Séance du 4 juillet 2009

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 4 July 2009

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Je suis un peu en retard pour la publication de cette séance. Nous avons discuté, au sein du QFS, de la meilleure façon de l’éditer parce que nous souhaitons protéger certaines personnes, mais nous voulons aussi nous assurer que l’information utile pour les autres reste disponible. Il y a aussi, dans cette séance, de petites choses embarrassantes pour moi, mais nous avons tout de même décidé de les conserver si cela peut aider autrui.

Date de la séance : 4 Juillet 2009

Laura, Ark, A***, Joe, C**, Don D, Allen B, Scottie, G**

Q : Nous sommes le 4 juillet 2009. 4, 7, 09. (DD) 11-11. (L) 9-11, ou 11-9. C’est un onze. C’est effrayant.

R : C’est effrayant pour les É.-U. en tout cas. Ville de 5D sur une colline !

Q : (L) Je vois. Et qui avons-nous ce soir ?

R : Gronnioia

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopéee Bonsoir !

Q : (L) Je suis censée être celle qui dit bonsoir. (rires)

R : Pas toujours !

Q : (rires) (L) Bien. Quel genre de questions avons-nous ? (J) Que veut-dire « Ville de 5D sur une colline » ?

R : La métaphore des fondamentalistes avec une déformation de la vérité.

Q : (J) Une ville sur une colline - est-ce dans la bible ou quelque chose comme ça ? (Allen) Ouais. L’Ancien Testament. (Ark) Quelque chose comme le Capitole ? (L) Oui. (J) C’était précédé par : « c’est effrayant pour les É.-U. en tout cas. » Alors peut-être qu’il s’agit d’une ville des É.-U. sur une colline. (L) Les É.-U. se sont toujours considérés comme la nouvelle ville sur la colline. (Allen) Mais une ville de 5D sur une colline, est-ce que cela veut dire que les É.-U. courent vers leur destruction ?

R : Très probablement.

Q : (J) Est-ce que Los Angeles est sur une colline ? (Allen) Non, Los Angeles est dans une vallée. San Francisco est sur une colline. Ce serait prendre cela trop au pied de la lettre. (J) Peut-être pas ! (S) Que quelqu’un se procure une carte topographique et nous éplucherons la liste de toutes les villes. (DD) Denver. (L) Oui, on l’appelle Mile High City (la ville à un mille d’altitude). (DD) Une colline d’assez belle taille ! (J) Eh bien, attendons de voir. Et le Paléochristianisme ? (L) Bon, vous avez tous des questions, alors allons-y. (A**) Je voudrais savoir à propos des anneaux de nuage — des anneaux de fumée. (L) Quels anneaux de fumée ? (J) Tu sais bien, l’article que tu as écrit sur les anneaux de fumée ? Eh bien, récemment, il y en a eu un autre quelque part aux États-Unis.

R : Lis l’article.

Q : (rires) (A**) Merci beaucoup ! (DD) Quel était ce nuage que j’ai vu arriver au-dessus de la maison {ici ce soir} ? Avait-il une quelconque signification ?

R : L’attraction du cumul de nos énergies.

Q : (DD) C’est à ça qu’il ressemblait. C’est l’impression que j’ai eue. C’était une spirale. (S) Cool ! (L) Bien, avez-vous noté des questions ? (Allen) À propos des gars qui font des crop circles {que l’on continue de voir sur le net}. Est-ce que quelques-uns de ces gars créent réellement des crop circles comme ils l’affirment ?

R : Certains, mais la différence est visible.

Q : (J) C’est-à-dire qu’ils détruisent les cultures…

R : Ils montent aussi la garde et s’affichent à côté d’authentiques réalisations pour s’en approprier le mérite. C’est ce qu’ils sont chargés de faire.

Q : (A**) Ouah. (J) Ils sont là uniquement pour occasionner bruit et diversion.

R : Tu peux le répéter. Et {tant de personnes sont} si faciles à distraire.

