Séance du 6 décembre 2014

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.

_________________________________________________ _________________________________________________ ______

Date de la séance : 6 décembre 2014

Laura et Andromeda à la planchette

Pierre, Perceval, Ark, Chu, parallel, Breton, Windmill Knight, Prodigal Son, Data, Mr. Scott, Kniall, Galatea, et Noko the Wonderdog (qui a encore dormi durant toute la session et s’est réveillé juste avant le « Au-revoir »)

Q : (L) Nous sommes le 6 décembre 2014.

R : Beau feu ce soir ! Ginollia de Cassiopée ici pour l’ajustement/transduction de l’énergie présente.

Q : (L) C’était une introduction complète. Nous avons un vrai cas de TOC (trouble obsessionnel compulsif). [Rires] Désolé, je voulais juste blaguer. Vous avez couvert toutes les bases pour moi.

R : Nous essayons simplement de t’aider à conserver ton énergie !

Q : (L) Je suppose que cela signifie que j’ai besoin d’aide pour conserver mon énergie...

R : Oui.

Q : (L) D’accord, bien, nous n’allons pas aborder cette question. Maintenant, je voulais poser une question sur quelque chose que vous avez dit — bien, en fait il y avait plusieurs choses qui ont été dites — lors de la dernière session. Oh, c’est drôle. J’arrive directement sur cette page et c’est écrit :

Séance du 11 octobre 2014 :

R : C’est le temps pour toi de t’asseoir dans le psychomantium ou quelque chose de semblable avec crayon et papier prêt.

Q : (L) Pourquoi ai-je besoin de préparer papier et crayon ?

R : Parce que nous avons des choses complexes à transmettre et cela conservera l’énergie.

(L) Donc, nous avons la conservation de l’énergie en cours. Ensuite, dans la même séance, j’ai dit :


Q : (L) Ces questions doivent-elles être des questions d’intérêt général, ou est-il possible, disons, par exemple, que d’autres personnes puissent nous envoyer des questions qui pourraient être répondu de cette façon ?

R : Limitez les questions d’ordre personnel s’il vous plaît.
(L) Et c’est le sujet que je voudrais aborder : les questions personnelles. J’ai remarqué qu’à maintes reprises, le fait de commencer par une question un peu personnelle a conduit à quelque chose d’intérêt universel pour tout le monde. Donc, je veux savoir : y a-t-il une sorte de... Je veux dire, je suppose qu’une question personnelle n’est pas... Eh bien, il y a des classifications différentes. Certaines questions personnelles peuvent être personnelles, mais elles sont universellement intéressantes, et d’autres questions personnelles sont spécifiques à cet individu. Dans ce cas, est-il acceptable de poser des questions qui sont, ou peuvent être, universellement intéressantes ou qui peuvent mener à des discussions qui sont d’intérêt universel ?

R : Remarquez ceci : Le plus souvent les questions qui drainent et conduisent à des énergies STS sont posées par des individus qui ne sont pas en fréquence avec vous et votre tendance générale à tout utiliser dans l’optique du service aux autres.

Q : (L) Donc cela dépend de l’intention et de la fréquence correspondante ?

R : Plus ou moins. Il y a aussi une tendance dans ces types à demander simplement avec l’intention d’utiliser cette source de manière égoïste.

Q : (L) Eh bien, oui, mais il y a aussi des gens qui sont assez désespérés dans des situations physiques, comme des situations de maladie et ainsi de suite, où il peut être compréhensible qu’ils se sentent un peu égoïstes.

R : Oui, mais remarquez également que ces personnes sont souvent des amis du « beau temps ». Ils viennent seulement parce qu’ils veulent/ont besoin de quelque chose, mais donnent très peu en retour.

Q : (L) Quelqu’un a-t-il des questions à élucider sur ce sujet ? {Plusieurs têtes bougent.} Donc, en d’autres termes, « limiter les questions personnelles » n’est pas une maxime dure et rapide, c’est flexible. Dans certains cas, les questions personnelles peuvent être utiles à d’autres personnes qui peuvent avoir des situations similaires. Eh bien, pour les questions de santé le plus souvent, je pense que la recherche est probablement la voie à suivre.

(Perceval) Vous pouvez imaginer quelqu’un par exemple avec des questions de santé, s’ils ont fait beaucoup de travail eux-mêmes en essayant de résoudre leur problème et s’ils viennent avec plus d’informations qu’il partage avec tout le monde via la séance, donc par la nature de qui se passe, cela aurait d’un intérêt plus universel.

(L) J’ai remarqué que la dernière fois que Rabelais voulait poser des questions sur le cancer, et qu’il demandait si la théorie du Dr Tel-et-tel était utile. Eh bien, cela n’aide pas personne. Expliquer la théorie et la lire pour le dossier... mais d’autre part, c’est quelque chose que vous pouvez faire votre propre jugement et que vous pouvez partager sur le forum.

(Perceval) Exactement. Vous faites tout ce que vous pouvez, puis la question que vous posez à ce sujet, cette question serait alors plus universellement utile. Ou comme, « Qu’est-ce qui ne va pas avec mon gros orteil ? Pourquoi mon gros orteil est-il douloureux ? »

(Andromeda) Ouais, et ainsi vous donneriez quelque chose en retour aux autres d’abord, et en utilisant votre propre énergie pour trouver des réponses.

(Chu) Et cela serait la clé, parce que vous redonnez au réseau.

(L) Si vous ne partagez pas avec le réseau, alors que faites-vous ? Cela m’amène à la question suivante. Lors de la dernière séance, nous parlions de changements au niveau de l’ADN :

Session 11 octobre 2014 :

(L) Donc, l’ADN liquide... Ce que nous avons ici est un peu une confirmation de ce que les C’s disaient il y a longtemps de cela, que l’ADN peut passer d’un état solide à un état liquide pour infecter une cellule. Mais nous savons aussi que l’ADN peut également produire des changements bénéfiques. La probabilité est que nous ayons eu un ADN qui nous a infectés à un moment donné. Il a tronqué la séquence de quelque autre ADN qui était dans nos cellules déjà là, mais il ne fait rien parce qu’il a été bloqué par une infection. La possibilité existe, je suppose, qu’à un moment donné, cela pourrait être changé ou inversé, possiblement — probablement — viralement. Maintenant, suis-je sur quelque chose ici ?

R : Ah oui ! Les temps à venir seront particulièrement intéressants, surtout si le réseau s’étend à la pleine force de l’unité tribale, et que beaucoup d’autres prennent l’initiative de passer à la prochaine marche de l’escalier.
(L) Maintenant, quelque chose de vraiment intéressant s’est produit l’été dernier. Eh bien, en fait, cela a commencé à se produire à l’automne de l’année dernière lorsque nous avons eu ces réunions ici. Nous parlions au sujet de faire des changements, prendre des décisions et des réalités changeantes. {Nous avons fait des vidéos sur les sujets montrant comment faire un choix peut vous déplacer dans une réalité différente.} Et en plein milieu de ces ateliers, damnés si nous n’avons pas découvert qu’il y avait une ferme à vendre juste en bas de notre route !

Il nous a fallu un certain nombre de mois pour décider d’entamer des négociations, et il a fallu plusieurs autres mois pour régler les négociations. Pendant ce temps, nous étions en contact avec le groupe aux États-Unis, aussi, et il y avait un besoin désespéré d’une installation permanente là-bas.

En fin de compte, au mois de juillet, je crois, nous avons finalisé la maison aux États-Unis la première ou la deuxième semaine de juillet, puis nous avons finalisé la ferme le 22 juillet. Donc, au mois de juillet, nous avons pris des mesures concrètes de changement de réalité pour étendre essentiellement notre force d’unité tribale, pour ainsi dire. Et puis, la chose la plus curieuse est arrivée, que je n’ai pas su avant novembre : notre vieux copain Vinnie Bridges est mort le 25 juillet, trois jours seulement après l’acquisition de l’installation ici et environ dix jours après l’acquisition des installations étasuniennes. Il ne m’était pas vraiment venu à l’esprit qu’il pouvait y avoir une quelconque relation entre ces événements jusqu’à tout récemment quand j’y pensais et puis cela m’a frappé comme sacrément curieux. Je me suis souvenu — je crois que c’était la dernière séance — de parler de cette force de l’unité tribale, et aussi de ce champ de force ou barrière énergétique que nous générons au sein de cette maison et comment les gens qui viennent à l’encontre de cette barrière énergétique qui ont la mauvaise fréquence, au mauvais moment, et de la mauvaise manière, semblent avoir des difficultés (pour le dire doucement).

Et puis il m’est venu à l’esprit que c’EST une chose curieuse que deux de nos principaux attaquants/diffamateurs soient morts maintenant. L’un d’entre eux était Andy Rowland décédé en décembre de l’année dernière (nuit de Noël, selon ce que j’ai entendu), et puis Vincent Bridges est mort presque exactement 7 mois plus tard, encore le 25 du mois. Cela m’a fait penser à « l’année 0 » qui a été discuté il y a quelques années de cela, en parlant de 2014.

