Séance du 11 ocobre 2014

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.

_________________________________________________ _________________________________________________ ______

Date de la séance : 11 octobre 2014

Laura et Andromeda à la planchette

Kniall, Pierre, Andromeda, Perceval, Approaching Infinity, Chu, adam7117, Parallel, Breton, Windmill Knight, Altair, Prodigal Son, Mr. Scott, Arky, PoB, Alana, Data, Noko The Wonderdog (qui est étendu près d’Andromeda et dort pendant la durée exacte de la séance).

Q : (L) Nous sommes le 11 octobre 2014 [Revue de ceux présents]

R : Bonjour à tous depuis le point de transmission de Cassiopée.

Q : (L) Et avez-vous un surnom pour nous ce soir ? Un nom ?

R : Prolnilla

Q : (L) OK. Nous avons cette séance ce soir, car je l’ai décidé, en dépit du fait que mon dos me fait toujours souffrir. Mais cela s’améliore rapidement. Donc je ne sais pas combien de temps nous pourrons tenir, mais je voudrais poser quelques questions qui me trottent dans la tête. OK, la première chose, c’est que lors de la dernière séance, une chose très étrange s’est produite, et j’aimerais la comprendre un petit peu mieux. Nous étions assis ici, autour de la table, et tout à coup Rabelais s’est levé de là où il était assis, il est venu et s’est laissé tomber sur le sol, juste sur ma gauche. Au moment où il est entré à quelques mètres de l’endroit où j’étais assise, j’ai senti un coup physique. Je me suis senti comme si j’avais été frappée. Je voudrais savoir ce que c’était. Pourquoi est-ce que son mouvement dans cet espace m’a donné l’impression d’avoir été frappée physiquement ?

R : Quand tu communiques de cette manière, ton champ d’énergie est élargi et plus perméable, ainsi la situation est similaire à celle d’un médium produisant un ectoplasme. Par conséquent, il est sage de demander à tous les participants qui ne sont pas compatibles avec la fréquence de garder une distance pendant le processus. Tu as peut-être remarqué un certain degré d’épuisement de l’énergie dû à des fuites à travers cette déchirure. C’était particulièrement nocif, en regard du fait que tu étais blessée.

Q : (L) Bien. D’accord. Voilà pour ça. Ceci explique cela. Cela explique pourquoi je me suis sentie comme une larve depuis cet instant.
Pierre : Ah oui ?

(L) C’est vraiment dur de retrouver mon énergie.

(Pierre) : Où était le coup ? Était-il localisé ?

(L) C’était comme si toute une partie de mon corps avait été heurtée par un train.

(Pierre) Comme un coup mécanique ?

(L) Oui. (à Andromeda) L’as-tu sentie ?

(Andromeda) Je me suis sentie envahie.

(L) Moi, je l’ai senti physiquement.

(Pierre) Je me demande si le gars qui conduisait et s’est écrasé contre notre barrière a ressenti quelque chose de semblable ? Différentes fréquences…

(L) OK. Maintenant, nous avons cette question que Galatea voulait que je pose. Est-ce que quelqu’un sait s’il y a plus de rapports d’enfants fantomatiques aux yeux noirs autres que celui-ci ? [agitant l’article imprimé] Est-ce que ça va devenir un phénomène répandu ?

(Chu) Depuis des mois maintenant.

(Perceval) Depuis des années.

(L) Donc ce n’est pas simplement à cet endroit ?

(Perceval) Cela a commencé il y a des années, peut-être il y a 8 ou 9 ans.

(Chu) Eh bien, ils disent que le premier était dans les années 1800.

(Perceval) Non, je voulais dire dans l’âge moderne. Cela fait partie des trucs bizarres d’internet, vous savez. C’est vaguement associé avec les choses du New-Age.

(L) Très bien, donc…

(Perceval) Ils sont comme les opposés des enfants indigo.

(L) Donc, quoi qu’il en soit, il est dit :

-------------
http://www.sott.net/article/286755-New-report-of-ghostly-black-eyed-children-sightings-in-Cannock-Chase

Nouveau rapport d’enfants fantomatiques aux yeux noirs à Cannock Chase
Sara C Nelson
Huffington Post
Lundi 29 septembre 2014

Un investigateur du paranormal fait un appel à témoins après une résurgence d’observation d’une entité étrange connue sous le nom de « l’enfant aux yeux noirs ».

Lee Brickley est en train de réexaminer le bel endroit de Staffordshire Cannock Chase après avoir reçu des réclamations que la jeune fille « qui a des mines de charbon noir pour orbites » fait des apparitions à nouveau environ 30 ans après sa première apparition.

Brickley est l’auteur d’UFOs Werewolves and the Pigman: révéler l’endroit le plus étrange d’Angleterre — Cannock Chase — a reçu le dernier rapport il y a 15 jours. […]

Le forum en ligne Creepypasta Wiki référence aussi à un « peuple aux yeux noirs », et ces observations étaient principalement dans les étangs d’Amérique du Nord.

Le site, qui a également engendré la légende de Slender Man, ajoute qu’ils sont :

« Souvent des enfants, avec des yeux très noirs et avec aucune distinction entre la sclère, la pupille ou l’iris, et qui sont parfois signalés avec la peau bleutée, ou teintée de bleu comme celle d’un cadavre.

« Ceux qui rapportent des rencontres avec eux sentent souvent que les enfants étaient en quelque sorte surnaturels et extrêmement dangereux, bien qu’ils ne puissent pas expliquer pourquoi ».
----------
Alors, qui sont exactement ces mystérieux enfants aux yeux noirs que certaines personnes considèrent comme démoniaques ou effrayants ou je ne sais quoi ? OK, peut-être n’est-ce pas la bonne question.

(Perceval) Est-ce une réalité ?

(L) OK, est-ce qu’il y a une quelconque réalité pour ces « enfants » dont les gens témoignent ?

R : Des visiteurs transdimentionnels à l’approche de l’Onde ou aux points faibles des frontières du royaume, en raison de certains phénomènes connexes. Des choses comme des « Jumbo jets » qui sortent et d’autres choses qui entrent. Les choses en rapport avec cela vont devenir encore bien plus intéressantes bientôt.

Q : (L) Vous voulez dire comme des OVNI qui vont entrer, des visiteurs transdimentionnels qui vont entrer, des fantômes ou des phénomènes paranormaux qui vont entrer et sortir, tout ce genre de trucs bizarres ?

(Kniall) Et des avions qui disparaissent des radars puis ensuite réapparaissent.

(Perceval) Breton a filmé une lumière étrange dans le ciel il y a environ une heure et demie. Était-ce un OVNI ?

R : Un cas particulier. Nous avons dit qu’une convention était à l’ordre du jour il y a « quelques années ».

Q : (L) Donc ça va être le retour des grands spectacles et des événements, n’est-ce pas ?

(Perceval) OVNI, et hommes phalènes, et des yeux noirs et autres bizarreries…

(Andromeda) Il y a eu beaucoup d’observations étranges, récemment.

(Approaching Infinity) Quelle était cette explosion que nous avons entendue il y a deux jours ?

R : Fragment de comète en haute atmosphère.

Q : (Andromeda) C’était assez bruyant.

(Perceval) C’est la quatrième.

(L) Ça devient régulier. Très bien, maintenant… J’ai imprimé quelques extraits de séances datant d’il y a quelques années, car je pensais que ça m’aiderait à trouver des réponses à des questions que je me pose à présent. Le premier remonte au 23 septembre 2000. Je demandais au sujet de l’ADN, des INTRONS, et ainsi de suite :


-----------------
Q : (L) On sait maintenant qu’il existe des fragments d’ADN à l’intérieur d’un gène qui ne sont pas traduits en protéines. Ces séquences intervenantes, ou INTRONS, sont comme un mystère, mais semblent être un phénomène très commun. Maintenant, est-ce que cette chose dont ils parlent, ces INTRONS, sont-ils le noyau dont vous parliez ?

R : En partie.

Q : Qu’en est-il de ces ALU qui se dupliquent avec plus de 300 000 copies de la même séquence de paire de base ? Qu’est-ce que c’est ?

R : Unité tribale.

Q : Qu’est-ce qu’une unité tribale ?

R : Zone segmentée des composés marqueurs signifiants.

Q : À quoi sert ce code ?

R : Profil de l’union physiologique/spirituelle.

Q : Pourriez-vous définir « tribal » pour moi ?

R : À toi de le faire.

--------------
(L) Eh bien, je pense que, de toute évidence, « tribal » signifie profil d’union physiologique et spirituel, et cela pourrait avoir quelque chose à voir avec ce dont nous parlions lors d’une séance précédente, quand nous avons posé des questions sur le groupe d’âmes de César. Le profil de l’union physiologique et spirituel serait ce qui définit la tribu à laquelle vous appartenez, mais c’est une tribu spirituelle et non nécessairement physique. Vous pouvez vous développer dans celle-ci en fonction de certains critères… « diplômé » était le terme utilisé. Ai-je raison ici à propos d’un groupe tribal comme étant un groupe d’âme ? Est-ce une façon précise de le présenter ?

R : Très proche.

Q : (L) Y a-t-il quoi que ce soit qui puisse me permettre de me rapprocher encore plus ?

R : Dans certains cas, il existe également une composante supersensorielle.

Q : (L) Qu’est-ce qu’une composante supersensorielle ?

R : Mutation menée extérieurement.

Q : (L) Menée extérieurement par quoi ?

R : Le plus souvent par l’âme de l’occupant elle-même.

Q : (L), Alors, êtes-vous en train de dire que si une âme choisit un corps ou trouve une fréquence proche correspondant à un corps qu’elle veut utiliser, elle peut également modifier ce corps pour ses propres besoins si c’est nécessaire et si la correspondance d’ADN n’est pas tout à fait à son goût ou par rapport à ses objectifs ?

R : Oui.

Q : (Andromeda) Donc notre âme peut induire des mutations ?

R : Oui.

Q : (Perceval) Est-ce que cela se produit avant la naissance ?

R : Non, cela ne peut se produire que lorsque l’âme est installée, et en fonction des besoins.

Q : (L) Alors, quels sont certains de ces processus qui peuvent affecter cela d’une manière physique ?

R : Le régime alimentaire en est un. Et aussi des « arrangements » pour contracter la maladie nécessaire.

Q : (Pierre) Donc on attrape une maladie parce que l’âme veut apprendre quelque chose ou expérimenter quelque chose, et c’est à travers cette maladie que cet apprentissage va se produire ?

R : Non. L’âme et ses aides veulent déclencher la modification de l’ADN !

Q : (L) Ils disent que non, c’est beaucoup plus pragmatique. OK, question suivante… Je ne vais jamais réussir à poser les questions que j’ai ! [Rires] OK, quand vous dites, «l’âme et ses aides », que diable sont les aides de l’âme ?

R : Les membres de l’unité tribale, à la fois dans le corps et en dehors.

Q : Donc, si vous êtes membre d’une unité tribale, vous êtes connectés aux autres membres du groupe via l’ADN, ou les signaux, ou les fréquences, qu’ils soient incarnés ou non ? Est-ce là ce que nous sommes en train de dire ?

R : Plutôt ; aucun homme n’est une île !

Q : (L) OK, maintenant, laissez-moi revenir à mes questions. Dans le reste de l’extrait de cette séance que j’ai ici, j’ai demandé :


--------------------

Q : Que fait le reste du code de l’ADN s’il ne code pas les gènes structurels ? Que peut-il faire d’autre ?

R : Flux tronqué.

Q : Flux tronqué de quoi ?

R : Liquides.

Q : Liquides d’où vers où ?

R : Quel est ton sentiment ?

Q : Eh bien… quels liquides ?

R : Temps pour ta contribution

Q : Je l’ai fait quelque peu…

R : Non. Pas tout à fait. Nous t’avons posé une question.

Q : OK. Flux tronqué de liquides. Je ne suis même pas sûre de ce que cela signifie. (A) Peut-être que quelque chose coulait, et que quelque chose l’a coupé et arrêté, et cela ne peut pas être développé. Cela signifie que quelque chose a été interrompu. (L) Est-ce que flux tronqué signifie un flux de liquide qui a été interrompu ?

R : Oui. En raison d’une altération de la conception !

Q : Est-ce que ce liquide qui a été interrompu est un émetteur chimique ?

R : Oui.

Q : Et est-ce que cet émetteur chimique, s’il avait été autorisé à circuler, aurait causé des altérations significatives au niveau d’autres segments d’ADN ?

R : Oui.

Q : Il y a donc un segment de code qui est là, délibérément inséré, pour tronquer ce flux de liquide, qui est un émetteur chimique, ou neuropeptide, qui déverrouillerait des portions importantes de notre ADN ?

R : Proche. Ingénierie biogénétique.


Q : J’imagine que cela a été tronqué par les Lézards et affiliés ?

R : Proche, mais plus vraisemblablement par les concepteurs STS d’Orion.

Q : OK. Pouvez-vous nous dire quel est cet émetteur ou ce liquide en particulier qui a été tronqué ?

R : Pensez au conducteur le plus efficace des composés chimiques pour les fréquences de basses ondes.

Q : (A) Et bien… l’or en est un… (L) L’acétylcholine ?

R : Non.

Q : (L) L’eau ?

R : Non.

Q : L’eau salée ?

R : Plus proche. C’est une combinaison naturellement liante.

----------------
(L) Et alors j’ai abandonné parce que j’étais complètement perdue quant à là où ils voulaient aller, et j’ai dit qu’il fallait que je fasse des recherches. Et puis, après avoir abandonné cette piste, j’ai demandé :

--------------------------
Q : Et ce que l’idée que j’ai eu une nuit, qu’à un moment donné dans le temps, quelque chose pourrait se produite et cela activera des gènes dans nos corps qui nous transformera physiquement, est-ce une perception précise de ce qui pourrait arriver au moment de la transition vers la 4e densité ?

R : Pour la plus grande part, oui.

Q : Y a-t-il des limites aux transformations que nos corps physiques peuvent subir par rapport aux instructions de l’ADN ? Pourrions-nous littéralement grandir, rajeunir, changer notre apparence physique, nos capacités, ou n’importe quoi d’autre, si c’est l’instruction de l’ADN ?

R : Aptitudes du récepteur.

Q : C’est quoi, les aptitudes du récepteur ?

R : Passer à une plus large capacité du récepteur.

Q : (A) Cela signifie que vous pouvez recevoir plus de quelque chose.

R : Proche.

Q : (A) Cela indique la qualité du récepteur.

R : Oui.

Q : (L) Quel est votre récepteur ? Le corps physique ?

R : L’Esprit, par la connexion du système nerveux central aux niveaux plus élevés.

--------------------------
(L) Donc cela nous ramène à ce qu’ils disaient tout à l’heure au sujet de l’âme qui était capable de changer l’ADN par elle-même, ou avec des aidants de son unité tribale ; c’est-à-dire, vous pouvez changer votre ADN par le biais de « l’Esprit par la connexion du système nerveux central à des niveaux plus élevés ». À présent, revenons un petit peu sur la combinaison naturellement liante, « le conducteur le plus puissant des composés chimiques pour les ondes de basses fréquences ». Eh bien, dans une autre séance, ils ont fait la remarque que l’ADN était un supraconducteur, et que l’ADN pourrait avoir aussi un noyau de lumière. À présent, ce qui m’a fait penser à tout cela, c’est qu’il y a eu un article :

----------------------
« http://www.sott.net/article/286892-Viruses-convert-their-DNA-into-liquid-form-to-facilitate-cell-infection

Les virus convertissent leur ADN sous forme liquide afin de faciliter l’infection cellulaire.

Les virus peuvent convertir leur ADN d’une forme solide à une forme liquide, ce qui explique comment les virus réussissent à éjecter de l’ADN dans les cellules de leur victime. Cela a été démontré dans deux nouvelles études menées par L’université de Lund, en Suède.

Les deux études portent sur la même découverte faite pour deux virus différents, à savoir que les virus peuvent convertir leur ADN en une forme liquide au moment de l’infection. Grâce à cette conversion, le virus peut transférer plus facilement son ADN dans les cellules de sa victime, qui ainsi deviennent infectées. L’une de ces études a examiné le virus de l’herpès, qui infecte les humains.

« Nos résultats expliquent le mécanisme présent derrière l’infection par l’herpès, en montrant comment l’ADN du virus entre dans la cellule », a dit Alex Evilevitch, un chercheur en biochimie et biophysique à l’université de Lund et de Mellon Carnegie.

Evilevitch a conclu que cette découverte était surprenante. Personne n’était auparavant au courant de la « phase de transition » de la forme solide à la forme liquide de l’ADN viral. La phase de transition pour le virus de l’herpès dépend de la température et se déroule à 37 °C, ce qui est une adaptation directe à la température corporelle humaine. Evilevitch espère que les résultats de la recherche conduiront à un nouveau type de médicament qui cible la phase de transition pour l’ADN viral, qui pourrait alors cibler la capacité d’infection et limiter la propagation du virus.

« Un médicament de ce type affecte les propriétés physiques de l’ADN du virus, ce qui signifie que le médicament peut résister aux mutations du virus », dit Alex Evilevitch.

La seconde étude qu’Evilevitch et ses collègues ont publiée récemment est à propos des bactériophages, par exemple les virus qui infectent les bactéries, dans ce cas précis la bactérie E. coli dans le tube digestif humain. Les résultats ont montré que ce virus possède également l’habileté de convertir son ADN de l’état solide à l’état liquide. Comme pour le virus de l’herpès, la phase de transition advient à 37 °C, c’est-à-dire adapté à la température du corps humain.

Ces deux types de virus, les bactériophages et le virus de l’herpès se sont séparés à un stade précoce de l’évolution, il y a plusieurs milliards d’années. Le fait que tous les deux aient montré une habileté à convertir leur ADN afin de faciliter l’infection indique que ce pourrait être un mécanisme général que l’on pourrait trouver dans de nombreux types de virus.

