Séance du 9 juin 2009

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 9 June 2009

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 9 juin 2009

Laura, Ark, An**, Joe, Allen B, Craig P, P L, Ar***, Chu, Gaby, Scottie

Q : (L) C’est le moment où je commence à être nerveuse. Et s’ils ne répondent pas ?

R : Cassiopée ne te laissera pas tomber !!!!

Q : (rires) (L) Qui est avec nous ce soir ?

R : Fortunaea qui nous rappelle que vous pourriez aimer cela de Carmina Burana.

Q : (Discussion à propos de Carmina Burana)

R : Certaines de ces paroles sont vraiment anciennes même si la musique ne l’est pas.

Q : (L) Des questions ? (J) Quelle est l’origine de la destruction du vol Air France ?

R : Explosion cométaire de type Toungouska toutefois plus haute et un peu plus faible.

Q : (L) Eh bien, c’est ce que nous avons dit au début. C’est ce que je disais ici, bien que certaines personnes doutaient de moi en disant « impossible ! ». (Ark) Non. (L) Si ! (Ark) Peu probable. (L) Eh bien tu as dit que la probabilité était nulle, et moi qu’elle n’était pas nulle. (Ark) La probabilité que nous nous rencontrions était nulle ! (An**) Les autorités sont-elles au courant et essayent-elles de le dissimuler ?

R : Certaines le savent.

Q : (J) Quelle façon de disparaître… tout d’un coup. (L) Mais je suppose que si tu veux partir sur un coup d’éclat, c’est la bonne façon de faire. (Ar**) C’est la méthode la plus rapide.

R : Un ticket pour la 5D naturellement ! Ils ont choisi la sortie à un certain niveau. Les jours viendront où les morts sembleront bénis.

Q : (Discussion sur cette réponse peu réjouissante)

R : Pour certains.

Q : (Ar***) Parlent-ils des 20 prochaines années ?

R : Moins.

Q : (Ar**) Mon dieu…

(Allen) Au cours de l’année prochaine ?

R : Cinq.

Q : (Ar**) Alors que va-t-il se passer de pire dans les cinq prochaines années ?

R : Attendez de voir !

Q : (J) Si tu veux Ar**, on peut te fournir quelques hypothèses. (Ar**) D’accord. (L) On verra plus tard. Question suivante ? (Chu) Qu’avez-vous pensé de notre musique durant la formation de Craig [Art de Vivre] ?

R : Vous êtes vraiment dans le rythme !

Q : (rires) (An**) Y a-t-il un lien quelconque entre les personnes atteintes de TOC qui reconnaissent facilement les schémas comportementaux — sont-elles plus ou moins susceptibles d’être suggestibles sous hypnose ou dissociation ?

R : Non. D’autres facteurs sont associés à la suggestibilité.

Q : (L) Alors, qu’en penses-tu ? (An**) J’étais juste en train de penser qu’il m’avait été un peu difficile d’entrer en transe hier {durant le Kriya}. J’ai remarqué que je pensais trop, comptant, identifiant les modèles respiratoires et me concentrant sur eux, et je me demandais si cela m’empêchait d’entrer en état de transe. Est-ce que c’est en relation ?

R : Tu es bien plus suggestible intérieurement que tu ne l’es extérieurement.

Q : (An**) Vous voulez dire que je me suggère des choses à moi-même et puis que je m’écoute ?

R : Plus ou moins.

Q : (An**) Bon, changeons de sujet ! (rires) (Allen) J’ai une question. Est-ce que ma mémoire est bonne, ou était-ce une invention de mon esprit quand je me suis rappelé qu’enfant, j’avais raconté à ma mère que le monde disparaîtrait quand j’aurai cinquante ans ?

R : Ta mémoire est bonne, cependant ta prédiction est légèrement erronée.

Q : (L) Bien, nous aimerions savoir quelle est la cause principale de la paralysie partielle du bras de P____. Est-ce dû à ses changements de régime alimentaire et sa consommation (excessive) de magnésium et autre ?

