Séance du 25 avril 2010

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 25 April 2010

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : Le 25 avril 2010

Laura, Ark, Rabelais, Perceval, Andromeda, Burma Jones, PoB, Bubbles, Ailén, Belibaste, Mr. Scott, Psyche, Guest

Q : (L) Très bien, nous sommes le dimanche 25 avril 2010.

R : Bonjour ravis d’être de retour !

Q : (L) Et qui est avec nous ce soir ?

R : Nilennioa de Cassiopée.

Q : (L) Je me suis souvent interrogée au moment où ces noms arrivent. Ils sont juste si étranges. Qu’est-ce qu’ils veulent dire ?

R : Ils correspondent à la fréquence vibratoire spécifique du moment, exprimée en tant que telle par la fréquence numérique de la combinaison des voyelles et des consonnes.

Q : (L) Quelle est la fréquence numérique d’une voyelle et d’une consonne ?

R : C’est une science à peine comprise par votre civilisation, mais qui était autrefois bien connue. Les mots ont une signification plus profonde que vous ne le soupçonnez.

Q : (Bubbles) Comme en numérologie ?

R : Similaire, mais il s’agit là d’un pâle reflet de la science ancienne.

Q : (L) Eh bien, c’est un sujet fascinant, mais je ne pense pas que nous voulons nous disperser.

(Guest) Je voulais savoir s’il y a des changements climatiques ou terrestres imminents, des cataclysmes prévus ou planifiés dans les prochains mois pour le nord de l’Europe ?

R : Pas dans l’immédiat. Cependant, vous devrez bientôt faire ce qui est nécessaire.

Q : (Rabelais) Dans le même sens, ils ont mentionné que les voyages internationaux seraient suspendus, mais que ce serait temporaire. Est-ce que c’est lié à cette histoire du volcan islandais ?

R : Première occurrence...

Q : (L) Quelque chose d’autre ?

(Andromeda) Est-ce qu’ils vont bientôt être à nouveau suspendus ?

R : À la fin.

Q : (Andromeda) Veux-tu demander si c’est sécuritaire ?

(Guest) Alors, serait-il prudent pour moi de voyager au cours des trois prochains mois ?

R : Il serait préférable de ne pas voyager du tout pendant quelque temps sauf si nécessaire. Cependant, si tu ne le fais pas, tu dois trouver une « compensation » suffisante comme remplacement.

Q : (L) Pourquoi dites-vous « compensation » ?

R : Malgré tous nos encouragements, « Guest » vit depuis quelque temps dans une bulle remarquablement narcissique. L’admettre, le voir, l’expier en éveillant la vraie conscience est essentiel et dans un avenir proche. L’observation constante de soi, la tenue d’un journal et autres formes de méditation. Peut-être qu’Ark partagera certains de ses journaux. Vous avez une nature similaire bien qu’il soit naturellement plus empathique. Attention, il y a un « point limite » passé lequel il n’y a pas d’autres opportunités dans cette vie.

Q : (Guest) Est-ce que pratiquer régulièrement la technique respiratoire d’Eiriu Eolas aiderait ?

R : Le travail sur les rêves serait plus important. Il y a de fortes influences d’une vie précédente.

Q : (L) Je dirais donc pratique la méditation avant de dormir et ensuite au travail.

(Guest) Qu’est-ce que le travail sur les rêves ?

(Bubbles) C’est une compagnie de production de films. [rires] [Jeu de mots avec « Dream Work » et la fameuse société « Dreamworks » – NdT]

(L) Le travail sur les rêves, c’est quand... j’imagine que tu vas devoir lire certains passages du journal d’Ark. Ce dont tu auras besoin, c’est de lire certains passages de son journal et voir comment il a abordé un problème du soi. Puis quand tu verras la manière dont il l’a écrit, comment il l’a vu, l’a observé et l’a abordé sous divers angles de vue. Une fois que tu vois comment identifier les problèmes et de quelle manière y penser, alors tu fais la méditation. Puis, quand c’est fini, ou même pendant, tu réfléchis au problème. Tu t’y prends de la même manière que si tu écrivais sur ce sujet. Tu peux même peut-être sélectionner quelques souvenirs, les examiner et y réfléchir. Tu penses à tout ce dont tu peux te souvenir. Et alors tu as tout en tête lorsque tu vas te coucher. Ensuite, si tu te réveilles la nuit à la suite d’un rêve, ou le matin avec une sorte de message, tu le notes. C’est à partir de là que les choses remontent des profondeurs à la surface. Il se peut que ce soit quelque chose qui ne soit pas tant une dissociation de la vie actuelle, que quelque chose de beaucoup plus profond. C’est peut-être une question que tu voudras peut-être poser.

(Guest) Ou une vie antérieure ?

(L) As-tu déjà eu des intuitions ou des ressentis ?

(Belibaste) Ou une forte angoisse, une dépendance, quelque chose de fort en toi sans savoir d’où ça vient. Qui ne semble pas venir de cette vie.

(Guest) Eh bien, ouais, mais je n’ai aucun souvenir de mes vies antérieures ni de mes inclinations...

(L) Y a-t-il des périodes particulières de l’histoire qui te fascinent ou qui t’attirent — que ce soit dans l’horreur ou l’affection ?

(Guest) Plus jeune, j’étais un peu attiré par l’Amérique du Sud.

(Ark) Pourquoi l’Amérique du Sud ?

(Guest) J’aurais beaucoup aimé y aller.

(Ark) Pourquoi ?

(Guest) Je ne sais pas.

(Ark) Conquistadores ? Tu étais indien ?

(L) Eh bien, je parle d’un point de vue historique, pas d’un lieu. Une période particulière de l’histoire ? Comme lorsque tu étudiais l’histoire à l’école, y a-t-il eu une période qui t’a fait penser : « Ouah ! C’est vraiment horrible, je ne veux rien savoir à ce sujet ! » ou : « C’est vraiment très intéressant et ça m’attire beaucoup. J’aurais aimé être là. »

(Guest) Chaque fois que nous avons étudié la Seconde Guerre mondiale, la Première et la Seconde Guerres mondiales…

R : Bingo.

Q : (Guest) Seconde Guerre mondiale ?

R : Oui.

Q : (Bubbles) Était-il Juif ?

R : Non.

Q : (Bubbles) Tu étais un nazi !!!

(Guest) Étais-je un nazi ?

R : Non.

Q : (Guest) Étais-je britannique ?

R : Non.

Q : (L) Pourquoi ne poses-tu pas la question sous une forme différente ?

(Guest) De quelle nationalité étais-je ?

R : Polonais.

(Guest) Est-ce que je suis mort violemment ?

R : Oh oui. Dans la résistance. Et depuis, tu résistes et ne fais plus confiance.

Q : (L) Pourquoi ne fait-il plus confiance ?

R : Trahi.

Q : (Guest) Trahi par une femme ?

R : Oui.

Q : (Bubbles) Une femme nazie ?

R : Oui.

Q : (Guest) Un agent double. Cela commence à ressembler à un mauvais roman de fiction. Étais-je amoureux d’elle ?

R : Oui.

Q : (Burma Jones) J’ai vu ce film. [rires]

(Andromeda) Qu’est-ce qu’elle a fait ?

R : Donné des détails de plans pour sauver sa vie.

Q : (Guest) Donc, ce n’était pas une mort particulièrement violente, j’ai juste été exécuté ou fusillé ?

R : Plus ou moins, quoiqu’il y a eu un peu de torture dans le but d’obtenir plus d’informations.

Q : (Guest) La partie de l’Histoire qui me fascine le plus est l’histoire moderne. De tout ce qui m’excite le plus, comme ce qui se passe maintenant...

R : À juste raison.

Q : (L) OK, avons-nous terminé sur ce sujet ?

(Bulles) Est-ce que nous décidons dans quel pays nous allons nous réincarner ?

R : À un certain niveau.

Q : (Bubbles) Qu’est-ce que ça veut dire ?

(L) Un certain niveau de notre être peut faire un choix en la matière. Mais ce n’est peut-être pas ce niveau qui prend immédiatement la décision parce qu’on a plusieurs niveaux.

(Burma Jones) Je me demandais si cette personne qui a trahi Guest est quelqu’un qu’il connait dans cette vie ?

R : Non.

Q : (L) Ce serait quelqu’un que tu voudrais vraiment ne pas connaître.

(Guest) Quand ils ont mentionné « l’admettre, le voir, l’expier », est-ce le processus d’éveil de la vraie conscience ?

R : Oui. Admets d’abord que tu es un « abruti ». Cela doit être senti viscéralement. Tu dois comprendre que tu as réagi toute ta vie en te basant sur les émotions d’une vie antérieure qui est terminée, et que ces sentiments ne s’appliquent pas ici et maintenant.

Q : (L) C’est un défi de taille.

R : Oui.

Q : (Guest) Trop grand ?

R : Non.

Q : (Bubbles) Peut-il y arriver ?

R : Nous le pensons.

Q : (L) À celui à qui on donne beaucoup, on demande beaucoup. Quand quelqu’un possède de nombreuses aptitudes, on s’attend à ce qu’il les utilise. Tu as beaucoup d’aptitudes. À quoi servent-elles, sinon d’abord à t’organiser ?

R : Une remarque pour Guest : une des clés de l’observation de soi est de tourner son attention simultanément vers les autres pour remarquer leurs vraies réactions à ce que tu penses faire ou à la façon dont tu penses être perçu.

Q : (L) J’imagine que cela signifie que tu dois être impitoyablement honnête. Si tu penses que tu fais ceci ou cela, et que cela devrait être perçu de cette façon, EST-ce vraiment ce qui se passe ? Et je suppose que cela signifie avoir un retour. Parce que tu peux penser que ce que tu fais est perçu d’une certaine manière, et ce n’est pas le cas. Ainsi, l’observation de soi consiste à marcher simultanément entre deux mondes : l’intérieur et l’extérieur.

[Pause]

(Ark) Je pense que généralement nous craignons de demander un retour parce que nous redoutons d’entendre ce que nous pensons.

(Burma Jones) Nos pires cauchemars seraient confirmés.

(Ark) J’ai foiré — je ferais mieux de ne pas demander ! Je le sais ! Du coup, je ferais mieux de ne pas demander. Je vais faire mieux ! [rires]

(Burma Jones) C’est vrai, je l’ai souvent fait : « Bon Dieu, j’étais stupide, je pense que je vais éviter tout le monde et me calmer... »

(Ailén) C’est un bon conseil pour tout le monde.

Q : (L) OK, j’ai annulé notre voyage à Amsterdam aujourd’hui. Est-ce ce que j’avais de mieux à faire après avoir appris qu’ils allaient soudainement recevoir ce Jim Humble qui est clairement, selon moi, un marchand de remèdes de charlatan ?

R : Oui.

Q : (L) OK. Je me suis dit que sa présence était avant tout une attaque. Mais ce qui a le plus pesé, c’est le fait qu’ils n’aient pas voulu inviter Richard Dolan, et nous leur avions fait savoir que cela l’intéressait aussi de venir. Ils ont dit qu’il n’y avait pas de créneaux horaires, ils ont donc tout simplement refusé de l’inviter. Puis à la dernière minute, ils ont placé ce Jim Humble. Pour moi, c’était une preuve évidente qu’ils avaient un agenda.

(Ark) Bien sûr, ils avaient un agenda de te piéger.

(L) Est-ce que c’était ça ? Y avait-il une sorte d’agenda ?

R : Peut-être pas totalement conscients de leur côté, mais oui.

Q : (Burma Jones) Un agenda que les organisateurs de Nexus ignoraient, mais que ceux qui contrôlent Humble ont imposé.

(L) Ou qui que ce soit.

(Rabelais) Qui sont ceux qui contrôlent Jim Humble ?

R : Ce genre de chose fonctionne à plusieurs niveaux de déni. Par conséquent, peu de soi-disant agents cointelpro réalisent qu’ils ont conclu un pacte avec le « diable ».

Q : (Perceval) Leur motivation pour l’inviter était-elle financière ?

R : Oui.

Q : (Perceval) Ils ont pensé qu’ils pourraient vendre beaucoup de ses trucs.

(Ailén) Cela parait toujours aussi louche notamment avec la création de sa religion. Où a-t-il eu cette idée ?

R : Te souviens-tu pourquoi tu as cessé ton abonnement au magazine ?

Q : (L) Ouais, parce que je considérais que ce n’était devenu rien d’autre que du cointelpro. C’était comme si tout ce qui faisait son identité avait changé. J’ai annulé mon abonnement lorsque nous vivions en Floride, il y a huit ou neuf ans. Et depuis, ce qu’ils font ne m’intéressait plus. Bon, tu as demandé quelque chose à propos de cette religion ?

(Ailén) Oui, d’où est venue cette idée ?

R : Humble est « manipulé » à un niveau différent. On pourrait dire qu’il joue plutôt dans la ligue avec Vincent Bridges et consorts.

Q : (L) Eh bien, vous avez dit que Vinnie était comme un « hot popper », et pathologique. [hot popper : Expression utilisée la première fois par les C’s lors de la séance du 20 août 2001. Elle désigne quelqu’un qui vient tout récemment d’être abducté. - NdT] Est-ce que cela s’applique à Jim Humble ?

R : Oui.

Q : (L) Alors, ça veut dire que c’est une sorte de psychopathe ?

R : Oui.

Q : (Rabelais) Y a-t-il un avantage médical à prendre du MMS ?

R : Aucun. C’est extrêmement dangereux.

Q : (Rabelais) Y a-t-il une raison pour que ce MMS soit si populaire, en termes de contrôle des personnes, comme avec l’or monoatomique, ou détruit-il simplement leur physiologie ?

R : Simple destruction et finit par provoquer des maladies.

Q : (Ark) Y a-t-il un quelconque risque qu’Humble nous intente un procès de plusieurs millions de dollars si nous publions cela ?

R : Qui poursuivrait-il ? La sixième densité ?

Q : [rires] (Perceval) Pouvons-nous publier une sorte de rapport exposant les faits ?

(L) Ouais. Tu n’as qu’à rassembler des choses déjà publiées.

(Burma Jones) Alors, qu’en est-il de ces autres relations d’Humble en tant qu’évêque de cette église qui semble liée à cette autre dont David Ferry était aussi évêque ? Est-ce que certaines de ces choses sont... ?

R : Ils sont tous compagnons sous la couette.

Q : (Burma Jones) Drôle de partenaires de couche. Je pense qu’il y a un autre sens à cela, car cette autre église a été impliquée dans la pédophilie homosexuelle.

(L) L’Église apostolique ?

(Burma Jones) La véritable Église catholique romaine l’a été, l’église spiritualiste l’a donc probablement été...

(L) Y a-t-il une once de vérité dans leurs revendications sur cette Succession Apostolique ?

R : Eh bien, maintenant que vous le demandez, comment pourrait-il y en avoir quand on sait que l’« histoire de Jésus », telle que promulguée, n’est pas véridique ? En d’autres termes, tout a été inventé à différentes époques.

Q : (L) Jim Humble a-t-il été envoyé à cause de la création de cette église et de son talent artistique de vendeur de remèdes de charlatan parce que je devais être là et que c’était une tentative délibérée de nous salir, moi et indirectement ce que nous essayons de faire ?

R : Plus ou moins.

Q : (L) Y avait-il un quelconque danger physique pour nous ?

R : Eh bien, ça nous renvoie à une histoire/queue !

Q : (L) Que voulez-vous dire ?

R : Tu te souviens de notre mise en garde sur le fait de voyager et dormir dans des endroits étranges ?

Q : (L) Ouais. Donc, il aurait pu y avoir un danger physique ?

R : Oui.

Q : (L) Et fondamentalement, l’invitation à Jim Humble a en quelque sorte débusqué toute la situation et exposé leur jeu au grand jour plus que toute autre chose.

R : Oui.

Q : (Burma Jones) Je pense avoir manqué quelque chose... Pourquoi « histoire/queue » ? À quoi la « queue » faisait-elle référence ?

(Perceval) La queue d’une bête hyperdimensionnelle ?

(Burma Jones) Ou d’une comète ?

R : Un fil à tirer comme une queue.

Q : (L) En d’autres termes, ils blaguaient. [Les mots anglais pour désigner « conte » et « queue » sont très proches, à savoir respectivement « tale et “tail” – NdT]

(Bulles) Pourquoi les comportements de la vie passée de Guest se manifestent-ils dans sa vie présente plus que ceux de n’importe qui d’autre ?

R : L’intensité de l’expérience. Remarque que les autres ont des difficultés assez similaires, bien qu’avec une orientation légèrement différente ; observe Andromeda, Atriedes, Laura, Ark, bien qu’ils aient beaucoup progressé sur la voie de la résolution. On pourrait dire que vous tous ici avez cette difficulté à un degré ou à un autre.

Q : (bulles) Il y a environ un mois, je me suis réveillé en pleine nuit et ma chambre tremblait. Était-ce un tremblement de terre, ou est-ce que je ressentais psychiquement un tremblement de terre ?

R : Vibrations dans ton système nerveux.

Q : (Bubbles) Cela a secoué ma chambre ?

(Burma Jones) J’avais l’habitude d’en avoir.

(Bubbles) Est-ce que je secouais ma chambre depuis mon lit ?

R : Oui.

Q : (Burma Jones) Du coup, est-ce la même chose qui m’arrivait régulièrement et que j’appelais mes « tremblements de terre personnels » ?

R : Oui.

Q : (Bubbles) Pourquoi cela se produit-il ?

R : Ton système est désynchronisé et cela doit être corrigé rapidement.

Q : (L) Est-ce que ce film sur des extraterrestres qui était censé être basé sur une histoire véritable, était-il vrai ?

R : En partie.

Q : (L) OK les gars, je dois vraiment arrêter. Tout ce que nous aurions dû demander et que nous n’avons pas demandé, considérez-le comme demandé et merci de bien vouloir y répondre.

R : Portez-vous bien et prospérez ! Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
 
Last edited:

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci encore pour cette traduction Française...

Thank you again for this French translation....
 
Top Bottom