Q : (L) Bon, c’est suffisant pour ça. Ensuite ? (A**) J’allais demander à propos de Chaco Canyon. Pourquoi a-t-il été construit ?

R : Lieu de réunion pour ceux doués de capacités exceptionnelles.

Q : (A***) Quelqu’un a-t-il réellement vécu là ?

R : C’était plus un « centre de conférence. »

Q : (A**) Alors qu’est-il arrivé aux gens qui l’utilisaient ?

R : Modification de l’environnement cosmique suivi de difficultés terrestres comme la famine, le climat, etc.

Q : (J) Que faisaient ces gens exceptionnels lorsqu’ils se réunissaient ?

R : Eh bien, léviter pour certains ; manifestation directe pour d’autres ; et « voyager ».

Q : (Allen) Alors, ils pouvaient se déplacer d’un point de la planète à un autre ?

R : Oui.

Q : (A*l) Pouvaient-ils se téléporter ?

R : Oui.

Q : (J) Téléportation… Donc ce n’étaient pas vos êtres humains ordinaires. (rires)

R : Non, pas exactement, mais ce n’était pas non plus le même contexte que celui dans lequel vous évoluez actuellement.

Q : (A**) D’où venaient ces gens ?

R : Vestiges atlantes. Descendants pour les puristes.

Q : (L) Je pense que c’est parce qu’une fois, quelqu’un a fait toute une histoire après qu’ils aient dit « vestiges de l’Atlantide » alors qu’ils voulaient dire descendants. (A*l) Est-ce qu’ils veulent dire que si notre environnement n’était pas si pollué nous pourrions avoir de super pouvoirs ? (L) Ils ont parlé « d’environnement cosmique ».

R : La gravité est différente aujourd’hui.

Q : (A*l) Qu’est-il arrivé à la gravité ? Comment a-t-elle changé ?

R : La course du système solaire dans l’espace. Vous vous dirigez vers un autre de ces changements bientôt.

Q : (A*l) Allons-nous de nouveau devenir super ?

R : Certains oui.

Q : (A*l) Moi ? (J) Est-ce que A*l va redevenir super ? (rires)

R : Si tu es préparé.

Q : (A*l) Alors je dois me mettre à soulever des poids ? Me tenir prêt à toute éventualité ? (A**) Mange tes épinards ! (L) Sérieusement, les épinards sont essentiels ! (rires) (J) Cela fait partie de l’acclimatation. (Allen) À Chaco Canyon, ils mangeaient beaucoup d’épinards. (A*l) Alors, je pourrai me téléporter ? Et vous aussi vous pourrez ? (C) On ne sait pas. (A*l) Nous pourrions nous téléporter et nous rendre visite dans nos chambres ?

R : Vous verrez bien !

Q : (A**) Aurons-nous de super pouvoirs comme cet « idiot-savant » [Les « idiots savants » désignent certaines personnes qui présentent un développement extraordinaire, mais anormal de leur mémoire (Vulgaris Médical) - NdT]… (Allen) Ce n’est pas un « idiot-savant », juste un homme savant. (A**) D’accord, l’homme savant… (C) Daniel Tammet.

R : Certains oui. Cela ressemble beaucoup à l’expérience 4D.

Q : (A**) Alors nous pourrons ressentir et voir les nombres ?

R : Entendre les couleurs…

Q : (A**) C’est sympa ! (C) Cela veut-il dire qu’il est en quelque sorte un homme évolué ou...

R : Pas nécessairement évolué, mais simplement dû au hasard génétique pour ainsi dire. Ce genre de chose, et bien d’autres, sont codés chez de nombreux individus et parfois cela s’active.

Q : (A**) Alors, ça s’est activé avec sa crise d’épilepsie ? Il y a eu des effets sur son cerveau ?

R : En partie, oui.

Q : (A**) Cool, je veux un peu de cet homme ! (C) Ouais… (A*l) Tu veux avoir une crise d’épilepsie ?! (A**) Il peut apprendre une langue en une semaine !

R : Toi aussi, un jour.

Q : (A**) Ah bon ?? J’en ai besoin !