R : Pas vraiment. C’est surtout psychosomatique bien qu’il existe une forte prédisposition physique.

Q : (P) Comment modifier ou réduire les facteurs psychosomatiques ?

R : Cela va exiger du travail. La relation avec la mère est le principal problème. Le côté gauche représente la mère, l’énergie féminine. Tu te sens paralysé par ta relation avec ta mère et la colère non exprimée se retourne contre toi.

Q : (P) [quelque chose à propos de souvenirs de sévices passés] Est-ce mon imagination, ou est-ce bien réel ?

R : Il n’y a rien non plus qui cloche avec ta mémoire !

Q : (L) C’est drôle que ce {problème de paralysie} a débuté peu de temps après que tu as {commencé} à en parler. (P) Alors, ça veut dire que… (Ar**) Tu dois calmer ta rage d’une manière ou d’une autre. (L) Ou l’exprimer.

R : C’est une chose terrible que d’être utilisé par sa mère et donc trahi au plus profond de soi.

Q : (P) Cela signifie-t-il qu’en dépit de ce passé, je doive lui pardonner, l’aimer ?

R : Que venons-nous de dire à propos de la rage inexprimée ? Qu’est-ce que l’amour et le pardon vont bien pouvoir faire pour ce qui est enfermé en toi ?

Q : (P) Cela veut dire que je dois extérioriser la rage, cette rage et cette colère qui sont en moi…

R : Aussi, il y a plusieurs moyens de le faire sans dommage. Il n’y aurait absolument rien de bon à l’exprimer ouvertement à ta mère, mais il serait préférable pour toi de limiter strictement les échanges pendant la durée du processus.

Q : (L) Donc, en d’autres termes, ils ne disent pas, « Décharge-toi sur ta mère. » Ce n’est pas une bonne chose. (Ark) Qu’avons-nous appris sur les émotions négatives refoulées ? (L) Tu dois trouver un moyen de les canaliser sans créer davantage de dégât. (Craig) La pratique régulière du Kriya pourrait-elle aider ?

R : Très utile, oui !

Q : (Ark) Tu vois, ce qui me vient d’emblée à l’esprit c’est simplement d’admettre la réalité de tes sentiments, reconnaître que tu ES enragé, et puis d’avoir un regard objectif sur la situation dans son ensemble et trouver la meilleure solution sans rien cacher. (L) Tu caches les choses, comme ton bras. (Allen) La toute première chose à laquelle tu as pensé était de l’aimer et de lui pardonner — comme de tout pousser sous le tapis. (P) Ouais. (L) Comme un chien qui retourne à son vomi. (P) Je n’étais pas certain [à propos des souvenirs], parce que j’étais si jeune. J’ai eu des visions et des indices. Maintenant, je suis plus sûr et je peux en faire quelque chose. Par ailleurs, je manque de certitude, et je me sens coupable d’avoir de si mauvaises pensées envers ma mère…

R : La culpabilité fait partie de la problématique.

Q : (L) Autrement dit, tu te sens coupable de ce que tu as écrit sur ta mère… D’y avoir pensé, d’en avoir parlé ! (P) Est-ce que je me sens coupable parce que souvent, chez {l’enfant abusé}, on constate que la victime se sentait coupable, responsable… (J) Mais P, tu n’étais alors qu’un enfant. (P) Je sais, mais…

R : Les désirs sexuels sont naturels. Il est du devoir et de la responsabilité des parents et de tous les adultes de ne pas profiter des jeunes à cet égard.

Q : (J) Ils ont dit qu’il y avait une forte prédisposition physique. Je me demandais s’il y avait quelque chose à prendre qui pourrait l’aider....

R : La vieille blessure qui a été discutée.

Q : (L) Alors, c’est probablement lié. (Chu) Travailler sur ce traumatisme pourrait donc aider le processus ?

