Séance du 4 mars 2012

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 4 March 2012

Merci aux membres de l'équipe française pour cette traduction.

___________________________________________________________________________________________

Date de la séance : Le 4 mars 2012

Présents : Laura, Ark, Belibaste, Perceval, Andromeda, Ailen, Bubbles, PoB, Burma Jones, Psyche, Mr. Scott

La pluie était annoncée pour ce soir, mais pas d’alerte d’orage. Presque au moment précis où nous avions programmé la séance, un vent de folie s’est levé ! Nous nous sommes tout de même réunis, sachant qu’il pourrait y avoir une coupure de courant et que, faute d’enregistrement, nous serions obligés d’interrompre la séance.

Q : (L) Voyons si quelqu’un veut nous parler. (Ark) Ouais, il y a cet orage dehors. (L) Ils doivent se battre pour passer ! Bonjour. Y a-t-il quelqu’un ?

R : Oui.

Q : (L) Et qui est avec nous ce soir ?

R : Roiklie.

Q : (L) Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : (L) OK, ma première question tient au fait que j’ai été contacté par un certain Armando. Son fils est décédé. Le fils, né le 10 août 1996, décéda le 7 octobre 2011 à Santa Barbara, en Californie. Maintenant, il a des questions, et exceptionnellement, je vais les poser à sa place tellement il est désemparé. Alors, sa première question — et je vais essayer de lui venir en aide avec ces questions — est la suivante : « est-ce que son fils a décidé de rejoindre la zone de contemplation, ou au contraire de demeurer ici ? »

R : Ce ne serait pas une bonne chose de rester lié à la Terre. Sergio était un peu confus, mais les questions de son père lui ont permis d’aller de l’avant.

Q : (L) OK. Son père demande : « Que puis-je faire pour l’aider ? »

R : Son père ne peut l’aider qu’en acceptant son choix et en le laissant partir.

Q : (L) Vous voulez dire que son fils a choisi de partir ?

R : À un certain niveau, oui.

Q : (L) Mais c’était un accident affreux. Je veux dire, comment peut-on choisir quand c’est un accident ?

R : Au niveau de l’âme, la décision est prise de suspendre la conscience qui empêche normalement de tels événements.

Q : (L) Alors, vous dites que lorsque des accidents se produisent, à un certain niveau, et ce même si l’accident en question n’a pas été orchestré ou programmé, l’âme peut faire le choix de suspendre la conscience aiguë de la réalité, permettant ainsi d’augmenter la possibilité ou la probabilité qu’un accident se réalise ? Est-ce que c’est ça ?

R : Oui.

Q : (L) Et c’est ce qui est arrivé dans ce cas ?

R : Oui.

Q : (L) Pourquoi son fils a-t-il fait ce choix ?

R : Il savait ce qui allait arriver et a choisi de se préparer pour le prochain niveau de service.

Q : (L) Son père demande : « Est-ce que sa mort a été causée par les SDS dans le seul but de se nourrir de la douleur et de la souffrance qu’ils ont fait naître au sein de la communauté ? »

R : Non.

Q : (L) Est-ce que vous pouvez dire quelque chose à Armando pour l’aider à gérer sa douleur ?

R : La mort est juste un passage à travers une porte qui n’est accessible aux vivants que sur les plans mentaux. Si son père souhaite honorer pleinement son fils et son choix, il pourrait faire en sorte que cet événement soit une motivation pour se développer de manière plus spirituelle. Plus encore, il pourrait aider les autres plutôt que son fils, pour son fils.

Q : (Ark) Bien, comme nous sommes sur ce sujet, j’aimerais en savoir plus sur ces mathématiciens. Hier, un ami mathématicien en Pologne m’a appris la mort — à notre club de Kairos — de Branson, un jeune mathématicien. Et apparemment, il était plutôt jeune et il est mort sans raison au volant de sa voiture. (L) Dans un accident ? (Ark) Non, pendant qu’il conduisait. Et puis, il était l’ami du mathématicien allemand qui a travaillé avec Irving Segal, le jeune homme qui s’est noyé dans le lac de Clausthal. Il y avait une conférence et ils sont allés se baigner dans le lac. Des gens observaient depuis le rivage, et il a coulé en quelques secondes et voilà tout. Il avait aussi une vingtaine d’années. Ensuite, il y a eu Pertti Lounesto du même club et lié au même domaine des mathématiques, qui s’est noyé en mer quelques mois après que nous l’avons vu à la conférence {à Cookville, dans le Tennessee}. OK, et puis nous avons eu le mathématicien Russe qui travaillait également dans le même domaine. Il est allé en congés en Mer Noire et s’est noyé. Tous ces jeunes sont morts, et c’étaient tous des mathématiciens réalisant un travail de recherche très abstrait. Cela fait vraiment beaucoup de noyades accidentelles. Je veux dire, quel genre de coïncidence est-ce ? Des commentaires ?

R : Ce n’est pas une coïncidence. C’est dommage que tant de gens sur la bonne voie, à bien des égards, n’aient pas l’avantage de connaître ces choses qui les protégeraient d’attaques de fréquences dirigées ; des choses telles que des changements de régimes alimentaires qui les protégeraient d’une manipulation directe ; des choses telles que la connaissance des autres densités. Mais bien sûr, ce dernier point aura été porté à leur attention.

Q : (L) Très bien, pendant que nous sommes sur ce sujet, une de mes amies Facebook, Lindy, avait une fille du nom d’Arianna qui est morte le jour de mon anniversaire. Ceci est plutôt intéressant parce que ce jeune garçon, Sergio, le fils d’Armando, est mort le jour de l’anniversaire de ma grand-mère. Bref, de toute manière, cette Arianna est apparemment décédée pendant son sommeil. Elle souffrait de crises d’épilepsie depuis qu’elle était jeune et elle a essayé de suivre un régime sans gluten, sans produits laitiers, etc., mais elle était incapable de se passer de sucre. Des commentaires là-dessus ?

R : Arianna était en train de s’éveiller et a réalisé, au niveau de l’âme, que son corps ne lui était plus utile. Elle a juste « franchi le pas ».

Q : (L) OK. Quelque chose à dire sur ce nouvel astéroïde — comment s’appelle-t-il ? (Perceval) 2012... (L) DA-14 ? (Perceval) Quelque chose comme ça. (L) Et quelles sont les chances qu’il percute la Terre ? (Perceval) Le 15 février de l’an prochain ? (L) Bon, je vais poser la question différemment. Je ne veux pas connaître les chances. C’est une question stupide. Je veux savoir s’il est très probable, en termes simples, car oublions toutes ces statistiques à la noix parce que j’en ai marre de lire ce bouquin. [rires] (L) Je veux dire, est-ce qu’il est hautement probable qu’il percute la planète ?

R : Non. Mais il y a d’autres choses dans les parages qui le feront probablement !

Q : (L) OK. Alors, quel est l’intérêt de publier ces articles annonçant qu’un astéroïde va probablement heurter la Terre en Février prochain ?

R : Vous avez plutôt bien évalué cet aspect du système de contrôle dans le passé.

Q : (L) Eh bien, qu’avons-nous dit à ce propos ? Nous avons dit que lorsqu’ils font cela, ils essayent de pousser à la folie les individus « fin du monde », afin de pouvoir les contrôler encore mieux. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui.

Q : (L) Et c’est la raison de ce numéro de « fin du monde en 2012 » ? C’est essayer de faire en sorte que les gens se comportent comme si c’était la fin du monde afin que les autorités puissent dire : « Vous êtes tous fous !! Vous devez être protégés de vous-mêmes ! Nous allons le faire, aussi nous allons enfermer tout le monde ! ». Ce genre de choses ?

R : Oui.

Q : (L) Maintenant, laissez-moi traiter certains points avant d’aborder mes autres questions. Que se passe-t-il avec [nom expurgé] ?

R : [Expurgé] ! [Les Cs ont répondu en désignant le nom du forum de la personne. Expurgé par discrétion.]

Q : [rires] (Perceval) Un animal rare ? (L) Quoi ? (Perceval) Rappelle-toi que tu avais dit avoir recherché un [expurgé] et que tu avais réalisé pourquoi il l’avait choisi pour son nom de forum. Qu’est-ce que ça disait ? Que c’était rare ? (L) Rare, réservé et caché.

R : Masqué ! Un peu mieux qu’une machine d’alimentation efficace.

Q : (Ailen) Il était donc conscient d’être ici avec un objectif ?

R : Est-ce que les machines pensent ?

Q : (L) Ils exécutent des protocoles : si, alors. Et qu’est-ce qui l’animait ?

R : Qu’y avait-il dans son livre ?

Q : (L) Eh bien, plutôt flippant... Comment le décrirais-tu, Andromeda ? (Andromeda) Une sorte d’entité spirituelle... Un esprit de la forêt ? (L) [Expurgé] ! Est-ce que c’est ça ?

R : Oui. Nous l’avons dit !

Q : (L) OK, Psyche a quelques questions. (Psyche) À l’automne dernier, il s’est produit une étrange tempête de neige précoce. Pendant une discussion sur ce sujet, un membre du forum a écrit :

(Why did it snow in october?)

« ... n’importe quelle vibration aurait abattu les arbres la nuit de la tempête ! L’un des incidents est lié à la fermeture d’une portière de voiture entraînant la chute d’un arbre proche et d’autres provoquaient, par un véritable martelage du sol, la chute d’arbres de part et d’autre ! J’ai eu le courage de sortir sur le perron arrière pendant quelques minutes, à plusieurs reprises, mais le bruit continu des arbres qui éclataient, craquaient et explosaient était trop terrifiant et je suis rentré en courant pour ne plus les entendre aussi clairement ! »
C’était dans le Nord-Est des États-Unis. Et puis, à peu près au même moment, en septembre, en Californie, deux séquoias géants de près de 1500 ans se sont écroulés au sol. C’était un événement tout à fait exceptionnel. C’était en septembre/octobre 2011. Il y a eu cette tempête en octobre. (Perceval) Où était la tempête ? (Psyche) En octobre, la tempête se trouvait là où se trouve Meager1. Les séquoias sont tombés en Californie, mais Meager1 se trouve en Nouvelle-Angleterre. Il n’y a pas eu de tempête en Californie, le timing est une sorte de coïncidence, les arbres se sont juste écroulés. Alors, nous nous sommes demandés quel type d’interaction ou ce qui, sur Terre, pouvait avoir créé les conditions pour ce genre de choses ? (L) N’y a-t-il rien eu d’autre en octobre à cette époque ? Il y a eu... (Ailen) Tout le truc sur Elenin. (L) Oh, Elenin ! (Perceval) Ce fut un fiasco. (L) Cela dépend de ce que tu appelles un « fiasco ». (Ailen) Tout dépend de ce qu’elle a fait dans l’espace. (L) Parce que si Elenin est à l’origine d’une activité électrique, une réaction de décharge ou un quelconque autre phénomène mal compris prend place entre les planètes du système solaire... (Perceval) Eh bien, ils ont dit qu’elle avait disparu. Ce qui signifie qu’elle pourrait avoir... (L) Ils ont dit qu’elle avait disparu ? Elle aurait juste pu devenir plus sombre. (Perceval) Leur interprétation était qu’elle s’était désagrégée. (Psyche) Enfin bon, un séquoia géant ne tombe pas comme ça sans raison !

R : Les deux sont liés. L’ouverture de la Terre a déjà montré nombre de répercussions intéressantes... Attendez la suite ! Vous n’avez encore rien vu !

Q : (L) D’accord, alors je suppose que vous êtes en train de parler des dolines, tremblements de terre, éruptions volcaniques, bruits fous...

R : Oui.

Q : (L) Et nous avons pas mal discuté au sujet des bruits fous et certaines interprétations sont sensées. Simplement, je ne comprends pas. Bon, cela amène à ma question suivante. (Ark) Mais vous savez, pour le séquoia, on sait par exemple que les tremblements de terre génèrent des ondes de vibration longues qui ne sont pas détectées par les sismographes standards parce que leurs longueurs d’onde sont très grandes. Mais imaginez un gros arbre, comme cette piscine que nous avons vue sur YouTube... Cela aurait pu être une de ces longues vagues de vibration de la terre. (L) Avez-vous tous regardé une de ces vidéos de piscine durant les tremblements de terre ? Eh bien, il y en avait une provenant d’une caméra de vidéosurveillance d’un hôtel :

J’ai trouvé cela fascinant, aussi j’ai commencé à chercher d’autres vidéos de gens ayant filmé leur piscine pendant des tremblements de terre. Il y avait ces gens en Arizona et un tremblement de terre plutôt éloigné. Ils ne l’ont même pas ressenti. Pourtant, leur piscine a été vidée à peu près du 1/6 e ou 1/5 e parce que ce même ballotement lent de l’eau d’arrière en avant a commencé puis l’eau s’est dressée comme une vague avant de se répandre dans la cour ! Inondant leur cour, la vague est ensuite repartie dans l’autre sens, faisant déborder l’eau de l’autre côté de la piscine. Cela fait beaucoup d’eau ! (Ailen) C’est plutôt effrayant si vous pensez à un tsunami. Quel genre de tremblement de terre s’est produit à des kilomètres et des kilomètres de distance... (L) Dans les profondeurs de l’océan... (Ailen) Pour causer ensuite une vague aussi énorme. (L) Et que dire de ces vagues scélérates dans les océans ? Où, d’un coup, une vague géante engloutit des navires de but en blanc ? (Belibaste) D’une hauteur de 40 mètres. (L) Et si ces vagues sont le résultat de l’activité de ces très longues ondes non détectées par ces sismographes ? Je parie qu’il y a toute une part de l’activité terrestre qui n’est pas détectée. (Belibaste) Selon la version officielle, il s’agit d’un phénomène de résonance lié à l’interférence de différents groupes d’ondes. (L) Eh bien, si un tremblement de terre devait émettre une seule onde longue, et parce qu’il s’agit vraiment d’une onde longue, elle se dissiperait avant de revenir.

OK, changement de vitesse : nous avons regardé cette vidéo de David Talbott « Signes d’un ciel extra-terrestre ». [Discussion pour déterminer la vidéo dont il s’agissait] (L) La partie concernant Mars m’a paru assez convaincante, mais les autres étaient ridicules. Il a fait totalement abstraction de la gravité, pourtant les calculs de gravité sont utilisés pour pouvoir lancer un engin spatial. Alors clairement, la gravité EST ce qu’on dit, et elle agit comme on dit, mais il y n’y a pas que la gravité.

R : Gravité et électromagnétisme sont étroitement liés.

Q : (L) Je souhaite poser ma question sur les pulsars. [se réfère au texte tiré de la séance précédente] Retour au 1er mars 1997... c’est curieux ! Nous sommes aujourd’hui le 4 mars, et j’ai commencé à penser à ça juste l’autre jour, Il est donc curieux que les dates coïncident si étroitement. Aujourd’hui, cela fait donc 15 ans et 3 jours. La question était :

Q : (R) Pourquoi [les Cassiopéens] ont-ils besoin d’un endroit spécifique dans l’Univers pour transmettre ?

R : Nous transmettons « à travers » l’ouverture située au niveau du localisateur que vous appelez Cassiopée, grâce à de fortes pulsations radio émises par Cassiopée du fait du pulsar d’une étoile à neutrons située à 300 années-lumière derrière elle, comme on peut le voir depuis votre localisateur. Cela facilite la transmission au travers d’un canal clair depuis la 6e densité vers la 3e.

[...]

Q : (A) Quel est le support de transmission de l’information ?

R : S’il y avait un support, votre perplexité serait justifiée, mais il n’y en a pas. Voyez-vous, quand on utilise zéro temps, de même on a zéro espace. [...] Le besoin de localisateur spécifique, tel qu’exprimé précédemment, tel que vous le percevez, est dû à des fréquences vibratoires utiles à votre profil de conscience psychique. Quelle est la cause des pulsars, Arkadiusz ?

Q : (A) Quelle est la cause des pulsars ? Une bonne question... (L) Tu le sais ? (A) Quelques réactions nucléaires...

R : Les « étoiles » à neutrons.
(L) Il est intéressant de voir qu’ensuite, les Cs évoquèrent la principale hypothèse de mon « Noah Syndrome », j’ai alors précisé : « La Transformation ». Et ils demandèrent : « Par quel moyen, quel facteur causal ? » Et j’ai répondu que le facteur causal était les planètes du système solaire interagissant et échangeant de l’énergie. Et bien sûr je voulais parler des énergies électriques. Je parlais du soleil, du cycle de 11 ans, du cycle de 22 ans, de tous les cycles différents du soleil. Tout cela charge les corps du système solaire si bien qu’ils se détraquent tous, et c’est ça le principe de base du Noah Syndrome. Et puis — tout de suite après ça — {les Cs} ont dit : « Un pulsar pulse à un rythme très élevé. » Ils n’ont pas dit qu’il tournait, mais qu’il pulsait. Puis ils nous demandèrent : « Quelle est la nature des étoiles à neutrons, des supernovas, des trous noirs, etc. ? » Et ils ajoutèrent : « Tous sont la jonction de la matière/antimatière... la frontière entre les réalités telles que vous les connaissez... monde matériel/monde éthérique, jonctions de niveaux de densité, réalités. Il est possible de franchir aisément ces fenêtres ; souvenez-vous, étoiles et planètes sont aussi des fenêtres. »