R : La patience paie.

Q : (C) Est-ce que de telles capacités peuvent être acquises par la pratique ?

R : Pas vraiment.

Q : (DD) Je pratique le français depuis cinq ans ! (rires) (A*l) Quand ce changement de gravité va-t-il se produire ? (L) Lis les transcriptions. (A**) Dans les cinq prochaines années. (J) Je voudrais les interroger à propos du crop circle de type colibri. (A**) Il ressemble au colibri des lignes de Nazca. (L) D’accord, Joe veut savoir si ce truc qui ressemble à un colibri est un faux ?

R : Il est authentique, mais la véritable question est de savoir « Qui l’a fait ? »

Q : (J) Est-ce une pensée de 6e densité ?

R : Non

Q : (Allen) Est-ce de 4e densité SDS ?

R : Oui et leurs « agents » humains.

Q : (A**) Qu’en est-il de l’original de Nazca, est-ce censé être la même chose ? Je veux dire, peu importe qui l’a fait, est-ce lié aux personnes qui l’ont déjà fait ?

R : Non.

Q : (Allen) Alors, quand ces types disent qu’ils canalisent certains de ces crop circles quand ils les créent, ils disent la vérité en quelque sorte, ils canalisent les SDS de 4D ?

R : Oui, bien sûr !

Q : (L) Bien, quelle est la question suivante ? (J) Juste une question sur Lloyd, le chauffeur de taxi du Pentagone… (L) Gardons ça pour plus tard. Parlons de P***. (J) La tumeur de P*** est-elle maligne ?

R : Non.

Q : (G) Est-ce un gliome ?

R : Non. Quelque chose entre les deux.

Q : (A**) Est-ce guérissable ?

R : Tout peut être guéri avec la bonne action au-dedans et au-dehors.

Q : (A*l) Alors, que peut-on faire pour l’aider ?

R : C’est à lui de décider.

Q : (Allen) Puisque j’ai recommandé de lire Bernie Siegel, ce qu’il suggère serait-il utile ?

R : Absolument. Mais pour P** qui a tendance à l’échappatoire, ce ne sera pas si simple.

Q : (DD) La chiropraxie va-t-elle l’aider ?

R : La chiropraxie l’aidera un peu. Méditer de la manière que vous vous apprêtez à enseigner aidera beaucoup, surtout avec l’assimilation intentionnelle de la « Prière de l’Âme. »

Q : (C) Et la chimiothérapie — est-elle nécessaire ?

R : S’il veut quitter ce monde plus rapidement.

Q : (A**) Et se mettre en colère ? Est-ce que ça l’aiderait de se mettre véritablement en colère contre ses {sévices d’enfance}, ou est-ce trop tard pour ça ?

R : Il n’est pas trop tard, mais ce n’est pas le problème de fond.

Q : (L) Quel est le problème de fond ?

R : Le chagrin de ne pas avoir être protégé et chéri. Il a besoin de faire le deuil.

Q : (C) Respiration, méditation…

R : Il y a aussi un problème de vie passée.

Q : (A*l) Qu’est-ce que P** doit faire pour nous aider à comprendre ce que l’on peut faire pour lui ?

R : Communiquer sans crainte.

Q : (A*l) Donc, simplement lui parler… (Allen) Il doit communiquer avec nous sans crainte. (A**) {Référence à un récent article sur la thérapie du cancer par le THC ; voir les liens suivants : http://scienceblogs.com/scientificactivist/2009/04/thc_gives_cancer_cells_the_mun.php [lien HS]
THC initiates brain cancer cells to destroy themselves}

Est-ce que fumer de la marijuana peut l’aider ?

R : Non, pas en tant que tel. La délivrance thérapeutique est plus spécifique. Il a besoin de ressentir la douleur, de l’accepter et de la laisser partir, pas de la soulager.