R : Oui. Une séance de rolfing pourrait aussi aider.

Q : (L) Massage des tissus profonds.

R : Cela peut aider à libérer des émotions fixées dans les tissus.

Q : (L) Alors il te faut du rolfing et en même temps pratiquer le Kriya ! (Allen) Et exprimer ta rage.
(L) Crois-moi, si tu fais du rolfing tu vas exprimer ta rage ! (rires) (Craig) Est-ce que suivre un cours avancé [d’Art de Vivre] aiderait P ?

R : Oui.

Q : (L) Bien. Sujet suivant ? {...} (P) Je voulais poser une question sur cette école d’arts martiaux dans laquelle j’étais, quand nous unissions nos chakras de la couronne. Est-ce que nous unissions nos chakras ?

R : Peu probable, mais tu l’avais compris. Ne sois pas aussi crédule et enclin à croire à des illusions alors que tu sais ce qu’il en est.

Q : (L) Ensuite ? {...} (Gaby) Quelle voix avons-nous entendue il y a quelques jours tandis que nous faisions les exercices respiratoires ?

R : Infiltration d’une réalité alternative.

Q : (Ar***) Ce que nous faisions l’a-t-il provoqué ?

R : A ouvert un portail.

Q : (L) Parlons de l’Art de Vivre, de la respiration, etc. Quelqu’un a-t-il une ou deux questions à formuler là-dessus ? (discussion sur la question à poser) { …} (An**) Pourquoi ai-je vu une menorah pendant le {Kriya} aujourd’hui ?

R : Il y a eu beaucoup d’infiltrations. Rappelle-toi ta vie passée !

Q : (An**) J’étais Juive ?!

R : Oui

Q : (Ar**) J’étais une célébrité ?

R : Peut-être !

Q : (Ar**) Oh, calme-toi ! (An**) Étais-je une bonne juive ?

R : Oui…

Q : (An**) Qu’est-ce que cela veut dire ?

R : Cette vie ne s’est pas bien terminée. Relie ta résistance à la suggestion externe et le besoin de suggestion interne à la menorah et à la douleur et tragédie de cette expérience.

Q : (Ar**) C’est vraiment terrible.

R : Tu es en sécurité maintenant.

Q : (Ar**) Alors tu étais une Juive qui a été capturée par les Allemands, hein ? Pauvre An** ! Pas étonnant que tu les détestes tant. N’est-ce pas ? Détestes-tu les Allemands ? (An**) Pas tous. (rires)
(J) Tu vas finir par haïr les sionistes si tu… (L) Elle en était une. Une juive allemande. (An**) Génial, j’ai vraiment un passé à surmonter. (Ar**) Puis-je poser une dernière « question Ar** » ? Y a-t-il des monstres vivant dans des grottes en France ?

R : Oui.

Q : (rires) (An**) Il doit y avoir au moins une question sur les monstres dans les grottes, pour chaque séance avec Ar**. (Ar**) Je n’ai pas à aller à Malte !!! Quelle direction, nord, sud, Paris, est, ouest — quelles grottes ?

R : Massif Central.

Q : (Ar**) Où est-ce ? (L) Ne l’encouragez pas ! (P) Y a-t-il une relation avec la bête du Gévaudan ?

R : Oui.

Q : (P) Cela veut-il dire que la bête qui a été aperçue au dix-huitième siècle est encore là ?

R : Ou un parent et d’autres.

Q : (P) Mais il n’y a pas de témoignages comme au dix-huitième siècle.

R : Attendez que la fenêtre s’ouvre à nouveau.

Q : (P) Elle va revenir. (An**) La première fois qu’elle est venue, c’était…

R : Celle-là était l’« animal de compagnie » de quelqu’un.

Q : (Ar**) Y a-t-il un moyen de suivre leur trace pour que je puisse les trouver ? Je veux juste faire une photo.

R : Pas question !

Q : (A**) Oh allez, dites-moi !

R : Crois-nous, tu ne veux pas de photo !

