đź“š SĂ©ance du 29 mars 1997

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 29 March 1997

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 29 mars 1997

Participants : Laura, Ark, «Frank», Terry, Jan

Q : (L) Bonsoir.

R : Bonsoir.

Q : (L) Et quel nom devons-nous utiliser ce soir ?

R : Sannorri.

Q : (L) Et d’où transmettons-nous ?

R : Nous ne savons pas d’où «vous» transmettez, mais nous traduisons les communicants densitaires par le biais de cet endroit que vous connaissez sous le nom de Cassiopée !!

Q : (T) Qu’est-ce que ça veut dire, parle-t-on aux Cassiopéens, ou à quelqu’un d’autre ? Ils ne nous l’ont jamais faite celle-là !

R : La variété est le piment de la vie.

Q : (L) Eh bien, on a de la variété, il y a quelqu’un de nouveau ! On a le droit de le faire, alors eux aussi, je présume !

R : Oui.

Q : (L) Très bien, maintenant, passons à mes questions. La première question que je veux poser ce soir concerne Susan Brana de Gain Systems qui a eu des échanges avec Ark… OK, quelle est la source de financement de cette société ?

R : Nous le savons, mais, une petite idée ?

Q : (L) D’accord, ils veulent jouer aux devinettes. Avons-nous une petite idée ?

R : Demandez Ă  Lindemann.

Q : (L) Eh bien, nous savons maintenant qui se cache derrière tout ça… Rockefeller ! Alors on parle de Rockydollars et de sa clique.

R : Vraiment ? Ou est-ce une rumeur infondée ?

Q : (L) Eh bien, oui, cela pourrait être une rumeur infondée, nous ne savons pas si ce sont les Rockefeller qui sont derrière Lindemann. D’accord, alors, question : est-ce le gouvernement des États-Unis ?

R : Rien de tel n’existe.

Q : (L) Bon, essayons autrement. Cette Sue Brana est-elle une source valable de financement pour…

R : Elle est «valable» puisqu’elle peut en effet fournir des fonds illimités. Mais la vraie question est : voulez-vous en profiter ?

Q : (L) Quel est le prix sur l’étiquette ?

R : Cela dépend des résultats de l’expérience.

Q : (L) Non, j’ai demandé quel est le prix sur l’étiquette ? Est-ce qu’il dépend des résultats de notre expérience, ou de la leur ?

R : La nĂ´tre.

Q : (L) Oui.

R : Si vous découvrez quelque chose de vraiment «renversant», eh bien…

Q : (L) Autrement dit, si nous découvrons quelque chose de vraiment renversant, le prix pourrait être très élevé. C’est ça ?

R : Peut-être. Ou vous pourriez être séquestrés.

Q : (T) Autrement dit, isolés, emmenés… mis en cage et utilisés ! (A) N’importe qui peut être séquestré même pour rien…

R : C’est une possibilité. [Vérification du gaussmètre qui ne semblait pas enregistrer et ajustement de celui-ci.]

Q : (L) Bien, avez-vous d’autres commentaires à faire sur Sue Brana ? Qu’est-ce qu’ils ont dit, que c’était peut-être le même financement que celui de Lindemann ? Et qu’en est-il du… comment vous appelez ça… le Quorum. Le Quorum se cache-t-il derrière tout ça ?

R : Oui.

Q : (L) Ainsi, le Quorum est le groupe que nous sommes censés chercher ? (T) Il faut revenir en arrière et les interroger sur le Quorum. Il y a tellement de personnages, c’est pire que X-Files !

R : Non, plus intéressant.

Q : (T) C’est vrai, carrément !

R : Conglomérat bancaire mondial.

Q : (T) La banque mondiale. (L) Je ne veux pas me faire «avoir» de cette manière.

R : Pas facile Ă  Ă©viter.

Q : (L) Eh bien, je sais que ce n’est pas facile à éviter.

R : Deviendra bientĂ´t encore plus difficile.

Q : (L) Bon, ils n’ont pas dit impossible… ils ont juste dit difficile. Mais d’un autre côté, je ne sais pas si je veux tenter «plus difficile»… bon, nous avons connu tellement de difficultés… (T)… que c’est facile maintenant !

R : Beaucoup de choses intéressantes à venir.

Q : (L) À venir ? Où, quand, comment, pourquoi, et pour qui ?

R : Vous. Et tous les autres dans votre monde… Attendez-vous à des révélations.

Q : (L) Très bien. Bon. Ark doit prendre l’avion dans deux semaines…

R : Pas longtemps en Pologne.

Q : (L) Pourquoi ?

R : Les circonstances. Les positions ont changé à l’Université… Des développements intéressants concernant le mariage.

Q : (L) Quand vous dites intéressant, vous voulez dire intéressant au sens de positif et de moins stressant ?

R : Les deux.

Q : (L) Les deux ? D’accord, alors pas de souci. La grosse interrogation suivante concerne…

R : C’est-à-dire à la fois positif et négatif.

Q : (L) À la fois positif et négatif ! Merveilleux ! Bon, question suivante. Nous aimerions connaître la raison du pic de visites de notre page web.

R : À cause des événements actuels.

Q : (L) Vous voulez parler des suicides dus à Hale-Bopp ?

R : Oui.

Q : (L) Et pour quelle raison les gens ont-ils atterri sur cette page web en particulier ? Ils ont fait une recherche, et qu’ont-ils trouvé ? Je veux dire, quel était le mot clé ?

R : Variés.

