Séance du 7 octobre 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 7 October 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 7 octobre 1995

[La cassette pour cette séance fut détruite et ceci en est la meilleure reconstruction possible à partir des notes. Les réponses sont fidèles, mais pas les questions qui sont donc aussi proches que possible de mes souvenirs. Celles dont je ne me rappelle pas sont laissées en blanc.]

Participants : « Frank », Laura, SV, Nova M

R : Bonjour.

Q : Et qui est avec nous ce soir ?

R : Tomorria de Cassiopée.

Q : [Question perdue]

R : Channel.

Q : [Question perdue]

R : Non, c’est simplement le moment où nous devons revoir pour vous la méthode par opposition à la localisation. Vous avez commencé à perdre de vue le fait que Cassiopée est un point de canalisation pour le transfert de trois niveaux de densité, pas notre « résidence » en tant que telle.

Q : (L) La constellation de Cassiopée est le point de transfert du niveau de la 3e densité ?

R : Oui, mais 3 niveaux, pas 3e niveau. Et merci de renvoyer gentiment la jeunesse car c’est dangereux à ce stade !!

Q : [Le gamin est envoyé au lit] (L) Donc, vous dites que Cassiopée est le point de convergence de trois niveaux de densité ?

R : Oui.

Q : (L) J’ai réfléchi à ma question de la dernière séance, et voici comment je souhaite la formuler : Vous avez dit qu’Hitler avait reçu des instructions des êtres de densité supérieure pour créer une « race supérieure ». Pourquoi les types génétiques aryens étaient-ils considérés plus avantageux pour la création de cette « race supérieure » germanique ?

R : À la fois similitude et lien ancestral le plus pur du stock de 3e et 4e densités d’Orion.

Q : (L) Donc, au fond, ils ont essayé d’engendrer un groupe de gens comme eux ?

R : Oui.

Q : (L) Et il ne leur est pas venu à l’idée qu’ils pouvaient le faire plus facilement ?

R : Pas la question. Comment suggérerais-tu la création ?

Q : (L) OK. Ils préparaient ce terrain fertile, pour ainsi dire. C’était évidemment pour l’introduction d’une autre souche génétique. Laquelle ?

R : Nephalim.

Q : (L) Eh bien, si 36 millions de Nephilim arrivent à bord de vaisseaux, pourquoi s’embêter à créer des bâtards sur Terre ?

R : Oui, mais avoir un « avant-poste » rend la conquête de la 3e densité beaucoup plus facile.

Q : (L) Alors cette race supérieure était censée tout préparer…

R : Oui.

Q : (L) OK, qu’y avait-il dans les gènes sémitiques de tellement indésirable pour la création de cette « race supérieure » ?

R : Auraient entaché les caractéristiques génétiques portées à la cruauté et à la domination.

Q : (L) Donc, vous dites qu’il y a une certaine tendance génétique, ou un ensemble de gènes, dans le type sémitique qui aurait empêché cela ?

R : Pas loin.

Q : (L) Mais la nature d’une personne n’est-elle pas déterminée par son âme, et non par le corps physique ?

R : En partie ; rappelle-toi : profil aurique et référence karmique fusionnent avec la structure physique.

Q : (L) Vous voulez dire que des conditions génétiques particulières reflètent de façon physique une orientation spirituelle ? Que l’âme doit correspondre à la génétique, ne serait-ce que potentiellement ?

R : Oui, précisément.

Q : (L) Donc, le potentiel de progrès ou de développement spirituel d’une personne dépend en grande partie de ses gènes ?

R : Le processus naturel épouse le modèle systématique quand il est présent.

Q : (L) Eh bien, si c’est le cas, et que les aliens enlèvent des gens et altèrent leurs gènes, ne peuvent-ils modifier leurs gènes de manière à empêcher les âmes de niveau supérieur de s’incarner ?

R : Pas un processus incarnatif ; processus biologiques naturels. Le processus d’incarnation est strictement éthérique en 5e densité et en deçà, et est ainsi enveloppé dans un « voile » de transfert à triple cycle qui est intouchable par quelque moyen que ce soit. Cependant, tout processus de 1ère, 2e, 3e et 4e densités peut être manipulé à volonté et à n’importe quel degré avec la bonne technologie.

Q : (L) Pour en revenir à ce que vous avez dit au début, est-il possible que toutes les autres canalisations censées venir de tel ou tel « groupe alien » parviennent par l’intermédiaire d’un « point de transfert » et soient ensuite corrompues de sorte que la personne qui les reçoit croit qu’elles viennent d’une véritable race alien ?

R : Oui, rappelle-toi, les informations de Matrix, comme toutes les autres, contiennent des concepts confus à certains moments. Antaréens, Arcturiens, et Cassiopéens désignent davantage le point de transfert de l’ancrage du canal que la résidence. Certains sont intervenus après et ont infiltré des fables concernant des « races » d’êtres vivants et voyageant en divers endroits tels que vous les référencez.

Q : (L) Eh bien, qui sont tous ces groupes qui donnent ces informations ?

R : Nombre de groupes et d’individus différents. Maintenant, il y a effectivement des localisations résidentielles citées dans divers écrits qui sont factuelles. Orion, évidemment, Zeta Reticuli, Rigel, l’étoile de Barnard, la région de Sirius, bien qu’il ne s’agisse pas du corps astronomique réel mentionné.

Q : (L) Qui sont les aliens « Oranges » qui composeraient le « Conseil des Neuf » ?

R : Orange fait référence à la couleur des cheveux.

[Suppression des questions personnelles de Nova M et des réponses apportées]

Q : (L) Bien, nous nous sommes demandés comment obtenir de l’or monoatomique pour pouvoir en prendre.

R : Vous êtes sérieux ? Et une petite dose d’arsenic, ça vous tente ?

[NM quitte.]

Q : [Question portant sur une prochaine conférence ufologique et l’intérêt pour nous d’y assister ou non.]

R : Nous avons un message pour vous, mais si NM doit partir, pas besoin de la retenir, car le message est pour le groupe. Révision : qu’avons-nous dit à propos de la météo ? À votre avis, pourquoi « Opal » est-il apparu en ce point de référence spatio-temporel ?

Q : (L) Pour empêcher la conférence de Gulf Breeze sur les Ovnis ? Est-ce que ça veut dire que nous devrions rester chez nous ?

R : À vous de voir, mais suggérons d’ajourner, nous pourrions vous parler d’une bataille titanesque !!!!

Q : (L) Alors les ouragans reflètent les batailles menées à des niveaux supérieurs ? Est-ce que les gentils ont gagné ?

R : Oui, mais pas terminé, et nous craignons pour ceux qui sont attirés vers ce lieu, à cause des sinistres plans des SDS de 4e densité.

Q : (L) Des plans de quel genre ? D’autres phénomènes météorologiques ou quelque chose de plus direct ?

R : Les deux, plusieurs options leur sont ouvertes et sont en cours ; un ouragan monstrueux frappera pendant la conférence, ou bien une tornade touchera l’Embassy Suites Hotel, ou bien une bombe fera exploser des étages du centre de conférences, ou bien enlèvements en masse et contrôles mentaux seront mis en place pour provoquer des dissensions et sans doute des violences, suivies de divisions extrêmes.

[Mais curieusement, tout ceci ressemble beaucoup aux événements du 11 septembre et tout ce qui s’est ensuivi, bien que le lieu et le contexte soient différents. On se demande s’il s’agissait en un certain sens d’une infiltration de la réalité future. Après tout, le 11 septembre aurait lieu six ans après cette séance et était déjà en préparation ; peut-être que le lieu et le mode opératoire n’étaient pas entièrement finalisés.]

Q : (L) Donc il se peut que quelque chose de réellement positif sorte des liens noués pendant la conférence. Cela nous visait-il spécifiquement ?

R : Oui, pourquoi selon vous a-t-elle été interrompue pour l’instant ? Et avez-vous remarqué que les ouragans n’ont cessé d’augmenter en octobre au lieu de diminuer comme c’est le cas d’habitude ?

Q : (L) Eh bien, je crois que nous allons rester à la maison alors.

R : Libre arbitre.

Q : (L) Très bien, c’est tout pour cette nuit. Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Last edited:
Top Bottom