Séance du 29 juillet 2006

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 29 July 2006

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................
Du fait du problème soulevé ici : C's should come from Leo now
j’ai réalisé qu’il fallait vraiment que j’arrive à suivre le rythme de publication de l’ensemble des séances, voici donc celle qui devrait répondre à cette question :

Séance du 29 juillet 2006.

Laura, Ark, Perceval, Andromeda, Galahad, Mr. Scott, Galatea, Atriedes

R : 3 nuits ! OK

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Eilltea

Q : (L) D’où transmettez-vous ?

R : Lion 3 nuits !

Q : (L) Pouvez-vous nous dire ce que les 3 nuits signifient ?

R : Attendez juste de voir !

Q : (L) Qui veut commencer avec les questions ?

Q : (Galahad) Pourquoi émettent-ils à partir de la constellation du Lion ?

R : Nous avions dit « prochain arrêt ».

Q : (Laura à Ark) : Cette batterie va tomber de la table si tu ne fais pas attention.

(En soulevant la batterie Ark se cogne le coude sur la chaise et la batterie lui échappe des mains) (J : Elle n’est pas seulement tombée de la table elle s’est envolée de la table !) (A : Maintenant ça me fait de l’électricité dans les doigts) Laura : bon, question suivante.

(Galahad) Va-t-il y avoir quelque chose de significatif dans notre secteur du fait que vous passez maintenant par le Lion ?

R : Oh oui ! L’aide est en chemin !

Q : (Galahad) Ceci est-il relié à certains tests intéressants que nous avons récemment eus ?

R : En partie.

Q : (Ark) « Quels tests Galahad ? » (Galahad) Eh bien il me semble que nous avons eu une période passablement intense ces derniers mois. Je pensais à E****, A***, L*** G***…

Q : (Ark) Y a-t-il un danger imminent ?

R : Non

Q : (J) Parlaient-ils pour nous ? (Ark) Eh bien, ce ne sont que trois nuits ! (rires) (Perceval) Sommes-nous autorisés à deviner ? (Laura) Attendons juste de voir. (Perceval) (plaintif) Non ! (rires) (Galahad) nous avons le temps de créer tout un site web pour avertir le monde entier ! (rires). (Perceval) Pense à tous les succès qu’on aurait ! (plus de rires) Ça pourrait être l’économie ou un gros tremblement de terre ou… on pourrait gagner à la loterie. (Mr. Scott) C’est peut-être quelque chose qui durera trois nuits, mais dans un mois. (L) Laissons tomber, c’est plus amusant si ça reste un mystère ! OK, alors passons aux questions.

{Les questions personnelles de Galahad ont été supprimées pour des raisons de confidentialité}

Q : (L) D’accord, question suivante :

(Galatea) Quelle est la créature invisible qui continue de jouer du piano quand je suis dans le salon ? (Galatea avait dit que les cordes du piano sonnaient comme si elles avaient été pincées quand elle était seule dans la pièce.)

R : Toi.

Q : (Galatea) Que veulent-ils dire par-là ?

R : Impulsions EM

Q : (Galatea) Qu’est-ce que c’est ? (Les autres expliquent ce que sont les impulsions EM)

R : Musique refoulée.

Q : (Les autres expliquent à Galatea l’activité et la créativité poltergeist et la nécessité d’avoir un canal, sinon cela s’extériorise d’une autre manière) R : Tu as de vastes talents inexploités. Arrête de regarder la télé, cela engendre des (inhibiteurs chimiques) dans le cerveau.

Q : (Galatea) Qui sont ces gens bizarres que j’ai vus de loin sur la route et qui faisaient des mouvements étranges ?

R : Des handicapés.

Q : (Galatea) Qu’est-il arrivé à la voiture que j’ai vue et qui a disparu ?

R : Dissociation de ta part.

Q : (explication à Galatea sur les états dissociatifs)

R : Encore une fois, arrête avec la télé !

Q : (Galatea) Quelles sont les lumières bizarres qui gigotent sur le mur de ma chambre la nuit ?

