pense que ça veut dire que faire est une chose, accepter en est une autre. Si j’ai un travers que tu n’aimes pas, ce n’est pas faire. Que tu l’acceptes ou non, cela n’a rien à voir avec les actes. Je t’accepte avec tes travers et tout, mais tu dis que tu refuses tout simplement de… (L) Mais je ne t’agresse pas non plus. (F) Je ne t’agresse pas. (L) Mais ça revient au même pour moi. Devoir écouter sans cesse des lamentations et des plaintes équivaut à être agressée. J’écoute les problèmes de tout le monde toute la journée, et j’en ai marre des gens qui se plaignent et ne font jamais rien pour les régler. (F) Bon, tu ne dis pas que mes problèmes te dérangent, ce sont les problèmes de tout le monde, et il est bien dit qu’il y a là un sens karmique. Ce qui veut dire que tu dois t’être mise dans une situation où tu es entourée de gens qui se plaignent et maugréent sur leurs problèmes. Et ça, tu l’as choisi. Si tu ne voulais pas écouter les problèmes des autres, pourquoi t’être mariée et avoir des enfants ? (L) Eh bien, on pourrait penser que mes amis savent que je n’ai pas besoin qu’on décharge ses problèmes sur moi… (F) Qui se décharge de ses problèmes sur toi ? Tu continues à dire cela comme si quelque part… (L) Bon, laissons tomber. Je voudrais demander : l’autre nuit, Frank a lu les lignes de ma main et m’a donné plusieurs éléments d’information. Quand il lit les lignes de la main, est-ce qu’il canalise directement ces informations ?

R : Certaines.

Q : (L) D’où proviennent les autres informations qu’il obtient quand il lit les lignes de la main ?

R : Varié.

Q : (L) Eh bien, il m’a parlé d’un truc enterré dans ma cave. Y a-t-il réellement quelque chose d’enterré dans ma cave ?

R : Découvre.

Q : (L) Comment puis-je le découvrir sans tout retourner ?

R : La patience ouvrira la voie.

Q : (L) Est-ce un indice que quelque chose est enterré sous les marches de l’escalier de la cave plutôt que sous la cave elle-même ?

R : Non.

Q : (L) Eh bien, j’y suis allée aujourd’hui — j’ai demandé aux enfants de vider la cave — je me suis promenée en tapotant et en cognant, et…

R : Oui.

Q : (L) Je me suis servie d’un pendule. J’ai repéré un endroit à l’aide du pendule, j’ai trouvé un endroit. J’ai pris la masse et j’ai fracassé une partie de la dalle de la cave, j’ai creusé à une profondeur d’un mètre et il n’y avait rien. Maintenant, je ne suis pas pressée de faire ça sur une surface de 3mx2m, et je n’ai certainement pas l’intention d’abattre tous les murs…



R : Partie du processus de découverte, teste l’aptitude radiesthésique sur des entités connues afin d’affiner le procédé.

Q : (L) Eh bien, ne pourrait-on pas dire que soit la radiesthésie marche, soit elle ne marche pas ? La tester sur des entités connues…

R : Dépend de l’aptitude du radiesthésiste comme pour tous les talents psi.

Q : (L) Eh bien, l’idée que j’en retire, c’est que je pourrais ne pas être la personne qui doit manier le pendule, c’est bien ça ?

R : Si tu prends une leçon de piano et échoues à jouer du Chopin, cela signifie-t-il que tu devrais abandonner le piano ?

Q : (L) Bon, permettez-moi de vous demander une réponse claire et nette à ce sujet : y a-t-il dans la cave quelque chose qui justifie de poursuivre cette entreprise ?

R : Oui.

Q : (L) Cela vaut-il la peine de démolir cette satanée cave pour la trouver ?

R : À toi de voir.

Q : (L) Bon, puis-je demander si ça vaut 5 000 dollars ?

R : Pour certains.

Q  : (L) Est-ce que ça vaut 10 000 dollars ?

R : Découvre.

Q : (L) Qu’est-ce que c’est ? (F) De l’argent, ça pourrait être de l’or, ou des bijoux, ou un certificat d’actions de valeur. (L) En parlant de certificat d’actions, j’en ai un vieux pour une part dans l' Elk’s Club. Il est très très ancien. Vaut-il quelque chose et est-ce que je devrais le faire expertiser ?

R : Oui.

Fin de la Séance
 
Top Bottom