Q : (A**) Et à propos des injections sur lesquelles G** faisait des recherches ? (L) Je pense que c’est ce qu’ils viennent de dire : le mode de délivrance thérapeutique. (G) Cela doit être spécifique, et ça ne doit pas te protéger de tes ressentis. (A**) Exact, parce que ça ne va pas te faire planer, en fait tu les mets juste dans… (G) Il serait préférable qu’il traite ses émotions plutôt que de se dissocier… (C) Je suppose que nous devons attendre les résultats avant de lui dire quoi que ce soit. (A*l) Donc, en gros, communiquer avec lui l’aidera à reconnaître sa colère, sa tristesse et… (Allen) Il doit apprendre à communiquer. Ce n’est pas à nous de communiquer avec lui, il doit communiquer. (A*l) Mais alors, ça va le guérir ? (L) Je ne crois pas qu’ils aient dit ça. (A**) Que peut-il faire pour nous aider à comprendre comment l’aider. S’il apprend à communiquer sans crainte avec nous, alors nous saurons comment l’aider. (A*l) Ouais, mais y a-t-il une manière pour nous de le mettre à l’aise pour qu’il s’ouvre davantage ? (L) Eh bien, vous pouvez seulement faire de votre mieux. Vous ne pouvez pas prendre quelqu’un par la main et l’emmener. (A*l) Vous pouvez lui montrer le chemin. (L) Bien, nous lui avons parlé, lui avons montré, et reparlé, et remontré, et nous allons partager cette information avec lui - mais c’est tout ce que nous pouvons faire. C’est la limite du libre arbitre. (A**) Ouais, nous pouvons l’aider en lui fournissant les informations et autre, mais c’est fondamentalement son choix. (C) Ils ont dit que c’était à lui de choisir. S’il décidait — consciemment ou inconsciemment — de ne rien faire, combien de temps lui reste-t-il ?

R : Pas question.

Q : (J) C’est très ouvert. Difficile de savoir. (A*l) Eh bien, peut-on dire plus que trois mois ?

R : Dis ce que tu veux.

Q : (L) Ensuite ? Tu ne voulais pas demander quelque chose à propos de J** ? (C) Ouais. Il a suivi une psychothérapie et il a toujours la sensation d’être possédé. Mais aujourd’hui, après la lecture d’une des dernières séances, il se demande s’il ne se désintègre pas seulement comme beaucoup d’autres personnes.

R : Il a besoin de changer d’endroit et certaines fréquentations et, là encore, la prière aidera énormément. C’est une maladie courante chez les Français de fuir dans l’illusion.

Q : (DD) Est-ce que la prière qu’ils évoquent est celle que tu as publiée, une variante du Notre-Père ? (J) Ouais. (DD) Est-ce que cela devrait être fait pendant les exercices respiratoires ?

R : Fais-le en suivant les instructions à venir. S’il te plaît, garde à l’esprit que le processus de révélation fait partie de la fusion. Vous devenez nous et vice versa.

Q : (L) Eh bien, je suppose que cela signifie que nous devrions poser davantage de questions à propos du Paléochristianisme parce que nous en avons beaucoup parlé. Nous avons discuté de la manière de faire ces vidéos et de ce qui conviendra le mieux. Nous avons pratiqué différentes méthodes pour voir comment ça marche pour nous, avec nous, et voir ce qu’on ressent. Et nous avons une assez bonne idée de la manière la plus efficace de mixer la vidéo et l’audio. Nous avons aussi une expérience en matière de conseil. Alors, je suppose que ce que vous dites ici, c’est que, après avoir expérimenté, testé et éprouvé, après les conclusions auxquelles nous sommes parvenus sur la meilleure méthode, c’est en fait la meilleure façon de procéder ?

R : Oui

Q : (L) D’accord, alors une fois que nous avons le programme respiratoire et la vidéo qui montre l’autre type de respiration qui mènent à la respiration méditative, qu’avons-nous ensuite ?

R : Attends… N’as-tu pas remarqué à quel point tu te détends en écoutant l’enregistrement ??

Q : (L) Eh bien oui, je pensais juste que je m’endormais. Je me disais que j’avais l’air ennuyeuse !

