Séance du 3 mai 2014

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.

_________________________________________________ _________________________________________________ ______

Date de la séance : 3 mai 2014

Laura et Andromeda à la planchette

Pierre, Perceval, Possibility of Being, Chu, Data, Kniall, M. Scott, Alana

Se joignent par Skype : Mr. Premise, Echo Blue, Falling Water, Nienna, Menna.

Q : (L) [Bonjour et présentations] Aujourd’hui nous sommes le 3 mai 2014. Nous avons avec nous : Echo Blue, Falling Water, Nienna, Menna et Mr. Premise. Et dans la pièce, il y a : Kniall, Possibility of Being, Chu, Perceval, Pierre, Alana, M. Scott, Data, et moi et Andromeda à la planchette. OK, allons-y. Je sens une chanson de Pink Floyd venir…

(Pierre) Lequel ?

(L) Est-ce qu’il y a quelqu’un ?

R : Un idiot qui regarde la lune. Voilà qui !

Q : Nous avons un fan de Pink Floyd, n’est-ce pas ? Très bien. Qui avons-nous avec nous ce soir ?

R : Honilaea

Q : Et d’où communiquez-vous ?

R : De Cassiopée

Q : (L) Est-ce que c’était une référence à Pink Floyd, comme je le crois ?

R : Oui.

Q : (L) OK, nous avons ici notre petite équipe du Massachusetts et de la Nouvelle-Angleterre, et je crois qu’ils ont quelques questions. Donc, M. Premise, c’est à ton tour !

Q : (Mr. Premise) Merci. Eh bien, au vu de la séance de la semaine dernière avec l’équipe de Caroline du Nord qui vive dans une situation de vie en réseau, nous ne faisons pas cela, nous. Nous nous sommes questionnés sur des manières de faire qui assurent que nous fassions les choses, mais nous sommes un peu dispersés dans nos vies, ce qui rend les choses plus difficiles. Nous ressentons certainement les effets de la barrière de fréquence assez intensément aux États-Unis. Je ressens toujours cela quand je reviens de France. Je me sens énergisé pendant quelques semaines, et après vous vous enfoncez dans le bourbier ici. Donc nous nous demandions s’il y avait des choses que nous devrions faire dans notre situation. Je sais qu’il y a probablement d’autres personnes dans le même genre de situation à travers le monde. Y a-t-il des choses que nous devrions faire pour faire plus, pour avoir plus d’énergie, connecter les chakras, et tout ça ?

R : Quel espace avez-vous dans les nouvelles piaules ? Assez pour former une « tribu familiale » ?

Q : (Mr. Premise) Oui, je crois. Nous avons une maison de 370 m² et environ 12 acres (environ 5 ha) de terrain.

R : Quel est le problème, alors ? Vous avez des gens et un peu de place… Développez-vous !

Q : (L) Vous comprenez ce qu’ils vous suggèrent, n’est-ce pas ? Ils suggèrent que vous avez une famille qui peut être le noyau d’une tribu. La tribu a besoin d’une famille élargie. Elle a besoin de se développer, elle a besoin de place. Parce que ce type de relations peut être très précieux en des temps difficiles, particulièrement les temps de dépression économique ou de troubles, et même de troubles politiques. Juste avoir une famille élargie… Et ce n’est pas tout le monde qui a des familles élargies avec qui ils veulent vivre, et qui sont des vraies familles. Donc vous devez créer la vôtre à partir des gens qui sont comme votre famille d’âmes. Comme nous avons ici. Nous avons comme un noyau de famille : Ark et moi, et nos enfants. Mais nous avons cette famille élargie, toutes ces autres personnes qui, pour ma part, sont comme mes enfants supplémentaires. J’ai juste beaucoup d’enfants. Je n’ai simplement pas eu à passer par le travail de l’accouchement pour chacun d’eux ! C’est un peu de cela qu’il s’agit. Mais cela amène aussi la responsabilité de devenir un vrai parent. Cela signifie vraiment prendre la responsabilité d’être parent, dans un sens profond. Vous ne pouvez pas vous permettre d’être dirigé par vos caprices ou vos émotions ou des choses compétitives, et ainsi de suite. Vous devez assumer vos vraies responsabilités. Quoi qu’il en soit, question suivante ?

