Séance du 22 juin 1996

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 22 June 1996

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Séance du 22 juin 1996

Participants : «Frank», Laura, Sue V, VG

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Et qui est avec nous ce soir ?

R : Firson.

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Ce soir, je voudrais en savoir plus au sujet de la 5e densité. Comment fonctionne la «ligne de séparation» entre les quatre densités physiques et la 5e ?

R : Zone de recyclage. Il faut un contact direct, en parfait équilibre, avec ceux de la 6e densité, afin de remplir l’exigence de la phase de contemplation/apprentissage lorsqu’on se trouve entre deux incarnations de la 1re à la 4e densité.

Q : (L) Lorsqu’un être a terminé toutes ses expériences de la 1re à la 4e densité, est-ce qu’il reste en 5e densité pendant un certain temps avant de passer en 6e ?

R : Oui.

Q : (L) Quand on meurt en 3e et qu’on va en 5e densité, est-ce qu’on traverse, ou est-ce qu’on aperçoit, la 4e densité ?

R : Non.

Q : (L) Quand on est en 5e densité, une partie de votre mission consiste-t-elle à être un guide ? Est-ce qu’il y a deux types d’êtres en 5e : ceux qui sont là pour un recyclage, et ceux dont c’est tout simplement le niveau ?

R : Non. Tous se trouvent unis dans la compréhension intemporelle de tout ce qui est.

Q : (L) Si, en 5e densité, une personne a une compréhension intemporelle, qu’est-ce qui, en elle, détermine qu’elle doit «recycler», au lieu de passer de la 5e à la 6e ?

R : La contemplation révèle la destinée requise.

Q : (L) Donc, lorsqu’on est uni à d’autres êtres en 5e densité, on atteint une certaine compréhension de ses propres leçons…

R : En équilibre. Et ceci, ma chère, est un autre exemple de la gravité, le liant de toute la création… «La Grande Égalisatrice» !

Q : (L) Dans cette image que j’ai à l’esprit, le cercle se disperse vers l’extérieur, se met à s’étendre puis revient à sa source. Est-ce ça ?

R : Pas loin.

Q : (L) Est-ce que ça veut dire qu’en fait, l’exacte moitié de tout ce qui existe se dirige vers le déséquilibre, tandis que l’autre moitié se dirige vers l’équilibre ?

R : Pas loin.

Q : (L) Tout le cosmos ? Tout ce qui existe ?

R : Oui.

Q : (L) Se peut-il qu’une zone du cosmos dispose de plus d’énergie tendant vers l’équilibre et qu’une autre dispose de plus d’énergie tendant vers le déséquilibre ?

R : Oh oui !

Q : (L) La Terre fait-elle partie des zones qui sont plus déséquilibrées qu’équilibrées à l’heure actuelle ?

R : Oui, mais revient rapidement à l’équilibre.

Q : (L) La Frontière entre les mondes fait-elle partie de ce rééquilibrage ?

R : Oui.

Q : (V) Cela fait quelques semaines que plusieurs d’entre nous ont commencé à souffrir de bouffées de chaleur, d’insomnie et d’autres maux. Qu’est-ce que c’est ?

R : Image. Conjonction profonde de liaison fibreuse dans la structure de l’ADN.

Q : (V) Eh bien, je veux savoir si, quand je ressens cette chaleur, c’est dans ma tête que ça se passe, ou si ma température corporelle augmente vraiment ?

R : Seulement en 4e densité.

Q : (V) Je ne comprends pas.

R : Infiltration, il va falloir t’y habituer !

Q : (L) Cela veut-il dire que nous vivons en fait une infiltration de la 4e densité ?

R : Image.

Q : (V) Les petits éclairs de lumière que je vois en sont-ils aussi une manifestation ?

R : Peut-être, mais essaie de te concentrer sur la signification éthérique, plutôt que sur la signification physique.

Q : (L) Lorsque vous dites «conjonction profonde de liaison fibreuse», cela veut-il dire que nous sommes en train d’établir une liaison avec un corps de 4e densité qui est en train de grandir, de se développer ?

R : Lentement mais sûrement. Maintenant, un message : nous vous avons déjà dit que les «changements» imminents étaient liés aux facteurs spirituels et conscienciels plutôt qu’au facteur physique sans cesse mis en avant. Le symbolisme est toujours un outil nécessaire à l’enseignement. Mais le tout est de déchiffrer les leçons cachées représentées par la symbologie, et non de se focaliser sur les sens littéraux des symboles !

Q : (L) Vous dites que la symbologie est liée aux sens cachés. La symbologie que vous avez utilisée était «image» et «liaison fibreuse profonde» de l’ADN. S’agit-il d’une image symbolique physique ?

R : Oui.