Q : (J) L’animal de compagnie d’un lézard 4D qui s’est échappé…

R : Tu te souviens du monstre de « Cheddar » ? Il était jeune !

Q : (rires) (discussion sur des monstres plus grands et plus laids) (Craig) À propos du Royaume-Uni, tentent-ils un coup d’état contre le gouvernement ?

R : Seulement en train de faire rentrer des types pathologiques.

Q : (J) Vous savez, c’est ce que nous soupçonnions ? Vin disait que ça ressemblait à une épuration, comme si ce scandale leur permettait d’éliminer des gens. (P) J’ai trouvé des déclarations de Daniel Cohn-Bendit du parti des Verts où il affirmait, en 1996, être pédophile. Mais il n’y a eu ni citation à comparaître, ni jugement, rien. Alors j’aimerais savoir s’il bluffait, ou si c’était la vérité?

R : Qui pourrait bien bluffer à ce sujet ? P, tu devrais commencer à utiliser un peu plus ta matière grise !

Q : (L) Tu as toute cette matière grise, et tu ne l’utilises pas. Tu laisses tes émotions gouverner ta vie.
(Allen) Et j’imagine que ton bras n’est que le début si rien ne change. (J) Revenons à la respiration ? (L) Oui. Alors, qu’est-ce que vous pensez de ce Kriya ?

R : Un truc super, hein ? Toutefois, faites quelques efforts sur le superflu.

Q : (J) Le superflu serait-il… (Craig) Les percussions ?

R : Jouer des percussions est excellent et intense. Il y a trop de « temps libre » dans les états modifiés.

Q : (J) Rappelez-vous ce que j’ai dit hier, sur le fait qu’il y avait trop de temps où nous étions simplement allongés sans rien dire… cela devrait être dirigé.

R : Quand vous balayez la maison et la laissez propre, si vous ne décidez pas de ce que vous remettrez en place, alors d’autres le feront.

Q : (Craig) Cela s’applique-t-il à ce groupe, ou aux gens en général ?

R : Pas à ce groupe. Mais sans aucun doute à ceux qui n’ont pas intégré la conscience. La respiration est un outil, une technique, et devrait être considérée comme telle, non pas comme le résultat.

Q : (L) Cela fait sens ? (Craig) Ouaip. (J) La respiration devrait-elle être modifiée d’une quelconque manière ? (Allen) Oui, la respiration telle qu’enseignée actuellement est-elle suffisante ?

R : Oui, mais vos observations précédentes étaient valables et très utiles.

Q : (L) Je suppose que c’est le « huh » dont nous parlions pour nous débarrasser de la colère — peut-être qu’il devrait être placé au début ? Mais j’imagine que cela dépend de la personne et de son problème. Certains pourraient ne pas être en mesure de se relâcher. Je suppose que cela doit être différent selon le moment, le groupe, le problème, l’intuition de l’animateur. (J) Et à propos de la question que nous avons soulevée au sujet de l’expérience du regard prolongé et de la suggestion de prendre l’autre personne dans votre cœur. (Craig) Y a-t-il un quelconque danger dans le regard prolongé ?

R : Oui, comme avec tout. Mais la connaissance protège. Cette partie spécifique est un peu à saveur New Age. Les exercices de regard prolongé et d’unification doivent être effectués avec précaution.