Je sais que je spécule comme une folle ici, mais Andy Rowland a vécu au Royaume-Uni et Vincent est mort juste quelques années après qu’il ait décidé de déménager en Europe. La raison pour laquelle cela m’a frappé tellement, c’est parce que j’ai regardé des photos de Vincent inscrites dans le livre d’or du salon funéraire qui s’est occupé de ses arrangements funéraires, j’ai vu qu’il y avait des photos de lui datant de longtemps jusqu’à juste avant sa mort. En 2009, il avait l’air plutôt normal et en bonne santé. Après 2010, l’année où il est venu s’installer en Europe et où il a probablement contribué à instiguer et à participer à l’enquête policière que nous avons subie cette année-là, il a décliné comme un fou. Je ne veux pas en déduire trop sur cela, mais c’est presque comme s’il avait été en contact avec quelque chose qui l’avait vraiment détruit. Donc, cela m’a fait penser au champ d’énergie qui nous entoure, qui a été décrit précédemment, et que ceux avec des fréquences sombres ou négatives qui le rencontrent, le frappent comme un mur de briques, pour ainsi dire. Je veux dire, je sais que c’est un long chemin jusqu’à Prague, mais quand même, nous sommes de ce côté-ci de l’étang. Donc, je me suis demandé si c’était peut-être parce que nous étions de ce côté-ci de l’Atlantique ? Et je me demande simplement — de façon spéculative — s’il y a une relation entre sa mort le 25 juillet et notre changement de réalité en achetant ces deux biens pour permettre à notre force d’unité tribale de se développer de façon définitive ? C’est ma question. Cela ressemble-t-il à une question folle ?

(Perceval) C’est seulement fou si ce n’est pas vrai. [rire]

(Pierre) C’est le début des superpouvoirs !

(L) Y a-t-il une relation ?

R : Dans les mots du philosophe : c’est sûr !

Q : (Perceval) Quel philosophe a dit cela ?

(Galatea) Cela pourrait aussi expliquer pourquoi les gens deviennent si malades quand ils voyagent : parce qu’ils entrent dans la maison de quelqu’un d’autre où leurs défenses sont abaissées. Le changement de fréquence vous rend faible.

(Perceval) Donc, une sorte de « rayon de la mort » a été tiré de cette maison à Vinnie Bridges à Prague et il est tombé raide mort ?

R : Ridicule ! Il y avait en fait une explosion d’énergie à l’accomplissement de l’objectif et cela a résonné dans le champ planétaire. Il était regrettable que Bridges ait été configuré dans le mauvais modèle de fréquence. Vérifiez les nouvelles autour de la même date pour d’autres indices de nature positive et négative !

Q : (Pierre) Bridges at-il été la seule victime de cette explosion d’énergie ?

R : Non.

Q : (Perceval) Ils ont dit de vérifier les nouvelles pour d’autres indices...


Pierre a fait une recherche avec les résultats suivants :

22 juillet 2014 :
John Blundell, économiste anglais (né en 1952)
Johann Breyer, officier SS allemand (né en 1925)
Louis Lentin, réalisateur irlandais et producteur (né en 1933)
Robert Newhouse, joueur de football américain (né en 1950)
Nitzan Shirazi, footballeur et manager israélien (né en 1971)

23 juillet 2014
Dora Bryan, actrice et chanteuse anglaise (né en 1923)
Norman Leyden, compositeur et chef d’orchestre américain (né en 1917)
2014 — Ariano Suassuna, auteur et dramaturge brésilien (né en 1927)
2014 — Jordan Tabor, footballeur anglais (né en 1990)
2014 — Bill Thompson, animateur de télévision américain (né en 1931)
2014 — Saado Ali Warsame, chanteur et politicien somalien (né en 1950)
2014 — Joseph Wood, meurtrier américain (né en 1958)

24 juillet
2014 — Ik-Hwan Bae, violoniste sud-coréen américain (né en 1956)
2014 — Yoo Chae-yeong, chanteuse-compositrice et actrice sud-coréenne américaine (né en 1973)
2014 — Christian Falk, chanteur et bassiste suédois (Imperiet) (né en 1962)
2014 — Dale Schlueter, joueur de basket américain (né en 1945)
2014 — Hans-Hermann Sprado, journaliste et auteur allemand (né en 1956)

25 juillet
2014 — Carlo Bergonzi, ténor et acteur italien (né en 1924)
2014 — Alan C. Greenberg, homme d’affaires américain (né en 1927)
2014 — Çolpan Ilhan, actrice turque (né en 1936)
2014 — Bel Kaufman, auteur et universitaire germano-américain (né en 1911)
2014 — Richard Larter, peintre et illustrateur australien (né en 1929)

26 juillet
2014 — Oleh Babayev, politicien ukrainien (né en 1965)
2014 — Charles R. Larson, amiral américain (né en 1936)
2014 — Richard MacCormac, architecte anglais, fonde MJP Architects (né en 1938)
2014 — Sergei O. Prokofieff, anthroposophiste et auteur russe (né en 1954)
2014 — Roland Verhavert, réalisateur, producteur et scénariste belge (né en 1927)
(L) Eh bien, si c’est la nature du genre de choses que nous pourrions accomplir... [rires]

(Galatea) Pensez aux possibilités !