Q : (L) Quelle est votre définition d’«image» ? Nous en avons beaucoup.

R : C’est amusant d’apprendre, Laura, comme tu as pu le découvrir tant de fois !

Q : (L) Eh bien, j’ai tellement chaud, là, que j’aimerais vraiment savoir ! Comment se fait-il que ce soit toujours à moi qu’il incombe de tout comprendre ?

R : Parce que tu as demandé le «pouvoir» de résoudre les questions les plus importantes de toute la réalité. Et nous t’assistons dans ton habilitation.

Q : (L) Image. Liaison ADN. (V) «Pouvoir» était entre guillemets.

R : Laisse ça pour le moment, tu sauras bien assez tôt.

Q : (V) Est-ce que ce corps de 4e densité est quelque chose qui existe déjà, de sorte que nous pourrions communiquer avec lui ?

R : Habeas Corpus ?

Q : (V) Bon, ils viennent de dire… (L) Eh bien, ce qu’ils doivent vouloir dire, c’est que tu es ce corps — tu es en train de te transformer petit à petit, et tous les petits effets secondaires indésirables font simplement partie du processus.

R : Oui.

Q : (V) Excellent ! (L) Terry m’a montré quelques points d’acupuncture qui semblent induire un état de conscience modifié. Il dit que c’est un moyen d’ouvrir la porte du subconscient, est-ce exact ?

R : Stimule les endorphines.

Q : (L) Y a-t-il un point du corps qui peut servir à aider à ouvrir la porte du subconscient ?

R : Ce genre d’aide n’est pas nécessaire. D’abord, nous aimerions te suggérer de rechercher un «spin» doctor, dans le cadre de ta quête !!

Q : (L) Un «spin» doctor pourrait-il être un maître soufi ?

R : Un exemple.

Q : (L) Oui. Nous sommes censés faire plusieurs choses comportant des mouvements giratoires.

R : Hilliard. Leedskallen. Le Château de Corail.

Q : (L) Eh bien, ils insistent vraiment sur cette affaire de gravité. Puis-je poser une question sur un autre sujet ?

R : Tu peux poser des questions sur le lapin de Pâques, si tu veux.

Q : (L) La perception du temps n’existe-t-elle qu’en 3e densité ?

R : Non.

Q : (L) Alors, dans quelles autres densités ?

R : 4, 5, 6, 7.

Q : (L) Mais je pensais que la perception du temps était une illusion ?

R : VOTRE perception du temps est une illusion. Te rappelles-tu de l’exemple des chiens et des chats en voiture ?

Q : (L) Oui. Ouspensky et le cheval. Donc, en tant que chose essentielle, le temps existe bel et bien ?

R : Mais pas tel que vous le connaissez. Lorsque nous faisons allusion à l’«intemporalité», nous prenons uniquement comme base vos connaissances.

Q : (L) Alors, le temps existe et l’espace a une limite ?

R : Vous vous perdez un peu là, parce que votre perception linéaire innée brouille l’image que vos efforts tentent de produire.

Q : (L) OK. Revenons à l’«équilibrage» de la Terre. Comment peut-on faire cela ?

R : Question vague.

Q : (L) Essayons autre chose : les partisans du déversement «d’amour et de lumière» disent que la Terre reviendra à l’équilibre parce que tout le monde va se mettre à avoir de bonnes pensées, et que tous ces épanchements d’amour et de lumière finiront par atteindre une masse critique et se déverseront sur le reste de l’humanité ; alors tous les méchants se transformeront en gentils. C’est la version standard. Est-ce bien ce que vous voulez dire ?

R : Non.

Q : (L) L’énergie positive qui est manifestée sur et autour de la planète ne va donc pas réduire le niveau de négativité de ses habitants ?

R : Ce n’est pas le sujet. Quand la «Terre» deviendra un monde de 4e densité, toutes les forces — tant SDS que SDA — seront en contact direct les unes avec les autres… vous jouerez «à égalité», et donc le jeu sera équilibré.

Q : (V) Je m’interroge sur la signification des mots entre guillemets. Est-ce une sorte de code ?

R : Peut-être devriez-vous reprendre depuis le début et classer toutes nos déclarations entre guillemets par ordre séquentiel ?

Q : (L) Vous voulez dire toutes les transcriptions ?

R : Ouaip !

Q : (F) Bon, ça fait deux fois qu’ils disent de faire attention à placer les guillemets où il faut. (L) L’un des crop circles que vous avez interprétés était un «phénomène astronomique jumeau». Qu’est-ce qu’un phénomène astronomique jumeau ?

R : Nombreuses significations parfaitement synchrones.

Q : (L) La synchronicité est impliquée. Est-ce que ça a un rapport avec l’«image» ?

R : Caractère double, comme dans «Alice de l’autre côté du miroir».

Q : (L) Des images doubles. Cela a-t-il un rapport avec la matière et l’antimatière ?

R : Oui, et…

Q : (L) La gravité se manifestant d’un côté, et manifestant une image-miroir de l’autre…

R : Oui, et…

Q : (L) Et des images de corps de 4e densité dotés de minces fibres se connectant à l’ADN, comme la manifestation de corps imaginaux en 4e densité ?

R : Astronomique.

Q : (L) D’accord, ça renvoie aux étoiles et aux planètes… astronomique du point de vue d’un autre univers, un univers alternatif composé d’antimatière ?

R : Oui, et…

Q : (L) Et cet univers alternatif va fusionner avec le nôtre...

R : Non.

Q : (L) Est-ce à partir de cet univers alternatif d’antimatière que des phénomènes se produisent ou se manifestent dans notre univers ?

R : Plutôt comme un portail ou un «conduit».

Q : (L) Cet univers alternatif est-il le moyen que nous devrons emprunter pour nous rendre en 4e densité ? Est-ce une sorte de voile, ou d’abîme ?

R : Voyez-le comme l’autoroute.

Q : (L) Donc, nous devrons emprunter cet univers d’antimatière pour atteindre la 4e densité ?

R : Non.

Q : (L) Une interaction avec cette antimatière va-t-elle avoir lieu et provoquer une sorte de transition ?

R : Non. La Frontière entre Mondes est l’Onde en transit.

Q : (L) OK. Vous dites «Onde en transit», et puis vous dites que l’antimatière est l’autoroute. Est-ce que ça veut dire qu’il faut traverser l’antimatière ou plus ou moins interagir avec elle via l’impulsion de l’onde en transit, ou de la frontière entre les mondes ?

R : Elle courbe l’espace-temps ; c’est là que vos ondes instables de gravité peuvent être utilisées.

Q : (L) Utiliser l’antimatière en créant un champ électromagnétique qui déstabilise l’onde de gravité permet à l’antimatière de s’unir à la matière, créant ainsi un portail grâce auquel l’espace-temps peut être courbé ou parcouru le long de cette «courbure». En d’autres termes, la production d’un champ électromagnétique, en attirant l’antimatière, est la courbure de l’espace-temps. C’est ça ?

R : Oui.

Q : (V) Y a-t-il un portail par personne, ou bien un seul grand portail ?

R : Non.

Q : (V) Donc nous traversons un portail collectivement ?

R : Non.

Q : (L) Est-ce pour cela que HAARP a été construit et à cela qu’il est destiné, à générer des champs électromagnétiques pour déstabiliser l’onde de gravité ?

R : Non.

Q : (V) S’il n’y a pas de portails individuels ni de portails collectifs…

R : Le portail est là où vous désirez qu’il soit.

Q : (V) Donc, ça pourrait être simplement un état d’esprit ?

R : Non. Avec la technologie appropriée, vous pouvez créer un portail où vous le voulez. Les options sont illimitées.

Q : (L) La technologie appropriée. Les ondes instables de gravité. Et un jour, vous nous avez dit d’étudier les bobines Tesla… l’antimatière… la déstabilisation des ondes de gravité via la production d’ondes électromagnétiques permet à l’antimatière d’interagir avec la matière, ce qui crée alors un portail… Toutes ces allées et venues des aliens quand ils enlèvent des gens, c’est dans l’univers d’antimatière qu’elles ont lieu ?

R : Pas loin. C’est par là qu’ils les transportent, mais la plupart des abductions ont lieu soit en 3e, soit en 4e densité.

Q : (L) Cette traversée de l’univers d’antimatière est-elle la «muraille de feu» que perçoivent les gens lors de leurs enlèvements ? La désintégration. La démolécularisation ?

R : Non. Ça, c’est la remolécularisation atomique transdimensionnelle.

Q : (L) OK. Si une personne passait dans l’univers d’antimatière, comment le percevrait-elle ?

R : Elle ne le percevrait pas.

Q : (L) Pourquoi ?

R : Pas d’espace, pas de temps.

Q : (L) L’univers d’antimatière n’a ni espace ni temps… donc les pauvres hères de l’Escadrille 19 se trouvent peut-être là-bas ?

R : Oui.

Q : (L) Et l’on peut rester coincé dans cet endroit ?

R : Oui. Et quand on se trouve dans un cocon de boucle temporelle, on est hyperconscient, c’est-à-dire qu’on perçoit «le temps zéro» comme des millions d’années — littéralement — c’est-à-dire comme si le cycle était relié ou fermé, comme dans «l’Expérience de Philadelphie». Et sur ce, bonne nuit.

Fin de la séance
 
Top Bottom