Séance du 5 octobre 2001

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 5 October 2001

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 5 octobre 2001

Laura et Ark

Q : (L) 5 octobre. Le jour où nous avons inhumé ma grand-mère. {En 1985}

Bonsoir.

R : Bonsoir très chers. Écoutez pour de l’aide.

Q : (L) Qui avons-nous ce soir ?

R : Hailiea.

Q : (L) D’où transmettez-vous ?

R : (L) Cassiopée.

Q : (L) Tu es prêt ? (A) Oui.

Q : (A) C’est une question banale à propos de mon état actuel, sur cette somnolence, parce que parfois cela devient extrêmement pénible. Il y a probablement plusieurs composantes à cela, pourtant j’aimerais savoir laquelle importe le plus. Que signifie cette somnolence au moment de faire de la recherche ?

R : « Défaillance de la bobine. »

Q : (A) Quelle bobine ? Quelle défaillance de la bobine ? Est-ce que j’ai une bobine dans le cerveau ?

R : L’hypothalamus.

{Thalamus et hypothalamus sont situés en dessous des hémisphères cérébraux. Le thalamus est un centre relais entre la périphérie et le cortex. Il reçoit les informations sensorielles de toutes les régions du corps pratiquement, filtre toutes les informations puis relaie la partie filtrée vers le cortex. L’hypothalamus fonctionne comme le thalamus, mais agit comme médiateur en contrôlant la libération des hormones hypophysaires. Ses fonctions principales incluent la régulation de la température corporelle, l’adaptation des rythmes cardiaque et respiratoire, la stimulation et l’inhibition de la faim et de la soif}

Q : Quelle sorte de défaillance ?

R : L’afflux d’énergie génère un court-circuit.

Q : (A) Mais ce phénomène durait parfois des semaines ou des mois.

R : Oui.

Q : (A) Pourquoi certaines activités me tiennent-elles éveillé, et certaines autres me font dormir ?

R : La défaillance a une base génétique. {Pause} Lutte contre.

Q : (L) Qu’est-ce que lutter contre cette tendance va parvenir à faire ?

R : Déverrouiller l’ADN.

Q : (L) Autre chose de spécial qui serait bénéfique à part de simplement lutter contre ?

R : Vieillir dessèche le cerveau qui n’est pas utilisé.

Q : (L) En d’autres mots sers‑t’en ou perds‑le. (A) Mais j’avais exactement le même phénomène il y a vingt ans. Y a-t-il quelque chose d’autre qui aiderait, à part lutter contre et forcer le déverrouillage de l’ADN ?

R : Pas vraiment, tu dois surmonter certaines choses par tes propres moyens.

Q : (L) Quel sera le bénéfice une fois qu’il aura passé ce stade ?

R : Les facultés progresseront considérablement.

Q : (L) Combien de temps cela va-t-il prendre s’il lutte contre chaque fois qu’il éprouve le besoin de dormir ? C’est mon opinion mais — simplement lutter contre. C’est ma seule façon de le décrire.

R : Oui.

Q : (L) Je ne pense pas qu’il soit bon de s’en passer. S’il faut que tu t’allonges, alors lutte pendant que tu es allongé. Prends un livre avec toi et lutte contre l’assoupissement. Si tu t’endors, garde le livre à portée de main et à l’instant où tu te réveilles, reprends-le. (A) Bon, cela confirme ce que je sais. Changeons de sujet. La fois dernière nous avons parlé, vous nous avez indiqué 1969. Je n’ai pas réussi à trouver…

R : Les cheveux sont la clé.

Q : (L) Hein ? {To A} Quand tes cheveux sont-ils devenus blancs ? (A) Je n’en ai aucune idée. (L) C’est apparu progressivement ? Je pense que ça renvoie au côté génétique. (A) J’ai cette photo quand j’écrivais sur le tableau noir. J’avais encore les cheveux noirs. Mais j’avais les cheveux gris quand j’étais à l’école. Donc, ça a dû commencer quand j’avais environ 32 ans. Aucune idée. (A) Pourquoi les cheveux sont-ils la clé ? Quelle sorte de clé ?

R : Activation d’une série de gènes.

Q : (L) Activation d’une série de gènes. (A) Qu’est-ce que cela veut dire ? (L) Est-ce que cela est activé de l’extérieur ou juste de l’intérieur du fait de la façon dont les gènes ont été configurés. Est-ce qu’une série de gènes a été activée par un facteur externe ?

R : Contraint, oui.

Q : (L) Y aurait-il des aliments ou des activités bénéfiques ?

R : La spiruline.

Q : (A) D’accord, quelque chose en rapport avec la génétique des cheveux, etc. Mais cela n’aide pas pour 1969 parce que je n’ai aucune idée du genre de clé dont il s’agit. En fait, on m’a indiqué que je devrais retourner en 1969. J’ai compris que je devais revenir sur un sujet auquel je pensais et sur lequel je travaillais en 1969. Je n’arrive pas à trouver de quoi il s’agissait.

R : Remonte aux années précédentes.

Q : (A) Dans les années précédentes il y avait des sujets particuliers ; l’un était les algèbres, l’autre la métrique indéfinie et les probabilités. À cette époque je travaillais dans ces deux domaines. Plus tard, je travaillais aussi sur ces deux thèmes. J’essayais de les rassembler en un seul et même sujet. Quand vous dites 1969 cela concerne-t-il l’algèbre et la métrique indéfinie ?

R : Oui, en partie.

Q : (A) C’est seulement une partie. J’ai un autre problème : il y a l’autre partie qui m’échappe totalement. Impossible de réfléchir à autre chose.

R : Relie à la géométrie.

Q : (A) Relier veut juste dire ajouter à ou quoi ?

R : En partie, mais aussi inclure les nombres entiers !

Q : (L) Que diable cela veut-il dire ? (A) Sans doute que les nombres entiers sont importants. Il y a une part d’algèbre où vous fournissez comme données des matrices qui sont des nombres entiers. Et…

R : Et…

Q : (A) Je pense que cela peut m’aider. À cette époque j’ai trouvé quelque chose d’intéressant qui se rapportait aux entiers. J’ai trouvé quelqu’un qui écrivait un article sur la transformation de Lorentz faite d’entiers ; c’est comme si l’espace-temps était une sorte de grille ou de treillis. Et…

R : En effet, ça l’est.

Q : (A) Cela pourrait aider ! D’accord, donc ça rajouterait les entiers. À présent, dans la recherche de l’algèbre de 1969, j’ai eu cet article de Noyes et d’un autre type. Cet article tente d’expliquer la mécanique quantique en termes de probabilités négatives, etc. Ce sont 80 pages difficiles à comprendre qui m’endorment tout particulièrement. Je lis une page et comprends…

R : Lutte contre !

Q : (A) Cet article a des mots-clés très intéressants comme les boucles temporelles et les probabilités négatives, Von Neumann, et la question est de savoir s’il vaut la peine de s’y investir, ou peut-être est-ce juste nul comme 99 % {des articles de physique} ?

R : Lutte contre !

Q : (A) Revenons maintenant à 1969 : j’ai plusieurs livres sur la théorie des probabilités.

R : Démarre en cherchant un article sur les fenêtres.

Q : (L) Quelle sorte de fenêtres ?

R : Mathématique.

Q : (A) Les seules fenêtres qui me viennent à l’idée sont celles produites dans des phénomènes chaotiques quand vous réalisez un algorithme simple. Vous prenez un nombre et vous le trafiquez — très simple — et vous obtenez un autre nombre. Vous faites cette chose toute simple à un autre nombre. Et vous répétez l’opération, d’accord ? Vous obtenez un tas de nombres ; vous tracer ces nombres. Et vous dites « Oh ! C’est chaotique ! Il y en a de partout ! C’est n’importe quoi. Le chaos. Aucune régularité. » Sauf qu’ici, j’ai une fenêtre. Les nombres que je produis avec mon algorithme sont chaotiques sauf qu’ils ne tombent jamais dans cette fenêtre ! Et voici une autre fenêtre. Pourquoi avons-nous ces drôles de fenêtres ? Vous pouvez exécuter un programme simple sur l’ordinateur, et vous créez ces fenêtres. C’était donc une fenêtre. EST‑ce ce genre de fenêtre ou quelque chose de différent ?

R : Assez près pour t’y faire parvenir.

Q : (A) Pourquoi les fenêtres sont-elles importantes ?

R : Tu verras.

Q : (A) Certainement parce que les fenêtres sont associées à des algorithmes, au chaos, aux ratios de population ; cela ne me fera pas dormir. Je peux travailler sur les fenêtres. (L) Mais tu devais lutter contre l’autre. (A) Oui, à toi maintenant. (L) J’aimerais juste savoir ce qui est arrivé à Terri Burns ?

R : Ses hormones ont déclenché un essaim dans le cerveau.

Q : (A) Qu’est-ce que cela veut dire ? « Essaim ? » (L) Une activité totalement chaotique. Comme lorsque tu renverses une ruche, toutes les abeilles te viennent dessus ; Cela s’appelle l’« essaimage. » Tous les organismes dans le chaos. Eh bien, ma seule préoccupation du moment est le CD de toutes nos séances inédites que Vincent a emporté et n’a pas rendu, et ce qu’il a l’intention d’en faire, considérant qu’il y a beaucoup d’informations personnelles sur de nombreuses personnes. Y a-t-il quelque chose que nous devrions connaître ou faire vis‑à‑vis de cela ?

R : Il te rendra célèbre.

Q : (L) Et si c’était tristement célèbre ? {rires} C’est son intention !

R : Non.

Q : (L) TB va-t-elle s’associer avec Vincent puisque c’est là que ses hormones la mènent.

R : Non.

Q : (L) Que va-t-il se passer avec TB ?

R : La destination finale est l’hôpital.

Q : (L) TB est-elle capable de contrôler ses pensées si elle essaye ?

R : Non.

Q : (L) A-t-elle besoin de médicaments comme elle l’a prétendu ?

R : Peut-être une partie du temps.

Q : (L) Bien, autre chose que nous devrions savoir ? Ses filles sont‑elles OK ? Je suis très inquiète pour elles étant donné la façon dont elle les abandonne et les laisse pendant si longtemps.

R : Oui.

Q : Un conseil ?

R : Termine le livre.

Q : (A) C’est très bien, termine le livre ! {rires} Après-demain. (L) Je ne peux pas, cela va demander un peu de temps. Je pourrais faire comme dit Kris : vous savez, on ne termine jamais un livre, on vous l’enlève et on le donne à l’imprimeur. {Rires} J’ai sa présentation définitive en tête et maintenant il faut que ça avance et que ça se termine. Ça y est, on y arrive ! J’ai encore à réécrire ce que j’ai perdu avec la panne du disque dur. C’était le chapitre important de la fin. Non seulement j’allais mettre à mal la datation égyptologique standard, mais j’allais proposer une réponse. Comme : qui était réellement Abraham ? Qui était Moïse ? Quand tout cela s’est-il réellement passé et comment ? J’ai quelques réponses à proposer. Mais les bases erronées devaient être anéanties avant même de faire ça, c’est ce dont traitait le chapitre qui a été perdu. Alors, vous {C’s} êtes intelligents, vous savez exactement quel travail il me reste !

R : Au revoir.

Fin de la Séance.
 
Top Bottom