Séance du 3 décembre 1994

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
#1
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Session 3 December 1994

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Séance du 3 décembre 1994

Participants : « Frank », Laura, VG

Q : Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Wasanna.

Q : (L) V__ a vécu un drôle d’épisode à l’école : un petit tas de poudre est apparu sur ses livres après qu’elle a posé sa tête dessus. Qu’est-ce que c’était ?

R : Des pensées matérialisées qui ont traversé le lobe frontal.

Q : (V) Eh bien, c’était stupéfiant.

R : La stupéfaction est amusante.

Q : (V) J’aimerais connaître la source de la tension qui existe entre ma mère et moi.

R : Influences maternelles. Angoisse psychologique. Rivalité mère-fille pour l’attention masculine. Assez de tergiversations personnelles. Long message à suivre. Pause : explosion chimique ou nucléaire en Ukraine. Crash à Hawaï ; aviation, implication probable des militaires. Nouvelles activités sismiques en Californie après le 1er de l’an à San Diego, San Bernardino, North Bakersfield, Barstow : toutes sont des points de rupture. Hollister, Palo Alto, Imperial, Ukiah, Eureka, Point Mendocino, Monterrey, au large de San Luis Obispo, Capistrano, Carmel : tous ces lieux sont des points de tension et de rupture successifs. La « date » est indéfinie. Attendez-vous à une destruction graduelle de l’économie californienne concomitante à un début d’exode massif. Le mont Shasta entre en éruption ; activité du Lassen. Le fond de l’océan commence à s’effondrer. Laissez le canal ouvert et marquez une pause : Grave maladie du sang de la Reine Elizabeth. Tentative de suicide de la princesse Diana. Explosions de gaz dans le N. E. des États-Unis, au Texas et dans d’autres États. Supernova et météo inhabituelle partout. Secousses à Memphis. À Minneapolis, scandale bancaire en rapport avec une mystérieuse Alliance nordique. Scandale sexuel impliquant une personnalité de l’Église évangélique. Découverte d’or en Californie à la suite d’un séisme. Augmentation spectaculaire des Ovnis, Gulf Breeze en regorge et devient une énorme « Mecque ». Laura observe encore plus d’activités ovnis. Grande vague d’Ovnis. Toutes formes et origines. Attendez de voir : vous en aurez des frissons et des nœuds à l’estomac. De nombreux aliens vont apparaître, et nous serons visibles aussi. Voyez ça comme une Convention. Tous doivent s’y éveiller. C’est en train d’arriver maintenant. Chacun, dans toute la population, jouera un rôle selon sa fréquence individuelle. Ce n’est que le début. Tu ne perds rien pour attendre, « Henry Higgins » !

Q : (L) Vous êtes fans de Rodgers et Hammerstein ? [Même si j’avais bien dit « Rodgers et Hammerstein » et que les créateurs de My Fair Lady étaient en réalité Lerner et Loew, l’intention générale de la question était « comédie musicale ».]

R : Oui.

Q : (L) Qui êtes-vous par rapport aux Pléiadiens ?

R : Les Pléiadiens communiquent avec de nombreux autres. Nous faisons irruption sur la scène avec vous, mais en essence, nous sommes les mêmes ; nous nous trouvons juste à des points de focalisation légèrement différents sur la frontière entre les mondes.

Q : (L) Et pourquoi toute cette activité maintenant ?

R : Le grand cycle est sur le point de se terminer, offrant ainsi une opportunité unique.

Q : (L) Vous voulez dire qu’il s’agit d’une opportunité unique de changer le futur ?

R : Le futur, le passé et le présent.

Q : (L) Eh bien, j’en conclus que si la situation ne change pas en ce point-ci du grand cycle, les choses pourraient sacrément mal tourner. Exact ?

R : Mais ça n’arrivera pas. Tu n’as pas saisi le concept.

Q : (L) Si, si, j’ai compris. Ça fait juste partie du cycle. Tout ça est un cycle. Je veux dire, leur présence ici est liée à notre présence ici-bas…

R : Tu en es sûre ??? [Un point d’interrogation géant s’inscrit sur la planchette]

Q : (L) Sûre de quoi ?

R : Tu as affirmé avoir compris le concept. Vraiment ? Apprends.

Q : (L) Eh bien, puisque vous êtes capables de ça les gars [en référence au gros point d’interrogation], pourquoi ne pouvez-vous pas nous apprendre les symboles de Pouvoir qui amélioreront notre Reiki ?