Q : (L) Comme je le disais, je pense que ce serait vraiment bon pour les couples. (A**) Oui, c’est plutôt personnel, intime, quand tu as déjà conclu que tu aimes quelqu’un. (J) C’est un bon point de vue, Craig, la respiration de couples ! (Craig) Voilà à quoi sert le Kama Sutra ! (rires) (J) Non, je ne veux pas dire… tu peux l’adapter, tu sais ? Tu pourrais avoir des idées pour rapprocher les couples, ou les gens qui ont des problèmes relationnels… (Ark) Mais cela peut être contraire à la voie indienne originale. (J) Mais c’est pour un Nouvel Âge, Arky ! (Ar**) C’est l’évolution, les gars ! On va résolument là où personne n’est jamais allé auparavant. (L) Eh bien, je pense que, autant que je sache, même s’il existe beaucoup de ponérisation patristique dans la société indienne, il semble qu’ils soient relativement exempts de psychopathie délirante. Donc, dans cette société, ce n’est pas tellement dangereux — mais dans une société occidentale, une société issue du judéo-chrétien psychopathique… (Craig) D’accord. Comment réagissent les psychopathes et les PO quand ils pratiquent le Kriya Yoga la première fois ?

R : Cela dépend de l’individu. Mais en général, puisque c’est essentiellement un processus physiologique, ils peuvent certainement passer incognito.

Q : (Craig) Le fait d’avoir effectué le Kriya avant offre-t-il une protection dans le cadre du regard prolongé ?

R : Non. En fait, puisque les portails organiques sont principalement des machines à réaction émotionnelle, ils pourraient être à la recherche de catharsis.

Q : (Craig) Dois-je le supprimer des formations ? (L) Supprimer quoi ? (Craig) Le regard prolongé.

R : Nous hésitons à dire à quiconque quoi faire, mais dans ce cas nous suggérons que, oui, ce serait plus sûr.… [les lettres arrivent très vite] Ne te perds pas dans l’illusion qu’une technique de respiration peut te protéger de la psychopathie ! Seule la connaissance peut le faire, et il faut parfois beaucoup de temps pour acquérir les informations te permettant de prendre une décision.

Q : (L) C’était assez catégorique. Alors ne pense pas que la respiration et le prana… Je pense que nous ne devrions pas perdre de vue que les psychopathes, les PO et tous les êtres vivants utilisent le prana. (An**) Ouais. (L) Et ils l’apprécient. C’est la force de vie. (Craig) Ce Kriya offre-t-il une quelconque possibilité de réhabilitation pour les PO ?

R : Pourquoi auraient-ils besoin d’être « réhabilités » ? Est-ce que tu veux « réhabiliter les vaches » ?

Q : (rires) (Craig) Meuh ! (Chu) Ohmeuh ! (L) Je veux dire, évidemment cela les aide. Ils reçoivent aussi du prana. (Craig) Oui, le truc c’est que cela pourrait être plus dangereux. (L) Eh bien, le fait est que je pense que les gens ont une idée fausse des PO. Je pense que les PO sont une partie normale et naturelle du paysage. Ils sont utiles, bénéfiques — aussi longtemps qu’ils sont à leur place et font ce qu’ils sont censés faire, ce pour quoi ils ont été créés, Et tant qu’ils sont bien guider. Ce n’est pas quelque chose dont nous devons avoir peur. Je veux dire, tu ne veux pas te marier ou avoir de relations intimes avec eux, parce qu’alors ils s’accrochent et pompent immédiatement ton énergie. Mais en avoir peur est une attitude totalement erronée. Nous avons eu un couple ici que nous avons longuement étudié de façon rigoureuse et appliquée, et ils sont ce qu’ils sont. Ils sont émotifs et peuvent aimer les animaux, leurs enfants et leur famille. Ils peuvent être de bons chefs de famille. (Allen) De même, « réhabiliter » suppose que quelque chose ne tourne pas rond chez eux. (Craig) Tout développement spirituel leur est impossible. (J) Qu’est-ce que tu entends par réhabiliter un PO ? (L) Qu’ils ne soient plus des PO ? (Craig) Eh bien, non, les aider à évoluer.
(L) Ils évoluent en recevant les conseils appropriés sur la façon de vivre leur vie. Et dans ce sens…
(Ark) Le fait est qu’il ne faut pas attendre d’un PO qu’il se comporte comme un non PO. (Craig) Eh bien, ce n’était pas ma question, ma question était… (Allen) Ce que tu as précisément demandé était de savoir s’ils peuvent-ils être réhabilités, et la réhabilitation est quelque chose que tu fais avec quelqu’un qui se tenait là, et qui est tombé ici. Quelque chose lui arrive et il doit… Les PO ne sont que des PO. (L) Oh, tu pensais… (Craig) Eh bien, parce que j’ai travaillé avec des prisonniers. (L) Ouais. (J) Alors la question ne devrait pas être… (L) Attends, demandons.

