Séance du 29 décembre 2009

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 29 December 2009

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : Le 29 décembre 2009

Laura, Ark, Anart, Joe, A, P**, Allen, C, I, Scottie, G***

Q : {Brouhaha général alors que les lumières sont ajustées et que 3 bougies de Noël sont allumées}

R : Bonjour gens du futur.

Q : (L) Et qui est avec nous ce soir ?

R : Knoriha de Cassiopée.

Q : (L) OK… Ark disait qu’il était en train de lire certaines prédictions qui annonceraient un avenir sanglant pour les États-Unis et un avenir également peu encourageant pour la France. Nous allons devoir trouver l’article.

{Article situé à : 2010, The Saga Continues}

R : N’avons-nous pas dit « une ville 5D sur une colline » ? [En référence à la séance du 4 juillet 2009 - NdT]

Q : (L) Oui… D’accord, la chose qui me vient à l’esprit alors que j’observe toute cette folie, c’est que cette volonté de contrôle n’a pour résultat que la destruction. La destruction est au centre de tout lorsque l’on pense à ce que les psychopathes... Je veux dire, si vous voulez avoir du pouvoir sur quelque chose, à quoi ce pouvoir vous sert-il si tout est mort et qu’il n’y a personne sur qui l’exercer ? Ils tuent tout ! Ils finiront par avoir le contrôle total sur tout, mais il ne restera rien d’autre que des cendres. C’est complètement fou !

R : La psychopathie se caractérise par un manque suprême de perspicacité.

Q : (L) En d’autres termes, lorsque ŁOBACZEWSKI a dit que c’était comme les germes présents dans le corps qui ne se rendent pas compte qu’ils pourriront sous terre avec le cadavre...

{Citation tirée de la Ponérologie Politique mentionnée ci-dessus :

La question suivante va dès lors de soi : que se passe-t-il quand le réseau des psychopathes arrive à occuper des positions en vue impliquant des relations internationales ? Ceci peut arriver, en particulier dans les phases tardives du phénomène. Poussés par leur caractère, ces gens y aspirent, même si leur vie est mise en péril, mais ils sont écartés par l’aile moins pathologique, plus logique de l’appareil de l’état. Ils ne comprennent pas qu’autrement une catastrophe pourrait s’ensuivre. Les microbes ne savent pas qu’ils seront brûlés vifs ou enterrés profond avec le corps humain dont ils sont en train de provoquer la mort.



Si les postes au sommet sont occupés par des individus dépourvus d’une capacité suffisante à ressentir et comprendre la plupart des gens, et qui font preuve de déficience dans l’imagination technique et les qualifications pratiques (facultés indispensables dans la gestion de l’économie et de la politique) alors le résultat en est une crise extrêmement sévère dans tous les domaines, tant à l’intérieur du pays en question que par rapport aux relations internationales. À l’intérieur, la situation devient intenable, même pour les citoyens qui sont parvenus à se faire un nid et à trouver un relativement confortable modus vivendi. À l’extérieur, d’autres sociétés commencent à clairement percevoir le caractère pathologique du phénomène. Une telle situation ne peut durer très longtemps.}

R : Oui.

Q : (L) Et ce qui est malheureux, c’est que la masse ne se rend pas compte qu’elle est le corps qui est sur le point d’être tué par ces germes et elle ne se réveille vraiment, VRAIMENT pas.

R : Ne perds pas espoir pour les tiens. Ils s’en sortiront bien s’ils suivent la voie SDA qui leur a été tracée.

Q : (L) Eh bien, dans un premier temps apparaissent certaines révélations, et un peu d’espoir se fait ressentir concernant l’affaire du Climategate. Ensuite, arrive cette attaque terroriste sur un avion, de toute évidence « sous fausse bannière », et qui aboutit à une série de répressions qui minent tout le monde. C’est tellement ridicule que c’est au-delà de toute compréhension.

R : Nous avons dit un jour que les SDS de 4D chercheraient désespérément le contrôle à mesure que les changements approcheraient. Ils perçoivent que le contrôle est en train de s’amoindrir, ce qui les rend encore plus désespérés.

