đź“š SĂ©ance du 22 juin 2002

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 22 June 2002

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

SĂ©ance du 22 juin 2002

Q : Bonjour.

R : Bonjour !

Q : Et qui est avec nous ce soir ?

R : Nomihha.

Q : D’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée. [fait de nombreux mouvements en spirale] A besoin d’être ancré.

Q : (Ark) Je suppose que nous devrions faire des séances plus souvent.

R : La pratique rend parfait. [Plus de mouvements en spirale entre chaque lettre.]

Q : (L) Nous avons discuté, suite aux transcriptions, à la recherche, à l’activité du groupe ainsi qu’à son évolution à travers les nombreux domaines de recherche, si nous devions ou pas nous engager dans une activité promotionnelle quelconque pour sensibiliser les gens au matériel, au réseau et aux principes que nous mettons en place. Nous sommes dans une sorte de dilemme à savoir si la promotion peut être considérée comme une activité SDA ou pas. (Ark) En fait, il y a un autre problème. Concernant la promotion, nous avons hésité parce que nous savions que tant que nous travaillerons à petite échelle, nous n’attirerions pas l’attention ni les attaques. Tant que nous fonctionnons à petite échelle, cela peut être permis ou autorisé par la Matrice. Lorsque nous passons à une plus grande échelle, la Matrice peut faire intervenir de nouvelles forces, car elle peut considérer comme dangereux tout ce qui se passe à plus grande échelle. Donc, en élargissant l’échelle, en attirant en plus grand nombre des personnes intéressées, nous devrions, en même temps, nous préparer à faire face à plus d’attaques. C’était donc l’une des raisons pour lesquelles nous avons décidé de rester discrets. (L) Bien, procédons étape par étape. Premièrement, la promotion peut-elle être considérée comme une activité des SDA ? Est-ce une approche SDA pour ce que nous faisons ou essayons de faire ?

{Toutes les réponses suivantes ont été données très rapidement et très vigoureusement.}

R : Absolument. Il s’agit de donner au mensonge ce qui est demandé : La vérité.

Q : Donc, l’activité promotionnelle peut être considérée comme un service à une communauté grandissante. Il est évident que l’activité promotionnelle doit se subvenir par elle-même et qu’en élargissant la portée de ce que nous faisons qu’elle nécessite un engagement beaucoup plus important en temps, en énergie et en compétences non seulement de notre part, mais aussi des compétences, du temps et des efforts d’autres personnes, ce qui signifie qu’elle doit également subvenir à cela. Néanmoins, la perception {parmi les adeptes du New-Age} semble être que tout ce qui implique la promotion ou la participation de tout type d’échange monétaire est une chose STS. Cependant, y a-t-il un moyen de contourner ce problème qui pourrait être de type Service aux Autres ?

R : Il convient de noter que le système SDS ne peut être pénétré qu’en devenant « prudents comme les serpents et simples comme les colombes ». Il n’y a rien de négatif à réseauter. Le réseautage requiert en échange pour ceux qui sont impliqués un investissement d’énergie ». Si l’individu découvre le travail d’une vie d’une autre personne et s’attend à en tirer un bénéfice et un gain, il souhaitera naturellement que sa propre position soit équilibrée en y consacrant une quantité d’énergie proportionnelle. Dans le cas contraire, il y aura un déséquilibre énergétique. Cela conduit alors à une pyramide SDS. Un exemple inversé de ce principe est celui d’un enseignant qui exige d’être payé pour un travail qu’il n’a pas fait.

Le fait que vous vous soyez tous les deux consacrés à ce travail non seulement pendant une courte période, mais littéralement toute votre vie, et que vous n’ayez pas demandé le soutien que ce travail intensif a demandé comme efforts a, en effet, créé un déséquilibre pour ceux qui en bénéficient. Beaucoup de ceux qui vivent des blocages dans leur propre vie trouveraient ces blocages dissous par l’action d’ouvrir le flux d’énergie par l’échange. Dans votre monde, l’argent est égal à l’énergie !

{Exclamations d’étonnement devant la vitesse et l’intensité de la réponse. (BT) J’ai la crampe de l’écrivain !}

Q : (BT) Nous devons demander au sujet des préoccupations concernant l’attaque. (L) Oui. La question est : si nous sommes plus actifs dans cette voie — puisque nous ne voulons pas faire de recrutement, nous voulons seulement conscientiser les gens, ils peuvent regarder, accepter, rejeter ou faire ce qu’ils veulent ; il y a six milliards de personnes sur cette planète et la plupart d’entre elles dorment et ne le savent même pas ; je pense que ce que nous visons, c’est de sensibiliser les gens à prendre conscience de l’existence d’une vision différente de voir la réalité ; la question est — dans quelle mesure cela augmentera-t-il le niveau d’attaque ?

R : La connaissance protège. Vous êtes dans une « école d’attaque » depuis longtemps, et vous avez récemment suivi un cours de haut niveau. Les principes appris vous seront très utiles. Du feu vient la lumière !

Q : (Ark) On nous a dit à maintes reprises que « les secours sont en route ». Quel genre d’aide ?

R : Lorsque vous commencerez à étendre votre réseau, vous allez secouer beaucoup de nids d’abeilles.