(L) C’est donc à ça que je pensais. Et j’en suis venue à chercher une explication dans la théorie de l’univers électrique pour expliquer les pulsars, en raison de ces commentaires faits par les Cs, reliant les pulsars à mes idées sur les décharges électriques dans le système solaire et que j’avais écrites à peu près en 1986. Et ce qu’ils disaient c’est qu’à l’époque de la découverte des pulsars par les astronomes, on pensait qu’ils tournoyaient à grande vitesse, comme les phares. Mais lorsqu’on observa des vitesses de rotation de près d’un tour par seconde pour certains pulsars, en dépit d’une masse plus importante que notre soleil, cette interprétation devint indéfendable. À la place, on inventa le concept d’« étoile à neutrons ». Seule une étoile aussi dense pouvait supporter ces vitesses de rotation élevées. Par la suite, ils écrivent :

Allant à l’encontre de ce fait observé, les principaux astrophysiciens continuent de postuler l’existence d’étoiles composées de matériaux solides lesquels seraient uniquement constitués de neutrons, le « neutronium ». C’est encore un exemple supplémentaire d’entités féériques fantasmées par des astrophysiciens cherchant à expliquer des observations inexplicables. L’« étoile à neutrons » n’est tout simplement qu’une fantaisie de plus, évoquée cette fois-ci, afin de ne pas avoir à affronter l’idée que les décharges des pulsars relèvent d’un phénomène électrique. Aucun noyau ou atome dénué de charge uniquement constitué de neutrons n’a jamais été synthétisé en laboratoire et ne pourra jamais l’être. [...]

Peut-être certains astronomes ont-ils commencé à réaliser que le neutronium était une hypothèse embarrassante car impossible. Quoi qu’il en soit, une approche moins facilement réfutable vient d’être proposée. Walt Thornhill a écrit à propos de cette nouvelle interprétation conventionnelle :

Ils viennent d’inventer la « matière étrange » pour expliquer les pulsars :

Quand ils ne sont pas associés aux protons dans un noyau, les neutrons se désintègrent en quelques minutes en protons et électrons. Les noyaux atomiques comportant trop de neutrons sont instables. Alors s’il était possible de créer une étoile à neutrons, pourquoi devrait-elle être stable ?
Ils parlent donc de « matière étrange », encore une autre invention fictive ad hoc pour expliquer les pulsars puisqu’ils ne veulent pas prendre la direction électrique. Il poursuit donc :

Certains pulsars oscillent à des périodes de l’ordre de la milliseconde. Les caractéristiques de leurs impulsions radio sont : un rapport cyclique généralement de 5 % (en d’autres termes, le pulsar clignote comme une lumière stroboscopique – la durée de chaque pulsation est bien plus courte que l’intervalle de temps les séparant) ; quelques pulsations isolées ont une intensité assez variable ; la polarisation de l’impulsion implique que sa source soit un puissant champ magnétique ; les champs magnétiques requièrent des courants électriques. Ces caractéristiques sont compatibles avec un échange d’arc électrique (foudre) entre deux étoiles binaires étroitement espacées. Les oscillateurs de relaxation présentant des spécificités semblables sont connus et utilisés par les ingénieurs électriciens depuis de nombreuses années.
Donc, ce qu’il dit, c’est qu’un pulsar est un arc électrique entre une étoile primaire et une étoile binaire. Alors, quand les Cs demandaient ce qu’est une étoile à neutrons, je pense qu’ils voulaient dire que la bonne réponse est qu’il s’agit d’une étoile binaire avec des arcs électriques. Ils ont mis « étoile à neutrons » entre guillemets. Ils ont placé « étoile » entre guillemets.

(Ark) « Neutron » n’avait pas de guillemets.

(L) Pendant que je réfléchissais à tout ça, l’autre chose qui m’est venue à l’esprit est l’approche d’un compagnon vers notre propre soleil. J’ai essayé de trouver des renseignements sur les distances entre les compagnons binaires. Eh bien, quelles sont les distances quand il existe un arc entre les compagnons binaires ? En regardant cette vidéo « Signes d’un ciel extra-terrestre » sur Mars et les arcs électriques qui s’y sont manifestement produits, nous savons que cela s’est probablement passé entre Mars et Vénus lorsque Vénus a pénétré dans le système solaire en tant que corps cométaire hautement chargé comme l’a théorisé Velikovsky, ou comme la comète géante théorisée par Clube et Napier. Je ne pense pas qu’il y ait eu avec Saturne (ou les autres planètes) quelque chose se rapprochant des hypothèses de Talbott, parce que nous parlons d’influences gravitationnelles qui auraient réduit en morceaux de plus petites planètes.

Alors j’ai commencé à penser que, OK, s’il y a un arc électrique entre deux étoiles binaires, c’est un flash, un flash électrique... Mais nous savons que l’électricité peut aussi circuler dans l’air sans pour autant donner lieu à une manifestation comme un flash, ou une décharge de foudre. Il peut y avoir des décharges lentes, continues, ou encore croissantes. Et si c’était ce qui se produit dans notre système solaire en ce moment même ? Cette étoile compagnon est supposée approcher, et elle intensifie ce flux. Les Cs l’ont confirmé, elle régularise le flux et fais tourner le réacteur. Mais ce que je ne comprends pas et n’arrive pas à intégrer c’est pourquoi ça ralentirait les planètes ? Est-ce parce que cela augmente la gravité ? Cela reste incompréhensible. Si vous faites passer de l’électricité à travers une bobine, vous créer un puissant électroaimant. Eh bien, c’est une bobine stationnaire. Et peut-être que c’est ce à quoi nous avons affaire ici. On a une bobine stationnaire...

(Perceval) Bon, qu’est-ce qui fait tourner une planète en premier lieu ?

(Ark) Rien du tout.

(L) Pourquoi un courant circulerait-il...

(Ark) Lorsqu’elle a commencé à tourner, elle tourne.

(L) Elle tourne parce que, je veux dire, regardez Vénus… Elle fait un tour sur elle-même tous les 243 jours.

(Ark) La question est donc de savoir pourquoi elle a commencé à tourner ?

(Perceval) Qu’est-ce qui ralentirait quelque chose ?

(L) Pourquoi l’électricité, ou un courant relié à la terre par un aimant en rotation, ralentirait-il les choses ?

(Ark) Dans quelle proportion serait-elle ralentie ?

(L) Vénus a ralenti. De façon significative. Ils ont été stupéfaits, car c’était complètement incompréhensible.

(Andromeda) N’y avait-il pas quelque chose à propos de Sirius ?

(L) Ouais, alors que certains observateurs avaient leurs instruments pointés sur Sirius, ils ont pu observer qu’à chaque fois que son compagnon passait devant lui, entre Sirius et la Terre, la vitesse de rotation de la Terre diminuait, puis reprenait sa vitesse initiale lorsque le compagnon était passé. Alors, quand l’étoile compagnon de notre soleil s’alignera avec lui, l’effet devrait être encore plus grand {on pourrait le penser].

(Belibaste) Peut-être qu’un corps en rotation est chargé négativement, et l’espace autour chargé positivement. C’est comme un moteur, avec un rotor et un stator. Si l’activité solaire réduit la charge de l’espace environnant, le stator se met alors à baisser en intensité et le rotor, c’est-à-dire la planète, tourne plus lentement. L’étoile compagnon pourrait avoir déchargé massivement le soleil…

(L) Bon, si la charge électrique dans le système solaire augmente (nous ne savons pas si c’est le cas, et comme nous le savons, elle pourrait tout aussi bien décroître), pourquoi est-ce que notre champ magnétique diminue ? Nous sommes confrontés à toutes ces problématiques à la fois. Le ralentissement de la rotation des planètes, le réchauffement des planètes, nous avons l’ouverture de notre planète à l’origine de toute sorte de choses étranges comme les dolines, les chutes d’arbres et les sons étranges, les tremblements de terre et les éruptions volcaniques un peu partout, des coulées de boue en Indonésie ou en Malaisie ou ailleurs. Toutes ces choses se manifestent et nous n’avons aucune théorie qui explique de tels phénomènes !

(Perceval de retour dans la pièce) 6 minutes 30.

(L) La durée du jour sur Vénus a diminué de 6 minutes 30. C’est beaucoup. [bruit du vent...] Enfin bref, ma réflexion est que va-t-il se passer si notre étoile compagnon approche, à supposer qu’il y en ait une, et qu’il se forme une sorte d’arc de décharge ? Et si c’était ce qui est arrivé sur Mars ? Et si c’était ce qui est arrivé dans le passé à la planète qui est aujourd’hui la ceinture d’astéroïdes ?

(Belibaste) Je suppose que cela dépendra de la position des planètes par rapport aux deux étoiles. Si vous vous trouvez entre ou pas très loin de l’arc, il suivra le chemin de moindre résistance électrique.

(L) Si vous êtes une personne et que vous vous tenez là, à faire voler un cerf-volant, les deux pieds sur terre, vous êtes au milieu, la foudre frappe, et c’est la friture !

(Burma Jones) Ce qui peut expliquer Mars et les effets positifs et négatifs notés dans la vidéo « Alien Sky ». [venteux !]