Q : (L) Qu’est-ce qui amoindrit leur contrôle ?

R : Pourquoi toi, oui ! Collectivement, cela se fait.

Q : (Allen) Donc nous le faisons via les choses que nous publions, ou simplement en étant qui nous sommes et en travaillant pour nous-mêmes ?

R : Tout cela et plus encore à venir dans le pipeline de la créativité.

Q : (L) Pourrait-on dire que ce que nous faisons induit réellement ces actions de contrôle ?

R : Oui, mais c’est plutôt bien, car ça signifie que cela va entrainer leur désespoir, qu’ils commettront plus d’erreurs et que les masses se retourneront plus vite contre eux.

Q : (L) Alors plus nous agissons de manière positive, plus nous devenons créatifs, et plus ça les pousse à essayer de supprimer et réprimer les choses de manière détournée pour essayer de nous supprimer et de nous réprimer sans le faire directement — parce que ce serait trop évident — et ce faisant, ils finissent en quelque sorte par se dévoiler ?

R : Oui.

Q : (Joe) C’est ce qui se passe avec la guérilla, tu sais ?

(L) C’est la chose la plus insensée que j’ai jamais vue.

(Ark) De quoi ?

(L) Tout ça, la façon dont l’énergie se déplace d’avant en arrière. Nous commençons, puis tout se met en route, ensuite nous agissons et nous sommes repoussés quand ils agissent à leur tour... Mais tout cela est psychique, mental.

(Joe) Il s’agit de prendre conscience de la réalité de la situation, car je ne vois aucun autre moyen pour que cela se produise du fait de notre portée vraiment limitée. Si nous avons un quelconque effet, je ne peux que supposer qu’il s’agisse d’un truc mental et psychique. Et plus il y a de gens qui perçoivent clairement la situation et la vérité à ce sujet, plus grand est l’effet obtenu. Il y a beaucoup de gens dans la conspiration...

R : Plus on voit, plus on peut voir ! Et n’avons-nous pas dit une fois que ce n’est pas où vous êtes, mais plutôt QUI vous êtes et ce que vous VOYEZ !

Q : (Ark) Je voulais juste dire qu’il me semble que ce qui est important, ce n’est pas qu’il existe vraiment une telle relation entre ce que nous ou quelqu’un de similaire faisons, mais plutôt que ce qui compte est d’essayer, pour ainsi dire, de nouvelles méthodes. Parce que les vieilles méthodes sont déjà connues et prises en compte, etc. La seule chose qui peut changer la donne et provoquer cet effet papillon est une nouvelle méthode. Nous devons donc travailler et le PC [Paléochristianisme – NdT] en est une, mais nous ne devrions pas nous arrêter d’inventer de nouvelles méthodes.

(L) Oui, j’ai pensé à certaines choses récemment. J’ai pensé que nous devrions faire de SOTT.net un projet de la communauté — ouvertement. Il devrait commencer à s’orienter vers la diffusion d’informations avec une saveur définitive de PC.

(Ark) Tu veux dire quelque chose comme ce Sorcha Faal ?

(L) Eh bien, Sorcha Faal, c’est juste de la désinformation totale. Je pense plutôt que si c’était un projet du Paléochristianisme, nous pourrions écrire des commentaires basés sur un point de vue philosophique et cesser d’essayer d’être aussi politiquement neutres.

(Anart) Ouvrez les portes du flood. [Wikipédia : « En informatique, le flood ou flooding est une action généralement malveillante qui consiste à envoyer une grande quantité de données inutiles dans un réseau afin de le rendre inutilisable (...). Flood est un anglicisme désignant une inondation, illustrant ainsi le flux de données ininterrompu et excessif transitant sur le réseau, provoquant alors des dégâts. Il a donné un verbe, flooder, et la personne qui floode est un floodeur » – NdT]

(L) Ouais, ouvrez les portes du flood, et aussi je pensais depuis un moment que nous devrions complètement dissocier les C’s du PC. Après je me demande si...