R : La plupart des prisonniers ne sont pas des PO. La plupart des PO sont de très bons « citoyens ».

Q : (Ar**) C’est comme un grille-pain. Les grille-pains sont utiles, ils grillent, et tu peux leur donner la possibilité de mieux griller, mais cela restera toujours un grille-pain. Et tu n’as pas envie de dormir avec un grille-pain parce que cela ferait vraiment mal. (Craig) Je suppose que cela nous amène à la question de l’évolution des âmes individuelles. (J) Le Kriya pourrait être utile pour les individus en difficulté potentiellement porteurs d’une âme, ou porteurs d’une âme. (Craig) Alors, est-il bénéfique pour les PO de pratiquer le Kriya ?

R : Naturellement !

Q : (L) Un bénéfice mais pas une réhabilitation. Je pense que c’est bénéfique pour tout le monde. Sauf que les psychopathes pourraient…

[La deuxième cassette est insérée]

(L) Pose ta question. (Craig) Alors, y a-t-il des PO parmi les gens qui s’inscrivent à la formation de l’Art de Vivre ? Est-ce une préoccupation ?

R : Non.

Q : (L) Je serais tentée de dire qu’ils s’inscriraient sûrement en aussi grand nombre que les porteurs d’âme potentiels, parce qu’ils ont probablement autant de traumatismes dans leur passé, d’épisodes de maltraitance, ou… (Craig) Alors je voudrais poser la même question à propos des psychopathes. Est-ce un problème ?

R : Oh, en effet. D’autant plus que la méthode commence à être plus largement connue.

Q : (L) C’est une chose à laquelle tu vas devoir faire face, au cas par cas, comme nous le faisons avec nos groupes. Nous accordons le bénéfice du doute, nous avons plusieurs méthodes de contrôle. (Craig) Mais ma préoccupation principale est de protéger les autres personnes qui vont à la formation. (Allen) Mais comment faire le tri ? Les psychopathes ne sont pas faciles à repérer. (L) Ouais, les bons sont vraiment difficiles à identifier…

R : La principale chose à considérer est la suivante : Au fur et à mesure que les gens apprennent la méthode et la mettent en œuvre, leur propre conscience peut croître parallèlement à leur « être ». Et s’il y a un développement parallèle de la connaissance, le Kriya va améliorer cette connaissance et donc la protection.

Q : (L) Alors, je pense que c’est comme une série de choses qu’ils doivent réaliser. Parce qu’il me semble évident que c’est très utile. Mais comme ils l’ont dit plus tôt, vous balayez la maison, et si vous ne remettez pas les choses à leur juste place, alors quelqu’un d’autre le fera pour vous — comme la religion, la société, la télévision, ou autre. (J) Quel aspect précis de ce que nous faisions a ouvert le portail à une autre réalité ?

R : Libérer les blocages émotionnels à la conscience.

Q : (Ar**) Qui avons-nous entendu dans le hall ? Ont-ils un nom ? Était-ce quelqu’un que nous connaissons dans une autre réalité ?

R : Cela aurait pu être « toi » dans le futur.

Q : (Ar**) C’est ce que je pensais. Cela aurait pu être l’un de nous dans une autre réalité, dans le hall.
(An**) Et à propos de mon flashback ou je ne sais quoi dans ma vie passée ? Que s’est-il passé ? Comment suis-je morte ? (L) Quel flashback ? (J) Avec la menorah.

R : Sujet d’expériences avec des substances biologiques.

Q : (An**) Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour surmonter ces émotions ?

