Séance du 27 mai 1996

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 27 May 1996

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.
___________________________________________________________________________________________

Séance du 27 mai 1996

Participants : «Frank», Laura et Sue V

Q : (L) Bonjour.

R : Bonjour.

Q : (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Soroca.

Q : (L) Et d’où venez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) J’aimerais poser quelques questions supplémentaires au sujet du projet architectural qui a été évoqué l’autre soir. Vous nous avez fourni la hauteur et la distance séparant les trois colonnes. Cela conviendrait-il de construire cette structure dans le périmètre de la piscine existante ?

R : Non. Tu dois attendre d’avoir les ressources financières avant de construire une piscine creusée. La spirale doit se trouver à au moins 1 mètre en dessous du sol, et doit être constituée de carreaux en céramique bleu et or, parfaitement taillés et égaux. Les colonnes ne doivent pas être préfabriquées. Elles doivent être construites sur place. Le chapiteau devra faire 18 centimètres de haut et 2 mètres de long ; mêmes dimensions pour le chapiteau et la base.

Q : (L) Peut-on, ou devrait-on, faire ça de nos propres mains ?

R : Embauchez un entrepreneur... vous n’avez pas les compétences nécessaires.

Q : (L) Combien de rainures sur chaque colonne ?

R : Le diamètre des colonnes devra faire de 10 à 14 centimètres, avec des cannelures de 2 centimètres de large. Servez-vous d’illustrations d’authentiques colonnes ioniques pour vous guider.

Q : (L) La spirale de carrelage dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, combien de tours ?

R : Les tours ne sont pas importants. La largeur devra être de 1,6 mètre.

Q : (L) Des carreaux bleus avec un bord doré ?

R : Mélange de bleu et d’or.

Q : (L) Du bleu avec des éclats d’or ?

R : Pas loin. Translucide.

Q : (L) Le bleu azur est-il une couleur adéquate ?

R : Pas loin.

Q : (L) Un élément devrait-il être incorporé dans le ciment servant à couler les colonnes ?

R : Non.

Q : (L) Les colonnes devraient-elles être creuses pour laisser l’eau passer ?

R : Non. Placez une fontaine ou un bassin hydrable devant les colonnes.

Q : (L) La forme de la piscine : carrée à une extrémité et arrondie à l’autre ou rectangulaire avec une extrémité courbe? [La goutte dessine la forme de la piscine.] (Extrémité arrondie épousant les colonnes).

R : La fontaine devra être entre les deux, et la spirale au milieu de la piscine.

Q : (L) Cela vous amuse-t-il de concevoir une piscine de 3e densité ?

R : La 6e densité n’est qu’«amusement» !

Q : (L) Et pour les tours des spirales au sommet des colonnes ?

R : À vous de voir.

Q : (L) Et on est censé faire construire cette piscine ici, sur ce terrain ?

R : À vous de voir.

Q : (L) Eh bien... (S) Tu avais l’intention de déménager ? (L) Non, je n’en avais pas l’intention, mais leur réponse est étrange. Je suppose que je ferai ce qui me paraît juste, quoi que ça puisse être. (S) Bon, tu dois d’abord obtenir l’argent...

R : Sue, investis maintenant !

Q : (S) Dans quoi devrais-je investir ?

R : En bourse.

Q : (S) Les actions cotées en cents ? Est-ce que je dois vendre mon or ?

R : Non.

Q : (S) Je pourrais obtenir des avances sur mes cartes de crédit... Quel genre d’actions ?

R : Tous les supports de référence nécessaires sont à ta disposition. Magazines, newsletters, «journaux», etc.

Q : (S) Je suis abonnée à un magazine d’investissement, mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion de le lire, à cause de tout le reste...

R : Ce «tout le reste» te rapporte-t-il de l’argent ?

Q : (L) OK, les gars, vous avez déjà donné des conseils avant, et Sue ne les a pas suivis ; pouvez-vous être plus spécifiques, maintenant que sa situation a changé ?

R : Si nous l’étions, elle rechignerait.

Q : (S) Je ne rechignerais pas !

R : Si, tu rechignerais !

Q : (S) Pour aller chez Argus demain...

R : Nous ne t’avons pas dit d’aller chez Argus demain. «Maintenant» veut dire sans tarder indéfiniment. Les supports de référence, ainsi que le partage en réseau, t’apporteront toutes les réponses que tu cherches. [Cette remarque fut transmise très rapidement et avec force !] Utilise tes méninges pour dénicher des actions à bas prix dans les domaines de la conservation, de la protection environnementale et des technologies médicales, informatiques et des télécommunications... Et aussi du traitement de l’information, comme le développement de logiciels, etc. Les métaux précieux et assimilés sont également un bon secteur.