R : Non, ça n’ira pas !

Q : (Ark) Cela n’ira pas pour la simple raison que...

(L) Les C’s sont la source d’inspiration pour le PC. Ils le sont à 10 %. Nous devons inclure ces 10 %. En fait, je pensais que je devrais écrire un article disant que j’étais en effet la fondatrice et que le groupe et moi-même avions eu l’idée de créer cette organisation du fait de cette inspiration et de cette recherche qui nous a conduits à l’étude du christianisme. J’ai toujours été obsédée par son étude en profondeur, essayant d’en découvrir la véritable histoire. Alors voilà ! C’est ce que nous avons trouvé.

(A ***) Je pense que cela nous permettrait d’économiser beaucoup d’énergie de pouvoir dire tout ce que nous voulons sur tous nos sites au lieu d’être prudents et de devoir réfléchir à la meilleure formulation. Nous pourrions utiliser cette énergie pour faire autre chose.

(Joe) À quoi faisait référence « Non, ça n’ira pas » ?

(L) C’était en référence à ce que je venais de dire, donc non, ce n’est pas une bonne idée de dissocier les C’s.

R : Exactement. Toutes les religions qui sont basées sur la vérité reposent sur un véritable élément chamanique.

Q : (Ark) Tu as dit que tu voulais que SOTT fasse essentiellement partie du PC ?

(L) Mm-hmm.

(Ark) Je ne pense pas que cela soit une bonne idée.

(L) Pourquoi ?

(Ark) Je pense que c’est une meilleure idée de réserver une partie spéciale de SOTT aux actualités du PC afin qu’elles y soient sauvegardées... car sinon le PC sera aussitôt attaqué.

(L) Bien, laissez-moi vous dire ce que j’avais en tête. Si j’y ai pensé, c’est parce qu’ils attaquent déjà n’importe quel groupe qui sort du lot et qui dit quelque chose de « complotiste ». Je lisais aujourd’hui dans des revues de psychologie comment ils essayaient de faire passer ceux qui voient un quelconque schéma ou complot pour des malades mentaux.

(Ark) D’accord, nous pouvons répondre à ça sur une base scientifique.

(L) Même les scientifiques qui font ça sont désormais des malades mentaux ! Ce que j’essaie de dire, c’est que si les idées que nous présentons sur SOTT font partie de notre religion, ils ne pourront pas les attaquer. Afin de protéger les juifs, ils ont adopté tellement de lois de protection des religions, que ces mêmes lois peuvent être utilisées pour nous protéger.

(Ark) Pour cela, nous ne sommes pas à l’avant-garde de l’opposition ou des informations alternatives.

(A ***) En fait, en y réfléchissant bien, je pense que le PC offrirait un peu de protection à SOTT car nous pourrions parler davantage de choses librement. Mais SOTT pourrait mettre les gens du PC en danger, car toute personne membre du PC pourrait être associée à des « points de vue radicaux ».

(Joe) J’avais en quelque sorte l’impression que le PC était destiné à des personnes qui ne s’intéressaient pas à la politique et aux théories du complot. Que c’était une autre voie pour eux.

(L) D’accord, alors peut-être que j’écrirai...

(A ***) Nous devrions y réfléchir.

R : Attendez et voyez comment les choses évoluent.

Q : (Joe) Cet argument selon lequel les gens qui voient des complots sont des malades mentaux, vous ne pouvez même pas l’étayer. Parmi la population en général, si vous citez l’affaire récente de la guerre en Irak, il apparait très clairement que ceux qui étaient contre cette guerre il y a quelques années sont désormais connus du public et ont été publiés dans tous les journaux. Alors, si des gens revendiquaient cet argument, aucune personne rationnelle ne l’accepterait.

(Ark) Mais alors il y aura de nouvelles choses qui sortiront...

(Joe) Toute personne qui présenterait cet argument ne pourrait être prise au sérieux. Et je ne pense pas qu’une personne rationnelle les prenne au sérieux.

(L) D’accord…

(Anart) Est-ce une ville spécifique qui sera une « ville 5D sur une colline » ? Pouvons-nous savoir ?