R : Activation de l’ADN 053

Q : (Galatea) Qu’est-ce que c’est ?

R : Nomenclature de codon.

Q : (Galatea) Qu’est-ce que cela signifie ? (explication à Galatea concernant les codons et sur le fait qu’il s’agit probablement d’une désignation méta-scientifique pour un codon d’ADN spécifique).

R : Sera.

Q : (Discussion sur le fait que le « 053 » est peut-être un nom futur pour un certain type d’ADN. Galatea pose d’autres questions sur l’ADN et son activation, sur la nature des lumières et leur signification).

R : Perceptions accrues.

Q : (Galatea) Est-ce que cela signifie que j’ai des perceptions plus élevées ?

R : Infiltration ; tu es sensible.

Q : (Galatea) Qui étais-je dans ma vie antérieure ? Étais-je Marilyn Monroe ?

R : Plus tard.

Q : (Galatea se demande ce que « plus tard » signifie et on lui dit que cela veut probablement dire qu’il faudra demander à une date ultérieure, bien qu’il semble que Galatea pense que cela signifie demander plus tard dans la séance)

(Atriedes) George DILLMAN peut-il faire mettre KO sans contact et tuer par le son ?

R : Non.

Q : (Atriedes) Les gens de Kantek ont-ils apporté un art martial avec eux ?

R : Bien sûr, comment pensez-vous qu’ils ont détruit leur planète ?

Q : (Atriedes) Est-ce l’art martial qui a fini par arriver en Chine ?

R : Pas en Chine, plus loin que ça. Tu es sur la bonne voie avec les danses.

Q : (Atriedes) Y a-t-il un moyen d’élaborer ces danses à partir d’exemples ?

R : Tu trouveras une réplique proche dans les danses celtiques.

Q : (Atriedes) (quelque chose comme « ces danses étaient-elles utilisées comme une sorte d’art martial ? »)

R : Danser ajustait les sources d’énergie.

Q : (Discussion sur le fait que les danses fournissaient de la puissance et que vous pouviez en faire ce que vous vouliez, certains l’utilisant pour une chose, d’autres pour une autre)

R : Tous les soi-disant « arts martiaux » sont des tentatives de réaliser physiquement, par le biais de « techniques », ce qui était obtenu autrefois par la parfaite maîtrise de l’énergie.

Q : (Laura) OK question suivante (Perceval) J*** aimerait savoir quel est le petit point noir sous son majeur droit et son index gauche ?

R : Calcifications.

Q : (Perceval) Une accumulation de calcium ?

R : Cristaux d’acide lactique.

Q : (L) Je suppose que je ferais mieux de poser la question pour S***… mais je ne sais pas exactement quelle est la question, peut-être qu’il est préférable que je la laisse la formuler elle-même (Galahad : du moment que ça ne la dérange pas d’attendre quelques mois !) (Laura) OK, peut-être que nous allons juste demander s’il y a un quelconque conseil pour S***.

R : Pour l’instant, elle s’engage sur une voie favorable. Attendez et laissez le temps faire son œuvre.

Q : (Perceval) Il y a plus de 11 ans, vous avez dit que l’idée de la race supérieure nazie avait pour but de créer un terrain fertile à la réintroduction des Nephilim en vue d’un contrôle total de la 3e densité en amont de l’élévation vers la 4e, et que cela avait échoué. À l’époque, Laura avait demandé quel était désormais leur plan, et vous aviez dit que vous ne pouviez pas le dire parce qu’elle chercherait à le révéler, ce qui mènerait à sa destruction. Ma question est donc la suivante : (en riant) avons-nous évolué à un degré suffisamment élevé pour que nous puissions le savoir maintenant ?

R : Tu l’as déjà deviné.

Q : {Tout le monde regarde Perceval comme s’il avait découvert quelque chose}. (Perceval) Eh bien, je n’ai vraiment rien trouvé de particulier, j’étais juste en train d’y penser et je me suis dit que le nouveau plan était d’introduire les psychopathes afin d’obtenir, entre autres, le contrôle total de la planète.

R : Et « d’éliminer » les non-psychopathes.