(Perceval) Vite, achetons une autre ferme ! [rire]

(L) Il y a quelques années, nous avons eu un problème avec la préfecture du Gers. Et nous avons eu une notification du Préfet à l’époque que nous avions 30 jours pour quitter la France à cause de la merde commencée par Vinnie Bridges et Marten Jukema. Et notre ami, I***, intercéda pour nous directement auprès d’un des ministres français, {nom expurgé}, et il a intercédé en notre nom auprès du préfet. À ce moment-là, j’ai reçu un message verbal personnel du ministre par I***, et il disait, « Vous avez des ennemis en très haut lieu. » Eh bien, je n’ai pas pris cela très au sérieux à ce moment-là. Zut, qui suis-je ? Une ménagère avec un choix de carrière inhabituel ?

Mais avec ces problèmes récents au cours des dernières années, l’enquête policière en 2010 pour avoir parlé trop fort, puis l’enquête du FISC en 2011-2012, cela me fait me questionner. Tout récemment, nous avons eu une sorte de confirmation lorsque notre banque nous a envoyé une lettre nous disant qu’après 11 ans d’une très bonne relation, ils fermaient nos comptes. Après des mois d’essais pour ouvrir un compte dans une douzaine d’autres banques, et étant refusé à plusieurs reprises après l’acceptation initiale, il est devenu évident que quelque chose était en place, que mon nom avait déclenché une sorte de drapeau rouge dans le système bancaire. Après des mois d’excuses, de mensonges et désinfo, Chu a finalement rencontré un banquier sympathique qui a fait quelques vérifications et lui a dit que ce problème avec nos opérations bancaires existait parce que quelqu’un dans une très haute position m’avait spécifiquement ciblé — ce n’est même pas FATCA. De plus, il semble y avoir des indications d’une autre source qui a accès à l’information privilégiée, à savoir la base de données informatisée, que le système de sécurité sociale s’apprêtait à nous cibler pour une enquête. Maintenant, tout cela étant dit, et réalisant qu’il y a certainement beaucoup de preuves circonstancielles que quelque chose de très étrange se passe, compte tenu de ces événements avec Andy et Vinnie, je voudrais savoir quand nos efforts vont aboutir à contrer les attaques de ces gars en haut lieu ? [rire]

R : Gardez à l’esprit que certains de ces types d’individus ont une protection via les sources STS à l’échelle mondiale. Cela va prendre encore beaucoup de temps encore avant que votre groupe ou unité tribale n’atteigne ce niveau de pouvoir projectif. Cependant, il faut dire que la masse critique est beaucoup moindre que ce dont l’on pourrait s’attendre à avoir besoin en raison de l’amplification des énergies en réseau. Donc, gardez votre conscience forte et continuez, car il y a des forces STO dans votre coin.

Q : (L) D’accord. Puisque nous sommes sur ce sujet, et comme il semble que l’unité tribale soit une chose importante, je suppose que nous devrions poser quelques questions à ce sujet au niveau local. Nous avons cette maison, et nous avons la maison en bas de la route. Cependant, il semble y avoir une certaine problématique sur laquelle j’aimerais demander de l’aide, et je sais que c’est un peu personnel, mais aidez-nous ici. J’aimerais savoir quels sont les problèmes avec Breton en particulier dans sa lutte pour se réconcilier avec ce que nous faisons et ce que nous essayons d’accomplir. Est-ce un bon moyen de le dire, Breton ? Vous avez une lutte à vous réconcilier avec cela ?

(Breton) Euh, pas consciemment, mais...

(L) Oh, d’accord. Il dit que ce n’est pas conscient. Eh bien, d’accord, alors...

R : Attention ici ! Breton a précipitamment débranché des liens psychiques et éthériques qui l’ont lié à un plan et à un milieu spécifiques. La conséquence est qu’il a déchiré son voile de triple cycle et qu’il perd de l’énergie. Le résultat est ce que vous remarquez tous : un déclin rapide de la puissance intellectuelle fonctionnelle.

Q : (Perceval) Quelles sont les liens qui l’ont lié à un plan et un milieu spécifiques ?

(L) As-tu compris cela, Breton ?

(Breton) Oui, en général.

(L) As-tu une autre question là-dessus ?

(Breton) Je suis abasourdi.

(Perceval) Tu veux que je te le relise ?

(Breton) Encore une fois. [La réponse est relue une fois]

(L) Je ne comprends pas. Peux-tu…

(Chu) Quel est ce voile de triple cycle ?

(L) Le voile de triple cycle est abordé dans certaines séances… Le corps, les émotions et l’âme sont le triple cycle bidulemachin. Donc il avait comme un plan de vie qu’il a abandonné ?

(Chu) Ils ont dit « milieu », donc je me demande si c’est quelque chose à propos de sa famille.

(Perceval) Oui, ils ont dit « un plan et un milieu spécifiques ».

(L) Je pense que vous devriez être un petit peu plus précis, car nous ne connaissons pas… Breton dit qu’il est sous le choc, et qu’il ne peut pas poser de question, et nous n’avons aucun indice. Alors, pourrions-nous être plus précis ? Je sais que c’est une question vague, mais pouvez-vous nous aider sur ce point ?

R : Prenez-le comme ceci : C’est similaire à ce qui a été discuté à propos de VFR (NdT : vibration à une fréquence de résonance). Breton a effectivement « laissé son vrai moi derrière lui » près de ses enfants, et seuls les centres du corps sont ici.

Q : (Galatea) Est-ce que c’est comme sa prédestiné, comme s’il avait planifié de faire quelque chose avant de venir ici, mais qu’il ne le fait pas à présent ?

R : Exactement, bien qu’il ait intellectualisé qu’il fait des préparatifs pour ses enfants. Breton, que se passe-t-il si tu t’arranges pour que les choses soient prêtes au niveau matériel, mais que les enfants ne sont pas préparés aux niveaux spirituel et émotionnel ?

Q : (L) Peux-tu répondre à cela, Breton ?

(Breton) Non, je ne peux pas répondre à cela. J’imagine que j’ai pensé que quand tu te prépares et que tu fais des pas dans la bonne direction, vers l’objectif, ces choses deviennent plus claires. Ce n’est pas très clair comment les enfants et moi nous pourrions nous retrouver ensemble et de quelle manière, mais je devais faire les premiers pas.

R : Tu devrais plutôt trouver la façon de faire les deux. Tu dois poursuivre le développement karmique avec ces âmes et en même temps soutenir le travail en réseau et le filet de sécurité que tu espères recevoir.

Q : (Galatea) Qu’est-ce qui fuit là encore ?

(L) L’énergie.

(Pierre) L’énergie, car une partie de lui est ici, et une autre partie de lui est là-bas, donc il est divisé.

(L) Donc, en d’autres termes… en d’autres termes… Je ne sais pas…

(Pierre) C’est un problème soluble. S’il est divisé, la façon de réparer ce problème est de rapprocher ses centres. D’être là où est son âme, de les aider et de les rencontrer le plus possible, de leur donner de l’amour ainsi qu’un soutien psychologique et émotionnel. Prépare-les à ces niveaux-là aussi. Pendant ce temps, continue à faire ce que tu fais depuis des années : continue à supporter le travail en réseau. Là où tu es importe peu. Tout arrive au bon moment, donc aie cette foi que tout cela va se résoudre.

R : Tu souffres d’un manque de foi dans le processus et tu as autorisé la peur à faire des choix à ta place.

Q : (Chu) Pour ce que ça vaut, ce que je comprends, c’est qu’en raison de ce manque de foi dans le processus, tu as choisi d’intellectualiser le fait de les préparer matériellement ici comme étant la bonne décision, parce que c’est quelque chose de tangible que tu peux voir. Mais la préparation spirituelle et émotionnelle est bien plus vague et requiert bien davantage de foi. Être là pourrait les préparer davantage pour plus tard, quand ils devront franchir des étapes plus difficiles ou nécessaires.

R : Si tu n’es pas là pour guider leur développement et simultanément regarder les signes, comment seras-tu en mesure de faire ce qui est nécessaire pour eux quand ce sera nécessaire ?

Q : (L), Bon, très bien.

(Breton) Je ne sais pas comment je pourrai guider mes enfants étant donné qu’ils vivent avec cette... dame. J’ai estimé que c’était hors de mes mains.

R : Vous donnez à cette voie plus de pouvoir qu’elle n’en a, et tu n’as pas développé la force et les compétences nécessaires pour contourner les obstacles.

Q : (L) Peut-être est-il temps de faire un compromis : déménager près de l’endroit où elle vit.

(Breton) : Oui, peut-être que ce sont les compétences que je suis censé développer : être capable d’élever les enfants dans ce genre de circonstances, parce que j’ai un contrat avec ces âmes.

(Chu) Et si tu es plus près d’eux, tu auras plus de contacts et plus d’influence.

(Pierre) Et de motivation, également. Apparemment, c’est au niveau de l’âme que tu as fait ce choix. C’est donc un engagement très profond, et cela devrait te donner une très forte motivation. Il n’y a pas de regret à avoir. Tu sais ce que tu as à faire, et ça c’est génial. Il est rare dans nos vies que nous sachions ce qu’est notre chemin, notre destinée.

(Breton) Et peut-être que j’ai fait une erreur. Je pensais que je suivais mon but en venant ici. Mais peut-être que je peux encore suivre les objectifs du groupe dans un contexte différent.

(Perceval) Évidemment. Tous les autres font cela. Tous ceux qui ne sont pas ici suivent l’objectif commun, même s’ils ne sont pas ici

(Breton) J’ai pensé que j’avais entendu l’appel, et je pensais que c’était pour moi. Mais peut-être que ce n’était pas le moment de venir.

(Chu) Peut-être qu’il n’est pas question ici d’être dans le vrai ou dans l’erreur. Tu lui as fait une déclaration lorsque tu as décidé de ne pas te rapprocher d’elle. Mais à présent, peut-être qu’il est temps de choisir cette voie pour d’autres raisons ?

(Breton) La manière dont j’aurai pu servir l’objectif aurait pu être différente, peut-être.