R : Pensez grand !

Q : (Joe) Une grande ville ?

(P *) Big Apple ? New York ? [« La grande pomme » ou la « grosse pomme », est un surnom de la ville de New York - NdT]

(A ***) Une capitale ?

(Allen) Ou plus qu’une simple ville !

(Joe) Eh bien, les États-Unis sont la ville sur la colline. Parlons-nous de catastrophe cosmique ici ?

R : Éventuellement, oui.

Q : (L à Joe) Oh, tu viens tout juste d’avoir ce petit air ravi ! (rires)

(Joe) Non, c’est juste que si j’en avais demandé plus, je sais que j’aurais eu droit à « Pas de dés ! »

(Ark) À propos, ce n’est probablement pas si important, mais dans les informations russes, on parlait de la nouvelle doctrine de Poutine. Ils ne vont PAS du tout développer de systèmes antimissiles. En réponse aux projets antimissiles américains, ils vont développer des armes offensives très rapides et puissantes.

(L) Finie la défense...

(Ark) Finie.

(L) Oh, ils essaient juste de nous donner le change. Cela fait partie du jeu.

(Joe) Qu’en est-il de l’essai de missile effectué plus tôt ce mois-ci, prétendument par la marine russe, et qui aurait été aperçu au-dessus de la Norvège. Était-ce un missile ?

R : Oui.

Q : (Joe) Un missile standard, ordinaire ?

R : Oui. Ce qui n’était pas normal, c’était l’atmosphère.

Q : (Anart) Cela provient de la poussière émanant de roches ou de débris en approche.

R : Oui

Q : (Joe) Qu’en est-il de l’ovni triangulaire au-dessus de Moscou, était-il réel ?

(Allen) Faux !

R : Non.

Q : (C **) C’est la dernière session de l’année !

(A ***) Devrions-nous demander au sujet de la météo, ou... ?

(Anart) Est-ce qu’ils vont finir par arrêter les voyages internationaux ?

R : Oui.

Q : (A ***) Dans combien de temps ?

R : Possible dans 8 mois.

Q : (Scottie) Je ne cesse de vous dire que nous devons nous procurer un mégalithe en pierre pour nous téléporter !

(L) Et qu’en est-il de l’année prochaine ? Pour nous, pour le groupe ?

R : Vous êtes sur la voie ! Gardez la foi en vos capacités et dans la réalité des densités supérieures ainsi que dans les énergies liées aux deux. Vous recevrez des démonstrations spectaculaires de l’efficacité de cette approche. Les choses sont en train de s’équilibrer. Et... de l’aide est en route !

Q : (L) Vous l’avez déjà dit… il y a des années ! (rires)

R : Construis-le...

Q : (Joe)... et ils vont venir !

R : Oui.

Q : (L) Alors il ne tenait qu’à nous de prendre des mesures pour que l’aide se présente. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui.

Q : (L) Je vois. Donc, il doit y avoir une fréquence correspondante.

R : Oui.

Q : (L) Je vois.

(Scottie) Et nous n’avons pas beaucoup de temps pour le faire.

R : Il n’y a pas de « temps » !

Q : [rires] (Scottie) Ouais, ouais...

(L) On l’a aussi entendu ! (rires)

(Scottie) Une ville 5D sur une colline, 8 mois avant que les voyages internationaux ne s’arrêtent... oh, et il n’y a pas de « temps » !!

R : Ce ne sera pas un arrêt total et cela ne durera pas longtemps.

Q : (L) En d’autres termes, ils vont le faire. Ils vont essayer, quelque chose va se passer et il y aura une réaction.

(P *) Pourquoi vont-ils fermer les aéroports ?

R : Tu verras bien.

Q : (L) Tu pensais pouvoir glisser ça discrètement ! Tu le sais bien pourtant. Tu sais qu’ils ne feront pas de prédiction ! (rires)

[La bande s’arrête] (rires)

(L) Eh bien, je dirais que c’est fini ! Au revoir.

R : Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
 
Top Bottom