R : Vous n’êtes pas prêts.

Q : (L) Mais si nous travaillons le Reiki, nous apprendrez-vous d’autres symboles de Pouvoir ?

R : D’accord, nous allons vous en donner un. [Dessin d’un symbole]

Q : (L) Comment s’appelle ce symbole ?

R : Anuki. Se prononce : AH-NIOU-KI.

Q : (V) Et, par rapport au Reiki, que fait-il ? Que représente-t-il ?

R : Maintien de l’énergie à l’endroit qui en a le plus besoin.

Q : (V) Et donc, si on travaille sur quelqu’un, il faut utiliser ce symbole au début ou à la fin ?

R : Le Reiki que vous avez appris jusqu’à présent fait passer l’énergie de guérison. Ce symbole-là implique un maintien prolongé pour une puissance renforcée, d’où les résultats.

Q : (L) D’où le tenez-vous ?

R : L’accès est Universel.

Q : (L) Le Dr Usui l’a-t-il lui aussi reçu et oublié par la suite ?

R : Usui n’a pas tout révélé à Takata.

Q : (L) Pourquoi ?

R : On lui a dit que la connaissance était inestimable et ne devait pas être gaspillée par une trop large diffusion, particulièrement auprès de ceux qui ne brûlaient pas du désir de vérité. Ceux qui en brûlaient, comme toi aujourd’hui, trouveraient le moyen d’accéder à la connaissance.

Q : (V) Nous est-il aussi conseillé de ne pas divulguer ces informations ?

R : Comme toujours, soyez discrets.

Q : (L) Devrions-nous transmettre ce symbole à [deux praticiens Reiki locaux de notre connaissance] ?

R : Ouvert.

Q : (L) Est-il nécessaire d’aligner les points et la ligne ascendante avec une précision géométrique ?

R : Oui.

Q : (L) Et ensuite le cercle allongé, ou un cercle plus parfait ?

R : [Démonstration du dessin du cercle du symbole]

Q : (V) N’y a-t-il pas eu un crop circle qui ressemblait à ça ? Ça ressemble à un crop circle que j’ai vu.

R : Précisément. Tout est interconnecté.

Q : (L) Est-il vrai que les crop-circles sont une espèce de grand Reiki administré à la planète ?

R : Mais aussi des messages et des leçons.

Q : (L) Peut-on donc également affirmer que les symboles Reiki appliqués au corps sont des messages éthériques au corps éthérique ?

R : Oui.

Q : (L) Communiquent-ils de l’information à notre champ, si l’on peut dire ?

R : Tout ce qui existe, à tous les niveaux, n’est que leçon.

Q : (L) Eh bien, dans le cas du Reiki, ce que je veux savoir en particulier, c’est si, quand un individu est - disons - psychiquement, spirituellement, karmiquement ou autre, blessé ou déconcerté, l’application de symboles Reiki transmet des messages au champ électromagnétique pour reformer ou réarranger la configuration selon le parfait modèle voulu ?

R : Oui.

Q : (L) Et leur application répétée peut apporter la guérison non seulement au niveau physique, mais aussi éthérique ? Karmique, etc. ?

R : Oui.

Q : (L) Ainsi, notre utilisation constante du Reiki et son application à nous-mêmes et aux autres nous nettoieraient littéralement de nos fardeaux et mémoires karmiques, ou nos cicatrices de l’âme ?

R : Oui.

Q : (V) C’est cette « convention » dont il a été question qui m’inquiète…

R : La Convention, c’est à cause du passage de la frontière entre mondes.

Q : (L) Et pourquoi une Convention viendrait-elle assister à ce passage de frontières entre mondes ? Je veux dire, ça va être un « super spectacle » ?

R : C’est une opportunité.

Q : (V) Du genre, les fenêtres s’ouvrent toutes en même temps, de sorte que tous ces êtres peuvent entrer simultanément ?

R : Dans le sens d’une opportunité d’affecter l’univers entier. Imaginez une interprétation cosmique de Pomp and Circumstance, alias The Land of Hope and Glory.

Q : (L) Comment un rassemblement de toutes sortes d’êtres de races et d’origines différentes, en train de converger vers une planète grosse comme une tête d’épingle, au bout d’une galaxie insignifiante perdue aux confins de cet immense univers, peut-il affecter le tout ?