Q : (L) D’accord. La fois où Andrew B a apporté ce petit gadget [le gaussmètre] à la bibliothèque, il n’arrêtait pas de s’agiter. Pouvez-vous me dire pourquoi [le gaussmètre réagit à ce moment précis] il bougeait aussi vigoureusement cette fois-là alors qu’il bouge à peine aujourd’hui ?

R : L’onde électromagnétique peut être réfractée par l’environnement.

Q : (L) D’accord, pouvez-vous faire bouger cette aiguille, là maintenant, sur demande ? Même un tout petit peu ?

R : Non. L’onde fait bouger l’aiguille, pas nous.

Q : (L) D’accord, et quelle est la cause de l’onde ? Quelle est la source de l’onde, l’électromagnétisme, si ce n’est pas vous ? [Ajustement de la position du gaussmètre de sorte à ce qu’il touche le bord de la planche]

R : L’onde électromagnétique est un effet secondaire du processus de channeling.

Q : (L) D’accord, autre question. Pour parler du temps, je voudrais savoir ce qu’est la mémoire par rapport au temps.

R : Précise.

Q : (L) Vous voulez que je précise. Très bien, je vais formuler ça autrement. Certains comprennent le temps comme un «maintenant» – l’éternel présent. Or, beaucoup de gens se souviennent d’un tas d’autres «maintenant», tandis que d’autres ne s’en souviennent d’aucuns, et il semble que la mémoire soit quasiment une fonction inverse de l’anticipation – l’anticipation étant presque comme un souvenir du «futur», et la mémoire une anticipation inverse du passé. Je vous pose donc la question : si le temps n’est rien d’autre que «maintenant», qu’est-ce que la mémoire ?

R : L’enregistrement conscient et subconscient de perceptions.

Q : (L) D’accord. Si la mémoire est un enregistrement subconscient ou conscient de perceptions, quand on accumule suffisamment de souvenirs, devient-on «intemporel» ?

R : On est toujours intemporel.

Q : (L) D’accord, mais prend-on alors conscience de son intemporalité ?

R : En 4e densité.

Q : (L) D’accord. Un électron est-il doué de mémoire ?

R : L’électron est une unité empruntée à la 7e densité.

Q : (L) Très bien ; sur la photo du crop circle dont vous avez dit qu’il s’agissait d’une «structure atomique», il y avait des cercles concentriques, et puis ces trois figures aux coins extérieurs du triangle : une en zigzag, une basique et circulaire, et l’autre comme une sorte de roue, avec des petites divisions. Le dessin en zigzag serait-il l’électron ?

R : Concept inexact, la structure atomique unifie les atomes élémentaires.

Q : (L) Qu’est-ce qu’un atome élémentaire, par rapport à un atome ordinaire ?

R : Élémentaire désigne un corps de structure singulier. Au sein de, dans le sens : «élément de». L’électron est un élément de la structure atomique.

Q : (L) Y a-t-il quelque chose dans l’atome qui conserve la mémoire ?

R : La mémoire est subjective ; l’atome, non.

Q : (L) Pourtant, certains atomes ont l’air quelque peu subjectifs.

R : Non, c’est ton interprétation.

Q : (L) Nous avons reçu un appel du New York Times, du moins de quelqu’un qui prétendait être du New York Times. J’aimerais savoir pourquoi cette personne a appelé.

R : Voulait ton «interprétation» quant au «Heaven’s Gate».

Q : (T) Ce gâchis du Heaven’s Gate et du Temple Solaire aura-t-il des répercussions parmi – comment dirais-je – les communautés qui font ce genre de chose, même si elles n’y étaient pas associées ?

R : Temporairement.

Q : (T) Jusqu’à ce qu’elles trouvent une autre chose à laquelle s’agripper. (L) Exact. (J) Le «bonbon spirituel» de la semaine. (L) Exactement. C’est le terme qui convient. Quelque chose que nous devrions savoir sans l’avoir demandé ? Que j’aurais dû demander ? Merci de considérer que ça a été demandé. (T) Quelle manière habile de le dire ! Q : (L) Quoi que vous souhaitiez nous transmettre, considérez que la question est posée !

R : Les Ă©nergies de votre localisation Ă  votre emplacement Ă  Gainesville.

Q : (T) Quid des énergies là-bas ?

R : NĂ©gatives.

Q : (L) Oui, c’est bien joli, mais…

R : Non. La maison !

Q : (T) Quelle est la cause de l’énergie négative dans cette maison ?

R : Poltergeist.

Q : (L) Est-ce que tout ira bien pour le peu de temps qu’il nous reste ?

R : Peut-ĂŞtre.

Q : (A) Oui, mais la dernière fois que nous avons posé des questions à ce sujet, ils ont dit que c’était un ancien cimetière, mais que ce n’était pas important. (J) Demande si ça a changé.

R : Oui. Attention Ă  une fracture possible de la jambe.

Q : (L) Pour qui ?

R : Laura.

Q : (L) Bon, évidemment, ça ne peut pas être toi, Ark ! C’est toujours moi qui tombe ! Donc, c’est manifestement une bonne idée que j’aille au bureau toute la journée.

R : C’est une bonne idée pour toi de surveiller tes arrières !!

Q : (J) Emporte un miroir ! (L) Elle est bonne ! (J) Je lutte pour garder les yeux ouverts ! Désolée. (T) Autre chose que vous aimeriez nous communiquer ce soir ?

R : Non. Au revoir.

Fin de la séance
 
Top Bottom