Séance du 29 mars 1996

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 29 March 1996

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Contexte : je venais juste de demander le divorce à mon mari.

Séance du 29 mars 1996

Participants : «Frank» et Laura

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Womol.

Q : (L) Et d’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) Depuis une semaine, je vis des traumatismes pour le moins sévères, causés par certaines idées et prises de conscience auxquelles j’ai été obligée de faire face...

R : Du stress, oui, des traumatismes, non.

Q : (L) Eh bien, j’ai vécu cela comme un traumatisme. La première question que je voudrais poser est : en lisant et en analysant le conte de Barbe Bleue comme une carte de la conscience, ai-je raison de penser que je joue le rôle de la femme de Barbe Bleue ?

R : Plus ou moins, pour l’instant.

Q : (L) Ma mise en application de cette carte de la conscience, comme je l’appelle, ne concerne pas seulement mon mariage, mais aussi plusieurs autres interactions. Ma compréhension est-elle juste ?

R : Peut-être.

Q : (L) À quelle partie s’applique ce peut-être ?

R : L’apprentissage est un processus complexe, les réponses font suite à l’étude.

Q : (L) J’ai étudié la situation sous toutes ses coutures. Une des premières choses que j’ai déterminées, c’est que mon évaluation de...

R : Interférence d’un bourgeonnant à proximité.

Q : (L) Vous voulez dire maintenant ?

R : Oui.

Q : (L) [Un gamin est découvert dans les parages et envoyé au lit.] Quelle sorte d’interférence peut être due à un «bourgeonnant», comme vous dites ?

R : Émissions spirituelles dues aux efforts réalisés par des influences attirées par le canal qui tentent de s’emparer du corps de l’enfant afin d’éprouver une sensation de totale euphorie !!

Q : (L) Donc, en règle générale, cette euphorie est produite en regardant la télévision ?

R : Peut être intensifiée. Attention !! Le plus petit est le plus vulnérable à la possession totale par des forces extrêmement SDS lors des séances, et doit être gardé à distance à tout prix !!!! Il est arrivé que des troubles apparents de la santé chez celui-ci et les autres relevaient en réalité de la possession jusqu’à 30 pour cent ! Les poumons sont le «maillon faible» et ce sont tes facultés parapsychiques qui ont provoqué les troubles par le passé.

Q : (L) Vous voulez dire que ce que je fais cause des problèmes à mes enfants ?

R : Non.

Q : (L) Alors pourquoi mes facultés parapsychiques ont-elles provoqué des ennuis de santé par le passé ?

R : Parce que tu étais moins consciente à cette époque, et que tes facultés explosaient.

Q : (L) Bon, il me semble que j’ai fortement tendance à manifester physiquement mon état psychique et émotionnel ; non seulement au niveau de mon propre corps, mais aussi dans les événements qui m’entourent.

R : Oui.

Q : (L) Lorsque nous avons emménagé dans cette maison, un cambrioleur s’est introduit une nuit. J’ai toujours été perturbée par le fait qu’un étranger s’était introduit chez moi, de par ce que symbolisait cette intrusion. L’autre soir, j’ai lu que les rêves d’intrusion étaient un avertissement contre un danger extrême en provenance du plus profond du subconscient. Ces rêves s’accompagnent toujours d’une manifestation physiologique intense. Bon, j’ai déjà fait un «rêve d’intrusion», et ça correspond effectivement. Mais ensuite, j’ai pensé que l’incident avec le cambrioleur était un avertissement qui se manifestait psychiquement dans la réalité.

R : Oui.

Q : (L) Le fait que cet avertissement ait pu se manifester physiquement indiquait-il la nature extrêmement sérieuse de cette menace ?

R : Oui.

Q : (L) Y a-t-il quoi que ce soit de particulier que je devrais, ou pourrais, faire pour protéger davantage les enfants ?

R : Ouvert, mais une suggestion serait de cadrer davantage.

Q : (L) Dans quel sens ?

R : Les enfants.

Q : (L) Je ne comprends pas. Vous voulez dire en étant plus stricte au niveau de l’hygiène de vie ?

R : Pas loin.

Q : (L) Dans le sens des rituels avant le coucher ou autre ? Des prières ?

R : Peut-être, mais aussi autre.

Q : (L) Limiter la télévision ?

R : Nous t’avons dit certaines choses...

Q : (L) OK...

R : Imagine une interruption qui entraîne des problèmes.

Q : (L) Êtes-vous en train de dire que «l’oisiveté est la mère de tous les vices» ?

R : Non, parce que le libre arbitre est souverain.

Q : (L) Dites-m’en plus.

R : Cadre.

Q : (L) Les envoyer au lit avant que nous canalisions ?

R : À toi de voir.

Q : (L) A__ est-elle aussi vulnérable ?

R : Pas en éclosion.

Q : (L) Est-ce qu’ils vont bien dans leur chambre ?

R : Oui.

Q : (L) La distance physique a-t-elle un rapport ?

R : Conscience.

Q : (L) Êtes-vous en train de dire que c’est le fait qu’ils soient conscients de ce qu’on fait qui établit la connexion ?

R : Pas loin.

Q : (L) Et je devrais plus les cadrer. Donc, je devrais faire en sorte qu’ils soient prêts à aller au lit avant que nous nous mettions au travail.

R : Oui.

Q : (L) Pour en revenir à ma question : le rêve d’intrusion que j’ai fait l’autre nuit était vraiment perturbant. Dans ce rêve, j’essayais de réveiller mon mari pour lui dire que quelqu’un ou quelque chose était dans la maison, mais je découvrais qu’il était paralysé. Il était comme mon ami, Keith... Pouvez-vous m’aider avec cette image ?

R : C’est amusant d’apprendre !

Q : (L) Hum, ce n’était pas amusant ! Mon cœur a failli éclater, et j’ai fini la nuit sur une chaise. J’ai pris conscience que je me faisais bouffer par un tas de monde depuis pas mal de temps...

R : C’est à toi de chercher et de découvrir. Ce n’est pas à nous de t’aider à «tricher» !

Q : (L) Pas de triche, hein. Je n’ai pas le droit de regarder les réponses au dos du livre. D’accord, permettez-moi de vous demander ceci : y a-t-il une signification au fait que le nom de jeune fille de la mère de L__ était Rheindress ?

R : Ouvert.

Q : (L) Bon, vous n’aidez pas du tout ! Je vois les choses tellement différemment, ces jours-ci. Je vois même que vous avez donné toutes sortes d’indices à ce sujet qui me sont tout bonnement passés au-dessus de la tête...

R : Laura, s’il te plaît, apprends juste à faire confiance à tes perceptions grandissantes. Elles t’apporteront des connaissances et des capacités exponentielles. Mais tu voudrais qu’on te prenne par la main. Et cela ne peut mener qu’à une chose : la transformation de ce canal et conduit en véhicule SDS !

Q : (L) Ce n’est pas ce que j’essaie de faire, ici ! J’essaie d’extrapoler une expérience d’apprentissage afin d’aider d’autres personnes.

R : Tu as la capacité de faire cela par toi-même !! Tu ne le vois toujours pas ?

Q : (L) Je suis toujours en pleine période de transition et de changement dans ma vie, suite à ces perceptions...

R : Et que ressens-tu lorsque tu décides de faire l’un de ces changements ?

Q : (L) Prendre certaines décisions est douloureux, même si je sens que c’est la bonne chose à faire. Ça peut être douloureux et effrayant.

R : Du soulagement ?

Q : (L) Du soulagement, c’est certain !

R : Et...

Q : (L) J’ai le faible espoir que, si je fais en sorte de mettre de l’ordre dans ma vie, peut-être que quelque chose arrivera, quelque chose qui m’aidera à faire avancer ce projet. Je suis en train de me couper de mon soutien financier, et c’est ça qui fait peur. Mais, là, je viens de penser à quelque chose... J’ai récemment reçu des informations à propos de l’aéroport de Denver. Il semble qu’elles confirment que cet aéroport est bien lié à quelque chose de très mystérieux. Et vous l’avez évoqué lors de notre tout premier contact. Quelque chose à ajouter ?

R : Tu verras bien.

Q : (L) J’ai aussi appris que l’observation de boomerangs volants en Angleterre, il y a de nombreuses années de cela, s’était aussi accompagnée de messages transmis via une planchette à des gamins d’une ville pas très loin de là, et que ces messages ressemblaient beaucoup à certains de ceux que nous avons reçus. En fait, les premiers messages étaient des avertissements au sujet des bases aliens ! Cela attise ma curiosité. Il y a tant d’éléments dans ce cas particulier qui sont similaires au niveau de la dynamique... Quand quelque chose de très négatif se produit sur Terre, cela crée-t-il nécessairement une ouverture propice à un contrebalancement de l’énergie positive ?

R : Peut-être.

Q : (L) Pouvez-vous m’en dire plus ? Au sujet de l’incident de Clapham Wood dans les années~70 ?

R : Non.

Q : (L) Eh bien, ça ne m’aide pas.

R : Si, mais pas comme tu le penses. Pouvoir de Stonehenge. Vortex. Principes magnétiques que vous connaissiez lorsque vous occupiez d’autres corps, demande à ce bon vieux Hilliard.

Q : (L) De nombreuses choses indiquent que Hilliard détient des connaissances qu’il ne divulgue pas. Détient-il des connaissances aussi importantes et comment puis-je le persuader de me les révéler ?

R : Colossales, et sonde-le directement après avoir promis une confidentialité absolue... et ne la brise pas !!!

Q : (L) D’accord, je le ferai. Bon, revenons à ma situation. Je suis vraiment dans une position inconfortable.

R : Pas vraiment.

Q : (L) Facile à dire, pour vous.

R : Tu verras bien.

Q : (L) Bon, en relisant les transcriptions, il semble y avoir des trucs intéressants au sujet de la Société de Thulé, et d’autres à propos d’une Alliance nordique. Tout ça paraît bien mystérieux et semble être lié à ce qui se passe en Antarctique. J’ai relu le passage où il est dit que les Lézards étaient les esclaves et les animaux domestiques des Orions. Cela semble être extrêmement important.

R : Lorsque tu auras de l’argent, paie quelqu’un pour qu’il retranscrive les séances.

Q : (L) Je le ferai moi-même dès que possible... Sue était censée m’aider dans cette tâche... mais manifestement, elle est en train de disparaître de la scène...

R : Peut-être, peut-être pas, tu ne contrôles pas complètement tous les facteurs possibles.

Q : (L) Eh bien, peu importe comment ça va se passer, je m’en fiche un peu en ce moment. Dès que ma vision sera rétablie, je reprendrai le travail de retranscription. J’ai envoyé quelques extraits à plusieurs personnes. Certaines réponses ont été très positives...

R : Amuse-toi bien !

Q : (L) Qu’est-ce que c’est censé signifier ? Ça ne me dit rien de bon ! La dernière fois, quand vous avez dit «réjouis-toi», tout ce qui s’est passé, c’est que j’ai souffert !

R : Arrête de souffrir !

Q : (L) Je n’y peux rien ! Je me désole pour L__ ! C’est un maître dans l’art de se poser en victime ! Ça me déchire ! Revenons à mes questions. Est-ce l’Alliance nordique qui est responsable de ce projet génétique de préparer un «terrain fertile» pour les Nephilim ?

R : Non.

Q : (L) Que fait l’Alliance nordique ?

R : Découvre.

Q : (L) Et je suis censée faire ça comment ? Je me vois mal aborder quelqu’un pour lui dire : «Salut ! Êtes-vous un membre de l’Alliance nordique ? J’aimerais savoir ce qui se passe dans votre tête ?! À quoi songez-vous ?» Génial ! Bon, je suis fatiguée. Autre chose au sujet de la protection des enfants ?

R : Nous te l’avons dit.

Q : (L) Y a-t-il quelque chose que je devrais savoir concernant ma situation ? Je suis plutôt désespérée.

R : La situation a-t-elle déjà été «désespérée» avant ?

Q : (L) Oui.

R : T’es-tu transformée en poussière ?

Q : (L) Non, mais j’ai pensé que c’est ce qui m’arriverait !

R : Qu’en est-il de l’assurance ?

Q : (L) Dieu seul sait quand l’argent arrivera ! Vous n’allez pas me le dire !

R : Si nous le faisions, tu deviendrais «mollassonne».

Q : (L) Il semble qu’avec le temps, vous nous orientez de plus en plus vers un apprentissage en autonomie. Cela veut-il dire que les communications sont en train de ralentir et qu’elles vont finir par s’interrompre ?

R : Non.

Q : (L) Qu’est-ce que ça veut dire, alors ?

R : Tu avais davantage besoin d’aide avant.

Q : (L) Bon, mon idée concernant Sue — à savoir qu’elle souffrirait de personnalités multiples — est-elle juste ?

R : Poursuis la question l’esprit ouvert et recoupe toutes les analyses.

Q : (L) D’accord. Je m’inquiète pour le bébé. Devrais-je pratiquer un détachement d’esprit pour elle ?

R : Pourquoi ?

Q : (L) Eh bien, ses poumons semblent très sensibles en ce moment. C’est difficile pour elle.

R : Régule l’alimentation, c’est épouvantable !!

Q : (L) Quoi dans son alimentation ?

R : Le sucre, élimine-le !!! Réduction des graisses, davantage de légumes à feuilles, coordination du sommeil.

Q : (L) D’accord, en parlant d’alimentation... le régime Atkins semble être logique... mais il augmente les apports en graisses et en protéines.

R : Bien pour la taille, judicieux pour le cœur ?! Naan !

Q : (L) Vous avez évoqué le passage d’un test, que j’étais mise à l’épreuve d’une certaine manière... que cela avait un rapport avec Sue... J’aimerais savoir si c’était ça le test ?

R : Ouvert.

Q : (L) Bon, je dois me lever tôt, et mon esprit s’égare, alors je vais dire bonne nuit.

R : Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Top Bottom