(L) Quand vous vous penchez sur les lois qui gouvernent la distribution des planètes, que vous voyez Vénus se placer là où elle est aujourd’hui parce que sa place est en quelque sorte là, que la ceinture d’astéroïdes est là parce qu’une autre planète, qui devait réellement être plus grosse, était là à l’origine, vous vous dites qu’il y a une certaine instabilité dans le système solaire... Et tous ces processus se déroulent sur des millions d’années…

(Belibaste) Et quand vous voyez comment une comète, qui n’est pas un corps astral énorme, peut induire des décharges au sein du système solaire et entraîner des perturbations climatiques majeures sur les planètes, un corps comme le compagnon de notre soleil... il peut déclencher des décharges massives.

(Ark) Mais je voudrais pointer du doigt l’évidente contradiction entre ce que disent les partisans de l’univers électrique et les Cs au sujet des pulsars. À l’évidence, les Cs ont utilisé les termes d’« étoiles à neutrons » et les partisans de l’univers électrique se moquent littéralement des étoiles à neutrons.

(L) Mais ils ont dit l’« étoile » à neutrons... Donc était-ce véritablement une étoile, c’est la question ?

(Ark) Non, les partisans de l’univers électrique se moquent du concept du neutronium. (L) Ouais. Alors, quoi qu’il en soit, est-ce que nous avançons... Je suppose que ma question est : est-ce que mon idée sur cette décharge entre le soleil et son compagnon va dans le bon sens ?

R : Oui.

Q : (L) Mais manifestement cela nécessite encore du travail.

R : Oui.

Q : (Ark) Est-ce électrique ou autre chose ?

R : Électrique !

Q : (L) Le soleil, ou l’étoile, sont-ils juste comme une manifestation à grande échelle de foudre en boule ?

R : Proche.

Q : (L) Mais, évidemment, cela a une masse.

R : Oui.

Q : (L) OK, quelque chose à creuser. Eh bien, vous savez, elles ressemblent à des ampoules électriques parce que quand vous lisez Victor Clube, il parle de certaines observations de systèmes solaires en formation faites grâce à des télescopes comme Hubble, quand ces disques nébulaires commencent à se former et que de doubles bandes lumineuses sortent de très jeunes étoiles. C’est comme des courants électriques, provenant des pôles nord et sud. Ainsi, il y a un tas de choses intéressantes là-dedans, et je suppose que ce que nous examinons... Peut-être aurons-nous une charge progressive, une charge lente, ou un gros flash. Je ne sais pas. (Ailen) Mais ont-ils répondu à ta question sur le ralentissement ? (L) Quelle est la cause de ce ralentissement ?

R : Le ralentissement a été assez bien expliqué par Pierrrr.

Q : (L) Vous voulez dire Belibaste ?

R : Oui.

Q : (Ark) Perratt ! (L) C’est quoi Perratt ? (Ark) Perratt est ce type au plasma. (L) Oh !

R : Les deux !

Q : (L) Alors ils parlent de Belibaste et Perratt. Pourquoi est-ce que le champ électromagnétique s’affaiblit ?

R : La rotation ralentit !

Q : (L) Alors, le champ électromagnétique de la terre est une propriété de sa rotation ? Et sa rotation est une propriété de... peut être affectée par des trucs électriques. (Belibaste) Ouais, comme un moteur, s’il ralentit, il génère moins de champ électromagnétique. (Perceval) Préparez-vous pour un basculement. (L) OK, une question à laquelle nous avons pensé, Psyche et moi. Après avoir lu ce bouquin sur les virus, nous pensons que les virus pourraient être le moyen par lequel les manipulations génétiques {intentions venues d’autres densités} ont été réalisées sur cette planète depuis des millions, si ce n’est des milliards, d’années.

R : Oui.

Q : (L) Cela signifie-t-il qu’un virus est une manifestation transdimensionnelle ?

R : Oui. Des pensées manifestées ! Comparez avec certains crop circles !

Q : (Psyche) Certains virus de l’atlas ressemblent à des crop circles. [le bruit du vent étouffe la question d’Ark] (Ark)... un virus n’est bien sûr que de l’ADN pur, ou alors quoi ? (Psyche) Il peut s’agir d’ADN ou d’ARN selon le type de virus, et habituellement il porte une enveloppe protectrice. Il y a tellement de sortes de virus ; cela peut être simplement un brin de code génétique. (Ark) OK, ma question est donc de savoir si seulement une partie du virus possède la propriété qui n’est tout simplement pas décrite par les physiques normale et quantique, la chimie quantique et autre, ou alors si c’est l’intégralité du virus qui a cette propriété ?