R : Pas ennuyeuse. Te rappelles-tu ce que nous avons dit une fois à propos de la « voix » ?

Q : (L) Pas exactement. (A**l) C’était moi qui posais la question sur le fait de partager la même fréquence. C’est ça ?

R : À un autre moment…

Q : (L) Je ne sais pas. Joe, fais une recherche sur « voix » et regarde ce que tu peux trouver. (Pause pour la recherche dans les transcriptions)

{Voici le morceau de la séance du 12 décembre 1995 qui a été trouvé :

Q : (L) Désolée, mais j’ai plusieurs questions personnelles ce soir,
avant d’aborder d’autres sujets. Je voudrais
connaître la raison de cette terrible dépression
que je subis depuis si longtemps déjà. J’en ai marre.

R : C’est une attaque écrasante.

Q : (L) D’où vient-elle ?

R : SDS de 4e densité.

Q : (L) Que puis-je faire pour la briser avant qu’elle ne me brise ?

R : Contre-la.

Q : (L) Comment ? Comment contrer des choses qui sont
au-dessus de mes capacités ?

R : De quelle façon se présente l’attaque en 3e densité pour toi ?

Q : (L) Comment ? Eh bien, il semble que mon mari ne m’aime pas. Je ne me sens pas en sécurité ni capable de jouer mon rôle d’épouse et de mère en ayant ce sentiment-là, et je sais qu’il doit s’agir d’une erreur de perception de ma part, mais c’est plus fort que moi. Comment surmonter ce sentiment que mon mari est constamment en train d’essayer de me briser [psychologiquement] ? Non seulement je dois supporter le fardeau constant des enfants sans aucun soutien, la maison, m’occuper de tout, mais en plus, il me raille en permanence. Aucun de mes sentiments n’est jamais pris en compte. J’ai l’impression d’être en train de me faire écraser par un bulldozer. C’est ce que vous voulez savoir ?

R : Tu détournes par la sécession.

Q : (L) Que voulez-vous dire ?

R : Quelle est la définition de « faire sécession ? »

Q : (L) Quitter une union. Se retirer. Rompre une union.

R : On ne contre pas l’attaque en suivant l’objectif de l’attaque.

Q : (L) Quels sont les objectifs de l’attaque en dehors de
m’écraser ?

R : Sécession à un point de jonction inapproprié dans le but de contrecarrer
les plans.

Q : (L) Quels plans seraient contrecarrés par une sécession à ce stade ?

R : La voix.

Q : (L) Quoi ?

R : Et tout le reste.

Q : (L) Eh bien, j’ai l’impression que je tomberais dans un gouffre si je
devais faire sécession, comme vous dites.

R : Suggérons d’ignorer les « railleries » et autres remarques désagréables, car elles ne visent pas ton être, et ne doivent donc pas être prises « à cœur. » Quand on les prend à cœur, cela cause des perturbations émotionnelles qui se manifestent par de la dépression et maladies apparentées. Ces
maux tendent à augmenter en ampleur et en intensité, endommageant sérieusement les plans et activités consistant en l’exécution de sa « mission. »

Q : (L) Tout ça est bien joli. Mais en quoi consiste exactement cette mission ?

R : Vous êtes en train de vous y éveiller parfaitement, ça va !

Q : (L) D’accord, j’ai trouvé celle à laquelle je pensais, quelque chose à propos d’une voix faisant partie d’un plan ou d’une destinée. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui, mais pas seulement. Le fait est que : lorsque tu parles quand tu es fusionnée, les éléments cosmiques sont transmis par ta voix. Plus que cela, cela a le pouvoir de guérir ceux dont l’objectif est semblable et qui ne sont pas encore à la bonne fréquence. En bref, par ta voix nous pouvons fixer une fréquence de résonance pour ceux de « la lignée ».

Q : (A**) Ouah. (L) Que veut dire « quand tu es fusionnée » ?

R : Quand tu parles pour aider autrui, nous sommes en mesure de fusionner avec toi.