Dans des études précédentes, Alex Evilevitch et ses collègues ont réussi à mesurer la pression de l’ADN à l’intérieur du virus qui fournit la force motrice de l’infection. La pression est cinq fois plus grande que dans une bouteille de champagne non ouverte. Cette haute pression est générée par l’ADN très serré dans le virus. La pression sert de déclencheur qui permet au virus d’injecter son ADN dans une cellule de l’organisme hôte. C’est cette découverte qui a mené aux deux présentes études, récemment publiées dans Nature Chemical Biology and PNAS.

----------------
(L) Alors, l’ADN liquide… Ce que nous avons ici est un petit peu comme une confirmation de ce que les Cassiopéens disaient il y a bien longtemps, que l’ADN peut passer de la forme solide à la forme liquide — le liquide tronqué de référence dans le contexte le l’ingénierie génétique — pour infecter une cellule. Mais nous savons aussi que l’ADN peut aussi induire des changements bénéfiques. La probabilité est que nous avons eu un ADN qui nous a infectés à un moment donné. Cela a tronqué le flux d’un autre ADN qui était déjà là dans nos cellules, mais cela ne fait rien, car il a été bloqué par une infection qui a inséré des introns de blocage. Il existe une possibilité, je suppose, qu’à un moment donné, cela puisse être changé ou inversé, possiblement, probablement, par voie virale. Maintenant, est-ce que je tiens une piste, ici ?

R : Oh, en effet ! Les temps à venir seront particulièrement intéressants, surtout si le réseau s’étend à la pleine puissance de l’unité tribale, et que beaucoup d’autres prennent l’initiative de passer à la prochaine marche de l’escalier.

Q : (L) Donc, dans un sens, ce que vous dites c’est qu’il est nécessaire que le réseau se développe comme pour relier les chakras et ainsi de suite, ce qui est probablement ce qui aide avec ces choses « aidantes » décrites il y a quelques minutes. Lorsque les gens sont connectés, ils peuvent s’entraider, à la fois dans et hors du corps, pour faire des changements d’ADN et des changements dans leur système entier. Donc, c’est important. Aussi, les gens ont besoin de graduer quand ils obtiennent ces changements d’ADN dans leur corps, aidés par leurs aidants en raison de leurs chakras connectés parce que le réseau a de la force. Est-ce que cela fait sens pour vous autres ?

(Pierre) Plus de membres, et…

(L) Et plus impliqués, qui font davantage.

(Chu) Pas nécessairement en quantité, cependant. Parce que cela parle de force.

(Perceval) Eh bien, c’est la question : qu’est-ce que la force totale de l’unité tribale ?

(L) Est-ce que cela veut dire quantité et/ou qualité ?

(Data) Ou les deux ?

R : Les deux.

(Pierre) Donc, quand vous atteignez cette masse critique, cela signifie que vous pouvez avoir cette influence, vous pouvez avoir cette influence de groupe d’âmes sur tous les membres et déclencher ces changements ?

(L) Est-ce que c’est cela que vous dites, ici ?

R : Oui !

Q : (L) Quand la tribu atteint une masse critique, cela va commencer à changer l’ADN des gens.

(Pierre) Nous allons commencer à changer, et il va nous pousser des bras, des tentacules, et des yeux supplémentaires… [Rires].

(Perceval) Et de la fourrure !

(Kniall) Pierre, tu pourras tenir quatre outils en même temps !

(Chu) Et si beaucoup d’autres passent à la prochaine marche de l’escalier, cela laisse plus de place à de nouvelles personnes pour entrer.

(L) Par conséquent, il est très très important, pour les gens qui veulent faire cette transition, d’être comme des vierges sages : garder la foi, continuer à faire, continuer à mettre un pied devant l’autre jour après jour, même s’ils ne voient pas de bénéfices immédiats pour eux-mêmes. Est-ce là où nous en venons, ici ?

R : Oui.

Q : (L) OK.

(Perceval) Est-ce que la force d’unité tribale a quelque chose à voir avec les 200 personnes que Gurdjieff mentionne ?

R : Assez proche.

Q : (L) Et il y a quelque chose d’autre que je voulais demander et à laquelle vous me faites penser… J’avais quelque chose, et puis c’est sorti de mon cerveau. J’ai un moment de vieillesse… Oh ! Est-ce que cette capacité de pleine force d’unité tribale est du genre de ce que vous entendiez lorsque vous évoquiez une « plus grande capacité du récepteur », que ce n’est pas simplement restreint à un individu, mais que c’est comme créer un réseau qui est comme un réseau d’antennes qui…

(Perceval) Le signal reçu est réparti sur tout le réseau…

R : Oui oui oui !

Q : (L) OK.

(PoB) Cette pleine force d’unité tribale qui influence le progrès, change l’ADN, et tout ça, est-ce que cela se produit progressivement, ou est-ce que c’est plutôt du genre tout ou rien ?

(L) Tu veux dire comme « on » ou « off » ?

(PoB) Oui.

R : La masse critique est beaucoup impliquée.

Q : (L) Donc vous devez atteindre une certaine masse critique avant que cela ne se transforme.

(Andromeda) Donc c’est plus comme on/off.

(L) Je dirais qu’il y a CERTAINES choses cumulatives individuelles, mais les grands changements dépendent de la masse critique.

R : Oui.

Q : (L) Ainsi nous pouvons chacun travailler sur nous-mêmes individuellement avec l’alimentation, la thérapie par le froid, notre travail en réseau, se débarrasser de notre bagage émotionnel, apprendre à comment s’entendre, etc. Mais tout ceci n’est en fait qu’une sorte de préparation pour une phase de transition ?

R : Oui.

Q : (Pierre) Et quel pourcentage de cette pleine force d’unité tribale avons-nous atteint en ce moment ? [Rires]

R : Pas assez, manifestement.

Q : (PoB) Le saurons-nous, quand nous l’aurons atteint ?

(Perceval) Oui, il poussera un tentacule à Pierre !

R : Vous le saurez, en effet.

Q : (L) Très bien.

(Chu) « Pas assez » est la nouvelle manière d’estimer des pourcentages.

(Andromeda) Il nous manque des membres de notre famille que nous devons trouver !