Q : (Falling Water) J’ai une question concernant le même sujet. Quand vous créez cette communauté, est-ce que ces personnes doivent être présentes physiquement à l’intérieur de cette communauté pour bénéficier de la protection, comme ils l’ont mentionné pour le groupe de la Caroline du Nord ?

R : C’est mieux et plus rapide, car une rétroaction robuste est nécessaire sur une base constante pour le développement d’un véritable conduit. Aussi pensez également aux luttes quotidiennes qui requièrent soutien et amélioration.

(L) Si vous n’avez pas des gens constamment autour de vous, les choses vous tireront vers le bas. Nous ne pourrions survivre si nous ne nous avions pas les uns les autres. Nous avons subi quelques-unes des attaques les plus intenses qu’on puisse imaginer. Je veux dire, ce sont des trucs qui te donnent envie de plier ta tente et de rentrer chez toi. Si nous ne nous avions pas les uns les autres, cela fait longtemps que nous l’aurions fait !

(Mr. Premise) Cela fait sens.

(L) OK. Suivante ?

Q : (Echo Blue) Je ne suis pas sûre si l’on y a répondu, mais si nous ne pouvons pas vivre physiquement ensemble dans un même endroit, quelle est la prochaine meilleure chose à faire ? Est-ce que c’est de se retrouver ensemble plus fréquemment ? Je ne suis pas sûre…

R : Oui.

Q : (Echo Blue) OK.

(Perceval) Je me demandais si en plus de cela — je ne sais pas si vous faites déjà cela — mais si vous partagiez de temps en temps les problèmes que vous rencontrez dans vos vies quotidiennes séparées… Mais quand vous êtes ensemble, si vous imitiez cet aspect de « vivre ensemble » en étant un peu plus sincères les uns envers les autres en termes de comment vous vous comportez dans la vie quotidienne. Vous savez…

(L) Ce qui serait idéal, je pense, serait d’être le plus proche possible si jamais vous n’étiez pas tous dans la même maison. Vous pourriez être très proche. L’une des choses dont nous nous sommes aperçus, c’est que la meilleure chose du monde est de partager le petit-déjeuner tous ensemble. De se lever et de cuisiner ensemble, de prendre le petit-déjeuner ensemble, regarder un film une fois par semaine. Nous nous asseyons, nous regardons un film, nous en discutons… Comme nous travaillons toujours sur les sites web ou des projets, ou à écrire des livres ou faire des recherches, réunir tout le monde ensemble assez fréquemment est comme une caisse de résonnance — où vous parlez de ce sur quoi vous êtes en train de travailler, de vos idées, de comment vous êtes tracassé par ceci ou par cela — nous faisons cela tout le temps ici. Si d’autres gens pouvaient faire ce genre de chose, cela commencerait à construire une spirale grandissante d’idées, d’énergie, de soutien mutuel. Et bien sûr, si vous arrivez avec une idée vraiment stupide, alors tout le monde peut vous avertir sur-le-champ et alors vous ne sortez pas faire un fou de vous-même. Mais cependant, s’il y a un quelconque problème avec vos idées, vous pouvez en parler, les gens peuvent l’analyser, vous savez. Il y a plein de trucs qui se passent et c’est vraiment génial d’avoir un endroit où vous pouvez vous asseoir et partager des repas et parler de tout un tas de trucs. Ce qui pourrait être idéal pour beaucoup de gens serait d’avoir des lieux de vie indépendants, mais avec une salle à manger commune où les gens mangent ensemble. Manger ensemble est vraiment dynamisant. Et cuisiner ensemble ! Quand nous allons cuisiner, nous avons quoi, sept femmes dans cette maison ? Sept femmes. Quand nous allons dans la cuisine et cuisinons, c’est génial ! Vous avez sept femmes qui s’aident les unes les autres. C’est vraiment formidable.

(Chu) Les hommes cuisinent aussi !

(Andromeda) Ils se retrouvent ensemble sur des projets de bricolage.

(L) La plupart du temps, ils construisent et réparent des choses qui doivent être réparées !

(Pierre) Et Dieu sait qu’il y en a beaucoup ! [Rires]

(L) C’est un peu comme « faire des choses » en communauté. Au point que parfois, lorsque vous travaillez ensemble, vous n’avez même pas à parler parce que vous savez ce que l’autre personne veut que vous fassiez. Et vous le faites. Vous devenez comme une machine bien huilée, en un sens. Donc, j’ai l’impression que c’est une partie de la « connexion des chakras ». M. Premise, tu es venu ici, et tu sais à quoi cela ressemble. On vient juste d’arriver et l'on fait les choses. Donc c’est vraiment génial. Bien sûr, sept femmes dans une cuisine pourrait s’apparenter à un désastre qui couve. Mais les désastres ne se produisent pas si ce sont des femmes qui aiment et qui donnent. Pensez à LG, cette mégère totalement territoriale, n’importe qui qui venait ici et touchait à « sa tasse », et oups elle faisait une crise ! [Rires] Mais, vous savez, vous ne pouvez pas être comme ça. Vous ne pouvez être territoriale, et penser « c’est à moi, à moi, à moi ! » Bien sûr, j’étais un peu contrariée cet après-midi quand j’ai constaté qu’il y avait une voiture devant la porte d’entrée. Et j’ai dit, « Qui est garé devant ma porte d’entrée !? » [Rires]

(Perceval) Ce n’était pas de la territorialité, c’était esthétique.

(L) Oui, c’était une question d’esthétique, car on ne stationne pas la voiture devant la porte d’entrée.

(Perceval) Si je comprends bien l’idée, il ne semble pas pratique que vous vous installiez tous avec M. Premise. C’est ça ? OK. Ce que vous faites actuellement, c’est que vous vous retrouvez ensemble sur une base semi-régulière. Mais vous le faites… M. Premise, où est ta famille actuellement ?

(Mr. Premise) Ils sont à 20 minutes. Nous sommes là chez Echo Blues, et je déménage à 10 minutes de chez Echo Blues. Nienna vit à 15 minutes d’ici environ. Falling Water est à une heure de route, et c’est un peu plus loin. Menna vit dans la même ville qu’Echo Blues.

(Perceval) Donc l’idée est que la nouvelle maison de M. Premise soit un peu comme le centre, et ceux qui vivent à proximité pourraient théoriquement venir et être comme les membres de la famille élargie. Venez plus souvent pour manger...

(Andromeda) Les anniversaires…

(Perceval) Oui, les anniversaires et au-delà, vous réunir de votre propre initiative, c’est l’idée de la maison devenant un genre de point d’ancrage.

(L) Et ta femme est très impliquée dans beaucoup de choses, et il n’y a aucune raison que vos enfants ne soient pas exposés à une famille étendue. (L à Andromeda) Avez-vous détesté cela les enfants lorsque je l’ai fait pour vous ?

(Andromeda) Non.

(L) Ils aiment avoir plus de frères et sœurs, d’oncles et de tantes.

(Perceval) Ça peut se développer. Initialement, cela peut être juste des amis qui viennent, des amis proches. Plus important encore, je crois que ta femme devrait être partie prenante de ce projet.

(L) Elle devrait devenir la mère.

(Mr. Premise) La nouvelle maison est mieux structurée pour ce genre de choses, recevoir des gens et tout cela, donc cela semble être une très bonne idée.

(L) Donc ces deux femmes ici présentes devraient devenir les tantes. Nous avons la Tante ici. Ma belle-sœur est là !

(Perceval) C’est comme si dans le cas où vivre tous ensemble comme une seule famille n’est pas possible, alors vous essayez de reproduire cela dans votre maison autant que possible.

(L) Et si votre propriété est assez grande, peut-être pourriez-vous construire ou ériger un genre de maison pour les invités lors de visites plus longues. Comme nous avons notre loge ici pour de plus longues visites de membres du groupe et ainsi de suite. Peut-être que vous pourriez vous mettre ensemble et acheter quelque chose de préfabriqué. Et Falling Water est architecte, pour l’amour de Dieu ! Il peut le dessiner et le construire. Tu devrais voir cet homme empiler du bois ! [Rires]

(Mr. Premise) Oui, j’ai vu des choses préfabriquées vraiment bien, où tout est mis en place. C’est une très bonne idée.

(Chu) Combien d’entre vous pourraient emménager ensemble ? Aucun d’entre vous ?

(L) Je pense qu’ils auraient besoin de faire un travail sur cela. Cela devrait se produire presque naturellement. Les gens viennent… Je veux dire, on a eu des gens qui sont venus ici, comme par exemple Kniall. Kniall vivait dans un appartement séparé. En fait, il vivait en Belgique depuis un certain temps. Et il descendait pour ses vacances, et il passait du temps à travailler et à aider. Et puis il a pu déménager dans son propre appartement à proximité parce qu’il voulait être plus proche, mais il travaillait toujours à son travail régulier, et ainsi de suite ce qu’il a fait par internet. Ensuite il passait plus de temps ici, et la moitié du temps, il passait la nuit ici. Pourquoi rentrer à la maison, Kniall, soupe avec nous, prends une douche et trouve-toi un lit !? Au bout d’un moment, c’est devenu : « Pourquoi est-ce que tu as encore cet appartement ? Tu n’y es jamais. Tu es toujours ici ! » Et c’est arrivé comme cela, et cela est arrivé’aussi avec d’autres gens. On a eu Pierre. Nous lui avons dit viens et reste avec nous le temps que tu te remettes de ta maladie. Et au bout d’un moment, c’est devenu « Pourquoi conserves-tu cet appartement à Marseille ? Tu n’y vas jamais, alors lâche-le ! » Donc les gens viennent, et ils s’adaptent, et vous vous sentez à l’aise, et tout le monde s’entend. Cela se produit naturellement lorsque vous aimez être ensemble, travailler ensemble et qu’il y a des projets.

(Perceval) C’est une progression.

(Pierre) Étape par étape.

(L) Oui. Et cela se passe juste naturellement. OK, question suivante ?

(Echo Blue) Je m’interrogeais sur la dernière séance que vous avez eue avec le groupe de la Caroline du Nord où vous avez parlé de mettre en place ensemble ce livre « Mourir 101 ». Je travaille dans un hospice, et c’est juste qu’habituellement avec les gens qui sont mourants, ils ne sont pas vraiment ici parce qu’ils sont médicamentés. Ils sont médicamentés soit parce qu’ils souffrent, soit parce qu’ils sont anxieux à propos de ce qui se passe. Alors je me demandais, parce que je travaille avec eux, s’il y a quelque chose d’autre qui pourrait être fait pour rendre la transition plus facile que d’être lourdement médicamenté ? Je ne sais même pas si c’est possible, mais…

R : La médication n’enlève pas la conscience. Vous pouvez toujours leur parler même s’ils « apparaissent » inconscients.

Q : (Echo Blue) Eh bien, je sais que l’audition est la dernière chose à partir lorsqu’ils sont en train de mourir. Eh bien, ma prochaine question pourrait être : quelle est la meilleure manière de les aider dans ce passage ?

R : Laura l’a fait.

Q : (L) Vous ai-je déjà dit ce que j’ai fait lorsque ma mère était en train de mourir ? Je lui ai téléphoné. Je l’ai eue au téléphone régulièrement.

(Echo Blue) Oh, le chant !

(L) Eh bien, j’ai fait des enregistrements de chansons, les enfants ont enregistré des poèmes qu’elle aimait. Et j’ai aussi téléphoné, et mon frère prenait le téléphone et le tendait vers son oreille, et je lui parlais de cette manière. Et je lui ai dit à quoi s’attendre. J’ai été droit au but et dit des choses comme « La mort n’est pas la fin, c’est juste le passage vers un autre état d’existence. Tu ne te perds pas, tu ne perds pas ta conscience, tu ne perds pas tes aptitudes à percevoir, à aimer et à ressentir. Tu peux y aller, tu ne laisses ici que ton corps ». Et je lui ai dit que laisser son corps était comme se débarrasser d’une chaussure devenue trop petite. Tu vas ressentir une grande liberté, et toutes les douleurs, les maux et les constrictions du corps se dissiperont, et ainsi de suite. Cela me fendait le cœur et je pleurais pendant que je le faisais. Mais je devais parler à ma mère de tout cela, parce qu’elle était terrifiée par la mort. Et je sentais que j’étais un parent en quelque sorte, réconfortant un enfant qui allait vivre une nouvelle expérience. Et je pense que c’est la chose la plus importante.

Dis-leur à quoi s’attendre : « Quand vous allez faire le passage, vous allez voir une lumière, et si vous regardez vers la lumière, vous allez voir des gens que vous aimez ». Et tu sais, je lui ai énuméré des noms de gens qui étaient déjà passés de l’autre côté et à qui elle était attachée, et je lui ai dit qu’elle allait voir ces gens et qu’ils seraient là pour elle. « Alors, va dans cette direction, et tends-leur la main ; ils te prendront la main et vous serez réunis… » Et ainsi de suite. Vous vous souvenez du membre de notre groupe, DW, qui est morte ? J’ai fait la même chose pour elle. Elle souffrait si horriblement, et elle s’accrochait, elle s’accrochait… Finalement, je l’ai appelée, et je lui ai parlé, et je lui ai expliqué ce qui allait probablement se passer. Et je lui ai dit qu’elle n’avait plus à se battre. Elle se battait ainsi parce qu’elle pensait que c’était un manquement au fait de faire le Travail que de mourir ! Et je lui ai expliqué que non, que ce n’était pas un échec, et que peut-être elle pourrait faire plus pour nous de l’autre côté qu’elle ne pouvait le faire de ce côté-ci. Avec tous les problèmes corporels dont elle souffrait depuis si longtemps…

Tu dois parler avec le cœur. Ce n’est pas comme si tu pouvais obtenir une formule ou tu n’aurais qu’à lire quelque chose, et dire « alors voilà ce que tu dois faire, et voici ce qui se passe ». Tu aides vraiment la personne, et tu l’aimes. Une chose que j’ai dite à ma mère : « À la minute où tu quittes ton corps, tu viens à moi. Oui, je suis de l’autre côté de l’océan, mais ces genres de choses ne sont pas une barrière quand on est de l’autre côté. Tout ce que tu as à faire est de penser à moi, et tu seras là. Et que je sois damnée si elle ne l’a pas fait ! J’étais dans ma chambre, et je pouvais la sentir. J’ai dit, « Maman, je suis vraiment fatiguée, alors tu peux t’étendre ici, sur le canapé ». J’ai mis un oreiller et une couverture sur le canapé pour qu’elle puisse dormir, et je lui ai dit que nous pourrions parler de tout cela le lendemain matin.

Donc, le lendemain, nous avons eu une séance et j’ai communiqué avec ma mère, et beaucoup de choses se sont réglées. Et c’est l’une des séances où j’ai pleuré pendant la séance, parce que c’est très émotionnel. Tu dois faire cela. Tu dois dépasser tes propres… Tu ne peux pas t’infantiliser. C’est comme un parent qui doit prendre soin de son enfant, même si le parent ne se sent pas bien. Tu dois quand même le faire. C’est l’une de ces choses où même si tu es dans un état émotionnel qui te donne l’impression que tu vas t’effondrer, tu dois quand même le faire pour la personne mourante.

Donc si tu es là avec quelqu’un qui est en train de mourir, je ne vois pas de raison pour que tu ne puisses pas lui parler. S’ils sont complètement inconscients, ils vont encore t’entendre. Tu communiques encore avec cette partie d’eux qui essaie de se détacher de cette vie. Donc je ne vois aucune raison de ne pas simplement leur parler d’une manière lente, réconfortante, douce et très rassurante. Fais-leur bien savoir qu’il n’y a rien à craindre. Ce n’est pas une chose terrible. « Cela va aller pour toi. Je suis avec toi. Je vais t’accompagner ». Tu peux dire cela, parce que c’est ce que tu fais.

De la même façon, quand quelqu’un ici doit subir une intervention chirurgicale de quelque type que ce soit, nous nous rendons à l’hôpital et les enlaçons mentalement comme une forme de protection. Quand quelqu’un est inconscient à cause des médicaments ou quoi que ce soit et qu’il est dans un grand état de faiblesse, vous ne voulez pas d’attachements ou que des choses bizarres se passent. C’est donc une autre chose que nous faisons. Avoir des personnes qui sont juste présentes et qui regardent pendant une opération ou quand des gens sont en train de mourir est probablement un service inestimable, je pense.
OK. Ensuite ?

(Falling Water) Sur le même sujet, mais avec une teinte plus personnelle, je me demandais si nous avions pris la bonne décision lors des derniers jours de vie de mon père ?

R : Oui.

Q : (Falling Water) Merci.

(L) Quelle était la décision ?

(Falling Water) Il avait la maladie de Parkinson. Et il nous a fait comprendre que si quelque chose arrivait, il ne voulait pas de quelque chose qui le prolonge artificiellement. Et le jour de la fête des Pères, il a eu un accident vasculaire cérébral où il est devenu complètement alité. Donc nous l’avons ramené à la maison et sommes simplement restés avec lui. Il n’y avait pas de nourriture ou d’eau. I avait un cœur solide, et grâce à cela il a tenu douze jours. Il nous avait dit que cela durerait entre 2 et 10 jours.

(L) C’est très semblable à ce qui s’est passé avec ma mère. Quand elle a arrêté de s’alimenter, et qu’elle a refusé toute médication jusqu’à la fin. Et finalement, j’ai juste outrepassé ses souhaits parce qu’elle souffrait. Et en 2 jours, elle était partie. Je pense qu’elle avait besoin de cela à ce moment-là.

(Falling Water) Oui, nous lui avons donné de la morphine toutes les quelques heures pendant tout ce temps.

R : Ce fut un beau passage.

Q : (L) Ensuite ? Qu’en est-il de toi, Nienna, là-bas dans le coin ?

(Nienna) Je n’ai rien de spécial à demander.

Q : (L) Tu as l’air en forme !

(Nienna) Merci. Eh bien, OK, attendez. C’est très personnel. J’ai été malade récemment. Je n’ai rien mangé pendant sept jours. Je n’avais simplement pas faim. Ça s’était installé dans mes poumons, et j’étais vraiment faible et très fatiguée. Mais si je ne mange pas, je sens une amélioration de tous mes symptômes. Donc, je mange à nouveau, et mes symptômes ne sont pas aussi forts qu’avant, mais ils sont plus marqués que lorsque je ne mangeais pas. Donc, qu’en est-il de cela ?

R : Le jeûne intermittent aidera.

Q : (L) Mais tu sais ce qu’on vient de faire ? J’ai cessé de manger des bombes de gras, à base de lait de coco et d’huile de noix de coco parce que je pense que cela me dérangeait. Et Chu a fait un lot expérimental de notre bombe de gras avec simplement de l’eau, du saindoux, du beurre, des jaunes d’œuf, un peu de xylitol et du cacao. Et cela s’est avéré être si délicieux que, évidemment, si vous utilisez l’eau et le gras pour émulsionner cela avec beaucoup de jaunes d’œuf, et que vous passez cela au mélangeur, cela devient cette merveilleuse chose crémeuse qui ne contient presque aucun glucide. Je veux dire, les seuls malheureux glucides que vous ayez là-dedans sont les rares qui proviennent des jaunes d’œuf et du xylitol ou de l’érythritol. C’est simplement incroyable. Donc même si vous ne tolérez pas le coco, et même si vous ne tolérez pas le beurre, je présume que vous pouvez avoir les mêmes choses avec du lard, des jaunes d’œuf, du cacao et quelques édulcorants. Et vous pouvez de cette manière obtenir votre quantité quotidienne de gras, quelle qu’elle soit. Parce que vous devez avoir quelque chose qui subvienne à vos besoins en énergie. Vous ne pouvez pas simplement ne pas manger du tout.

(Chu) MK Scarlett a posté une recette pour un bouillon d’os avec des pieds de porc, et c’est plein de minéraux et vous pouvez arrêter de manger à 15h, et après aller au lit et c’est déjà du jeûne intermittent car il faut 13 h sans manger pour que ça en soit un. Et ensuite, le matin, si vous avez faim, une bombe de gras ou encore du bouillon, et ensuite, à 15 h, vous arrêter à nouveau de manger.

(L) Et vous pouvez prendre un bon petit-déjeuner, avec du bacon et des saucisses. Perceval et Andromeda prennent des œufs au petit-déjeuner, mais ils enlèvent le blanc d’œuf et le donnent au chien, parce qu’ils ne tolèrent pas bien le blanc d’œuf, mais vous pouvez toujours manger le jaune. Mais si vous prenez votre petit-déjeuner, et après plus tard dans l’après-midi, vers 14 h ou 15 h, vous pouvez avoir un grand bol de votre riche bouillon dont Chu a eu la recette. On utilise le mélangeur pour cela, donc cela s’apparente plus à une soupe crémeuse, et ensuite la bombe de gras pour le dessert, et après plus rien après 15 h. Et si l’on ne mange rien jusqu’à 9 h le matin suivant, vous êtes engagé dans un jeune intermittent, mais c’est indolore parce que l’on n’a pas faim, et une bonne partie de ce jeûne a lieu lorsqu’on est endormi.

(Nienna) Voici ce que je fais. Je ne peux pas encore manger de porc, et je suis allergique aux œufs, donc je ne suis pas sûre de vouloir essayer les jaunes d’œuf. Je peux manger du bœuf, et du suif de bœuf, et c’est ce que je fais. Je mange du bœuf et du suif de bœuf. Je mange cela vers 8 h – 8 h 30, et ensuite vers 16 h je mange des choses similaires, et alors je ne mange plus jusqu’au matin suivant. Et je n’ai pas besoin de la bombe de gras, car je mange le gras de la viande. Cela peut sembler un peu abrupt, mais je m’y suis habituée. Et je sens que cela me remplit. La seule chose que je puisse manger pour l’instant est le bœuf, car tout le reste affecte mes sinus, semble-t-il.

(L) Et bien, si c’est cela qui te convient, alors reste avec cela. Comme moi qui étais vraiment excitée par ce lait de coco. Mais j’ai compris que ce n’était pas pour moi. Je peux dire quand ce n’est pas pour moi, car je commence à avoir cette énorme production de mucus. Je tousse, tousse, tousse. As-tu essayé le Gotu Kola, cependant ?

(Nienna) J’ai eu une très mauvaise réaction avec cela.

(L) Ah oui ?

(Nienna) Je l’ai pris simplement pendant une journée, mais ça n’a pas été après que je l’aie pris. Démangeaisons des sinus. C’était juste avant que je ne tombe malade.

(L) OK, ensuite ?

(Perceval) Menna s’est endormie !

(L) Menna ! Est-ce que Menna est là ?

(Menna) Vous ne devez pas être un membre pour poser une question ?

(L) Non.

(Menna) OK. J’ai été initiée au Travail il y a environ 5 ans. J’ai pratiqué trois ou quatre choses, tel qu’acquérir une connaissance convenable, pratiquer EE m’a permis de réaliser des progrès réels pour éliminer les émotions négatives, et le régime alimentaire, les changements de style de vie et de rester à l’écart de l’alcool et des médicaments ont également aidé. Ma question est simplement celle-ci : Est-ce qu’il y a un autre aspect du Travail que je puisse faire pour aider le processus ou être plus efficace dans ma vie ?

R : Aider les autres à apprendre et les mettre sur le barreau derrière toi.

Q : (Menna) OK. Je vois la référence grâce à Gurdjieff, et les enseignants sont au-dessus de vous sur les barreaux de l’échelle, donc il est important de partager la connaissance. Et peut-être que si vous partagez la connaissance avec les autres, vous acquerrez une nouvelle connaissance par le fait d’aider. Donc je crois que je comprends ce qu’ils veulent dire.

(Perceval) Ils disent que tu devrais repérer quelques Padawans (NdT : Allusion à Star Wars, car un padawan est un apprenti Jedi), et les aider ! Trouve le Padawan.

(L) Quelque chose d’autre ?

(Echo Blue) Pourrais-je poser une question personnelle ?

(L) Oui.

(Echo Blue) Je connais probablement la réponse, mais je me demandais simplement que faire à propos de cela. Je vais faire cela court. Quand ma fille s’est mariée, j’ai développé une capsulite adhésive dans mon bras gauche. C’est parti au bout d’un moment. Ma fille est maintenant enceinte, et j’ai développé une capsulite adhésive dans mon bras droit. Je sais ce que cela signifie par les lectures sur la connexion corps-esprit, mais que puis-je faire pour cela ? Est-ce que c’est connecté à ma…

R : Tu dois la laisser apprendre ses propres leçons et arrêter de la porter sur tes épaules.

Q : (Echo Blue) J’ai travaillé là-dessus…

R : Elle est ta fille que dans cette vie seulement...

Q : (Echo Blue) Merci. Quand elle avait 3 ans, on était assis sur un rocher et l'on regardait un coucher de soleil, et elle m’a dit, « Est-ce que j’avais l’habitude d’être ta petite amie ? ». Et je lui ai dit, « Oui, je le pense ! » Cela n’a jamais été évoqué depuis.

R : Enfant plein de sagesse.

Q : (Echo Blue) Elle l’est. Merci.

(L) Quoi d’autre ? Qu’en est-il pour toi, Falling Water ?

(Falling Water) J’ai quelque chose de complètement différent de ce qui vient d’être discuté. Il y a eu un article sur SOTT concernant 3 astronautes qui sortaient du rang et qui disaient que depuis 2001, il y a eu 26 astéroïdes de type souffle atomique qui ont impacté la Terre. À quel point est-ce vrai ?

R : Proche, mais le nombre est en réalité plus élevé.

Q : (L) OK, nous allons donc terminer pour ce soir. Bonne nuit ! Qu’allez-vous faire maintenant ? Vous allez faire un karaoké ?

(Mr. Premise) Quelques discussions au sujet de tout. Nous n’avons pas une machine à karaoké ici. J’imagine que nous devrons en acquérir une.

(Menna) Et Laura, merci d’avoir recommandé ce livre [Quand le corps dit non, par Gabor Mate]. Cela m’a aidée.

(L) Oh, je vous l’avais dit ! Ce livre fut une torture pour moi. J’ai de l’arthrite rhumatoïde, et j’ai tous ces problèmes féminins, et mes enfants ont des problèmes auto-immuns… Je me suis vue, j’ai vu tout le monde autour de moi, j’ai vu tout le monde que je connais, et j’ai dit, « Oh, mon DIEU ! On est tous BOUSILLÉS !! » [Rires] Il nous faut lire ce livre et surmonter tout cela ! OK, à vous tous, ayez du bon temps. C’était génial de voir tout le monde et vous avez l’air d’aller vraiment super bien. Très bien, bonne nuit !

– FIN DE LA SÉANCE —
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci à l'Equipe Française pour la traduction...
J'aurai aimé la lire avant le départ de ma Maman le 7 mars 2015.
Ce qu'à dit Laura je l'ai dis depuis bien longtemps à tous mes proches...
Quand ma Maman est partie, je me suis demandée si j'avais eu raison de lui dire toutes ces choses car elles étaient mes propres croyances mais je ne détenais pas la Vérité, d'aller vers la lumière et que la mort n'existait pas, seulement un autre état de conscience et que le corps seul ne restait sur la terre que comme un vieux manteau...
En lisant votre transcription, je sais que maintenant que j'ai bien fait...
Mille mercis à Vous.

Thanks to the French team for translation ...
I would have liked to read it before my mother's departure on March 7, 2015.
What Laura said I have been saying for a long time to all my relatives ...
When my Mom left, I wondered if I had been right to tell her all of these things because they were my own beliefs but I did not hold the Truth, go to the light and death did not exist , Only another state of consciousness and that the body alone remained on earth as an old cloak ...
By reading your transcript, I know that now that I have done well ...
Many thanks to You.
 

Sentenza

Jedi
Oui Perlou, tu as bien fait. Je crois que lorsqu'on fait quelque chose avec son coeur et dans le but de vraiment aider, on ne peut pas réellement se tromper.

Yes, Perlou, you did well. I think that when you do something with your heart and in order to really help, you can not really go wrong.
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci Sentenza pour ta réponse et ton soutien...

Thank you Sentenza for your response and support ...
 
Top Bottom