(L) OK, cela me mène à une autre question. J’ai lu toutes ces choses sur la critique de la Bible. Ce dont il était question dans le chapitre que je viens de terminer, c’est le fait qu’il y a un conflit entre certaines paroles qui ont été attribuées à Jésus dans le texte des Évangiles et aussi dans le livre des Actes des apôtres. Tout ce qui est là reflète quelque chose qui se passait au temps de la rédaction, et non pas des rapports authentiques sur quelqu’un appelé Jésus. En bref, ce que les Évangiles disent représente des préoccupations plus tardives des auteurs de ces textes. Sans trop rentrer dans le détail, il y a deux choses, deux modes de vie, qui sont en quelque sorte en opposition dans ces textes. Premièrement, il y a tous ces passages où ils expliquent comment vous devez renoncer à tout votre argent, vos biens, et devenir fondamentalement comme un philosophe cynique et errer en essayant de convertir les gens. Comme Jésus s’adressant à l’homme riche et lui disant : « Vends tout ce que tu possèdes et suis-moi ». Et puis à d’autres endroits, il y a des injonctions où il est dit qu’un individu qui ne prend pas soin de sa famille et qui ne prend pas soin du monde réel — un peu comme le concept de l’Obyvatel de Gurdjieff — commet un pire péché encore que de ne pas croire en Jésus. Cela déshonore vos parents, votre famille, et ainsi de suite. Il y a donc ces points de vue diamétralement opposés dans ces textes, et ils surgissent parfois de façon inattendue. C’est comme si la version cynique était la version des Gentils, alors que la stricte observance de la Loi (honore ton père, ta mère, etc.) était le point de vue du Judaïsme.

La façon dont cet analyste particulier qu’est Robert Price l’a résolue est en faisant remarquer que le Bouddhisme, qui a commencé vers 600 av.-JC, s’est présenté pendant des centaines d’années comme une voie ascétique très exigeante pour atteindre le Nirvana. Tout est question de Nirvana, de devenir moine, de se retirer du monde, de méditer, et quoi que ce soit d’autre pour atteindre ce Nirvana et se libérer du cycle terrestre ; de ne devenir rien, de fusionner avec l’Esprit cosmique, ou quelque chose qui s’apparente à cela. Puis en 100 av.-JC, il y eut une « nouvelle révélation » au sein du Bouddhisme. Un nouveau genre de Bouddhisme est arrivé et a commencé à être diffusé. C’était la voie du Bodhisattva, qui est qu’une personne peut choisir de demeurer délibérément dans le monde – en d’autres mots d’arrêter de penser de sortir du monde à chaque minute du jour et penser à rester dans le monde avec l’engagement d’être aussi parfait que possible, sachant qu’en ne se retirant pas dans une situation de type monacal, que oui, vous pouvez vivre beaucoup plus de vies mais vous les ferez pour le service aux autres. Je pense que l’idée était que c’était une manière plus bienveillante d’être Bouddhiste, au moins une voie que les gens ordinaires pouvaient suivre bien que les puristes de la forme originale de l’époque aient déclaré que c’était tricher ou rationaliser. C’est à présent très bien accepté. Maintenant, les deux formes de Bouddhisme sont pratiquées, mais l’idée de servir les autres en ne se retirant pas dans un monastère semble dominante. Cela revient essentiellement au fait qu’il y a à une voie plus élevée et à une voie plus accessible.

(Pierre) Oui, c’est ce que l’on appelle le Grand Véhicule et le Petit Véhicule, je crois.

(L) Bon, de toute façon ce Robert Price dit que c’est ce qu’il pense qu’il constate : qu’il y a une chose semblable dans le Christianisme primitif. Il y avait la voie élevée, où vous pouviez devenir quelque chose comme un philosophe cynique et errer sur les routes, en sauvant des gens, dormant à la belle étoile, le Bon Dieu s’occupe de tout pourvoir, etc. C’est l’opposé de ceux qui prenaient soin de leur business, de leur famille, et aussi des moines et des philosophes. En tout cas, la raison pour laquelle je donne ce contexte est que parmi les choses qui ont été dites dans les précédentes séances sur l’unité tribale et les réseaux et toutes ces choses, il semble que les personnes qui soutiennent le réseau d’une manière ou d’une autre, tant qu’ils font partie de ce réseau et tant qu’ils participent, ils n’ont pas à renoncer à leur vie, à abandonner leur emploi, à abandonner quoi que ce soit, et à déménager dans une communauté ; ils continuent à bénéficier des avantages du réseau. C’est-à-dire qu’ils reçoivent littéralement quand ils donnent, aident et soutiennent le réseau. Évidemment, une communauté est une voie particulière. C’est une voie intense. Cependant, nos communautés sont très différentes d’une communauté de moines, parce qu’elles sont beaucoup plus « dans le monde », en un certain sens.