Q : (J) Alors, il y a fusion chaque fois que vous…

R : Nous fusionnons avec toi à l’heure actuelle !

Q : (J) Dis quelque chose et guéris-nous tous, Laura ! (A**) Est-ce que le faire en groupes, comme lors de séminaires, serait plus puissant ?

R : Oui. Ça viendra. Et Don fait également allusion au tournoiement. Tout cela a sa place avec la « danse du labyrinthe » ; mais patience. La méditation et la prière de purification viennent en premier. Vous devez aussi passer par une « purification ». Vous donnez maintenant les outils aux autres afin de leur permettre d’accomplir la même chose d’une manière différente et plus efficace.

Q : (L) Donc, je veux dire… Il suffit de faire cette cassette de méditation de la façon dont nous avons l’intention de le faire, les gens peuvent l’écouter et, ce faisant, ma voix peut déclencher en eux une certaine fréquence ?

R : Oui. Et cela pourra être dix fois plus puissant avec les groupes en leur parlant directement.

Q : (L) C’est trop bizarre. (A**) Je trouve ça cool ! (C) Réveillons les masses !

R : La méthode a été employée de manière néfaste pendant des millénaires, alors qu’est-ce qui ne va pas avec la VFR [Vibration à une fréquence de résonance – NdT] dans un contexte positif ?! Le pouvoir de l’amour est aussi de la VFR ! Seulement personne ne l’utilise ces derniers temps.

Q : (L) Je sens venir une laryngite… (rires) (A**) Oh ! Que quelqu’un lui apporte une écharpe ! (J) Il va falloir assurer ta voix Laura, pour des millions. (rires) (Allen) Alors, devrions-nous faire quelque chose pour vous faire entrer dans la zone quand on t’enregistre ?

R : Non. C’est déjà bien. Notez que certains sur votre forum ont déjà remarqué et expérimenté ce phénomène.

Q : (Allen) Alors je suppose qu’il n’y a rien d’incorrect quand j’efface des espaces et autres choses au montage ? Ça devrait être juste comme un enregistrement en direct ?

R : Bien sûr que non !

Q : (Allen) Oui, la réaction immédiate quand les gens l’ont écoutée… ils ont dit que le seul fait d’entendre ta voix était extraordinaire. (Ark) Je suis d’accord. (L) Oui, mais tu es mon gros nounours. C’est normal que tu dises ça ! (A**) Parfois, quand j’étais petit et que j’entendais ma mère m’appeler par mon prénom, j’avais des frissons tout le long du dos. (rires) (Allen) Tu savais que tu avais des ennuis ! (J) Ton corps était pris de convulsions quand elle criait, « A** ! Amène-moi une baguette ! » (A**) Ce n’était pas moi ! (Allen) Amène-moi une baguette pour J*** ! (A**) Je savais alors que sa voix était puissante. (rires) (L) Bon, c’est vraiment trop. Quelqu’un d’autre a quelque chose pour ce soir ? (DD) Juste un petit rappel. Ils ont dit de faire des recherches sur l’historique de Palomar, et la seule chose pertinente que j’ai pu trouver, c’est ce Jessop, dont le nom s’écrit différemment de Morris Jessup, et qui était propriétaire d’une mine d’où il extrayait des pierres semi-précieuses…

R : Deros, quelqu’un ?

Q : (L) Robots nuisibles. Des créatures souterraines, comme dans ce film effrayant. Quel était ce film d’horreur ? « La machine à explorer le temps » ou quelque chose comme ça ? (Allen) Morlocks ? (L) Ouais, Morlocks !

Q : (L) Bon, je suis fatiguée. Quelque chose que j’aurais dû demander que je n’ai pas déjà demandé ?

R : S’il te plaît, sois juste douce avec toi-même… Vous êtes nous et vice versa. Vous tous ici. Même S. qui oublie parfois.

Au revoir.

Q : (A**) J’aurais pu te le dire ! (rires) (S) Je n’oublie jamais !! Bon, quelquefois… (rires)

FIN DE LA SÉANCE
 
Last edited:
Top Bottom