R : Ça, c’est ta perception.

Q : (L) Eh bien, est-ce que cette perception est correcte ? Est-ce que la planète Terre, ses habitants et ce qui se passe en ce point de l’univers — spécifiquement sur la Terre — sont plus importants que nous n’aurions tendance à le penser ?

R : La Terre est un point de Convergence.

Q : (L) A-telle toujours été un point de convergence ? Était-elle destinée à être un point de convergence ? Ou est-ce uniquement cette fois-ci qu’elle va devenir un point de convergence ?

R : Trop de questions d’un coup.

Q : (L) Était-elle destinée dès le départ à être un point de convergence ?

R : Fonction naturelle.

Q : (L) A-telle toujours été un point de convergence ? C’est pour ça qu’il s’y passe toutes ces choses étranges ?

R : Il est difficile de répondre, parce que vous ne comprenez pas ce qu’est le « temps ».

Q : (V) Ce type de convention a-t-il déjà eu lieu sur d’autres planètes, avec d’autres groupes d’êtres ?

R : A eu, a, et aura lieu.

Q : (L) Donc, autrement dit, il y a d’autres planètes — pas forcément similaires en termes de structure ou d’occupation — qui sont des points de convergence. (V) Est-ce que ce sont des univers parallèles ?

R : Tu dérives.

Q : (L) Si ces points de convergence sont disséminés dans tout l’univers, la convergence de ce passage de frontière entre mondes va-t-elle se produire simultanément en tous les points de convergence de l’univers ?

R : Non.

Q : (L) Ça ne se produit que, disons, en un point ou en des points de convergence définis, à tel ou tel moment donné ?

R : Pas loin.

Q : (L) Alors, les frontières entre mondes ont quelque chose à voir avec le lieu ?

R : Les frontières entre mondes sont portées par des ondes.

Q : (L) Et d’où viennent ces ondes ?

R : Elles forment un cycle constant.

Q : (L) C’est la Terre qui se dirige vers elle, ou bien c’est elle qui vient vers nous ?

R : L’un ou l’autre.

Q : (F) Est-ce que cette convention ou convergence tient au fait qu’il y a des êtres vivants sur Terre ?

R : Oui. Et parce que vous êtes à un point critique de votre développement.

Q : (L) Au sujet des prophéties, j’aimerais savoir si celles que vous nous avez données lors de la première séance sont toujours valables et sur le point de se réaliser.

R : Elles évoluent.

Q : (L) Est-ce que ça veut dire qu’elles sont en voie de se réaliser ?

R : Fluides.

Q : (L) Est-ce que ça veut dire qu’il est possible que certaines ne se réalisent pas ?

R : Oui.

Q : (L) Et les prophéties que vous avez faites ce soir, sont-elles aussi susceptibles de changer ?

R : Peut-être.

Q : (L) Sont-elles plus stables ?

R : Ouvert.

Q : (L) J’aimerais savoir avec qui communique Ken Carey. De qui reçoit-il ses informations ?

R : Multitude.

Q : (L) Ces individus sont-ils des « gentils », selon notre perspective ?

R : Oui, certains. Certains sont corrompus.

Q : (L) Certaines des informations qu’il canalise sont corrompues ?

R : Pas encore.

Q : (L) Quand vous dites que ce sont des Passagers transitoires qui nous ont génétiquement créés ou placés sur Terre, parlez-vous des Orions de 6e densité, qui sont eux aussi qualifiés de « Passagers transitoires » ?

R : Pas loin. Ils chevauchent l’Onde.

Q : (L) « Chevaucher l’Onde » est-il une des caractéristiques des Passagers transitoires ?

R : Oui.

Q : (L) Est-ce que ça leur plaît de chevaucher cette onde ?

R : Est-ce que tu trouves ça « fun » de vivre sur Terre ?

Q : (L) Eh bien, vivre sur Terre me plaît bien ; ce qui me plaît moins, c’est la douleur et la souffrance, l’inhumanité de l’homme envers l’homme, et voir les autres souffrir.

R : Vis-tu sur Terre pour le « fun » ?

Q : (L) J’aimerais bien, mais je n’ai pas eu beaucoup de moments de rigolade depuis que j’ai remis les pieds ici. Ça me plairait, une vie sur cette planète où les choses seraient agréables…

R : Tu as mal compris.

Q : (L) Je vois ce que vous voulez dire. C’est là qu’ils vivent parce que c’est comme ça.