R : Oui. Le champ d’information agrège la matière.

Q : [discussion sur l’opposition pensée/information] (Belibaste) Est-ce que l’information commande ou dirige l’agrégation de différentes protéines ou acides aminés pour former un virus ? Matérialisation ?

R : Oui.

Q : (Psyche) C’est très intéressant parce qu’on a trouvé dans notre ADN « poubelle », des propriétés de virus qui sont proches de celles des cellules souches, et également des cellules qui finissent par produire un cancer. C’est très intéressant. (Perceval) Ce qui veut dire que notre ADN est une pensée manifestée ?

R : Plus ou moins !

Q : (Perceval) Sauf quand nous réfléchissons, nous gâchons tout. Alors nous devrions arrêter de penser et d’interférer avec la manifestation de notre ADN ! [rires]

(Ark) Ma question est que je suis passé d’une conception de l’univers avec le temps comme une boucle vers un autre état de l’univers dans lequel le temps est infini, mais peut revenir en arrière un nombre de fois infini. (L) Pourquoi ? (Ark) Pourquoi ? Oui... Avant j’aimais bien mon temps comme une boucle, aujourd’hui j’hésite un peu… mais quelque chose me dit de suivre la voie du temps infini. Ai-je raison ?

R : Oui. Et tu pourrais trouver une plus grande boucle !

Q : (Ark) Une plus grande boucle. Très bien. La question suivante tient au fait que je suis revenu à mon ancien papier sur la forme des photons, il contient des erreurs et je pensais les corriger, mais en même temps je me suis dit : « Bon, laissez-moi ajouter ce que j’ai appris durant ces trente années, et aussi ce nouveau concept sur le temps et l’espace. » Au final, je ne suis pas vraiment sûr que je devrais revenir sur cette vieille idée car, qui se soucie de la forme du photon ?

R : Cela pourrait révéler quelque chose d’important.

Q : (Ark) Cela pourrait le faire... mais est-ce le cas ?

R : Tu l’aimes !

Q : (Ark) Très bien. J’ai fini. (L) Quelqu’un a-t-il autre chose ? (Bubbles) Pourquoi est-ce que depuis un ou deux ans, je me sens si faible et pitoyable ces derniers temps ? Où est partie mon énergie ?

R : C’est le début de réactions auto-immunes. Cela devrait aller mieux avec votre régime actuel. Soyez patient !

Q : (Bubbles) Pourquoi ces réactions auto-immunes apparaissent-elles soudainement ?

R : Réagissent aux virus.

Q : (L) Probablement la varicelle. (Ark) Cela prend du temps. (L) Très bien, je pense que nous avons terminé, n’est-ce pas ? (Belibaste) Tu veux demander pour 2012 ? (L) Ils ont en quelque sorte déjà répondu. (Belibaste) Je veux dire, pas ce que les gens disent de 2012, mais une phrase ou un mot clé sur 2012...

R : Révolution !

Q : (L) En d’autres termes, ils vont essayer d’utiliser 2012 pour imposer leurs contrôles totalitaires absolus sur la planète, mais ils n’auront pas la réaction à laquelle ils s’attendent. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui !!!!

Q : (L) OK. Bonne nuit.

R : Bonne nuit.

FIN DE LA SÉANCE
 
Last edited:

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Un grand merci à l'équipe pour la traduction Française...

Dans le texte suivant, peut être faudrait il corriger "tout le monde !" . Ce genre de choses ? (dernière ligne)

Q : (L) Et c’est la raison de ce numéro de « fin du monde en 2012 » ? C’est essayer de faire en sorte que les gens se comportent comme si c’était la fin du monde afin que les autorités puissent dire : « Vous êtes tous fous !! Vous devez être protégés de vous-mêmes ! Nous allons le faire, aussi nous allons enfermer tour le monde ! » Ce genre de choses ?
 

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Un grand merci à l'équipe pour la traduction Française...

Dans le texte suivant, peut être faudrait il corriger "tout le monde !" . Ce genre de choses ? (dernière ligne)

Q : (L) Et c’est la raison de ce numéro de « fin du monde en 2012 » ? C’est essayer de faire en sorte que les gens se comportent comme si c’était la fin du monde afin que les autorités puissent dire : « Vous êtes tous fous !! Vous devez être protégés de vous-mêmes ! Nous allons le faire, aussi nous allons enfermer tour le monde ! » Ce genre de choses ?
Merci Perlou. Correction faite.
 
Top Bottom