R : La prise de conscience est la première étape. Rien n’est totalement facile. Mais la pratique du Kriya avec la journalisation des événements qui émergent et la libération des émotions t’assureront un bon départ.

Q : (An**) Qu’en est-il de G** ? Est-ce qu’elle va bien ? {En référence à une proche amie d’enfance décédée 3 jours plus tôt dans un accident.}

R : Elle a finalement compris et se sent en paix… Elle dit que tu ne dois pas pleurer. Elle ne voulait pas vivre les choses à venir. Tu ne voudrais pas qu’elle les vive non plus.

Q : (An**) C’était quelque chose qui m’inquiétait. (L) Nous étions tous inquiets à ce sujet. Je veux dire, allez, elle est Libanaise en Amérique. (Craig) Puis-je savoir si les gens du QFG devraient suivre la formation d’Art de Vivre où qu’ils soient ?

R : Oui. C’est déjà à l’ordre du jour !

Q : (J) Tu l’as à l’ordre du jour ? (L) Oui, je l’ai programmé. C’est sur mon planning. Mais on doit les prévenir au sujet du regard prolongé. (Craig) Cela mérite de poser la question : faut-il mettre en garde le groupe local QFG à propos du regard prolongé ?

R : Oui.

Q : (J) Ce serait facile pour la plupart d’entre eux. (L) Ouais, ils ne l’aimeraient pas. Ils se sentiraient envahis instantanément. (J) Ils en viendraient aux mêmes inquiétudes que nous. (Chu) Puis-je poser une question ? Depuis maintenant à peu près un mois, j’ai ces visions au moment de m’endormir que quelque chose d’une vie passée m’empêche de voir quelque chose dans le présent. Peut-être d’une ou plusieurs vies passées, je ne sais pas. J’aimerais savoir si cela est vrai ou s’il y a quelque chose dans le présent…

R : Passé et présent sont entremêlés. La même méthode que suggérée à An** te conviendra.

Q : (L) Bien, quelqu’un a-t-il encore des questions ? Je suppose que nous devrions poser des questions à propos de notre Paléochristianisme. (J) La dernière fois, ils ont dit qu’ils nous indiqueraient comment accélérer le processus…

R : À ce stade, vous connaissez déjà les réponses après en avoir discuté aujourd’hui, parallèlement à un message direct de notre part pendant le Kriya !!!

Q : (L) Autrement dit, c’était un message sur les transcriptions [que Laura avait reçu lors du Kriya]. Pour rassembler ces éléments afin de comprendre l’idée. Est-ce que c’est ça ?

R : Oui. Nous vous donnons les clés depuis des années maintenant ! Il est temps de les utiliser.

Q : (L) D’autres questions ? Y a-t-il quelque chose que nous n’avons pas demandé que nous devrions demander ? Considérez que c’est demandé. (rires)

R : Pas question ! Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Un grand merci à l'équipe Française pour la traduction...
Finalement ce "KRIYA" est-il bon pour nous ?... SI oui, il va falloir que je regarde s'il existe des groupes dans ma ville ...
Merci pour la réponse.

A big thank you to the French team for the translation....
Finally, is this "KRIYA" good for us?.... If so, I'll have to see if there are any groups in my city...
Thank you for the answer.
 

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Un grand merci à l'équipe Française pour la traduction...
Finalement ce "KRIYA" est-il bon pour nous ?... SI oui, il va falloir que je regarde s'il existe des groupes dans ma ville ...
Merci pour la réponse.
@PERLOU , pas besoin de chercher pour ce "KRIYA" car le programme Éiriú-Eolas est de loin plus efficace et tu pourras le lire dans la séance du 20 juin 2009.

 

PERLOU

The Living Force
FOTCM Member
Un grand merci pour la réponse, EE je le fais deux fois par semaine et j'aime beaucoup le faire...

Thank you very much for the answer, EE I do it twice a week and I like doing it very much...
 
Top Bottom