R : Oui.

Q : (F) Autrement dit, a-t-on choisi de vivre sur Terre parce qu’on a acheté un ticket ? (L) J’ai compris, Frank. Je voudrais parler de Un cours en miracles qui est censé être des canalisations de Jésus-Christ ou du Saint-Esprit. Est-ce vrai ?

R : Non.

Q : (L) Quelle est la source qui est canalisée ?

R : Diverses sources.

Q : (L) Est-ce que ce sont des gentils ?

R : En partie.

Q : (L) Donc, même Un cours en miracles doit être pris avec des pincettes ?

R : Bonne idée.

Q : (L) J’ai envoyé les réponses à Karla, est-ce ce qu’elle souhaitait ?

R : Oui. En ce moment, son attention est détournée par d’autres.

Q : (L) Est-il possible de réaliser des progressions hypnotiques dans l’avenir et d’obtenir des réponses justes ?

R : Oui.

Q : (L) Dans le livre Visions du futur de l’humanité, 4 scénarios sont décrits ; ces scénarios sont-ils exacts globalement parlant ?

R : Futurs possibles.

Q : (L) Donc, quand quelqu’un fait une progression dans l’avenir, il voit un futur possible et pas nécessairement…

R : Dépend de la qualité du canal.

Q : (L) Donc, certaines personnes peuvent aller dans le futur sous hypnose et ramener des informations réelles ?

R : Oui.

Q : (L) Dans la description de la Pentecôte, il est dit que les disciples se rassemblèrent dans une pièce et prièrent pendant des jours et des jours. Et soudain, un vent a empli la pièce et des langues de feu ont dansé au-dessus de leurs têtes et ils se sont tous mis à parler dans d’autres langues. J’aimerais savoir si cet événement ou quelque chose d’approchant s’est produit.

R : Non.

Q : (L) Autrement dit, le véritable baptême du « Saint-Esprit » a eu lieu quand Jésus a soufflé sur ses disciples et leur a transmis une sorte d’initiation Reiki ?

R : Pas loin.

Q : (L) Il y a plusieurs années, j’ai vécu une expérience dans une église où il m’a semblé que je parlais en langues. Est-ce bien ce qui m’est arrivé ?

R : Suggestion.

Q : (L) Cela m’a été suggéré et donc, ça s’est produit ?

R : Oui.

Q : (L) Un quelconque phénomène psychique s’est-il produit en moi à ce moment-là ?

R : Pas loin.

Q : (L) Qui, ou quelle énergie, se trouve derrière Jacques Vallée, le grand scientifique, auteur et enquêteur ? Parfois on dirait qu’il est à côté de la plaque, et parfois il donne l’impression d’être le seul à savoir ce qui se passe.

R : Il veut bien faire et ses intentions sont pures et bonnes.

Q : (L) À quoi ressemblait Jésus ? Quelle taille faisait-il ?

R : 1,80.

Q : (L) Quelle était la couleur de ses yeux ?

R : Bleu.

Q : (L) Quelle était la couleur de ses cheveux ?

R : Blond vénitien.

Q : (L) Et sa peau ?

R : Claire.

Q : (L) Combien pesait-il ?

R : 72.

Q : (L) Était-il musclé ?

R : Moyennement.

Q : (L) Était-ce un bel homme, selon nos critères ?

R : Ouvert.

Q : (L) Frank ou moi connaîtrions-nous quelqu’un dont le visage lui ressemble ?

R : Peut-être.

Q : (L) Pourriez-vous dire son nom ?

R : Balayage…

Q : (L) Bon, quel était son métier ?

R : Charpentier.

Q : (L) Avait-il sa propre maison ?

R : Non.

Q : (L) Jean le Baptiste a-t-il vraiment été décapité ?

R : Non.

Q : (L) Le livre La Prophétie des Andes donne-t-il une bonne description du niveau d’existence après la transition en 4e densité ?

R : Pas loin.

Q : (L) Le procédé de datation au carbone 14 est-il relativement précis ? Si non, quel est son principal défaut ?

R : Dans une certaine mesure.

Q : (L) Quel est son principal défaut ?

R : Le même que vous.

Q : (L) C’est-à-dire ?

R : Le « temps » n’existe pas.

Q : (L) À quand remonte le dernier passage de la frontière entre mondes pour la Terre ?

R : Tel que vous le mesurez sur Terre, à 309 000 ans.