(L) OK. J’avais une autre question au sujet de l’ADN par rapport à cette étude qui dit :

----------------
Evilevitch a déclaré que cette découverte était surprenante. Personne n’était auparavant au courant de la « phase de transition » de la forme solide à la forme liquide de l’ADN viral. La phase de transition pour le virus de l’herpès étudié dépend de la température et se déroule à 37 °C, ce qui est une adaptation directe à la température corporelle humaine. Evilevitch espère que les résultats de la recherche conduiront à un nouveau type de médicament qui cible la phase de transition pour l’ADN viral, ce qui pourrait alors réduire la capacité d’infection et limiter la propagation du virus. […]

La seconde étude qu’Evilevitch et ses collègues ont publiée récemment est à propos des bactériophages, c’est-à-dire des virus qui infectent les bactéries, dans ce cas précis la bactérie E. coli dans le tube digestif humain. Les résultats ont montré que ce virus possède également l’habileté de convertir son ADN de l’état solide à l’état liquide. Comme pour le virus de l’herpès, la phase de transition advient à 37 °C, c’est-à-dire adapté à la température du corps humain.

Ces deux types de virus, les bactériophages et le virus de l’herpès, se sont séparés à un stade précoce de l’évolution, il y a plusieurs milliards d’années. Le fait que tous les deux aient montré la même habileté à convertir leur ADN afin de faciliter l’infection indique que ce pourrait être un mécanisme général que l’on pourrait trouver dans de nombreux types de virus.

-----------
(L) À présent, nous mettons en place ces changements alimentaires, cette thérapie par le froid, et ainsi de suite. Je me demande si cela va changer notre température corporelle normale en changeant de l’ADN qui permettra alors une température différente liée aux INTRONS ou quelque chose dans le corps pour activer ou désactiver le blocage ? Est-ce que c’est en quelque sorte relié à la température ?

R : Oui.

Q : (L) Donc il y a plus de choses liées à la température que ce que l’on croit au premier abord. Eh bien, j’ai remarqué que je supportais mieux le froid. De même, mon corps semble mieux chauffer. Manifestement, cela va de pair. C’est comme si s’exposer au froid en fait vous réchauffe.

(Perceval) Oui, c’est une réaction du corps à un environnement froid.

(L) Quoiqu’il en soit, j’en déduis que cela induit une température corporelle plus élevée que la normale.

(Perceval) Eh bien, est-ce que l’adaptation au froid augmente la température corporelle de base ?

R : En fin de compte, oui.

Q : (Pierre) De combien ?

R : Un degré ou deux.

Q : (Pierre) Comme quand on est malade.

(Perceval) Ce qui peut être mortel pour certains virus… Cela peut être bénéfique de garder à distance les mauvaises choses.

(L) Cela peut l’être certainement. C’est peut-être l’un des effets de l’activation du…

(Perceval) S’il y a autant de virus autour de nous, ils se sont probablement adaptés à la température du corps humain. Ils ont côtoyé les êtres humains pendant si longtemps qu’ils se sont habitués à vivre dans l’humain, et ils font leurs choses à la température du corps humain. Mais, si la température est plus élevée, ils ne fonctionnent plus si bien.

(Pierre) À 39 °C, la plupart d’entre eux meurent.

(L) Donc, si vous avez une température corporelle plus élevée, non seulement vous pouvez activer de l’ADN positif en vous, mais en plus vous fermez définitivement l’accès à ces virus maléfiques.

(PoB) Comme une fièvre constante.

R : Oui.

Q : (Perceval) C’est très intéressant, car cela amène à penser que c’est une fonction naturelle d’être dans un environnement froid tout le temps. Comme jouer à être un Esquimau… Peut-être que chez les Esquimaux, leur température corporelle chute aussi beaucoup ce qui l’équilibre en quelque sorte. Mais les personnes qui pratiquent l’adaptation au froid et qui ne vivent pas dans des environnements très froids, peut-être leur serait-il plus facile d’augmenter leur température corporelle. Mais seulement périodiquement.

(L) Oui.

(Andromeda) Je me suis réveillée deux fois la nuit dernière, en me sentant comme si j’avais de la fièvre.

(L) Je peux sentir l’effet de chaleur venir à des moments singuliers. Soudainement, j’ai l’impression d’avoir des bouffées de chaleur à nouveau !

(Andromeda) Je me sens chaude, comme si je voulais aller dans la piscine froide, ce qui est étrange pour moi !

(L) Donc, cela couvre ce sujet. OK, dans une séance précédente, j’ai posé une question… Et j’ai demandé à propos de… Hum… J’ai demandé à propos du programme d’Eiriu Eolas, et ils ont dit :

-----------
Séance du 15 août 2009

Q : (L) OK. Eh bien, nous avons des gens qui travaillent sur ce programme de respiration et de méditation, et certaines personnes ont des expériences physiques inhabituelles, et d’autres ont une fatigue extrême, toute la gamme y passe. J’imagine qu’il n’y a pas une question précise à ce sujet, parce que c’est plus ou moins ce à quoi nous nous attendions : chaque personne est individuelle, et la manière dont ils appliquent le programme dépend de leur niveau de connaissance…

R : Ce serait mieux si tu pouvais l’enseigner directement. Mais dans ces circonstances, avec tant de gens ayant de si grands besoins, et le système qui souvent restreint leurs finances, et leur capacité à voyager et à compenser pour ton temps et ton énergie, c’est de loin la meilleure façon. Certains verront leur créativité s’expanser, et donc leur habileté à faire plus de connexions directes, comme un résultat de leur pratique !

Q : (L) Pourquoi dites-vous « leur capacité à compenser pour mon temps » ? (Galatea) Argent. (L) Je sais cela, mais ça…

R : Nous avons parlé auparavant de la nécessité pour l’énergie d’être équilibrée. Il est correct pour toi de rendre ce programme disponible selon la capacité individuelle de compenser. Mais chacun doit se rappeler que c’est SDA de DONNER [la planchette fait des ronds] TOUT à ceux qui demandent. Tu as tout donné, SANS CESSE, et beaucoup ne comprennent toujours pas la valeur et ne donnent pas de compensation en retour. Ceux qui ont des difficultés avec ce programme pourraient trouver qu’ils ne donnent pas « tout ». Et cela ne signifie pas toujours de l’argent. Cela peut aussi signifier l’engagement.