Q : (L) Ces idées me rendent nerveuse. D’une manière générale, de telles approches conduisent à une organisation qui mène ensuite à la codification, ce qui entraîne toutes sortes de problèmes. On ne peut pas garder cela personnel et simple. Un plus grand réseautage signifie plus de personnes, plus de possibilités de torsion, de distorsion et de problèmes. Il y a tellement de possibilités d’impliquer des personnes qui n’ont pas les mêmes intentions que nous, qui n’ont pas les mêmes intentions que le groupe, et en ce moment une foule de choses me viennent à l’esprit. Quand on prend de l’expansion, on ne peut pas mettre notre attention partout. Pour l’instant, nous nous occupons de tout, nous-mêmes. Nous protégeons le groupe pour qu’il puisse avoir de plus en plus un état de vigilance et de discernement. Ils font des progrès extraordinaires. Comment pouvez-vous faire cela à plus grande échelle ?

R : À un moment donné, il y aura des membres de votre groupe qui s’avanceront et accepteront le rôle d’enseignant. Votre rôle d’enseignants des enseignants est celui qui peut produire l’énergie d’équilibre nécessaire pour que la récolte des SDA soit effectivement abondante. Peut-être devriez-vous vous détendre et ne pas avoir peur de l’enfant que vous avez porté fasse son premier pas dans ce monde. Il y a beaucoup d’enseignants dans votre groupe. Chacun d’entre eux s’éveillera à son profil de mission au bon moment.

Q : (Ark) J’aimerais avoir quelques conseils pour notre prochaine réunion. Devrions-nous avoir un calendrier fixe ou essayer de garder la spontanéité ?

R : Que diriez-vous de quelque chose entre les deux ? L’accent devrait être mis sur le réseautage selon les principes SDA.

Q : (L) Nous avons parlé de faire une promotion soit par des t-shirts, tasses à café, tapis de souris, signets, etc. — uniquement en termes de promotion et non dans le but de gagner de l’argent {parce que personne n’amasse de l’argent avec la vente de ces objets}. Cette idée a suscité de nombreuses réactions, notamment en la considérant comme une « commercialisation ». Je n’y avais pas pensé de cette façon, mais je pensais simplement à faire circuler le mot « Cassiopée » par le biais de choses simples pour susciter la curiosité des gens afin qu’ils aillent vérifier ce que cela signifie. Ensuite, bien sûr, la loi des pourcentages suggérerait que plus les gens vérifient, plus on « trouve », je suppose, de ces personnes qui vibrent à notre vision. L’objectif n’est donc pas de vendre le matériel, mais de le promouvoir {puisque nous continuons à tout donner gratuitement sur Internet}. Au fur et à mesure que l’idée se développait, la possibilité que de telles ventes subviennent au matériel est apparue et j’ai pensé que s’il y avait quelque chose qui pouvait être vendu afin de subvenir au matériel d’une façon libre, alors je suis tout à fait d’accord. Qu’avez-vous à dire à propos de ces produits, qui sont certes de mauvais goût, concernant les t-shirts, les signets, les tapis de souris et tout ce genre de choses ?

R : Remarquez bien comment la domination des SDS a été créée et maintenue. Elle n’est pas faite dans le but de promouvoir la connaissance. Comme vous le savez, elle est faite dans l’intention de cacher la vérité. Qu’y a-t-il de mal à indiquer la porte à un plus grand potentiel de connaissances pour ceux qui sont dans l’obscurité ? Vous pouvez éclairer la porte. Le choix de l’ouvrir et d’entrer appartient au chercheur.

Q : (BT) Je pense que le but est l’intention. Quelle différence cela fait-il si vous utilisez des t-shirts, des signets, des aimants de réfrigérateur ou autres ? Ce sont tous des objets de la réalité dans laquelle nous vivons qui permettront d’attirer l’attention des gens. C’est un fait que cette façon fonctionne bien. Elle familiarise les gens avec des mots, des concepts et des phrases. Cela peut certainement être considéré comme « mettre les projecteurs sur la porte ».

Q : Nous avons récemment travaillé avec du matériel de Boris Mouravieff. Nous pouvons voir de nombreuses relations. J’aimerais poser des questions sur certaines de ses opinions politiques, ses idées sur la création d’un corps d’élite pour aider le monde à atteindre ce qu’il nomme le cycle du Saint-Esprit. Quelle est la justesse de ces idées de Mouravieff ?

R : Mouravieff, comme beaucoup de ceux qui ont protégé et transmis la « tradition », sont simplement des porteurs et non des interprètes de la capacité d’un Maître. Le Vrai Maître comprend la nature des « mondes » en termes d’interpénétration réelle et hyperdimensionnelle. Ainsi, Mouraveiff et d’autres se méprennent et interprètent mal, pensant en termes hiérarchiques de 3e densité qui ne s’appliquent tout simplement pas.

Q : (L) OK, nous allons devoir arrêter parce qu’Ark n’a rien mangé de la journée et il a mal à la tête.

R : Il se réharmonise. Il élimine de vieux blocages. Mais le mieux est d’arrêter maintenant. Attendez-vous à une percée dans la conscience bientôt ! Bonne nuit.

Fin de la séance
 
Top Bottom