Est-ce que je suis sur une piste quelconque avec cette comparaison entre la voie haute et la voie basse du Bouddhisme et la voie haute et la voie basse du Christianisme ? Et ce dont nous parlons en termes de communautés et d’autres membres de nos communautés, est-ce bien ce dont il est question ici ? Que de participer à un réseau de quelque façon que vous le puissiez est aussi valable que de tout abandonner pour aller vivre au sein d’une communauté ?

R : Plus ou moins. Mais soyez conscient qu’il y a encore le besoin, en ces temps particuliers, de se préparer à réellement recevoir et aider les autres qui sont en marge du réseau.

Q : (L) OK. Si les gens sont pleinement engagés dans le réseau, recevront-ils l’information le moment voulu ?

R : Oui, le terme opératoire étant « pleinement engagé » de toutes les façons possibles.

Q : (Chu) Donc ceux qui restent assis sur la clôture, ils ne l’auront pas ?

(Galatea) Ils doivent s’investir.

(L) Oui mais vous pouvez vous engager dans quelque chose tout en demeurant dans votre vie classique. Vous n’avez pas à vous engager dans quelque chose tout en balayant toute notion de prudence.

(Pierre) Pleinement engagé de toutes les manières possibles…

(L) Je pense que cela signifie tout ce qui est possible selon les personnes.

R : Oui.

Q : (Perceval) La réponse précédente faisait allusion au fait d’être prêt à recevoir et à aider ceux qui sont en marge du réseau. C’est nous qui faisons la préparation, par exemple, en quelque sorte nous agissons comme mandataires pour tous ces autres ?

(Ark) Je pense que la principale chose est d’obtenir autant de RÉSULTATS que possible, vous voyez ? Donc si vous êtes quelque part et que vous constatez que vous n’êtes pas à votre force optimale parce qu’il y a des fuites, vous ne pouvez pas arriver à grand-chose. Alors qu’ailleurs, vous pouvez voir le fruit de ce que vous faites.

(L) Donc si l'on ne voit pas de résultats dans sa vie, on doit repenser sa vie et chercher ce qui ne va pas.

(Ark) Oui.

(L) Quelqu’un a-t-il une autre question sur ce sujet ?

(Chu) Juste un commentaire. Je dirais que si cela s’appliquait comme Perceval nous le disait, ou la communauté É.U. par exemple, de se préparer à aider et à recevoir d’autres personnes, pour faire cela encore plus, nous avons besoin de ceux qui sont en marge pour faire ce qui est possible…

(L) Afin que nous puissions les recevoir !

R : Oui, oui, oui !

Q : (Chu) Ils ne devraient pas simplement s’asseoir et attendre.

R : La force d’unité tribale devrait être un but !

Q : (Perceval) Donc la dernière réponse c’est qu’il y a un besoin en ces temps particuliers, cela signifie que les gens qui sont en marge du réseau doivent se mettre en réseau, étendre ce réseau et aider les autres.

(L) Au centre de ce réseau que nous constituons nous et les membres de la communauté É.U., nous devons être préparés et prêts. En d’autres termes, les gens en marge du réseau peuvent rester où ils sont pour le moment et faire partie du réseau, et savoir que si les circonstances ou les conditions se gâtent, ils AURONT un endroit où aller.

R : Où vous mettez votre énergie, y compris votre financement, est là où se trouve votre cœur et c’est là que vous serez attirés et reçus lorsque le temps sera venu. [Le pied de la table se met à grincer pendant cette réponse]

Q : (Chu) J’étais en train de penser que c’est l’explication la plus claire, ce n’est pas là où vous êtes, mais qui vous êtes et ce qui a de la valeur à vos yeux.

(L) Parce que là où vous êtes, SI vous voyez les signes, vous pouvez changer d’endroit si c’est nécessaire.

(Chu) Oui, et les gens se soucient de se préparer, mais ils se préoccupent plus de l’endroit avant de se soucier du « où » se trouve leur cœur.

(Pierre) Ce n’est simplement qui tu es, mais aussi ce que tu donnes.

(Perceval) Où tu mets ton énergie.

(L) Quelqu’un d’autre là-dessus ?

(Ark) Oui.

(L) Quoi ?

(Ark) J’ai oublié. [Rires] Non, j’ai deux courtes phrases. La première est : ses devoirs avant tout. Et en second : les résultats sont ce qui compte. Si vous ne vous acquittez pas de vos devoirs, alors vous ne pouvez pas obtenir les meilleurs résultats. Donc la première chose est de faire son devoir. Le mieux vous vous acquittez de vos tâches, le plus d’énergie vous pourrez donner au travail en réseau, et alors le maximum d’énergie peut circuler en vous.

(L) En d’autres termes, comment peux-tu avoir un dessert si tu ne manges pas ta viande ?

(Pierre) Comment pouvez-vous avoir votre bombe de gras si vous ne mangez pas votre bacon ?

(Galatea) J’ai une toute petite question. Comment pouvons-nous renforcer notre glande pinéale ? Y a-t-il d’autres méthodes que nous pouvons utiliser ?