Q : (S) Bon, on m’a élevée dans l’idée qu’il ne fallait pas emprunter, qu’il fallait d’abord payer toutes ses factures... ensuite, s’il reste quelque chose...

R : Sue, pour l’amour du ciel, pourquoi t’imposer des limites ? Lorsque tu te sers de tes découverts autorisés et que tu utilises le capital emprunté, tant que tu as des revenus réguliers, la pire chose qui puisse arriver, c’est que tu conserves ton argent. Et la meilleure chose qui puisse arriver, c’est que tu t’enrichisses... Alors, pourquoi être aussi timorée ?!?

Q : (L) Vous voulez dire qu’elle devrait obtenir un crédit, investir avec le capital emprunté, et ainsi, elle s’enrichira ?

R : Oui. Maintenant : vous avez tous trois un don unique pour générer des revenus du capital à un niveau astronomique.

Q : (L) Cela requiert-il une interaction entre nous trois, ou est-ce au niveau individuel ?

R : Trois lingots d’or valent-ils plus qu’un seul lingot ? Laura ! Retourne des pierres, vends des pommes, fais le nécessaire pour reconfigurer ton ordinateur afin qu’il soit adapté à internet, y compris au système de bourse en ligne, dès que possible !!!!!!

Q : (L) Bon, je ne suis pas vraiment en mesure de dépenser cet argent maintenant ! Et qu’entendez-vous par «retourne des pierres et vends des pommes» ?

R : Figure de style ! Fais ce que tu as à faire… occupe-toi de la mécanique, ma Chère, le reste se mettra en place naturellement…

Q : (L) Bon, je ne sais pas comment on en est venu à parler de faire de l’argent... tous ces gains d’argent, c’est censé nous apporter quoi ? (S) Ça permettra de construire la piscine...

R : Entre autres...

Q : (L) Bon, revenons aux autres questions : je voudrais savoir pourquoi Frank avait la manie de marteler le sol avec un bâton quand il était petit, une habitude qui a amené ses parents à penser qu’il avait besoin de voir un psychiatre...

R : Channel.

Q : (L) Mais quelle étrange manière de s’y prendre. Comment cette activité particulière pouvait-elle créer, altérer, ou modifier un canal, ou... ? (S) Peut-être qu’il s’«ancrait» ?

R : Tout cela... N’as-tu pas étudié les états hypnotiques ?

Q : (L) Mais il a décrit ça comme un rythme tellement aléatoire... les fluctuations... le fait de courir dans tous les sens pour marteler le sol ici et là...

R : Ce n’était pas aléatoire.

Q : (L) Cette activité représentait-elle quelque chose à un autre niveau de densité ?

R : Non, cela a juste ouvert le canal.

Q : (L) D’accord. Que se passe-t-il avec Pat Z ? Son comportement me dépasse complètement...

R : Elle pense que tu «débloques».

Q : (L) Et pourquoi ça ?

R : Son conditionnement.

Q : (L) Eh bien, on dirait qu’elle est en train de sombrer à vitesse grand V...

R : Oui.

Q : (L) Et je ne peux rien y faire... Je suis triste pour elle.

R : Elle te voyait comme une manne financière, donc elle passait outre tes «excentricités».

Q : (L) Bon, j’ai fini par m’en rendre compte.

R : Prends garde ! Tom French a un raisonnement similaire !

Q : (L) J’avais l’idée d’écrire à Tom pour lui demander de m’exclure du projet...

R : Te suggérons de ne pas perdre de «temps» avec cette suggestion, et assure-toi que cela inclue tous les autres.

Q : (L) Quelle suggestion ? Celle de ne pas perdre de temps à contacter Tom ?

R : Oui.

Q : (L) Alors je lui enverrai juste un courriel...

R : Et.

Q : (L) Qu’entendez-vous par «inclue tous les autres» ?

R : Qui d’autre Tom French a-t-il rencontré par ton intermédiaire ?

Q : (L) Eh bien... d’accord. (F) Pourquoi pensais-tu à ça ? (L) Euh, je ne sais pas... Je suis récemment allée voir un psychiatre pour mon stress [à la suite de la dissolution de mon mariage]... et je me demande si y retourner m’aidera à gérer tout ce qui se passe actuellement...

R : Oui...

Q : (L) Bon, la sœur et la nièce de Sue vont venir, et j’ai l’impression que ça va créer tout un chambardement.

R : Oui.

Q : (S) Puis-je faire quoi que ce soit pour minimiser ça ?

R : Reprends les rênes, après tout, c’est ta maison !

Q : (S) Je le sais...

R : Mais tu ne le fais pas !!! OK, les amis, Bonne nuit !

Fin de la séance
 
Top Bottom