Q : (L) En quoi consiste cette onde, du point de vue énergétique ?

R : Sensibilité.

Q : (L) Cette onde est sensible ? Est-ce une onde d’émotion ?

R : Sensation hyperkinétique.

Q : (L) Qu’est-ce que ça veut dire ?

R : Tout.

Q : (L) Nous ne comprenons pas.

R : Trop complexe pour ce moyen de communication.

Q : (L) OK. Combien de fois cette onde est-elle venue affecter la Terre telle que nous la connaissons ?

R : Nombre infini.

Q : (L) J’aimerais savoir si le Suaire de Turin a jamais enveloppé Jésus.

R : Non.

Q : (L) Enveloppait-il un crucifié ?

R : Non.

Q : (L) Comment a-t-il été fabriqué ?

R : Enveloppait un ouvrier romain.

Q : (L) D’où vient l’image du suaire ?

R : Huiles pour le corps, hormones et autres substances chimiques physiologiques.

Q : (L) Ça fait longtemps que les gamins me demandent de poser cette question, mais j’oublie à chaque fois. Il y a une femme qui a été emmenée aux urgences en Californie. Plusieurs préposés et un médecin se sont évanouis pendant qu’ils la soignaient et il y a eu tout un foin à propos de sang contaminé.

R : Pesticides répandus par le système d’air conditionné.

Q : (L) Les tabloïds ont récemment parlé d’un prétendu journal secret d’Edgar Cayce. Ce journal a-t-il existé ?

R : Non.

Q : (L) J’ai reçu de Piers un article au sujet des expériences d’un certain Persinger, destinées à reproduire des « abductions » en soumettant des gens à des champs électromagnétiques dans un caisson d’isolation sensorielle. J’aimerais bien que vous commentiez cela, et deuxièmement…

R : Absurde. La peur ferme l’esprit de certains.

Q : (L) Ce qui m’inquiète, c’est que s’il fait cela — et nous avons évoqué le fait que l’énergie électromagnétique créait des brèches entre dimensions — mon souci est que ce genre d’expériences pourrait se révéler nuisible à ceux qui les subissent ; est-ce possible ?

R : Oui.

Q : (L) À quoi de tels champs électromagnétiques exposent-ils les gens ?

R : Cessation du corps.

Q : (L) Autrement dit, ça peut les tuer ?

R : Oui.

Q : (L) Cela peut-il aussi ouvrir des portes entre dimensions et permettre à des choses étrangères de pénétrer ?

R : Oui.

Q : (L) Cette méthode les expose-t-elle à la possession par des esprits ou des démons ?

R : Oui.

Q : (L) Risquent-ils aussi, avec cette méthode, d’être reprogrammés par des aliens ?

R : Oui.

Q : (L) Autre chose à ce sujet ?

R : Gardez en permanence l’esprit ouvert.

Q : (L) Ce type d’expérimentation pourrait-il avoir des effets psychologiques ?

R : Peut-être.

Q : (L) Quelles méthodes ou techniques sont utilisées pour établir une connexion continue entre un abducté et son ravisseur ? S’agit-il d’un lien psychique ?

R : Pas loin.

Q : (L) Est-il établi grâce à la technologie ?

R : En partie.

Q : (L) Il y a tellement d’histoires sur le processus de « subjugation » par le regard où l’alien contrôle l’abducté en le fixant dans les yeux et l’abducté ressent plein d’amour et d’harmonie et pense alors que l’expérience est bénéfique. Ce qui me pousse à demander : quel est au juste le but de cette subjugation par le regard ?

R : Hypnotique.

Q : (L) Cela forme-t-il aussi un lien ?

R : Oui.

Q : (L) Quelle est la substance de ce lien ? Y a-t-il un cordon ou une connexion psychique, et est-il vrai que la même…

R : Canal faiblit… [le pointeur tourbillonne sur le Ouija]

Q : (L) C’est tout ce que vous allez nous dire à ce sujet ?

R : S’il te plaît, dis bonne nuit.

Q : (L) Pourquoi ?

R : L’énergie disparaît.

Q : (L) Es-tu fatigué Frank ? (F) Pas particulièrement. (L) Eh bien, leur énergie n’a jamais lâché auparavant… et puisqu’il s’agissait de cette question spécifique… avez-vous une raison de ne pas répondre à cette question en particulier ?

R : Économie…

Q : (L) Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Top Bottom