📚 Séance du 17 août 2003

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 17 August 2003

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Séance du 17 août 2003

Laura, Ark, Andromeda, Perceval, Atriedes, Johnno, Mr. Scott, Galahad, SM1 & SM2

R : Nous sommes vos pairs ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Q : Et qui est avec nous ce soir ?

R : Iorhiaea. La connaissance protège !

Q : Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée. Ça fait longtemps, hein ?

Q : (L) Bon, qui a des questions ?

{Discussion : Le groupe est bloqué. On fait remarquer que nous avons pratiqué la non-anticipation pendant si longtemps que nous ne savons plus maintenant comment poser des questions.}

R : C’est vrai ! Mais, maintenant vous demanticipez. [le mot anglais « askitipation » n’existant pas, nous avons créé un mot français du même style. – NdT]

Q : (L) Lorsque Montalk et Carissa étaient chez nous, il y a eu un certain nombre de remarques étranges faites en réponse à Carissa, des choses comme « Sonde », « réflexion » et « projection ». Essayiez-vous de transmettre subtilement quelque chose sur elle ou sur Montalk ?

R : Probablement.

{Rires du groupe — on fait remarquer que cela fait si longtemps que les C’s ne se souviennent pas. Plus de rires.}

Q : (L) Ok, bien, étant donné cet événement récent avec Montalk, pouvez-vous nous dire ce que vous essayiez de transmettre ?

R : Eh bien, nous allons vous laisser faire cela, apprendre est amusant !

Q : (L) Eh bien, puis-je poser quelques questions à ce sujet ?

R : Bien sûr.

Q : Très bien, allez les gars, posez quelques questions.

Q : (Perceval) Est-ce que Montalk est un agent similaire à Vincent Bridges ?

R : Voilà une question intéressante ! Branchez le programme et laissez-les se déclencher.

Q : (A) Je veux toujours savoir qui ou quoi configure ou fait apparaître ces programmes ?

R : Vous vous souvenez de l’histoire de Carissas ? Elle renvoie à la source. Avec l’aide des influences de 4D bien sûr.

Q : (L) Wow, ça rime (Seulement en VO - NdT) ! (S) Alors le Mossad en fait partie ?

R : Le Mossad est près du sommet du consortium 3D. Les lignes sont floues à ce niveau.

Q : (Perceval) Quelle est la relation entre le Mossad et les Rothschild ?

R : Le Mossad est une « création ».

{Rires à la blague — « Rothschild » « Brainchild » (Traduit en « création » — NdT) — Discussion principalement de Perceval se demandant si les Rothschild font partie du sommet ou s’ils ne sont que des idiots utiles qui vont aussi être doublés. Les C’s interviennent lorsque Laura ne comprend pas la question de Perceval.}

R : Les lignes se brouillent. Dans une moindre mesure, les Rothchild ressemblent Ă  Sargon. Ponctueur de niveau profond.

Q : (L) Qu’est-ce qu’un ponctueur de niveau profond ?

R : C’est celui qui émerge de l’obscurité apparente pour « marquer l’histoire ». Ne te demande pas d’où ils viennent. Pense « profond ».

Q : Comme dans les bases souterraines ?

R : Eh bien, quel concept !

Q : (L) C’est de là que vient Hélène ?

R : Oui.

Q : (L) Il n’est donc pas étonnant que personne ne puisse savoir qui… Est-ce l’histoire de Déméter et Perséphone ? Parlent-ils d’aller dans des bases souterraines dans les mythes du monde souterrain ?

R : Non. Mélange de concepts… mais bien essayé !

Q : (A) Il faut demander comment se comporter avec ce préfet. (L) Qu’est-ce qui se passe avec le préfet ou les personnes à Auch ?

R : Cette situation est complexe. Au niveau local, il n’y a guère plus que des bureaucrates formés, alors voyez les choses de cette façon.

Q : (L) Eh bien, cela n’aide pas. [Galahad] Eh bien si, dans la mesure où cela nous dit que ce n’est pas un complot conscient. Ce sont juste des gens qui sont pris dans la dynamique du pouvoir local.

R : Laissez Grichka vous guider sur ce point.

Q : (L) Je pourrais pleurer ! Toute cette situation a été si stressante !

R : Les secours sont en route !

Q : [Perceval] Il semble que le processus est que nous nous mettons dans le pétrin en faisant ce que nous avons à faire et qu’ensuite l’aide arrive. [Galahad] Y a-t-il un danger potentiel de la part de J___ ?

R : Voilà une autre de ces questions intéressantes qui portent en elle-même la prise de conscience. Hein ? La connaissance protège si elle est utilisée.

Q : Est-ce qu’elle en est consciente ?

R : Elle est surtout consciente de vouloir vous contrôler, mais de manière « douce ». S’il y a de la résistance, alors ce n’est pas si doux. L’enfer, la fureur et toute la panoplie, mais toujours dans le dos.

Q : (A) La question est de savoir qui appelait J___ et la manipulait, etc.