Q : (L) Des questions ? (DD) Est-ce que le groupe continue à le faire le lundi et le jeudi ? (L) Mm-hmm (Perceval) Eh bien, nous allons rendre le programme disponible pour l’achat, je suppose. Ce sera une occasion pour les gens, — je sais que ce n’est pas seulement de l’argent, mais ce sera une opportunité pour les gens d’au moins donner pour recevoir quelque chose, plus directement.

R : Les personnes qui pensent toujours que l’on peut obtenir quelque chose pour rien se retrouveront bloquées.

Q : (L) Eh bien, quelle est la nature de ce genre de chose ? Je veux dire, qu’entendez-vous par « bloquées » ?

R : Cela peut prendre 2 formes principalement : chez le candidat SDA, cela peut être bloqué par le processus subconscient qui sait qu’il y a un déséquilibre. Chez les « autres », c’est simplement qu’ils ne sont pas sur la bonne fréquence pour recevoir. Rappelez-vous de « l’aptitude du récepteur », et aussi de la capacité.

------------------------.
(L) Donc manifestement, EE est une partie de cette connexion avec votre unité tribale et vos aides. Mais cette idée « d’aptitude du récepteur et aussi de capacité », c’est cela que je voulais approfondir. Et je voulais en venir à la liste de questions du forum, mais vous avez interrompu :

-----------

Q : (L) OK. Eh bien, nous avons toute une série de questions de la part du groupe, et je pense que nous devrions y venir maintenant…

R : Non, cela doit attendre. Le monde se précipite dans l’espace dans son mouvement vers sa destinée, et beaucoup de ces questions n’ont que peu de conséquences. De plus, notre interaction avec toi n’est pas de transmettre des messages à d’autres de nature plus ou moins triviale. En outre, pour nombre de ces questions, afin de pouvoir leur répondre, un aspect de compatibilité de fréquence entre en jeu. Vous, PERSONNELLEMENT, dans votre esprit, devez chercher les réponses, et cela doit être important dans le cheminement vers votre destinée. Sinon, ce n’est pas plus valable que venant de n’importe quelle « voyante » quelconque. Et une « voyante quelconque », tu n’ES PAS !

------------------------
(L) OK, donc cela me mène à ma prochaine question, car ce sont des choses qui m’intéressent moi. [Rires]

(Perceval) Tu te la joues là, non ? Très agréable, très doux ! En te citant ! [Rires]

(L) À présent, j’ai ce petit livre de poche « Judas de Nazareth » de ce gars, Daniel T. Unterbrink. Premièrement, il parle de ce Judas de Galilée comme étant le prototype original de Jésus. Donc, a-t-il raison dans ce qu’il dit à propos de ce Judas de Galilée ?

R : Judas fut le « gogo » utilisé pour supplanter César.

Q : (L) OK. Eh bien, il semble que ce groupe créé par ce Judas de Galilée était le soi-disant « groupe de Jérusalem » des zélotes, les Sicaires, et ce qu’il appelle les Chrétiens de Jérusalem parce que, bien sûr, il se base sur l’hypothèse que le groupe de Jérusalem était les premiers Chrétiens parce qu’ils ont proclamé leur Judas de Galilée comme Christ. Mais apparemment ce Judas a été crucifié quelque part en 19 apr. J.-C., ce qui est bien tôt dans cette histoire. Paul est venu et a eu des interactions avec ce groupe d’individus, et apparemment, il a été expulsé du groupe. C’est évident qu’il a été expulsé du groupe parce qu’il était en guerre avec ce groupe, d’après ses propres lettres. Cet Unterbrink considère évidemment Paul comme étant le méchant, dit qu’il était là uniquement pour avoir de l’argent, créer une église, devenir riche, et tout ce genre de choses. Je trouve cela un petit peu difficile à avaler, parce que j’ai lu les lettres de Paul, et c’est quelqu’un de très complexe. Quand je pense à la façon dont ce type décrit les Sicaires, ces zélotes, le gang qui « méprise les pratiques populaires et suit les lois diététiques »… Quelle que soit la façon dont vous considérez les choses, Paul gagne à chaque fois. Je veux dire, je suis désolée ! Alors, est-ce que Paul était ce sale type qu’Unterbrink décrit péjorativement ?

R : Même pas proche !

Q : (L) Paul était-il un membre de la famille d’Hérode ? C’est-à-dire, est-ce que le Saul qui ÉTAIT un membre de la famille d’Hérode comme décrit par Josèphe lui-même, le même Saul qui était l’apôtre Paul ?

R : Oui.

Q : (L) Donc, en d’autres termes, Paul n’était pas de Tarse. Est-ce correct ?

R : Oui.

Q : (L) Paul était… D’où venait-il ?

R : Près de Jérusalem.

Q : (L) OK. Pourquoi était-il dit que Paul venait de Tarse ? Pourquoi est-ce que cela a été ajouté à la légende ?

R : Pour dissimuler et révéler.

Q : (L) Que voulez-vous dire ? Dissimuler et révéler ? Qu’est-ce que Tarse pourrait révéler ?

R : Où Antoine a passé du temps, où les anciens se retiraient, où le développement et la perpétuation du culte de César a réellement eu lieu.

Q : (L) Donc c’était des combinaisons de… enfin… je veux dire… OK, je ne vais pas poser d’autres questions sur ce sujet, car il faut que j’investigue un peu plus. OK, l’autre point est que dans la version slave de Josèphe, il y a une histoire à propos de l’Étoile de Bethléem. Évidemment, dans les Évangiles, la naissance de Jésus est romancée. Mais apparemment, l’Étoile de Bethléem est apparue au moment de la naissance de ce Judas de Galilée, et cela a été enregistré dans la version slave de Josèphe. Voici la façon dont ils l’ont décrit :

---------

« L’image stellaire nous apparaît comme signifiant la naissance d’un roi qui sera reconnu par le monde entier. Et en regardant cette étoile, nous avons établi notre chemin vers cette ville pendant un an et demi, et nous n’avons pas trouvé le fils d’un roi, et l’étoile nous est désormais cachée ». Mais alors qu’ils étaient sur le chemin du retour, cette remarquable étoile leur apparut à nouveau.

Et Hérode dit : « Pouvez-vous me la montrer » ?

« Nous pensons que le monde entier peut la voir. »

Ils sont sortis sur un porche ouvert et lui ont montré l’étoile. Mais alors qu’ils étaient sur ses traces, l’étoile disparut à nouveau.

---------
Q : (L) Évidemment, Josèphe a interprété cette étoile comme un signe Vespasien, mais la chose intéressante à ce sujet est que cette étoile, selon la chronologie d’Unterbrink, est apparue en 25 av. J.-C.. Maintenant, dans mon livre « Comètes » ici (montre le livre), j’ai ajusté les dates des comètes selon mon ajustement des dates de la comète de Halley. À la suite de mes ajustements, que j’ai écrits au crayon, il y a une comète répertoriée qui était présente en 46 av. J.-C., ce qui est supposément deux ans avant la mort de César. Cependant, dans mon système redaté, il s’agit en réalité de 25 av. J.-C.. D’après la datation standard, il n’y a aucune comète répertoriée en 25 av. J.-C., mais d’après ma datation, il y en a une qui date de 25 av. J.-C. et qui correspond à la chronologie d’Unterbrink basée sur la version slave de Josèphe. Le livre des comètes dit :

--------

« Le texte chinois Han Chu est la plus vieille source connue sur ce sujet. Une étoile non identifiée (une étoile non identifiée renvoie souvent non pas à une comète, mais à une supernova), a été vue de façon intermittente pendant un mois en 46 av. J.-C., du 20 juin au 18 juillet. Elle est apparue à la division de Mao, les Pléiades, et est restée à environ 5 degrés à l’est de Chwon Shay [qui est Perseii]. Cet objet est blanc-bleuté, avec des rayons. »

---------
(L) Alors, est-ce que ma datation corrigée de cet objet est OK ?

R : Proche.

Q : (L) OK. Est-ce de cela qu’ils parlaient dans la datation de la naissance de ce Judas de Galilée ?

R : Proche.

Q : (L) OK… Me suis-je trompée dans ma datation ?

R : Oui.

Q : (L) De combien me suis-je trompée sur celle-ci ?

R : 11 ans.

Q : (L) 11 ans ?

(Chu) Vers l’avant, ou vers l’arrière, dans le temps ?

R : Soustraire.

Q : (L) Donc vous voulez dire l’avancer vers 14 av. J.-C. ?

R : Oui.

Q : (L) Et cela ferait la chose quand vous dites que le Jésus juif historique était né ?

R : Oui.

Q : (L) Par conséquent, ce Judas le Galiléen était l’enseignant/le chef rebelle/ou quoi que ce soit qui est devenu le Jésus juif prototypique ?

R : Oui.

Q : (L) Maintenant, il y a un problème parce que le soi-disant testament de Flavien qui a été inséré dans les écrits de Josèphe au sujet de Jésus se produit exactement à l’endroit où, si Josèphe avait écrit sur la mort de ce Judas de Galilée, il aurait été là. Il semble que cette insertion n’était pas vraiment à propos de la mort de Jésus, mais qu’ils ont juste changé le nom, car cela décrivait en réalité la mort de ce Judas de Galilée. Est-ce correct ?

R : Oui.

Q : (L) Donc, ils pouvaient facilement changer les noms sans à avoir à écrire réellement quelque chose de nouveau. OK. Maintenant, il y a… OK, j’ai un écart de 11 ans, alors cela signifie que je dois tout réajuster. Est-ce bien ce dont nous parlons ici ? Je dois tout ajuster de 11 ans ?

R : Oui

Q : (L) Eh bien…

(Perceval) Et bien, purée !

(Approaching Infinity) Ce truc de la comète de Halley est hyper complexe quand vous considérez qu’il pourrait y avoir quelque chose comme 500 ans d’ajoutés, et puis vous avez toutes ces prétendues observations de comètes entre toutes ces années…

(L) Eh bien, je dois retourner à la planche à dessin, visiblement, parce que tous mes plans ont été chamboulés avec cet écart de 11 ans. Est-ce que quelqu’un d’autre a une question d’une certaine importance, parce que maintenant je suis tout embrouillée et je ne suis plus apte à poser une seule de mes questions ?

(Approaching Infinity) Tu veux demander au sujet de bébé César ?

(L) Quoi à propos de bébé César ?

(Approaching Infinity) Si son histoire a été utilisée par Auguste, ou si l’histoire de Jésus… Si l’un ou l’autre de ces gens l’avaient volé à César ?

R : L’histoire de la jeunesse de Jésus est un amalgame de Mithra et César. L’histoire de « Jésus » qui cause l’émerveillement des « Docteurs de la loi » fait référence à César. Auguste emprunta un ou deux éléments de l’histoire de César, mais pas plus.

Q : (L) OK. Hmm. Eh bien, cela ne m’aide en rien, n’est-ce pas ? Y a-t-il eu quelque chose de remarquable à propos de la naissance de César ?

R : Comète.

Q : (L) Donc il y a eu une comète au moment de sa naissance, et c’était l’élément principal. Une comète pour sa naissance, et une comète pour sa mort. C’est cela ?

R : Oui.

Q : (L) Mais pas de naissance « dans une mangeoire », ni d’hommes sages autour, ni ce genre de trucs.

R : Non.

Q : (Pierre) Mais les comètes signifient quelque chose. Ce n’était pas seulement un hasard, n’est-ce pas ?

(L) Mais tout ce truc à propos de Jésus et de la mangeoire, et la naissance dans la grotte, tout ça…

(Perceval) Eh bien, combien de temps a duré le passage de la comète dans le ciel, et combien d’enfants sont nés à ce moment-là ?

(Pierre) Oui, mais quelqu’un qui a eu une comète à sa naissance et une autre au moment de sa mort…

(L) Est forcément spécial. Enfin, prenez Mark Twain !

(Perceval) Mais combien de gens sont nés à ce moment-là ? Cela n’est pas forcément lié à César. Si c’était là dans le ciel pendant une ou deux semaines, alors vous avez des centaines de personnes qui naissent avec une comète dans le ciel. Mais d’un point de vue humain, les gens ont pris cela comme un signe…

R : Aptitudes du récepteur !

Q : (L) Donc, il peut y avoir des centaines de personnes nées avec les émanations d’une comète dans l’atmosphère, mais seulement celui qui a les aptitudes pour recevoir pourrait être affecté ou influencé par le phénomène ?

R : Oui.

Q : (L) Donc, cela peut être très important, mais seulement pour…

(Perceval) D’après une perspective cachée, mais pas pour une perspective humaine ordinaire. Est-ce que le culte entourant César après sa mort était perçu comme une menace par quelqu’un à ce moment-là ou par la suite ?

R : En effet ! César prônait de traiter les pauvres et les masses avec soin et bonté.

Q : (Perceval) Alors ils étaient suffisamment menacés pour le tuer et défaire presque tout ce qu’il avait fait… Mais y avait-il une vraie menace que son enseignement se soit propagé à travers le monde et ait tout changé ?

R : Oui.

Q : (L) Les idées de communalisme, de partage, de compassion, de miséricorde, etc.

(Perceval) Ce que j’essaie de faire, c’est de mettre en contraste l’ampleur de cette menace de changer le monde d’une façon positive avec ce qu’ils ont fait à son histoire. Et nous l’avons encore de nos jours ! Ils ne se sont pas contentés de l’étouffer à ce moment-là et de l’oublier. Nous sommes encore leurrés par cette tromperie. C’est tellement énorme et monstrueux... De façon très opportuniste, ils ont fait d’une pierre deux coups. « Nous pouvons nous débarrasser de César et de ses enseignements, et nous pouvons aussi avoir cette nouvelle religion qui nous permet d’obtenir ce que nous voulons ! »

(L) Oui, une religion de passivité, obéissez à vos maîtres, donnez-leur tout votre argent, payez vos taxes, et tout ce genre de trucs.

(Perceval) Oui, peut-être que le sentiment à cette époque était qu’une nouvelle religion organisée était nécessaire…

(L) Paul était-il l’auteur de ces passages où il conseillait aux gens de payer leurs impôts, rendre à César, et tout ce genre de choses ?

R : En partie, oui. Mais il était sage comme un serpent et doux comme une colombe. Ce qu’il écrivait dans ses lettres était le « lait », il ne donnait la viande qu’en personne.

Q : (L) OK. Eh bien, est-ce qu’il y a quoi que ce soit que nous voulons… Cela dure plus longtemps que ce à quoi je m’attendais. Mon dos est vraiment… Est-ce que tu lèves ta main, Approaching Infinity ? Je ne peux pas voir ta main, mais…

(Chu) Approaching Infinity est en train de rire, là…

(L) Très bien, Approaching Infinity, viens.

(Approaching Infinity) Apparemment, l’une des premières choses sur le peuple de Jésus était leur repas commun, l’Eucharistie. Y a-t-il quelque chose de la vie de César, ou quelque chose qu’il a fait, qui a conduit à cela ?

R : Pas en particulier, mais cela en est venu à être un signe partagé parce que César a fait en sorte que les affamés soient nourris, et si ses soldats avaient faim, il partageait leurs souffrances. Le « repas » était un autre aspect emprunté à Mithra. Notez que l’indice de Tarse pointe aussi le Mithraïsme. Et enfin, des éléments du dernier souper de César ont aussi été incorporés à l’histoire !

Q : (Perceval) Le dernier souper de César ?

(Kniall) Oui, il y a eu un repas où on lui a demandé comment il aimerait mourir.

(L) Et il a répondu que peu lui importait, du moment que ce soit rapide. Très bien, y a-t-il quelque chose que nous devrions demander et à laquelle nous n’avons pas pensé, ou à laquelle je n’ai pas pensé, parce que j’aimerais mettre un terme, car je commence à être un peu raide ? Un message, ou quelque chose d’une importance particulière ?

R : Il est temps pour toi de t’asseoir dans le Psychomantium ou quelque chose d’équivalent avec un crayon et du papier de prêt.

Q : (L) Pourquoi dois-je avoir du papier et un crayon à disposition ?
R : Parce que nous avons des choses complexes à transmettre et cela préservera ton énergie.

Q : (L) Vous voulez dire que je suis censée faire cela seule ?

R : Pas nécessairement. Cela aidera d’avoir une ou deux personnes avec une énergie compatible présente pour poser les questions.

Q : (L) Est-ce que ce doit être des questions d’intérêt général, ou est-ce possible que des gens envoient des questions d’ordre personnel afin d’obtenir une réponse par ce biais ?

R : Limitez les questions personnelles, s’il vous plaît.

Q : (L) Très bien, alors s’il n’y a rien d’autre, je vais dire bonne nuit.

R : Rappelle-toi de César… Bonne nuit.

FIN DE LA SÉANCE
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
A nouveau un grand merci à l'équipe Française pour cette traduction passionnante...
A propos de l'herpès, y-a-t-il un traitement recommandé par Laura ?...
Merci pour vos réponses...


Once again a big thank you to the French team for this exciting translation ...
About herpes, is there any treatment recommended by Laura? ...
Thank you for your answers...
 

nature

Jedi Council Member
PERLOU said:
A nouveau un grand merci à l'équipe Française pour cette traduction passionnante...
A propos de l'herpès, y-a-t-il un traitement recommandé par Laura ?...
Merci pour vos réponses...

Once again a big thank you to the French team for this exciting translation ...
About herpes, is there any treatment recommended by Laura? ...
Thank you for your answers...
Comme pour tous les virus: "rendre la maison inconfortable" nous ont conseillé les C's, i.e. le régime cétogène, plus la thérapie par le froid, plus la préparation spirituelle ie. the Work (cf les précédentes séances).
Tu peux aussi compléter avec les plantes aux propriétés antivirales (cf les topics rubrique santé du forum et des articles sur SOTT)

Like all viruses: making the house uncomfortable as advised by the C's, i.e. ketogenic diet, plus cold-therapy, plus spiritual preparation ie. the Work (cf previous sessions).
You can also complete with antiviral herbs (see related topics in this forum and numerous SOTT articles)
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Merci NATURE pour ta réponse...
Je fais déjà tout cela depuis 2015 maintenant...

Thank you NATURE for your answer ...
I've been doing all this since 2015 now ...
 
Top Bottom