Séance du 30 mai 2009

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 30 May 2009

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 30 Mai 2009

Laura, Ark, G***, Scottie, C**, A***, Joe, A***

{La musique chorale de Thomas Tallis se joue en arrière-plan}

(Ark) C’est bloqué ! (L) Ça n’est pas bloqué. C’est juste en attente.

{Rien ne se passe pendant une minute}

(L) Peut-être qu’ils n’aiment pas la musique. {On arrête la musique}

R : Merci !

Q : (L) Bien. Qui avons-nous ce soir ?

R : Loriennia

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée

Q : (L) Pourquoi n’aimez-vous pas la musique ?

R : On allait s’endormir !

Q : {Rires} (L) Je vois. Bon, quel genre de musique aimez-vous ?

R : Plusieurs selon les moments.

Q : (L) {Première question} L*** A*** a du faire euthanasier hier ses deux toutous âgés et malades, en partie pour pouvoir démarrer une vie nouvelle, mais aussi parce que vue la situation elle n’avait pas d’autre choix. {Note : La personne déménage vers une nouvelle ville où on lui propose un logement et du travail, et les chiens ne sont pas autorisés dans l’appartement. Tous deux étaient plutôt âgés et sous traitement donc pas de bons candidats pour l’adoption.} Elle est désemparée et ils lui manquent. Est-ce que vous ou moi pouvons lui dire quelque chose pour lui indiquer si oui ou non c’était la bonne chose à faire ?

R : 5D pour animaux de compagnie.

Q : (L) D’accord. Y a-t-il un objectif particulier sur lequel elle devrait se concentrer en ce moment ?

R : Il sera plus facile de trouver une raison d’aller mieux en s’intéressant à autrui. Se consacrer uniquement à des chiens n’a pas apporté grand-chose au monde, ni grand-chose en retour à l’exception d’une illusion subjective. Comme l’a dit Gurdjieff, vous recevez en retour ce que vous donnez à la vie.

Q : (L) Bien, pendant longtemps elle n’avait rien d’autre que les chiens, et aujourd’hui ils ne sont plus là. Je pense qu’elle se sent plutôt perdue. Et vous nous dites que les toutous sont allés en 5D pour chien, façon de parler…

R : Un jour elle aura un chien qui lui retournera ses faveurs.

Q : (L) Elle a fait la remarque que puisque ses chiens étaient vieux, malades et sous traitement et qu’elle était malade et sous traitement, peut-être qu’elle ne méritait pas non plus de rester en vie.

R : Il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable. Les chiens sont subjectifs et personnels et un humain peut être objectif en termes de ce qui peut être donné aux autres.

Q : (L) Alors vous dites que garder un chien en vie {par des moyens exceptionnels} ne fait que conserver quelque chose de subjectif et personnel pour vous, tandis qu’un humain peut être gardé en vie et faire des choses qui seront objectivement bénéfiques pour autrui {tout dépend bien sûr de l’individu}. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui

Q : (L) Ensuite ? (Discussion sur la liste des questions) (L) Oh ! Une fois, vous avez mentionné que mon métabolisme, lequel avait besoin de nicotine et était si « économe » pour ainsi dire, était le métabolisme ou la génétique idéals pour un monde post-cataclysmique. Maintenant, mon opinion est que je n’aime pas l’idée de ce que vous dites là. C’est un peu comme si vous disiez — dans un monde post-cataclysmique tu es en quelque sorte réduite à l’état d’homme des cavernes, et… De quoi parle-t-on là ?

R : Tu es complètement passé à côté. Un monde « post-cataclysmique » peut être un monde de densité supérieure où tu recevrais les nutriments qui permettraient à ton corps de s’épanouir.

Q : (L) Donc vous dites que mon métabolisme, ma génétique sont en fait conçus pour une densité supérieure ?

R : Oui

Q : (L) C’est bizarre. Et vous avez également dit en même temps que je « donnerais de la nourriture à Ark » si la situation le justifiait - quelque chose comme ça. Est-ce que cela avait une signification à plusieurs niveaux ?

R : Oh oui !

Q : (L) Bien, allez-vous me le dire ?

R : Devine par toi-même !

{Extrait de la séance du 27 juin 1998 :
Q : D’accord, je vais continuer à chercher. Ark est en colère après vous les gars, vous
savez. Alors, j’aimerais savoir quel est l’avantage, le cas échéant, de ce profil que vous avez décrit — quel est l’avantage, d’un point de vue évolutif, d’avoir ce trouble du métabolisme ?
R : Qui a parlé de « trouble » ?
Q : Eh bien, j’ai dit ça sans trop réfléchir. Je veux dire que ce n’est pas normal, ce n’est pas naturel, c’est vraiment inhabituel… presque tous ceux que j’ai rencontré qui avaient un problème de poids avaient aussi un problème avec la nourriture et je peux vous promettre que ce n’est pas mon cas !
R : Un meilleur métabolisme pour cat… Désolé, c’était notre tentative d’abréviation !
Q : Qu’est-ce que vous tentiez d’abréger ?
R : Devine.
Q : {Rires} Channeling est-il le premier mot ?
R : CAT.
Q : La lettre suivante ?
R : Que penses-tu de monde post cat a clysmique ?
Q : Eh bien, Ark n’a pas ce métabolisme… Je ne veux pas être dans un monde post-cataclysmique sans lui…
R : Alors donne-lui la nourriture.
Q : Quelle nourriture ?
R : Quelle nourriture as-tu, si… confrontée à la situation.
Q : Êtes-vous en train de dire que nous allons traîner sur une planète post-cataclysmique ?
R : C’est toujours une possibilité.}

Q : (L) Cela a-t-il quelque chose à voir avec le fait de pouvoir manifester ou nourrir littéralement les gens d’énergie ?

R : Oui

Q : (S) Alors plutôt qu’aller au McDonald’s, nous irons au McLaura ou quelque chose de ce genre ? (rires)

R : Arrêtez de penser 3e densité.

Q : (Joe) C’est peut-être comme d’être capable d’absorber les nutriments de l’environnement et puis d’une manière ou d’une autre les transmettre énergiquement aux autres.

R : Pensez aux Maruts et leurs nacelles provenant du « ciel ».

{Ceci fait référence au matériel de « Histoire Secrète du Monde »}

Q : (L) Autrement dit, nous parlons de pouvoir manifester d’une façon ou d’une autre, à partir de dimensions supérieures, d’autres dimensions ou directement, ce qui est nécessaire, c’est à dire du pain et du poisson ?

R : Plus ou moins.

Q : (L) Je suppose que cela signifie que je vais rajeunir. Je suis un peu lasse de ce genre de chose à ce stade !

R : Oui

Q : (L) Cela veut dire que je dois survivre jusqu’à ce moment-là. Quelles autres questions avons-nous sur la liste ?
{….}

Q : (L) Bon, c’est comme la façon dont vous traitez les enfants. Si vous leur dites non, vous devez être cohérent à ce sujet. Alors, s’il pleurniche et crie, je ne peux pas laisser cela m’affecter. Bien. Maintenant je voudrais en savoir un peu plus sur cette formation sur l’Art de Vivre. Craig nous a fait parvenir ses exigences de ne pas manger d’ail, ni de fumer pendant le temps de la formation. Ces idées sont-elles conseillées pour nous ?

R : Non. Ne pas fumer et éviter l’ail sont directement liés à des systèmes de programmation mentale. Prends en compte le contexte culturel et religieux du système.

Q : (L) Ouais, mais vous avez dit à Craig, avec de multiples points d’exclamation, que ce serait très bien de venir nous faire la formation.

R : Il se peut qu’il apprenne aussi quelque chose !

Q : (L) Que voulez-vous dire par lui apprendre quelque chose ?

R : Gaby et toi pouvez lui donner beaucoup d’information pour améliorer et modifier favorablement ce qu’on lui a appris.

Q : (L) Parlez-vous d’information d’ordre physiologique ou médical ?

R : Oui

Q : (L) Allez Gaby ! (rires) (J) Nous devons donc être critiques… (L) En d’autres mots, il doit venir ici nous enseigner cette méthode afin que nous puissions l’évaluer de façon critique et éventuellement suggérer des modifications et des améliorations. C’est ça ?

R : Oui

Q : (J) On n’a pas besoin de rêvasser ou quoi que ce soit comme ça. (L) Non, nous devons rester concentrés sur ce qui est enseigné, ou ce qu’on lui apprend à enseigner. (J) Après la dernière séance, ils ont dit qu’il n’y avait pas beaucoup d’objectivité là-dedans. (L) Oui, qu’il y avait quelques problèmes.

{...}

Q : (J) Est-ce que la grippe porcine va faire sa réapparition cet hiver ?

R : Bien sûr. Ils travaillent sur une réduction drastique de la population avant que le changement climatique n’aille trop loin. Vous ne pouvez pas avoir tous ces gens affamés en avoir après eux, n’est-ce pas ?

Q : (J) Je me demande si cela va nous toucher ?

R : Avec votre alimentation ?!?! La toxicité rend beaucoup plus vulnérable que lors d’autres pandémies. Pour quelle autre raison pensez-vous qu’une telle toxicité soit autorisée et même encouragée ?

Q : (L) Ensuite ?

R : Que pensez-vous du « Paléochristianisme » ?

Q : (rires) (L) Eh bien, maintenant que vous en parlez… (J) On pourrait répondre par, « Voilà une question intéressante ! » (rires) (L) Que voulez-vous dire par Paléochristianisme ? (rires) (L) Pouvez-vous nous définir Paléochritianisme ?

R : La connaissance des mondes comprise par tous les hommes avant la « chute ».

Q : (L) Pourquoi appelle-t-on ça le Christianisme ? Le Christianisme n’est-il pas strictement associé au Christianisme tel que nous le connaissons ?

R : Oh non ! Le mot a été coopté et tout ce que vous connaissez du Christianisme a été déformé. Par exemple, le premier « Christ » était une femme.

Q : (L) D’accord. Les Bogomils et les Cathares — comme je l’ai présumé — étaient-ils sur le point de comprendre cette réalité originale ?

R : Ils avaient d’assez bonnes approximations, mais restaient influencés par beaucoup d’idées religieuses déformées de l’époque.

Q : (L) D’accord, quel est l’importance du Paléochristianisme ?

R : Le seul espoir de survie pour votre monde et votre espèce.

Q : (L) Que voulez-vous dire par là ?

R : Unification du but : survivre et éviter la destruction pesant au-dessus de vos têtes suite aux machinations de la psychopathie.

Q : (L) En d’autres termes, certaines des réflexions et discussions que nous avons eues au cours de la semaine dernière ou celle d’avant {sur la situation mondiale} sont plutôt orientées sur l’argent ?

R : Oui. Plus ou moins. Il y a eu aussi quelques coups de pouce de ce côté. Le temps « presse », même s’il n’y a pas véritablement de temps. Rappelle-toi ce que nous disions sur le fait d’être sage comme les serpents et doux comme les colombes.

Q : (L) Combien de questions te reste-t-il Joe ? (J) Vu le scénario de fin du monde, toutes mes autres questions sont insignifiantes. (rires) (L) Quelles questions as-tu ? (Ark) Elles ne conviendraient pas à cette séance. (L) Elles iront mieux dans une autre séance avec celles de Joe ? (rires) (L) Bien. Quelle est la chose essentielle à connaître sur le Paléochristianisme, que les gens doivent savoir ?

R : Les gens ont besoin de connaître la pathologie comme vous l’appelez. Dans le passé cela évoquait souvent une possession démoniaque. Dans certains cas, ils avaient raison.

Q : (L) Mais manifestement pas dans tous les cas, et cela doit être absolument clair parce que certaines personnes sont tout simplement malades.

R : Oui. Les influences hyperdimensionnelles sont souvent cause de pathologie. Cela peut être dû à des influences de ce niveau de réalité notamment diététiques et nutritives.

Q : (L) Bien, quoi d’autre ?

R : Tout comme la détoxication du corps peut mener à une santé florissante, la détoxication du cerveau et de l’environnement peut déboucher sur une vie riche et au bonheur pour tous. Mais comme ce fut le cas pour la « chute », il doit s’agir d’une décision de groupe et il faut éliminer les différences et les blocages pathologiques de la compréhension objective.

Q : (L) Autrement dit, il n’y a pas d’espoir pour notre planète ou notre espèce si les êtres humains normaux ne s’unissent pas et ne surmontent pas ces divers systèmes de croyance maladive, les religions, les « votre vérité » et « ma vérité », etc. ?

R : Oui. Tout cela a été créé et propagé par des malades sous l’influence de leurs maîtres hyperdimensionnels dans le but de convertir cette planète en « enfer sur terre » avec eux en tant que maîtres. Ils ont réussi au-delà de leurs rêves les plus fous. Ce qu’il faut, c’est que beaucoup de monde commence à établir des liens directs avec leurs centres supérieurs. Cela a été fait jusqu’à présent par le biais du « travail », mais il y a d’autres méthodes pour accélérer le processus et obtenir l’aide nécessaire.

Q : (L) Par exemple ?

R : Rester à l’écoute. La prochaine fois. Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci à l'équipe Française pour la traduction...

Thanks to the French team for the translation....
 
Top Bottom