R : Cela a commencé avec MartenJ… mais la « conspiration » est un peu plus le fait de bureaucrates de niveau inférieur qui cherchent à PLF. [Protéger Leurs Fesses]

Q : (Galahad) C’est ce que nous pensions, que ces gens se trouvaient dans une position où ils allaient être marqués au fer rouge à cause de la façon dont ils menaient l’enquête. [Johnno] Est-ce que Marten les fait chanter ?

R : Dans un sens, oui… [Le reste de la réponse s’est perdu dans le retournement de la cassette]

Q : (L) Quel était donc l’agenda de Zulu ?

R : Vous l’avez compris.

Q : (Perceval) Oui, il voulait nous « cultifier ».

R : Toutes ces multiples activités découlent de la même « pulsion ». Pensez à Waco et aux armes. Mettez ça ensemble avec Montalk, ses armes, vous et l’accusation de « secte ».

Q : (L) Il pourrait nous faire tuer !

R : Arrêtez-vous et pensez à la possibilité que votre travail fût connu d’avance et que tous les préparatifs aient été faits à l’avance pour que la charge de secte soit ce qu’elle est aujourd’hui.

{Rire nerveux du groupe et choc sur le concept}.

Q : (L) Cela a-t-il été fait par le biais d’un voyage dans le temps ?

R : Pas nécessairement. Quelqu’un pour « Mass dreams of the future » [livre non traduit en français — NdT] ?

Q : (L) C’est un livre où les gens sont amenés dans le futur et voient l’avenir. C’est un peu comme un voyage dans le temps dans votre tête. [Johnno] Est-ce que c’est un peu comme la visualisation à distance ?

R : Oh oui !

Q : (L) Ainsi ils peuvent voir l’avenir, ce qui a un rapport avec le projet Montauk. Et ils ont évidemment cherché à faire quelque chose pour l’avenir en ajustant le présent, d’une certaine manière.

Q : (Johnno) Est-ce que les gens de l’Aviary club ont quelque chose à voir avec ça ?

R : Vous ne croiriez pas combien sont impliqués. Beaucoup en toute innocence, bien sûr.

Q : (L) Nous sommes foutus ! Qu’est-ce qui a causé le black-out [dans la région de New York]

R : Infiltration de 4D. C’est pourquoi il a été plus ou moins qualifié de « naturel ».

{Le groupe fait remarquer que c’est en fait « naturel », donc le TPTB ne mentait pas, pour une fois.}

Q : (A) Y a-t-il eu un big bang ?

R : Il y en a beaucoup !

Q : (Perceval) Combien ? [Rires]

R : Vous avez quelques années pour noter le nombre ?

Q : (Galahad) Quelle était l’année de la rébellion de Narmer.

R : 3211 av. J.-C.

Q : (L) Les événements décrits dans le livre « Where Troy Once Stood » sont-ils relativement précis ?

R : Oui et non. De nombreux événements sont présentés comme étant uniques.

Q : (L) Est-il vrai qu’à une certaine époque, l’Égypte se trouvait dans le nord de la France et aussi dans d’autres pays ; n’ont-ils jamais existé tels que l’auteur les décrit avec les noms qu’il leur donne ?

R : Vers 2200 av. J.-C.

Q : Cela voudrait donc dire que même l’histoire de la guerre de Troie a été superposée à l’événement de 1600 av. J.-C. Est-ce que cela [2200 av. J.-C.] coïncide avec l’une des catastrophes dont parle Baillie ?

R : VĂ©rifie

Q : (A) D’où provient le rayonnement cosmique naturel. Provient-il de l’un des big bangs, de plusieurs big bangs ou d’une source complètement différente ?

R : De la matière noire.

Q : (L) Je ne pense pas que c’était l’une de tes options. (R) Eh bien, quelqu’un sur les groupes de discussion de physique en discutait, alors c’est peut-être une confirmation. (L) Regardez ! Il pleut. [Après des mois de chaleur extraordinaire et de nombreux décès, la pluie était abondante].

{Pause pour aller voir la pluie.}

Q : (A) Nous pouvons donc nous interroger sur cette avancée météorologique d’hier, est-ce le signe d’une avancée dans notre propre situation ?

R : Un jour, il y aura des torrents de pluie.

{rires du groupe}

Q : (Perceval) Peut-on s’attendre à une ère glaciaire dans un avenir proche ?

R : Attendez deux ou trois ans et vérifiez le thermomètre !

{rires du groupe}

Q : (L) Deux ou trois ans, est-ce un indice ?

R : Est-ce le cas ? Hmm...

{plus de rires}

Q : (L) Je suppose que nous pouvons considérer cela comme un oui. [Galahad] Nous avons récemment rassemblé des informations sur le minimum de Maunder. Sommes-nous dans la bonne direction ?

R : Nous nous sommes demandé combien de temps il vous faudrait pour comprendre ce point.

Q : Un conseil sur la direction à prendre pour Signs of the Times ?

R : Vous êtes excellents. Soyez excellents les uns envers les autres ! Au revoir.

Fin de la séance
 
Top Bottom