Q : (Perceval) Que faisait l’hélicoptère qui a été vu en train de survoler le WTC 2 dans la fumée juste avant son effondrement ? Quelle était la source des flashs lumineux vus au même moment au travers de la fumée et qui semblaient provenir de l’endroit où l’hélicoptère se trouvait ?

R : Photographie.

Q : (Perceval) Qu’est-ce qui se passe au Canada avec les gars dont les vitres de voiture sont brisées ? Y a-t-il une menace dont ils doivent être conscients ?

R : Pas plus que la menace qui pèse sur vous ici.

Q : (Galatea) Oh ! Qui était le type que j’ai vu dans la cour à sept heures du matin et qui marchait dans notre allée ?

R : Un aide à domicile qui fouinait.

Q : (rebranchement du magnétophone qui a été découvert débranché)

(Perceval) Quel pourcentage des supposés attentats suicides palestiniens au cours des six dernières années ont réellement été perpétrés par des kamikazes palestiniens ?

R : 0,05 %

Q : (Perceval) C’est honteux. Vous voyez comme c’est grave ? Vous voyez ce qu’ils ont fait à tout un peuple ? (Silence stupéfait)

R : Cela peut toutefois augmenter considérablement.

Q : (Perceval) Ouais, eh bien ils ont monté ça de toutes pièces en affirmant que l’Iran avait des milliers de kamikazes prêts à attaquer l’ouest (L) Je pense que le pourcentage de personnes dans une population qui serait psychologiquement (prêt à le faire) est très faible (Perceval) Ouais, c’est minuscule (L) Et donc, malgré le fait qu’il y ait de nombreuses possibilités pour que ces individus aient été programmés ou travaillés psychologiquement ou qu’ils aient été piégés et ne savent même pas qu’ils sont des kamikazes, c’est ce que je dirais, car même dans une population dite « fanatique » le nombre de personnes qui iraient vraiment se faire sauter… dans n’importe quelles circonstances, est vraiment faible. Je veux dire, combien de kamikazes y a-t-il eu en Irlande ? (Perceval) Exactement, aucun ! Et parmi d’autres guerres soi-disant « terroristes » qui se sont déroulées, ils ne l’ont pas fait. (L) : Ouais, ça a été une énorme diffamation. (Galahad) Ouais. (Perceval) Eh bien, ils ont complètement dénigré un milliard de personnes dans l’esprit des Occidentaux qui les imaginent comme des fous, comme des gens qui se font sauter !

Q : (Perceval) Pourquoi le WTC7 s’est-il effondré ?

R : Couverture du centre de commandement et d’autres actes répréhensibles, y compris les dossiers secrets.

Q : (Perceval) Les nazis utilisaient-ils des chambres à gaz pour tuer des Juifs ?

R : Non.

Q : (Perceval) Combien de Juifs au total ont été tués par les nazis pendant l’Holocauste ?

R : 3,2 millions.

Q : (Mr. Scott) Les ont-ils tués par d’autres moyens ?

R : Oui. Fusillade, famine, expériences, maladies, y compris la contamination délibérée pour l’expérimentation.

Q : (Mr. Scott) Eh bien, c’est plutôt curieux parce que, s’il n’y a pas eu de chambre à gaz, Israël peut y aller et tuer autant d’Arabes qu’ils le veulent et personne ne pourra jamais dire « vous agissez comme Hitler », parce qu’ils diront « non, nous n’utilisons pas de chambres à gaz », nous ne sommes pas si horribles, et pourtant cela n’a jamais eu lieu. (Galahad) Oui, mais c’est essentiellement la même liste de choses qu’ils ont en tête pour le reste d’entre nous aujourd’hui.

Q : (Perceval) Quelle était la véritable histoire derrière le tir de Dick Cheney sur Whittington ?

R : Problème de femme tout en buvant.

Q : (rires, vous êtes sérieux ?!) (Perceval) Dick Cheney n’a-t-il jamais chassé des êtres humains au sens propre du terme ?

R : Eh bien, c’est une question intéressante… la réponse courte est : l’a fait, le fait, prévoit du gibier plus important.

