đź“š SĂ©ance du 25 avril 2002

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 25 April 2002

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Le contexte de cette courte séance est le suivant : Vincent Bridges avait publié une version piratée de nos transcriptions. Lorsqu’il a été accusé de piratage de droits d’auteur, il a contacté Frank, l’un des anciens membres du groupe des Expériences Cassiopéennes, et l’a persuadé de revendiquer la propriété puis de l’autoriser à publier ce matériel. C’était totalement illégal. Voir : Avis de droit d’auteur de Cassiopée.

Nous avions un avocat et « Frank » avait trouvé un avocat et nous nous préparions à une bataille judiciaire. Cependant, notre avocat nous a conseillé d’essayer de trouver un accord à l’amiable, car cela pourrait coûter des centaines de milliers de dollars aux deux parties pour engager une telle poursuite. Je ne renoncerais pas à ce dont j’avais sué sang et eau pendant plus de 30 ans, et Frank cherchait simplement la gloire et la célébrité de même qu’un moyen facile de gagner de l’argent. {Voir : Déclaration de Terry et Jan Rodemerk}

Je n’étais pas sur le point de remettre le matériel à lui et à Vincent Bridges. Donc, même si nous avions proposé un accord selon lequel Frank recevrait le crédit qui lui était dû, il ne voulait pas cela. Il voulait en être le seul et unique propriétaire et voulait qu’il nous soit interdit d’utiliser ce matériel qui était, en fait, le résultat de mon travail, ou de mentionner son nom en public de quelques manières que ce soit. Un autre accord a été préparé, par lequel il renonçait à toute revendication sur le matériel des C’s et nous nous engagions à ne plus jamais mentionner son nom en public et à supprimer toute trace de lui de notre site web. Il n’a pas aimé ça non plus. C’était tout ou rien pour lui. J’étais censé accepter qu’on me vole des années de travail, me taire, et laisser Vincent Bridges et lui faire ce qu’ils voulaient. Donc, nous étions dans une impasse. {Le résultat de cette situation se trouve dans la séance du 4 mai 2002}.


SĂ©ance du 25 avril 2002

Laura, Ark

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Et qui est avec nous ce soir ?

R : Figliaea.

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Avez-vous des messages pour nous ce soir avant que nous commencions les questions ?

R : Frank ne va pas signer l’accord.

Q : (L) Qu’est-ce qu’il va faire ?

R : Bouder et attendre la destruction.

Q : (L) Eh bien, autre chose ?

R : Donner à un mensonge ce qu’il demande : la vérité.

Q : (L) Eh bien, dans ce cas-ci, quelle vérité particulière est demandée ?

R : Ouvert.

Q : (L) Je vois. En d’autres termes, intenter un procès ?

R : Proche. Écrire.

Q : (L) Écrire au sujet de l’échec des négociations juridiques pour le site web ?

R : Oui et plus encore. Des lettres.

Q : (L) Son avocat l’a-t-il largué ?

R : Oui.

Q : (Ark) Quelles lettres ?

R : Aux autorités.

Q : (Ark) Qu’est-ce que cela produira ?

R : Vous pourriez obtenir une action en justice.

Q : (Ark) Une action en justice qui incitera Frank à signer un accord ?

R : Une action en justice qui pourrait lui attirer des ennuis avec la justice.

Q : (Ark) Pourquoi serait-il à notre avantage de mettre Frank en difficulté avec la loi, qu’allons-nous en retirer ? Cela semble égoïste.

R : Publier les faits.

Q : (Ark) Qu’est-ce que cela donnera, nous avons donc des faits, et alors.

R : Faire prendre conscience aux gens qu’il a tort, même s’il refuse de l’admettre.

Q : (Ark) Il me semble qu’il y a de meilleures façons de passer du temps qu’en faisant cela. (L) Eh bien, si tu écris des lettres et que les autorités décident de continuer le dossier avec cela, nous n’avons pas besoin d’y consacrer du temps. Tout ce que nous faisons, c’est de les intéresser à reprendre l’affaire, puis ils enquêteront et engageront des poursuites.

R : Il est en mode d’autodestruction maintenant. Rien ne peut être fait maintenant.

Q : (A) Ne serait-il pas préférable de suivre les conseils de cet avocat et de laisser Frank tranquille parce que cela ne change rien, je veux dire… (L) Eh bien, cela ne nous fera pas de mal d’écrire quelques lettres au procureur de l’État et au procureur du comté, à notre représentant, pour voir si nous pouvons obtenir une action de leur part et si nous pouvons obtenir une amende sinon nous laissons faire. C’est ce que je dirais. Cela ne nous fera pas de mal d’écrire une autre lettre. (Ark) J’ai l’impression que d’une manière astucieuse, ils réussissent en nous éloignant de ce que l’on a à faire et de s’occuper d’eux et seulement eux. Ils ont réussi à 100 %.

R : Mais regardez combien de personnes apprennent de vos expériences. Et notez la validité que votre travail acquiert du fait d’être soumis à une attaque aussi forte.

Q : (Ark) J’ai du mal à voir en quoi cela a un rapport avec ce qui va arriver ou comment cela…

R : Pour beaucoup de gens, voir l’invisible, s’apprend par des exemples pratiques.

Q : (Ark) Qu’en est-il du {livre de Laura} ?

R : Le travail sur {Le livre} est presque terminé.

Q : (Ark) Mais il n’est pas publié.

R : Ça ne sera pas long. Vous obtiendrez de l’aide.

Q : (L) Eh bien, je suis en partie d’avis qu’une grande partie du temps nous nous éduquons nous-mêmes parce que nous avons une certaine idée que c’est bien ou que c’est mal ou autre chose et parfois il faut plus d’énergie pour ne pas faire quelque chose que pour le faire en gardant un contrôle raisonnable. (Ark) Oui, mais les choses peuvent changer en fonction de la quantité d’énergie. (L) Bien sûr, il faut en tenir compte, et parfois nous faisons 2 ou 3 fois certaines choses et c’est comme si nous avions 2 ou 3 morceaux de bonbons et nous n’en voulons plus. Vous le faites sortir de votre système, c’est fait et vous vous sentez mieux. (Ark) D’accord. (L) C’est beaucoup plus difficile si vous pensez constamment « ne fais pas ça, ne fais pas ça », ne fais pas ça, et puis finalement vous le faites, vous le faites sortir de votre système et vous ne vous sentez pas mal, c’est fini. Oui ?

R : Oui.

Q : (L) Que voulons-nous demander maintenant ?

R : Aller dormir !

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom