Séance du 12 décembre 2010

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 12 December 2010

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.

___________________________________________________________________________________________

Date de la séance : Le 12 décembre 2010

Présents : Laura, Ark, Andromeda, Atreides, REL (AKA Galatea), Perceval, Mr. Scott, Psyche, Burma Jones, Ailén, PoB, Belibaste

Q : (L) Bonsoir ?

R : Bonsoir !

Q : (L) Et qui avons-nous ce soir ?

R : Porsolia.

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée. Bientôt du Lion.

Q : (L) Le déplacement vers le Lion est-il le signe d’un autre événement potentiel que nous pourrions constater ici, sur Terre ?

R : Oui. Peut-être une Supernova. Cela améliorera incroyablement la réception de nos messages.

Q : (L) Pourquoi cela ? Les ondes cosmiques ?

R : Cela affectera votre ADN ainsi que celui de ceux qui sont prêts.

Q : (L) On peut supposer que c’est un effet positif ?

R : Oui ! Réfère-toi aux transcriptions.

Q : (L) Nous avons tous été plutôt malades récemment, de même que Ailén et Atreides qui traversent quelque chose. Ce que nous aimerions savoir c’est : quelle est la cause de cette maladie et est-ce que leur maladie est similaire ou est-ce quelque chose de différent ?

R : Liée à une cause similaire.

Q : (L) Et quelle est la cause ?

R : Intensification de l’agent infectieux apporté gentiment par un participant du Paleofest.

Q : (L) Quand vous dites que cela a été apporté par un participant ; était-ce une grippe classique ou lui a-t-on donnée dans l’intention précise de nous la transmettre ?

R : Oui.

Q : (L) Et où cette personne a-t-elle attrapée cette bestiole ?

R : Dans un lieu public.

Q : (L) Je suppose que ce ne serait pas tricher de demander qui c’était ?

R : Parmi les premiers arrivés, et celui qui est tombé malade en premier.

(Discussion pour savoir qui cela pourrait être)

Q : (REL) Que gagneraient-ils à nous rendre malade ?

R : Cela devrait être évident : espérer une « frappe ».

Q : (REL) Alors, c’était une bestiole plutôt puissante s’ils espéraient une « frappe ». Cela signifie en fait que nous sommes plus forts qu’avant.

R : Oui.

Q : (Ailén) Que pouvons-nous faire pour aller mieux ? En faisons-nous suffisamment ?

R : Vous êtes en bonne voie. Protégez votre foie.

Q : (L) Notre prochaine question concerne Julien Assange et Wikileaks. Est-ce que Wikileaks est bien ce qu’elle prétend être ? Une organisation communautaire divulguant des documents et créée par une bande de pirates informatiques activistes, etc.

R : Ce le fût brièvement.

Q : (L) Vous dites que ce le fût brièvement ; cela veut dire qu’elle a probablement été cooptée assez rapidement. Alors, pouvez-vous nous dire si Julien Assange est un agent ?

R : C’est une question à laquelle tu as déjà répondu.

Q : (L) Ce que je veux dire c’est : est-il consciemment un agent ?

R : Dans une certaine mesure, oui. Mais rappelez-vous de la programmation des variétés humaines et de 4D.

Q : (Perceval) Est-il vrai qu’il a eu cette réunion avec les Israéliens pour convenir qu’il ne divulguerait pas de documents compromettants sur eux ?

R : Oui.

Q : (L) Et quel est l’objectif de ce spectacle de foire ?

R : Vous l’avez deviné cet après-midi ; préparation pour accepter le contrôle global. Du moins ce qui est prévu.

Q : (L) Je suppose que ça signifie que cela peut ou non se dérouler comme ils le souhaitent ?

R : On va s’en rapprocher. Mais rappelez-vous le facteur « X ».

Q : (L) C’est quoi le facteur « X » ?

R : Les changements terrestres.

Q : (L) Eh bien, j’aimerais poser quelques questions sur les changements terrestres. J’ai là le livre « Planet X, Comets and Earth Changes » de James McCanney. Il parle de ce qu’il nomme la « Théorie des Comètes à Décharge Plasmatique » à savoir que les comètes sont essentiellement des corps de type astéroïde qui pénètrent dans le Système solaire, ce dernier étant un condensateur, et quand elles pénètrent dans le Système solaire, elles déchargent le condensateur et c’est ce qui est à l’origine de l’effet des comètes : la brillance, la lumière, la queue, etc. Il dit que les comètes sont en fait des planètes en formation, qu’il y en a de très grosses qui ont accumulé beaucoup de masse ou ont une grosse masse. Vous savez, elles traversent le Système solaire et continuent d’attirer de plus en plus de trucs, de plus en plus de trucs pour finalement se mettre soudainement en orbite et devenir des planètes. Il a dit en gros que c’est ainsi que les planètes du Système solaire sont arrivées ici à l’exception de Jupiter et de Saturne. Elles se sont formées à peu près au même moment que le Soleil. Les autres planètes ont toutes été acquises. Est-il sur quelque chose ? Est-il proche de la vérité ?

R : Il est sur la bonne voie ; mais il y a d’autres phénomènes non expliqués par son modèle.

Q : Et quels autres phénomènes cela pourrait-il être ?

R : Dans une certaine mesure, Clube a raison sur l’éclatement d’une comète géante. Une théorie n’exclut pas l’autre.

Q : (L) D’accord, maintenant j’ai là aussi cet autre livre « Lost Star of Myth and Time » – et sa théorie parle d’une étoile compagnon et du fait que la Terre ou le Système solaire tourne autour d’un centre de gravité commun, en tandem avec cette étoile compagnon. On dit que c’est cette orbite qui crée la précession du Zodiaque. Il dit que la précession que traverse la Terre ne représente pas une grande oscillation, car elle poursuit un trajet assez direct dans la galaxie, mais que c’est plutôt cette rotation autour de ce centre de gravité commun avec l’étoile compagnon qui génère l’effet de précession. Maintenant, est-il aussi sur quelque chose avec sa théorie concernant la précession du Zodiaque ?

R : Absolument !

Q : (L) OK, il souligne là quelques effets intéressants. Il a tout d’abord mentionné l’enregistrement de la vitesse de rotation de la Terre. Ils avaient un télescope fixe avec une mire et une horloge connectée à une sorte de super horloge extrêmement précise, et ils enregistraient le temps exact qu’il fallait à la Terre pour faire le tour de Sirius, Sirius étant un point fixe. Ces chercheurs ont découvert que pendant la période de temps où Sirius B (une naine blanche, compagnon de Sirius A), occultait Sirius A, cela ralentissait la rotation de la Terre. Maintenant, c’est ce que démontraient leurs mesures. Quelque chose comme 50 secondes d’arc. Le ralentissement débutait une semaine avant l’occultation et après l’éclipse, la Terre accélérait. De 50 secondes d’arc. Ainsi, il y a deux semaines d’incidence sur la rotation de la Terre, provoquées par l’occultation de Sirius A par son compagnon Sirius B, si je me souviens bien, même si j’ai peut-être oublié la période exacte. Maintenant, la conclusion qu’il en a tirée est que nous sommes affectés d’une quelconque façon par notre lien gravitationnel à Sirius. Quoi qu’il en soit, la conclusion qu’il tire est... — et il souligne aussi que Sirius semble se diriger dans notre direction, nous nous rapprochons de Sirius — donc, il théorise que Sirius est notre étoile compagnon. A-t-il raison là-dessus ?

R : Pas le compagnon du Soleil ; mais cherchez dans cette direction pour obtenir des indices sur votre propre petit frère.

Q : (L) Est-il vrai, comme il le suppose, que lorsque le Système solaire approchera de notre compagnon, il y a aura une répercussion psychique ?

R : Oui. Vous ressentez déjà son approche.

Q : (L) Eh bien, c’est une chose que ce James McCanney a dite. Il a dit que ce dernier cycle solaire — le maximum — était si long, si intense que c’était la preuve que quelque chose de vraiment énorme était entré dans le condensateur solaire. Cela déchargeait le soleil. Et, si c’est le cas, il existe probablement un flux de courant, et cela veut dire qu’il est possible qu’à un moment donné la Terre, et peut-être la Lune ainsi que plusieurs autres corps astronomiques, aillent s’aligner sur la trajectoire de ce flux qui relie le Soleil et son compagnon. Et si c’est le cas, cela pourrait-il être quelque peu problématique ?

R : Oh bien sûr ! Oui, c’est déjà en cours. Ne voyez-vous pas les preuves partout dans le monde ?

Q : (L) Eh bien, sur ce point, McCanney dit que lorsque la Terre se trouve dans ce genre de situation où il se produit une décharge entre le Soleil et un autre corps, et que la Terre se retrouve impliquée, elle devient alors elle-même une comète et commence aussi à attirer ce qu’il appelle des épisodes de pollution. Elle commence à collecter toutes sortes de poussières et de matériaux de l’espace extra-atmosphérique — et même le volume d’eau de la planète se trouve accru du fait de cet apport, parce que la planète récupère des éléments de l’espace. Elle se développe en accumulant des choses, en acquérant des choses. Et si tel est le cas, nous pourrions être en train d’attirer un tas de poussière dans la haute atmosphère, que nous passions ou non au travers de nuages de poussière cométaire. Toutes ces choses que nous avons remarquées se déroulant dans la haute atmosphère — nuages étranges, traînées de condensation persistantes, refroidissement extrême — pourraient être exactement ce qu’il a décrit. Il pourrait aussi y avoir des conséquences atmosphériques de ces phénomènes électriques, car selon lui, les courants s’organisent selon de multiples couches et trajectoires. Il considère le champ magnétique de la terre comme un modèle à cinq couches, et il dit qu’il est la cause d’El Niño, la cause des tremblements de terre, des volcans, des tempêtes, des perturbations du Jet-stream, et d’une multitude de choses : ce sont tous des phénomènes électriques. Il dit que l’électricité en provenance du soleil crée et conduit des ouragans et que cela n’est pas dû à la température de l’eau. Selon lui, si ça devait être en rapport avec la température de l’eau, un ouragan arriverait, aspirerait toute la chaleur et plus aucun autre ouragan ne pourrait se former pendant un certain temps. Et pourtant on voit très souvent les ouragans s’enchaîner. Alors, est-il sur quelque chose avec cette théorie ?

R : Et comment !

Q : (Ark) Est-ce que l’axe du Système solaire oscille ?

R : Pas suffisamment pour être significatif. Mais la Galaxie oui !

(Discussion sur la Galaxie et le Système solaire)

Q : (Ark) Cela veut dire que l’étoile compagnon est dans le plan de l’écliptique ?

R : Oui. C’est un élément du condensateur.

Q : (Ark) Il y a essentiellement deux théories sur la gravité, l’une est basée sur un espace-temps normal et plat avec une géométrie parfaite. Et la gravité est considérée comme une sorte de champ, en toile de fond de ce concept d’espace. Cette théorie n’est pas la théorie dominante. C’est une théorie pour des gens bizarres opposés à Einstein. Puis il y a la théorie d’Einstein ou il n’existe pas de si bel arrière-plan dans lequel la gravité devrait être considérée comme ne venant rien perturber... Nous ne savons pas vraiment ce que c’est. Mais, cette théorie d’Einstein ne peut être expliquée par des choses comme l’inertie. Alors, ma question est : quelle est la meilleure approche ? Celle de l’un des opposants d’Einstein ? Ou celle d’un des partisans d’Einstein ?

R : Einstein a eu tort... Plus d’une fois.

Q : (Ark) Il y a bien longtemps, plusieurs années de cela, nous parlions ici des monopôles magnétiques, et il y a eu en quelque sorte une confirmation de leur existence, mais nous ne sommes pas allés plus avant sur ce sujet. Maintenant, il existe trois théories à propos de la vitesse des monopôles magnétiques. Premièrement : ils sont plus lents que la lumière. Deuxièmement : ils ont la vitesse de la lumière. Troisièmement : ils sont plus rapides que la lumière. Laquelle est vraie ?

R : 3.

Q : (REL) J’aimerais savoir ce qu’était ce violent choc métallique que nous avons entendu dans la salle des vitamines, Andromeda, Burma Jones et moi ?

(Discussion sur le violent choc métallique)

R : Mince voile. Le violent choc s’est produit ailleurs et a traversé. Attendez-vous à ce que ces phénomènes se multiplient.

Q : (REL) Quelle en est la cause et pourquoi l’avons-nous tous entendu ?

R : La combinaison des énergies a amplifié les sens.

Q : (L) Je pensais qu’il serait bientôt temps pour nous d’interrompre toutes nos activités exceptionnelles, et de simplement gérer le forum avec prudence. Il ne semble pas que quoi que ce soit va vraiment changer quelque chose. Est-ce une réflexion utile à mettre en pratique ?

R : Pas encore, mais oui éventuellement. Il sera temps de te consacrer à aider ceux qui ont fait le choix d’être prêts pour les changements.

Q : (L) D’accord, nous allons dire bonne nuit !

R : Bisous. Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Un grand merci à l'équipe Française pour cette nouvelle traduction...

A big thank you to the French team for this new translation....
 
Top Bottom