Séance du 9 juin 1995

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 9 June 1995

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 9 juin 1995 :

Participants : « Frank » et Laura

R : Zauto.

Q : (L) Est-ce votre nom ?

R : Oui.

Q : (L) J’aime les noms en Z. D’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) J’ai plusieurs questions ce soir. Voulez-vous bien y répondre ?

R : Bien sûr.

Q : (L) Voici la première : mardi soir, j’ai pratiqué un détachement d’esprits sur un type qui s’appelle V__. C’est devenu un peu violent, semble-t-il. À quel type d’entité avions-nous affaire ?

R : SDS.

Q : (L) De quel niveau de densité ?

R : Cinquième.[Démoniaque.]

Q : (L) Suis-je parvenue à libérer V__ de cette domination ?

R : Ouvert.

Q : (L) Cette entité SDS est-elle partie, du moins pour cette fois ?

R : Plus d’attachement direct.

Q : (L) Cette entité va-t-elle tenter de revenir ?

R : Ouvert.

Q : (L) V__ souffre-t-il d’autres attachements en ce moment ?

R : Minimes.

Q : (L) Donc, à la prochaine séance, ce sera du gâteau ?

R : Ouvert.

Q : (L) Sera-t-il possible pour moi de libérer les attachements de sa petite amie à distance ?

R : Non.

Q : (L) Devrais-je faire une tentative ?

R : Non.

Q : (L) Y a-t-il quoi que ce soit que je devrais savoir à propos de V__ ?

R : Non.

Q : (L) V__ s’inquiète à propos de ses conditions de vie. Elle a médité et essayé d’envoyer de la lumière dans l’appartement à côté du sien, car les gens qui y habitent sont très négatifs. Elle a eu l’impression que quelque chose lui était violemment renvoyé. Elle aimerait savoir ce que c’était.

R : V__ cherche la protection, mais ne la favorise pas.

Q : (L) Était-ce karmiquement une erreur d’envoyer de la lumière dans l’espace vital de quelqu’un d’autre sans sa permission ?

R : Oui.

Q : (L) Aurait-il mieux valu qu’elle se contente de s’entourer elle-même de lumière ?

R : Oui.

Q : (L) Cela poserait-il un problème si Tom et Cherie assistent à la prochaine séance de détachement d’esprits avec V__ ?

R : À toi de voir.

Q : (L) Et qu’en est-il de leurs « aprioris » ?

R : OK.

Q : (L) Je suis allée voir le médecin pour le bilan final. Quand puis-je espérer un règlement et pour quel montant ?

R : Ouvert.

Q : (L) Eh bien, combien ?

R : Ne t’inquiètes pas, nous t’avons enseigné à avoir foi en ces questions. Sinon, une énergie précieuse est gaspillée, et en outre, « tout vient à point à qui sait attendre ».

Q : (L) Eh bien, le truc c’est que je me demande si vous n’êtes pas à l’origine de cette histoire d’accident afin de m’apporter des fonds…

R : Peut-être. Donc, aie confiance !

Q : (L) Ce n’est pas un manque de confiance, juste de la curiosité !

R : Qui est un vilain défaut !

Q : (L) Oui, mais qui peut s’avérer payant !

R : Oh, vraiment ?

Q : (L) Ouais ! Et quand ma curiosité est assouvie, je me sens bien ! L’attaque est-elle toujours en cours ?

R : Très probablement.

Q : (L) J’ai lu un livre sur le monstre qu’on appelait la « Bête du Gévaudan ». Qui était cette bête, ou qu’était-elle ?

R : Encore une créature tombée d’une « fenêtre dimensionnelle ».

Q : (L) Vous voulez dire qu’elle est tombée depuis une autre dimension dans la nôtre en passant par une « fenêtre dimensionnelle » ?

R : Oui.

Q : (L) Eh bien, cela expliquerait un tas de choses. Et qu’en est-il de cette créature qui a terrorisé l’Angleterre il y a un certain temps — Jack Talons-à-Ressort ?

R : Idem.

Q : (L) Et pour le Mothman en Virginie-Occidentale ?

R : Idem.

Q : (L) Donc, des fenêtres ouvrant sur d’autres dimensions sont l’explication d’un tas de choses étranges ?

R : Oui.

Q : (L) Pourquoi [ma fille] a-t-elle aussi peur de dormir dans son lit dernièrement ?

R : Simple épanouissement de la conscience et évolution de celle-ci.

Q : (L) Pourquoi Frank est-il si fatigué en ce moment ?

R : Dépression.

Q : (L) Puis-je faire quelque chose pour l’aider ?

R : Laisse-la « suivre son cours », de nature karmique.

Q : (L) Eh bien, Frank a une aura tellement belle, comment peut-il avoir un karma aussi pourri ?

R : Pas un karma « pourri », c’est une question de facteurs d’ajustement.

Q : (L) Dès qu’il se sera ajusté, ces dépressions cesseront ?

R : Pas la question.

Q : (L) C’est quoi la question ? Il souffre, enfin. C’est affreux de devoir passer autant de temps à souffrir.

R : Processus d’ajustement.

Q : (L) À quoi est-il en train de s’ajuster ?

R : On ne peut pas répondre à ce stade.

Q : (L) Edgar Cayce a dit qu’on pouvait mettre fin à son karma n’importe quand en ouvrant sa conscience et en prenant une décision. Pourquoi Frank ne peut-il le faire ? Est-ce même possible ? Est-ce qu’on peut dire : « J’en ai assez », et arrêter son karma ?

R : Non, car circonstance inhabituelle.

Q : (L) Est-ce que le karma de Frank est « spécial » ?

R : Subjectif. Différent.

Q : (L) Différent de l’ordinaire. Peut-il faire quoi que ce soit pour l’améliorer ? Un indice ? Un mot d’encouragement ?

R : Ne changera pas tant que l’environnement n’aura pas changé.

Q : (L) Vous voulez dire l’environnement dans le sens de la planète entière, ou son environnement personnel ?

R : La première proposition.

Q : (L) Cela veut dire qu’il devra endurer ça jusqu’à ce que nous allions tous en 4e densité ?

R : Jusqu’à ce que le statu quo ait été restreint.

Q : (L) Quel est le statu quo ?

R : Tout est dans le mot.

Q : (L) Donc ça ne veut pas nécessairement dire passer en 4e densité, mais jusqu’à ce que le statu quo de la planète soit restreint, ou qu’un changement affecte le statu quo ?

R : Oui.

Q : (L) Donc, lorsque des changements radicaux modifieront le statu quo de la planète, Frank « trouvera sa place » ? C’est bien ça ?

R : Pas loin.

Q : (L) Est-ce pour bientôt ?

R : Ouvert.

Q : (L) C’était plus fort que moi ! Merci beaucoup !

R : Au revoir.



[Définition de statu quo : état actuel des choses. Restreindre : diminuer, ramener à des limites plus étroites ; limiter ou réduire des droits ou une autorité.]

Fin de la séance
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci à l'équipe française pour cette traduction...

Thanks to the French team for this translation....
 
Top Bottom