(L) Pourquoi veux-tu renforcer ta glande pinéale ?

(Galatea) Pour avoir plus de capacités psychiques.

(L) Ce n’est pas la pinéale pour cela. C’est l’hypophyse.

(Galatea) Oh, l’hypophyse, désolée.

R : Régime alimentaire et détox.

(Galatea) Seulement ça ?

R : La canalisation peut aussi aider si quelqu’un est prédisposé à cela.

Q : (L) En d’autres termes, si vous n’êtes pas prédisposé, ne le faites pas.

R : Oui.

Q : (Perceval) Voici des dragons.

Q : (Chu) Et bien, la question que tout le monde va poser sur le forum est : « comment sait-on si l'on est prédisposé ? »

(Perceval) Utilise ton intuition ! [Rires]

R : Les individus qui sont vraiment prédisposés pour cela et capables de canaliser une communication STO sont RARES. Comme préparation, cela provient autant de la génétique que du potentiel de l’âme et du profil de destin de la mission. I faut TOUT cela dans le bon dosage.

Q : (L) Donc le fait que vous ayez mentionné cela à Galatea indique-t-il qu’elle pourrait avoir le bon profil pour cela ?

R : C’est très possible !

Q : (Galatea) Et cela va arriver ou il est possible que cela arrive ?

R : Cela dépend de toi.

Q : (L) Alors tu as envoyé des textos, hein ?

(Andromeda) C’était Galatea dans le futur ! [Rires] TY, TY !

(L) Qu’est-ce que ça veut dire, « TY » ?

(Galatea) Thank You (NdT : Merci)

(L) Ok, je pense que je vais clore si personne n’a rien d’urgent. Y a-t-il quelque chose que nous ayons besoin de savoir ? Nous n’avons posé aucune question sur le monde.

(Pierre) J’ai une question au sujet de ces drones. Beaucoup de drones ont été observés au-dessus des centrales nucléaires françaises. Est-ce que ce sont réellement des drones ?

R : Oui.

Q : (Pierre) Qui est-ce qui les contrôle ?

R : N’est-ce pas que vous et l’armée aimeriez le savoir ?

Q : (Andromeda) Donc ce n’est pas l’armée.

(Perceval) C’est probablement juste… bon, OK, ce n’est pas un truc localisé.

(Pierre) C’est dans tout le pays — depuis plusieurs semaines.

R : Qui est-ce qui espionne tout le monde partout ?

Q : (Perceval) La NSA

(Pierre) Le Mossad

R : Assez proche !

Q : (Pierre) Pourquoi ?

R : Pour maintenir la pression sur la France.

Q : (Pierre) Comme une menace.

(Perceval) La NSA essaie d’intimider l’établissement politique français en faisant survoler les centrales nucléaires par des drones.

(Pierre) Pour ne pas qu’ils se rapprochent de la Russie, ou…

(Perceval) … un « accident » va se produire.

R : Maintenant, il est temps de dire bonne nuit et « à bientôt dans le Psychomantium ». Au revoir.

(Pierre) Ils n’ont pas oublié, hein ? [Rires]

(Perceval) Donc quand tu iras dans le Psychomantium, ils seront là avec une montre et te diront : « Nous t’attendions depuis des SEMAINES ! ». [Rires]

- FIN DE LA SÉANCE -
 

Sylvia

The Force is Strong With This One
Merci beaucoup pour toutes les traductions que vous avez faites ces derniers temps. Ceci est un cadeau précieux qui permettra aux francophones de mieux comprendre le sens des messages.

Votre travail est apprécié et ça sera un vrai bonheur de faire la lecture de ses sessions traduites et de pouvoir faire un travail en diapason avec ma langue maternelle.

Je vous souhaite bonne journée! :D

-------------------------

Thank you very much for all the translations you have done in recent times. This is a valuable gift that will allow Francophones to better understand the meaning of the messages.

Your work is appreciated and it will be a real pleasure to read its translated sessions and to be able to work in tune with my mother tongue.

I wish you a good day! :D
 

isparnid

Padawan Learner
+1
I can not say better !

Sylvia said:
Merci beaucoup pour toutes les traductions que vous avez faites ces derniers temps. Ceci est un cadeau précieux qui permettra aux francophones de mieux comprendre le sens des messages.

Votre travail est apprécié et ça sera un vrai bonheur de faire la lecture de ses sessions traduites et de pouvoir faire un travail en diapason avec ma langue maternelle.

Je vous souhaite bonne journée! :D

-------------------------

Thank you very much for all the translations you have done in recent times. This is a valuable gift that will allow Francophones to better understand the meaning of the messages.

Your work is appreciated and it will be a real pleasure to read its translated sessions and to be able to work in tune with my mother tongue.

I wish you a good day! :D
 

nature

Jedi Master
Merci beaucoup pour cette traduction, qui a dû prendre pas mal de temps vu la longueur de la séance.
 
Top Bottom