Q : (Ark) Je dois faire une pause (L) Le bras ? (Ark) Oui. (Pause, et la bande est arrêtée quelques minutes le temps qu’Ark repose son bras qui se fatiguait. Discussion de la dernière réponse où Perceval affirme que Cheney est l’être humain le plus répugnant qui ait jamais foulé la planète. Plus de discussion sur la dépravation de la chasse à l’homme et sur ce que pourrait signifier « un gibier plus important ».)

Q : (Perceval) Quelle est l’origine de la maladie des Morgellons ?

R : Une épidémie qui ne vient pas de cette planète.

Q : (Galahad) Oh mon Dieu ! (Perceval) Est-elle sur le point de devenir plus… euh… répandue sur toute la...

R : À ceux qui sont génétiquement prédisposés.

Q : (Perceval) Vous avez un chiffre ?

R : Ouvert.

Q : (Galahad) Et est-ce quelque chose dont les pathocrates sont conscients et qu’ils font consciemment ?

R : Non.

Q : (Perceval) C’est peut-être quelque chose en rapport avec des interactions ou des enlèvements alien… (L) Ouais, et s’ils l’attrapent des lézards, je veux dire, j’ai lu des choses sur des enlèvements où les gens avaient attrapé des salmonelles après de prétendus enlèvements par des lézards… (Galahad) C’est comme une maladie vénérienne des lézards… (Perceval) C’est une maladie qui donne l’impression d’avoir des insectes qui rampent sous la peau et des lésions se développent, desquelles sortent des fils fins, semblables à des cheveux. (Atriedes) C’est vraiment bizarre. (Perceval) Ouais, c’est réellement de la science-fiction. (L) OK, question suivante. (Perceval) OK, la dernière : d’où vient l’affaire Ummite ?

R : Programme d’expérimentation 3D.

Q : (Perceval) Pauvre Jean Pierre. (L) Tu as des questions, Mr. Scott ? (Mr Scott) Non… (Atriedes) J’en ai une ou deux sur la photolecture (L) C’est quoi la photolecture ? (Atriedes) Je n’en sais rien (L) Il vaudrait mieux que ce soit important, le bras d’Ark est fatigué… (Galahad) Les Arabes portent-ils les mêmes gènes anti-Nephilim que les C’s avaient dit se trouver chez les tous premiers Juifs ?

R : Beaucoup, oui.

Q : (Galahad) Aujourd’hui, en dehors de ces communautés juives et arabes, les populations le portent-elles aussi ?

R : Beaucoup.Q : (Perceval) Ce sont tous les honnêtes gens susceptibles de reconnaître le mal en face d’eux). (L à Atriedes) Que voulais-tu savoir sur la photolecture ?

Q : (Atriedes) : Est-ce que la photolecture marche d’une façon ou d’une autre... ?

R : C’est à toi de voir.

Q : (Atriedes) Y a-t-il d’autres moyens que la simple pratique pour améliorer ma photolecture ?

R : Non.

Q : (Galatea demande à terminer sa dernière question) (L) OK, une dernière question. OK, qui étais-je dans ma vie antérieure ?

R : Plus tard.

Q : (L) Je pense qu’ils voulaient dire plus tard en nombre d’années, quand tu seras plus âgée. (Galahad) Oui, ils ne voulaient pas dire plus tard dans la séance (rires) (Galatea) Qu’est-ce que tu veux dire par : plus tard en nombre d’années ? (Galahad) Cela veut dire quand tu seras plus âgée (Galatea) Quand je serai plus âgée, je saurai ? (Perceval) Quand tu seras plus âgée, tu sauras, ou… (Galatea) Qu’est-ce que ça veut dire plus tard ?

R : Des années.

Q : (L) OK, devrions-nous dire « bonne nuit Gracie » ? Oh, attendez ; y a-t-il quelque chose que vous voulez dire à l’un d’entre nous et que nous n’ayons pas demandé ?

R : Vous êtes au courant de tout.

Q : (L) Très bien, bonne nuit Gracie.

R : Au revoir.

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom