Séance du 26 mai 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 26 May 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 26 mai 1995 :

Participants : « Frank », Laura, Susan

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour. Pourquoi pas Susan ?

Q : (L) Eh bien, je ne sais pas. Vous voulez que Susan se mette à la planchette ?

R : À vous et à elle de voir ; nous avons simplement demandé ; pas grave.

Q : (L) Eh bien, elle prend les notes.

R : OK. Bonjour.

Q : (L) Pourrions-nous avoir votre nom s’il vous plaît ?

R : Rohr.

Q : (L) Et d’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Bien, nous avons plusieurs questions ce soir…

R : Allez-y.

Q : (L) La première question concerne la mise en garde contre une attaque que Terry et Jan ont reçu au début de cette année…

R : Oui.

Q : Nous nous inquiétons du fait qu’ils soient en train de subir une attaque.

R : Oui.

Q : (L) Terry a reçu une offre d’emploi intéressante, et cette offre est survenue dans des circonstances apparemment exceptionnelles, à savoir durant l’entrevue, ce qui n’arrive quasiment jamais. Lorsqu’il a commencé ce travail, il a eu l’impression de ne pas être à sa place et est parti après quatre heures. De ce que je comprends, pour lui, quitter ce travail était un acte de protection découlant de sa prise de conscience que ce n’était pas un endroit pour lui. Je me suis demandée — et mon indice est le fait qu’il a utilisé le mot « impression » — si à cause de son « impression négative » envers ce poste, qui a rejailli sur sa façon de le percevoir, il n’a pas quitté ce qui aurait pu être un excellent point de contact avec d’autres choses, d’autres gens et expériences avec lesquels il aurait pu être en phase. Chose intéressante, Jan a eu le même sentiment. Donc, ma question…

R : Tu as raison.

Q : (L) Donc quitter son emploi fait partie de l’attaque ?

R : Oui. Conséquence.

Q : (L) Quelles sont les ramifications dans cette situation ? Cela peut-il indiquer un possible pétrin financier ? Comme se retrouver dans le potage financièrement ?

R : Ouvert.

Q : (L) Donc, pour l’instant, il faut juste gérer ça, exact ?

R : Les potages ont toutes sortes de saveurs.

Q : (L) Donc, il n’aura pas nécessairement des problèmes financiers ; ça pourrait être toute autre chose ?

R : Oui.

Q : (L) Eh bien, je pense que Terry a éprouvé, comme moi, des sentiments assez négatifs d’une manière générale. Est-ce le cas ?

R : Indique-lui qu’il vaut mieux exprimer ses sentiments de peur qu’ils n’empoisonnent. La communication est la clé.

Q : (L) Oui, nous le savons, et j’ai essayé de lui faire comprendre certaines de mes inquiétudes au téléphone, mais il a semblé s’y opposer, car quand je lui ai dit qu’on ne pouvait pas se fier aux impressions, il a répondu qu’il avait le sentiment que ses impressions étaient fiables dans son cas. Il a continué à utiliser le mot « impression », ce qui tire la sonnette d’alarme pour moi, surtout après ce que j’ai vécu récemment. J’ai essayé de lui communiquer ça.

R : Terry est celui qui a besoin de communiquer.

[Le téléphone sonne et une pause est faite pour parler à Jan et Terry !]

Q : (L) Avez-vous écouté notre conversation ?

R : Bien sûr, comme toujours.

Q : (L) C’est tellement réconfortant. (SV) Oui. Te souviens-tu quand je te chuchotais à l’oreille parce que je ne voulais pas que les Cassiopéens entendent ?! (L) Exact.

R : Ha ! Ha !

Q : (SV) Ils m’entendaient ! (L) Très bien. Je viens juste de lui parler de notre discussion, et Terry est plutôt convaincu d’être sur la bonne voie, et il m’a aussi plutôt convaincue d’ailleurs.

R : Attaque, regarde ses sentiments envers Frank et SV, ne reconnais-tu pas les « symptômes » ?

Q : (L) Si, je suppose que oui puisque j’ai vécu cela et que je semble souffrir de la même chose de temps en temps. Pourriez-vous nous donner des conseils sur la manière de mettre fin à cette attaque ?

R : Il a besoin de discuter franchement avec les parties concernées.

Q : (L) Donc, si nous exprimions toutes les choses, cela aiderait à mettre fin à l’attaque ?

R : Oui. Éclaterait comme un ballon de baudruche.

Q : (L) Maintenant, en ce qui concerne ma propre situation… Terry et Jan viennent juste d’offrir leur aide, ce qui est bienvenu et tombe à point nommé, mais ce n’est qu’un pansement de fortune…

R : Nous pourvoyons, et le moment venu, d’énormes sommes vous parviendront à tous.

Q : (SV) Ça dépend de ce qu’on considère comme « énorme ». (L) Eh bien, pour moi, « énorme » se situe dans les millions. (SV) Bien, cela dépasse ma compréhension. Qu’est-ce que je ferais d’autant d’argent ? (L) Je pourrais t’aider à ce sujet ! (SV) J’espérais que tu dirais ça !

R : Vous y arriverez !

Q : [Rires] (L) Bon, j’ai pris la décision de ne plus forcer quoi que ce soit, y compris un déménagement, à moins d’être totalement sûre que c’est ce que je suis censée faire. Je suis certaine que vous nous le ferez savoir.

R : OK.

Q : (L) On peut donc simplement travailler sur la maison et faire en sorte d’être heureux où nous sommes.

R : Brave fille !

Q : (L) On a fait prendre des photos de nos auras à la conférence métaphysique. La représentation des couleurs dans ces photos était-elle juste ?

R : Oui.

Q : (L) Frank a une aura très charmante. Mais il y a certaines choses déroutantes. Dans l’aura de SV, les couleurs sont très compactes et proches de son corps. Qu’est-ce que cela indique ?

R : Problèmes d’estomac.

Q : (L) Que pourrait-elle faire pour soulager ses problèmes d’estomac ?

R : Changer « radicalement » son alimentation !

Q : (L) Qu’y a-t-il dans son alimentation…

R : Les féculents et les graisses doivent fermement être diminués.

Q : (L) Et que devrait-elle ajouter ?

R : Fruit.

Q : (L) Un type en particulier ?

R : Tous.

Q : (L) La nourriture cuite au micro-ondes est-elle néfaste pour la personne qui la consomme ?

R : Pas tellement.

Q : (L) Maintenant, les couleurs de la photo de l’aura de SV sont-elles assez représentatives de ce que ses couleurs sont d’habitude ?

R : Des changements de paramètres internes entraînent des changements de l’aura.

Q : (L) La couleur de l’aura peut-elle refléter une attaque psychique ?

R : Peut-être.

Q : (L) Nous avons donné quelques dépliants à Michael Lindemann. J’aimerais savoir comment il y réagira au final ? Il n’a pas semblé être positivement impressionné, mais je ne pense pas non plus qu’il les ait lus.

R : Laisse décanter.

Q : (L) J’en ai aussi laissé à Linda Howe. Cela va-t-il l’aider d’une manière ou d’une autre ?

R : En train d’assimiler.

Q : (L) Avoir distribué des dépliants aura-t-il des répercussions ? Recevrons-nous des réponses ?

R : Oui.

Q : (L) Recevrons-nous des réponses positives ?

R : Oui. Nous vous guidons tant que vous avez foi en nous, puisque nous sommes vous ! Une attaque vise toujours à détruire cette foi, que ce soit directement ou indirectement. Réfléchissez aux cas d’attaque pour voir si un schéma familier s’en dégage à la « racine ».

Q : (L) Donc, une attaque vise toujours à ébranler notre foi.

R : Indirectement.

Q : (L) Maintenant une vraie question se pose ici puisque SV travaille sur différentes personnes qui peuvent être des sources d’énergie négative. Est-ce que le simple fait de savoir qu’il peut y avoir des énergies négatives fournit une protection suffisante pour lui permettre de travailler sur n’importe qui ?

R : Renforce le bouclier si la connaissance est utilisée adéquatement par des canaux psychiques, par conséquent, l’exposition est bonne si attention, prudence et conscience sont appliquées.

Q : (F) Cela veut-il dire que Terry, en se retranchant dans une coquille protectrice, se prive lui-même de l’opportunité de gagner en force à cet égard ?

R : Oui. C’est un manque de foi envers ce qui est délivré pour lui aussi. Tend à fragiliser le bouclier.

Q : (SV) Peut-être ne devrais-je pas dire sur qui je travaille ? (L) Non, on ne peut pas se cacher ce qu’on fait, car c’est un manque de confiance mutuel. On ne peut pas agir comme des bébés. (F) Tout doit sortir à un moment ou un autre. (L) Puis-je poser une question à propos des réalités perpendiculaires ?

R : Attends la présence de Terry et Jan pour les réponses.

Q : (L) Bon, je brûle les étapes parce que je meurs de curiosité.

R : Bonne nuit.

Fin de la séance
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Encore merci pour cette traduction...

Thank you again for this translation....
 
Top Bottom